Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Assemblée nationale : Albert Bamogo, le maire de l’arrondissement 9 va désormais siéger

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Oumar OUEDRAOGO • vendredi 1er septembre 2017 à 00h40min
Assemblée nationale : Albert Bamogo, le maire de l’arrondissement 9 va désormais siéger

Installé le 3 septembre 2016 dans ses fonctions de maire de l’arrondissement N°9 de Ouagadougou, Albert Bamogo va désormais siéger à l’hémicycle. Il supplée ainsi à Salifou Diallo, décédé le 19 août dernier.

L’élu a été installé dans la matinée de ce jeudi, 31 août 2017 ? à la faveur de l’ouverture de la « session extraordinaire » qui doit aboutir à l’élection du nouveau président de la VIIème Législature le vendredi, 8 septembre 2017, apprend-on.

Elu sur la liste nationale du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir), Albert Bamogo va ainsi céder la présidence du Conseil municipal de l’arrondissement N°9 pour l’hémicycle ; les mœurs du parti dont il est membre ne permettant pas le cumul de postes politiques.

« Le cumul de postes n’est pas possible dans notre parti », lit-on chez notre confrère de Burkina24, reprenant, à ce sujet, les propos du deuxième secrétaire adjoint au secrétaire exécutif du MPP, Bala Alassane Sakandé, par ailleurs président du groupe parlementaire du parti.

O.O
Lefaso.net

Messages

  • On e prefere a la mairie. STP demissionne te revient cher maire bosseur. Tes chantiers ouverts ont besoin de toi. en 2020 tu sera bien elu a l AN et mem president de commission mais en attendant reste notre maire !!

  • « Le cumul de postes n’est pas possible dans notre parti ». Très bonne décision. Cela permet à tout le monde d’être utile dans un parti et aussi pour son pays.

  • C’È DONC NIAMPA KASSOUM KI DEVIEN MAIRE A L’ARRDT 9 ? ILS VOULAIT BAGARRÉ À COZ D KI VA ETR MAIRE.LA MORT D SALIF A ARAGE

  • Franchement je ne suis pas subversif. Nous avons plus de 250 000 fonctionnaires public et autant dans le secteur privé. Supposons que 2% de ces 500 000 burkinabé lettrés aient au moins le bac. Normalement on ne doit pas avoir des illettrés a l’assemblé qui ne sont que 127 députés . Je ne dis pas cela pour manquer du respect a mes compatriotes qui n’ont pas eu la chance d’étudier et qui siègent a l’assemblé mais voter des lois d’un pays c’est a dire donner des directives a l’état doit être confié a quelqu’un qui en plus d’être vertueux doit avoir un bagage intellectuel donc avoir des repères pour appuyer son vote.Sinon cela s’appelle des borgnes qui se laissent guidés par des aveugles.
    .

    • Être analphabète ne signifie pas être inintelligent. Il nous faut travailler à la promotion de nos langues nationales. Pour commencer on devrait traduire en instantané les sessions de l’assemblée en Moorée en dioula à et en peulh. Ce personnel peut bien être pris en charge par l’institution.
      Ceci dit je souhaite bon vent à l’honorable Bamogo Albert

    • Nebié, je veux te dire de bien lire le code électoral : l’Elu n’a pas besoin d’etre instruit pour sièger. Meme dans les pays de grande démocratie, tu trouveras tjr un illettré qui occupe un siège de conseiller municipal, de député, de sénateur. Un poste politique n’est pas forcément pour celui qui est lettré ou professionnel. A titre d’exemple : Noufou Ouédraogo de l’A D F/R D A, illettré. Simon Compaoré du M P P, conseiller des aff.économiques ; il occupe 1 poste qui sied normalement à un militaire /off.supérieur. c’est ça la politique. La majeure partie des hommes politiques n’ont pas le BAC ; la politique est le contraire de ce qui devrait etre, suivez mon regard.

  • Eh... Mr NEBIE, n’oubliez pas qu’il y’a des pays dans ce monde qui légifèrent dans la langue de leur pays. Parler de cette manière traduit un manque de respect pour le peuple burkinabé dans sa majorité. C’est cette majorité bien qu’illettrée, dans l’expression de la démocratie, qui a permis la mise en place de notre auguste Assemblée Nationale. N’est pas intellectuel qui a le crane bourré de connaissances livresques parfois nuisibles, mais qui sait discerner les problème de développement, leur faire face et travaille pour le bien- être des populations.
    Epargnez - nous des choses parfois inutiles car vous même vous êtes le fruit des efforts de ceux - la que vous qualifiez d’illettrés. Merci de me comprendre parce que j’en suis un.

  • Bien vu Nebié du coup on risque de se retrouver avec un deuxième personnage de l’état sans niveau...

  • Tout le monde sait ici que son accession à ce poste de député ne sera que provisoire, jusqu’à l’élection du 08 septembre. Donc vraiment, faites seulement en sorte qu’après l’ élection du 08 , le Monsieur retourne tout tranquillement à son poste de Maire sans autre débat un point deux traits. Quant au reste, je ne vois pas quant à moi quel autre intérêt l’on aurait encore à se fendre en commentaires inutiles !

  • Le futur president de l’assemblee est deja connu. Il s’agit du president de la Haute cour de justice. Confirmé par le BPN du MPP

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rentrée politique du CDP : Des ovations nourries pour l’ancien président, Blaise Compaoré
Situation nationale : Les universitaires et experts associés affiliés au MPP se penchent sur le défi sécuritaire au Burkina
CDP : Une rentrée politique, de grands défis en face !
Audience parlementaire : Alassane Bala Sakandé reçoit une délégation de généticiens burkinabè
Hausse du prix du carburant : Le pouvoir du MPP fait payer aux Burkinabè ses propres erreurs de gestion, selon l’opposition
Politique : « Celui qui a remporté la guerre est celui qui détermine les conditions de la paix » (Boubacar Sannou du CDP)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé désigné président de l’Union parlementaire africaine
Assemblée nationale : Le Balai citoyen présente son nouveau projet à Bala Sakandé
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »
15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) : Rendez-vous à Kaya du 15 au 17 novembre 2018
Rentrée politique : Le CDP dénonce une gestion « des plus obscures » des gouvernants actuels
Crise à la CENI : Harouna Dicko analyse les « scènes du film »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés