Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Présidence de l’Assemblée nationale : Alassane, Jacob, Ousséni, Mathieu, Bissiri, ou encore ...?

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Oumar OUEDRAOGO • jeudi 31 août 2017 à 00h04min
Présidence de l’Assemblée nationale : Alassane, Jacob, Ousséni, Mathieu,  Bissiri, ou encore ...?

Qui sera le successeur de Salifou Diallo au perchoir de la VIIème Législature ? Question à mille dollars ! Derrière l’élection du président de l’Assemblée nationale, se cache la désignation de la deuxième personnalité de l’Etat. Du coup, on se rend compte que la chose n’est pas une mince affaire. On peut donc comprendre que la vie politique soit suspendue à ce qui se trame dans cette partie ouest de la capitale (situation géographique de l’Assemblée nationale).

Après le deuil national, les oreilles sont tendues vers les coulisses des états-majors des partis politiques ; la grande attraction étant le parti au pouvoir, le MPP, (élargi à ses alliés). Que va-t-il s’y passer ? Le parti au pouvoir réussira-t-il à sauvegarder l’esprit du combat en rangs serrés ? De toute façon, l’opposition ne crachera pas sur toute occasion à lui offerte par les tenants du pouvoir...

Tout est possible et il faut donc composer avec toutes les éventualités. C’est-à-dire avec la possibilité d’un troisième larron. Avec tout ce que cette dernière hypothèse pourrait impliquer comme conséquences dans la suite de la gouvernance Roch Kaboré. La désignation du nouveau président de la VIIème Législature n’est donc pas une simple esthétique ou formule démocratique. C’est bien plus ! C’est une équation pas facile pour le pouvoir, qui doit tenir compte à la fois de considérations de diverses dimensions et à divers niveaux ! Y compris des désidératas internes au parti au pouvoir et à ses alliés. Une erreur de casting peut donc coûter de la quinine ...

Dans cette impatience générale de voir la « fumée blanche », les Burkinabè ne jouent pas aux spectateurs muets. Dans les starting-blocks, chacun y va de ses arguments et sous ces nombreuses intentions exprimées, plusieurs noms reviennent de façon régulière. Ainsi, le président du groupe parlementaire MPP, Alassane (Bala Alassane Sakandé) fait partie de cette short-list. Cadre de banque, M. Sakandé est connu, depuis son ex-parti, le CDP, pour son franc-parler et sa conviction. Des proches voient en lui, un jeune sur lequel on peut miser.

Bala Alassane Sakandé

Jacob (Jacob Ouédraogo), actuel président de la Commission des affaires générales, institutionnelles et des droits humains (CAGIDH). Ancien haut-commissaire, ancien gouverneur, il aurait laissé bonne impression partout où il est passé. On le qualifie également de « grand bosseur » et d’« une des matières grises » de cette législature.

Jacob Ouédraogo

Ousséni (OusséniTamboura), ce juriste, a aussi des côtes dans cette vague d’intentions. De nombreux observateurs voient en lui, un homme doté d’un bagage, à la fois intellectuel et politique, costaud. Certains trouvent en lui également un certain charisme et une capacité à converger les vues dans le contexte actuel du Burkina.

OusséniTamboura

Mathieu (Mathieu Bêbrigda Ouédraogo) est un autre élu crédité d’une certaine opinion, le considérant comme un présidentiable à la tête de la VIIème Législature. Attaché des affaires économiques, Mathieu Bêbrigda Ouédraogo est l’actuel président de la Haute Cour de justice.

Mathieu Bêbrigda Ouédraogo

Bissiri (Bissiri Sirima), ex-Coordonnateur national du MCA bénéficie aussi de nombreuses intentions au sein de l’opinion publique. Expert-consultant, M. Bissiri aurait aussi l’avantage d’être un « grand travailleur, un homme de rigueur », attaché aux objectifs et aux résultats escomptés. Il serait aussi capable des débats contradictoires à l’hémicycle, à l’image du défunt. L’homme, qui a successivement été annoncé à la Primature puis à l’UEMOA, est le pari de plusieurs observateurs burkinabè.

Bissiri Sirima

Outre cette liste, d’autres noms (toujours du parti au pouvoir) circulent également comme potentiels présidentiables. C’est le cas du Docteur en Pharmacie Bindi Ouoba, de l’ex-gouverneur Boureima Bougouma, etc.

L’actuel directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Lassané Savadogo, et l’actuel ministre de la Fonction publique, Clément P. Sawadogo (annoncés au départ comme les meilleurs favoris à la succession) étant, selon certains juristes, et jusqu’à démonstration contraire, exclus de la liste des candidats.

Voici donc le parti au pouvoir, MPP, face à son premier test politique ; il sera déterminant dans la suite ...

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Messages

  • Nous attendons tout simplement de ce pouvoir une gestion plus transparente

    • Je demande a Rock de choisir Bissiri Sirima ( les textes, ce n’est pas notre djaba).
      Ce choix va soulager l’Ouest d’abord pour un equilibre des institutions, et ensuite, ce choix va nous rassurer qu’on a un homme competent dsns les affaires. Diriger l’AN n’est pas une histoire de gros mots ou de gros discours !

    • Il ne sert a rien de polemiquer sur le choix du president de l’assemblee . Bientot ,avant 2020 ,le pouvoir d’etat va changer de main.

    • ET LA V8 DU MCA AU NUMERO D’IMMATRICULATION FALCIFIÉE ? VRAIT OU FAUX ? A PART CELA IL EST MON CANDIDAT PREFERÉ !

    • Tous sont capables de tenir des hautes responsabilités nationales. En tout cas il faut éviter de concentrer la majorité écrasante des pouvoirs politiques et économiques selon un "modèle de zonage géographique" comme l’a si mal fait l’ex-régime. Cela serait tout simplement inéquitable et pire, pourrait être confli-gène à moyen et long terme.

    • Le Vieux, si chacun de nous devrait payer ses erreurs toute sa vie, j’en connais qui n’oserai même plus mettre le nez dehors. Les américains eux même ont reconnu la valeur de l’homme

  • Est-ce que le président de l’ Assemblée nationale ne doit pas être un député ? Dans les noms énumérés, certains ne sont pas députés . Est-ce normale qu’une personne qui n’a pas été élue puisse prétendre à être président de l’Assemblée dont le députés ont été élus par le peuple ? Est- ce démocratique ?

    • ’’Douni’’, qui tu vois qui n’est pas député là bas ? A ce qu’on sache tous les noms qui sont cités sont bien des députés, siégeant actuellement à l’Assemblée nationale.
      Pour revenir à la liste, personnellement, j’aurais aimé voir un Monsieur comme TAMBOURA Ousséni président de cette prestigieuse et importante institution.

    • Dans quelle démocratie, peut- on être président de la Haute cour de justice et député ainsi que directeur de la cnss et député ?

    • Douni, pardon il faut d’abord avant de nous distraire avec tes histoires. On est dans les débats sérieux, ok ! tchurrrr
      Alassane Sakandé ou Jacob Ouédraogo me paraissent les plus sûrs. Mais m’bon, pourvu que ce soit un choix qui va aider le Burkina. Je suis entièrement d’avis aussi avec le journaliste que le MPP joue gros ici, s’il montre une certaine incohérence en son sein, ce sera du pain béni pour l’opposition. Donc, à bon entendeur, salut !

    • Celui de la Cnss est un demissionnaire de l’Assemblee National et ne peut plus revenir jusqu’a la fin de la legislature. Par contre tous ceux qui sont parti (ex ; au Gouvernement),donc nommes, peuvent revenir prendre leur place. Sauf qu’il faut un president de l’A N pour recevoir leurs demande de retour. L’interimaire peut-il recevoir ces demandes de retour ? Si oui alors ils sont Presidentiables.

    • pour vous permettre de bien raisonner tous ceux vous avez les photos devant vous sont tous BIEN des DEPUTES MPP

    • Mon frère, tu ne suis pas l’actualité. Toutes les personnes citées sont élus députés. Ceux dont tu fais allusion sont représentés par les suppléants à l’AN.

    • Un député n’est pas un chômeur. Ils peuvent cumuler avec d’autres fonctions

    • En fait tous ceux qui ont été cités sont des députés élus. Certains n’ont pas siégé tout simplement et ont laissé leur siège à leur suppléants. Mais ayant été élus, ils peuvent reprendre leur place à l’Assemblée étant donnée que la moitié du mandat c’est à dire deux ans et demi n’est pas encore consommée.

  • pour moi Bissiri Sirima est la meilleure carte. le MPP devrait faire tres attention dans son choix car en dehors de salif diallo qui a beaucoup aidé les gens surtout les enfants des pauvres qui avaient des bons projets, les 2 rss ne sont pas si genereux avec le bas peuple. si le MPP fait un mauvais choix, il perdra les prochaines elections et rebonjour le CDP et la vengence. les deux RSS devront aussi aider les enfants des pauvres.

    • Les jeux sont lancés. Si le pouvoir continue dans sa logique de la répartition des postes par les conquérants, alors une palliative devra être trouvée pour le retour de Simon a l’assemblée avant l’élection.
      Si le pouvoir intériorisé cette forfaiture de la perte de SEM PAN et reste conforme aux textes en vigueur (belle leçon de democratie), Il doit jouer avec ses cartes présentes à l’AN actuellement. Dans cette même logique, Il doit mettre des critères clairs d’elligibilite. Tout parti politique en dispose. Inutile de regarder celui qui a apporté plus d’argent aux élections.
      Aussi la logique de rassurer la population du Nord après cette perte de leur fils doit compter. La politique, c’est un tout en un. Bonne à SEM le PF.

  • Mr Bala Alassane SAKANDE à mon humble avis est le candidat qui répond au mieux au contexte politique actuel du Burkina Faso pour les raisons suivantes :

    - Sa vision complète des phases conceptuelles et de mise en œuvre des politiques au Burkina Faso ;

    - Sa vision progressiste des politiques mises en œuvre au Burkina Faso,

    - Sa capacité d’adaptation aux contextes politiques,

    - Sa capacité de rassemblement et d’orientation des forces politiques dans un contexte politique hostile du Burkina Faso,

    - Sa force de caractère

    • Etes-vous sûrs que ce monsieur soit un vrai rassembleur ?
      Oups, je passais............

    • Toi tu parles de quel BALA ? Oubien tu es son Directeur de Campagne ? L’AN, ce n’est pas la malcause seulement mais la mobilisation, l’empreinte populaire. Demande à Bala combien de personne il peut mobiliser seules à sa propre cause ? Il est très hautain et très suffisant. Pas bon pour ce niveau avant qu’il ne devienne sage.

    • Toi tu pense que M. Bala Alassane SAKANDE est un exemple ? Ce monsieur a une moralité douteuse, je le connais bien dans son quartier à OUAGA 2000. Je sais de quoi, il est capable. J’en dirai pas plus

  • Sakandé ! Vs savez que vs devez vs mettre à l’infinitif au cas ou Ousséni Tamboura se présente car on ne rivalise pas la chefferie avec avec son Chef. N’est ce pas Yarga ??? Bonne chance au gagnant pour le bonheur du BURKINA Faso. Faites attention pour ne pas rééditer ce qui s’est passé au CR du Sahel les élections passées ou la minorité est passée entre les filets de même que le cas de Tongo 18 au Soum et de la mairie de Gorom Gorom, etc. ’’quand la réal politik est en marche tout peut arriver’’

  • Bissiri serait bien à ce poste pour plusieurs raisons à moins qu’on ne veuille le garder en remplacement dans un proche avenir du premier ministre. ceci ne serait que justice pour cet homme qui a su manager le MCA.

  • Deux prétendants sont éligibles pour une question d’équilibre des pouvoirs au FASO .
    1- Jacob Ouédraogo
    2- Tamboura Oussiéni

    De mon point de vue Jacob Ouédraogo serait Le meilleur profile à assumer cette noble fonction.
    Tres grand commis de l’état . Républicain et loyal pour tout ce qui Le connaisse. Il a toujours laissé un bon souvenir, La où il passe. Très modeste et pétri d’expérience. Il serait également Le candidat de Salifou Diallo et de l’ensemble du Nord. Enfin il pourrait rassembler Le maximum de députés autour de sa candidature. Il n’est pas un va- t-en guerre comme un des prétendants cités Dans La liste qui est Du plateau central. Jacob Ouédraogo a été plusieurs fois haut commissaire, Gouverneur, député à l’assemblée Nationale et actuellement occupe la première et plus importante commission de l’assemblée Nationale. Et enfin il est stable politiquement et ne fera jamais de l’ombre au Président Roch Marc KABORE.
    Je sais qu’il sera le futur Président de notre Auguste Assemblée Nationale.
    Bonne Chance à ce grand Travailleur.

    2- Tamboura Oussieni
    il est jeune , mais pourra attendre d’avoir une expérience. Dans son parcours politique il a été très instable ce qui fait de lui un jeune pressé et ambitieux. Il pourra toujours continué à faire ses preuves.

    3 Bissiri Sirima
    Son mauvais exemple de véhicule saisi par la douane, fait de lui un Monsieur très gourmand qui ne veut passer payer ses impôts. Ce mauvais exemple lui collera à la peau tant qu’il sera en politique. Il n’est pas un bon exemple pour la jeunesse. Et Le fait de racheter lui même Les 4x4 Du MCA , ça ne sonne pas bien pour un coordinateur de projet.

    4- Allasane Sakande, manque d’expérience et très coléreux. Il n’est pas rassembleur. On a besoin d’un président qui peut parler à toutes les sensibilités au parlement. Bon viveur.

    5- Mathieu Bebrigda. Il n’a pas La poigne pour diriger notre Auguste Assemblée. Je doute qu’il ne puisse pas rassembler . Il a été plusieurs fois Gouverneur mais sans laissé de traces .
    Il est un peu fatigué et vaut mieux Le laissé continuer à la Haute cour de justice.

  • A mon avis, M. Bissiri SIRIMA pourrait tenir bon au perchoir de part ses qualités, actes qu’il a posé et ses relations avec le monde extérieur. Quoi qu’on dise, il faut que le successeur soit aussi connu à l’extérieur afin de pouvoir nouer des partenariat "gagnan - gagnan" au bénéfice du peuple burkinabé.
    Bonne Chance à M. Bissiri SIRIMA et que le meilleur prétendant gagne.

  • SAKANDE Alassane est le mieux placé pour la présidence de l’AN ayant eu la confiance du parti MMP et des députés de la majorité pour occuper la présidence du groupe parlementaire, ne pas l’élire en qualité de Président de l’Assemblée Nationale poserait la problématique des choix des hommes pour la gouvernance.Donc une erreur à ne pas commettre pour la survie du parti. A bonne conscience salut.

  • Bonjour chers internautes
    Merci pour vos contributions. Vous etes tous vigilants par rapport à la bonne marche du pays.
    c’est un point de vue personnel que je donne : pour une repartition équilibré du partage des postes clés du pays, JACOB OUEDRAGO est le favori.
    voici la repartition des postes du pays :
    le grand centre : le PRESIDENT DU FASO
    l’ouest : le PREMIER MINISTRE
    le grand nord : PRESIDENCE DE L’ASSEMBLEE NATIONALE.
    Que DIEU benisse le BURKINA FASO

    • Jacob Ouédraogo est le mieux indiqué pour être président de l’assemblé, il rassemble, il a le franc parlé, il est sociable dans tous les séances, et le nord va revenir en es lieux et place. Jacob à servi beaucoup de poste importants, alassane sakandé est malade et ne peut pas assurer cette mission. Alassane sakandé est oteint et ne peut servir ce poste. Même le les députés du MPP ne vont pas suivre sankandé.

    • N’importe quoi oui ! Et l’Est et le Sud ? Vous leur donnez quoi ? Arrêtez ces analyses régionalistes ! On ne construit pas un Etat unitaire avec des thèses divisionnistes.

    • Absolument ! Arrêtez ces analyses régonalistes.Et le Sahel ? Trouvons plutôt un PAN travailleur et rassembleur pour le bonheur de tout le Burkina(SUD,OUEST,EST,NORD).

  • Pourvu qu’on prenne le temps qu’il faut pour bien choisir. C’est pour ça qu’il faut connaitre la tactique des ennemis du peuple burkinabé et autres faux connaisseurs genres Harouna Dicko et le sieur Traoré. C’est poussé à la précipitation des choses. Or dans la précipitation, comme l’homme n’est pas omniscient, il va y avoir commission de faute et eux ils vont s’en délecter et exploiter pour leur propre cause. Voilà le fond des agitateurs de ces derniers jours. De toute façon, le président Rock Kaboré a besoin d’un deuxième mandat et le MPP plusieurs autres mandats. Donc il faut un grand calcul pour choisir celui-là qui pourra engranger autant de partisans que le défunt président Salif Diallo. On est là sur le terrain de l’électoralisme c’est-à-dire sur la loi du nombre et le président Rock est obligé de faire en sorte qu’il n’y ait pas trop de mécontents qui pourront profiter à l’opposition opportuniste en embuscade.

  • A chacun de venir proposer son candidat pour des raisons diverses et penser que les decideurs lisent fasonet pour prendre leur decision.

    Venez ecriver les noms de vos parents !!!

  • Merci Oumar pour cette analyse pertinente et bien vu : Ma seule remarque est ’’’l’opposition ne crachera pas a toute occasion,’’’ mais reste pour moi la clé de voûte de l’Assemblée nationale de ce quinquennat, et qui aura le grand rôle de rectifier les imparfaits. Ce que je peux te dire à ce sujet, l’opposition en Afrique à un seul problème : ‘’’celui de s’opposer à une personne qui ne lui convient pas et qu’elle ne veut pas. A partir de là, tout ce qui émanerait de cette personne en tant que projet ou sous sa gouvernance comme c’était le cas du feu Salif Diallo un cas à part, car c’est soit vous soyez avec lui, ou contre lui. Avec le prochain PAN, espérons qu’il soit neutre et intègre pour faire avancer notre jeune démocratie, sinon bonjours les dégâts. Pourquoi bonjours les dégâts ? Par ce que les opposants d’aujourd’hui sont ceux de la majorité d’hier, et avec le nouveau PAN qui sera élu, nous devons attendre du Tohu Bohu a l’hémicycle, car l’absence de celui qui faisait le chaud et le froid se fera sentir. Le désordre sera à la place de l’ordre, et le premier test politique du parti au pouvoir ne sera pas confortable du tout, et qui ne sera pas bien pour un Burkina nouveau.

  • si ce n’est au Burkina, comment SIRIMA peut être président de l’AN. Il a des dossiers de faux et usage de faux. Quelle lecon de morale, il peut donner à son administré. Pardon, on s’est que les dirigeants sont pourris mais chercher quelqu’un qui est propre.

    • - Merci MOUSS pour cette remarque. Tu es très lucide.

      Par Kôrô Yamyélé

    • Mouss, Connais tu les dossiers des autres candidats ?

    • Justement c’est parce quec’est le Burkina que ceux qui avaient soupiré les véhicules de l’État n’ont jamais été dénoncés. Mais celui qui a géré correctement des milliards l’on a trouvé seulement à lui reprocher une falsification de plaque de véhicule, mais pas de détournement .
      Pourquoi n’a t’on pas suivi les voleurs de véhicule d l’État et nous les montrer comme il a été fait pour Bissiri ? Qui nous dit qu’à bien fouiller les autres seront plus propre ?
      Ségrégation quant tu nous tiens........

  • Pour des raisons de géopolitique BIssiri SIRIMA pourrait être retenu par contre pour celles électorales dans le nord Lassane SAWADOGO devrait revenir à l’Assemblée pour un poste de vice président

    • - Mon ami, il n’y a que les idiots des pays cotonier, céréaliers et cacaoyers qui pensent encore géopolitique dans les postes. Au lieu de penser compétence, patriotisme et intégrité, vous continuez à nous faire chier avec vos penchants ethnicistes et régionalistes comme ’’Président mossi du Centre’’, ’’PM Samo du Grand Ouest’’ ou encore ’’PAN mossi du Grand Nord’’. Si les choses devaient se passer ainsi, des mossis n’allaient pas être maires dans communes de l’Ouest ou un gourmantché maire de Gaoua chez les lobis. Ce même Wally qui, aigri contre ZEPH semble intoxiquer les partis d’opposition pour qu’ils rejoignent la majorité. Toute cette stratégie fripouille pour démobiliser les gens autour de ZEPH et l’isoler parce qu’ils ont eu des prises de bec. Je ne savais ce type si mesquin, rancuner et mauvais comme du venin. Référez-vous à son écrit dans le journal LE PAYS de ce mercredi 30 août 2017. Il oublie royalement que celà rendrait la politique insipide et les dirigeants auront une boulevard pour faire tout ce qu’ils veulent car il n’y aura plus de contre-pouvoir. Vraiment ce Wally doit être dérangé sous son scalp par tant de haine. De toute manière ZEPH à mon avis, a montré toue sa grandeur d’homme politique responsable à travers son discours à l’oraison funèbre du Dr Salifou Diallo. Nous l’avons tous entendu. Ce n’est pas l’oiseau noir Wally que nous avons entendu !

      Par Kôrô Yamyélé

    • LUI ?, IL TRAÎNE AVEC LUI LES CASSEROLES DE LA CARFO. SOYONS TRÈS VIGILANTS LES GARS. APRES L’INSUTECTION AUCUN CORROMPU OU ASSASSIN (SUIVEZ MON REGARD) NE PASSERA ET NE DIRIGERA. CE BURKINA.
      CELUI QUI TENTE L"APPRENDRA A SES DÉPENS !!!

    • Je pense que l’on doit tenir compte de la geopolitique dans les postes !
      Chaque region a ses hommes capable de gerer n’importe quel poste et il faut en tenir compte !
      Ce probleme ne se pose pas aux USA parce que, si tu changes d’Etat, tu deviens "originaire" de cet Etat, donc le probleme de Sud, Centre etc ne se pose pas !
      Meme pour investir, il faut tenir compte de tout ces aspects car nous sommes justement dans des pays cotoniers et bannaniers.

  • Il faut de la personnalité à ce poste, alors Bissiri serait le mieux indiqué pour éviter tout équivoque et qui pro quo. Ce monsieur a de la matière à proposer au regard de notre contexte difficile. Son passé en dit long le PAS, le MCA et j’en passe.
    Très récemment, il était le premier à suggérer au premier ministre de revoir les procédures des marchés publics s’il voulait des résultats avec son PNDS. Que le Burkina gagne c’est tout !

  • Je propose Simon Compaoré
    Ils étaient 3
    Maintenant 2
    Donc un prési et l’autre aussi prési

  • L’’assemblée nationale est une chambre politique.Par conséquent,sa présidence ne peut qu’être politique dans un pays normal.Vouloir placer un mandat électif sous l’angle technocratique ça relève tout simplement d’immaturité politique,ou alors on accrédite la thèse de ceux qui parlent de "l’état mpp"omnipotent.Il revient au PF chef de la majorité d’user de toute son influence afin qu’un compromis soit trouvé autour d’un modéré (pourquoi pas une personnalite de l’opposition).Car la disparition de l’honorable Diallo ouvre une ère nouvelle profitons-en,pour apaiser le pays dans le dialogue constructif et dans la tolérance sans lesquels il n’ya point de développement.

    • Mon ami, l’AN est de loin l’institution la plus importante au Faso, elle est comme une poudriere, avant de confier une poudriere a un soldat, il faut le connaitre et le faire confiance ! C’est une question de confiance alors qu’on ne peut pas faire confiance a notre opposition !
      Imaginez la presidence de l’AN entre les mains de la CO...ER, ils vont voter une loi et faire venir les Francois et autres pour nous canarder tous maintenant. Non mon ami. Que le MPP garde sa chose, point (termine ca pour moi)

    • Mon cher ami vérité n.1,j’ai tjrs admiré ta franchise.En effet,dans l’état mpp l’opposition est assimilée à l’ennemi,balayant au passage le riche héritage que le président BC nous a légué.Avec la culture politique actuelle je me demande si les institutions démocratiques issues de l’ère Compaore vont survivre au-delà de son géniteur ?Des institutions qui nous ont garanti paix et prospérité pendant 27 ans.A toi de....
      Bien à toi

  • par absent c est du serieux qu on parle il faut laisser tes connorie la

  • Proposition :
    1. Sakandé Bala Alassane, Président du Groupe Parlementaire du MPP, est naturellement le Candidat que le MPP doit présenter ; si non pourquoi l’avoir mis président de leur groupe parlementaire.
    2. Si les mppistes ont du mal entre eux à désigner leur candidat alors qu’ils organisent entre eux députés MPP et Alliance une primaire pour retenir le meilleur candidat.

    Dans tous les cas il ne faut pas rêver !!!

    • Tout ce qu’on reproche à Sacandé, c’est justement ce qui etait les caracteristiques visibles du defunt PAN.
      Donc pour moi, Sacandé est l’élève modèle de Salifou. La continuité Salif, c’est logiquement lui avec toute l’arrogance qui sied avec
      .

    • Salifou DIALLO etait craint et respecté a l’AN aussi bien par la majorité et par l’opposition cause de sa maniere de faire de la politique capable de detruire tout ce qui n’est pas avec lui.
      SAKANDE que peut t-il vraiement faire pour rassembler et influencer l’opposition ? il sera simplement laminé par les vieux loups de la politique sil accede a la presidence de l’AN avec sa suffisance et sa malcause

  • Pour ce qui concerne Bissiri Sirima, je me rappelle qu’il avait eu des problèmes à Banfora pour sa candidature de conseiller. Ceux de Banfora disant qu’il n’est pas des siens. Il faut une personne qui a une bonne assise dans sa région et qui n’est pas contesté. Assurément Lassané Sawadogo peut valablement remplacer Salifou Diallo pour garder l’électorat du grand Yatenga et ne pas les jeter en pâture au fils en perdition du défunt Duc du Yatenga. S’il n’est pas possible juridiquement de retenir Monsieur sawadogo, Jacob Ouedraogo pourra faire l’affaire et même Bèbrigda Ouedraogo.

  • Celui qui peut vraiment incarner et poursuivre l’œuvre de Salif Diallo à la tête de l’A N est incontestablement le député Mathieu Bebrigda OUEDRAOGO . Ceux qui connaissent bien Mathieu savent qu’il est suffisamment courageux pour remonter les bretelles au gouvernement comme le faisait son ami et camarade Salif Diallo . SAKANDE est trop souvent inutilement agressif et bagarreur .SAKANDE est vraiment le mouton noir de l’ AN comme l’a si bien écrit un journal à son sujet .Par ailleurs, ROCK devrait éviter de confier l’AN à une personne trop collée à lui comme l’est SAKANDE . Enfin, il faut nécessairement tenir compte de ce fameux équilibre régional ,en laissant la présidence de l’ AN à une autre région ,la confier toujours au nord et par ordre de priorité à Mathieu OUEDRAOGO ou alors à Jacob OUEDRAOGO qui a aussi une bonne expérience de l’ administration publique .

  • Il faut voter quelqu’un qui n’est pas sale. Quelqu’un qui paie ses impôts, qui n’est pas commerçant, qui sait que la route de Solenzo devrait être goudronnée, qui demandera au 1er Ministre pourquoi il n’y a tjrs pas de barrage dans les Banwa ou encore pourquoi le fleuve Mouhoun s’ensable sans que personne ne prenne une action pour le réhabiliter et même pourquoi il n’est pas exploité à la juste valeur de ses capacités, pourquoi les digues du barrage de Koubri ont cedees alors que prévisible, pourquoi beaucoup de fonctionnaires sont des commerçants et même des entrepreneurs et livrent de la concurrence déloyale aux autres entrepreneurs.

  • Vision apparemment tu ne voit rien. Le seul parmi ces cinq qui peut tapé sur la table est bien Mathieu. A Blaise il ne tardait pas à lui dire à vérité à Dédiéré pareil c’est l’un des hommes les plus courageux parmi ces cinq.

  • BISSIRI est le bien placé du point de vue de sa corpulence du ton qu’il a , sans oublier son niveau intellectuel. Mais comme on dit qu’il n’est pas très propre , on verra.

  • Bonjour chers internautes. d’abord tous ceux que vous voyez ici ou cités sont tous des députés MPP. voila ma proposition. choisir Jacob OUEDRAOGO comme président de l’AN et garder BISSIRI comme premier ministre au prochain remaniement . si non attention aux partis comme l’ADF RDA et CDP au nord dans le YATENGA. TAMBOURA prend alors la commission CAGIDH qu’occupait Jacob OUEDRAOGO. Merci.

  • Je suis parfaitement d’avis avec les internautes Mninda et Hermane . Si vraiment les députés étaient sincères dans leurs hommages à SALIF DIALLO,si les députés sont honnêtes dans leur engagement à poursuivre l’œuvre de Salif DIALLO à la tête de l’AN,si les députés sont sincères dans leur appréciation de l’esprit de travail instauré par SALIF DIALLO, alors la seule personne qui peut entrer dans l’esprit et le corps de SALIF et être absolument fidèle loyal à la poursuite de son œuvre est bel et bien MATHIEU B.OUEDRAOGO qui n’est pas mou comme le pense un internaute.

  • Un Monsieur comme Jacob OUEDRAOGO est mon choix si nous voulons un serieux dans le travail. Je ne juge personne mais je connais l homme. Integre, travailleur, fidele. En effet, partout ou il est passe, la population a toujours garde un bon souvenir. Il sera d un atout important pour le parti dans sa quete d electorats. Comme l a si bien dit un internaute, c est le candidat de Salifou DIALLO et certainement celui qui aura le soutien de la majorite. Tres aime et qui aura le soutien du Nord, du plateau central, de l est. Il fait partie des personnes qui ne trahiront pas. Bonne chance Monsieur le Gouverneur.

  • Mais qu’est il advenu de KORO YAMYELE ? Depuis un certain temps son point de vu manque pour éclairer certaines questions d’ordre nationale comme celle ci ?

    • Le vieux Yamyele est revenu, apparemment, il est devenu tres furieux contre le MPP !
      J’aime sa facon de faire car malgre sa richesse, il continue de cultiver, quelle grandeur !
      Cultiver ici ce n’est pas se courber et former un angle de 45°, il utilise des tracteurs et des technologies modernes !
      Bravo au Koro national !

  • Il n’y a pas de doute, parmi ces 5 prétendants Jacob Ouédraogo est de loin le meilleur candidat. De par son expérience et sa sagesse. Il pourra valablement diriger notre Auguste Assemblée.

  • Sakande , ne peut pas car trop bagarreur et manque d’expérience. Il est trop collé au Président cela peut jouer de salle tour pour 2020

  • Mr Hermane, si vous êtes un parent ou un inconditionnel de Mathieu, je vous concède ce que vous dites mais sachez que la personne qui faisait sa force n’est plus !!!! a lui seul = zero. Aussi est ce qu’il ne serait pas mieux qu’on tienne aussi compte de la santé des uns et des autres ? je crois qu’il faut fortement tenir compte de la santé des candidats.

  • S’il vous les gars du MPP voter BADO Laurent comme president .Il vous defendra tres bien. C’est gratuit

  • Je suis "Sage" différent de "Le Sage".
    je me demande si l’équation n’est pas plus compliqué. Équilibres régionale, ethnique et religieuse à trouver. C’est difficile à dire mais mais si le PF, le PM et le PAN appartiennent au meme groupe, ça peut être mal perçu. Que Dieu aide le BF.

    • Je me souviens de vous ! Vous etes effectivement un homme sage dans vos propos et le seul bemol c’est d’avoir cautionne l’article 37 et l’ADF/RDA de Me Gilbert en son temps !

    • pourquoi ne pas aller directement à la Fédération du Burkina comme le souhaitent certains au lieu de jouer à un équilibrisme régionaliste stupide ? là on aura un président et un gouvernement dans chaque Etat et l’Etat fédéral s’occupera uniquement de la justice, la législation et la sécurité. l’une des tares de la colonisation c’est de nous avoir légué des Etats multinationales

  • et Simon compaoré dans tout ç a ? c’est lui le NUMERO DEUX non .?
    il faut lui donner l’AN je le soutiens dèèès

  • Ceux qui encense Bissiri Sirima ne le connaisse pas très bien. Pistonné par Tertus, il gère des casseroles pas très connues du peuple.
    Il n’est pas très représentatif à mon avis. Creusez un peu et vous verrez.
    Short list sera : Jacob+Tamboura+ Sakandé.

    • Comme tu en connais de ces casseroles l’honnêteté aurait voulu que tu les portes à la connaissance du peuple . Cela permettrait à chacun de se faire une opinion réelle de l’homme et inciterait d’autres à dévoiler les casseroles de tes "supers héros ".

  • Ah l’égoïsme des hommes ne va jamais les quitter. vous voulez dire qu’une femme ne peut pas être PAN. Arrêtez cela Roch ferait mieux de mettre une femme à l’assemblée là cela freinera un temps soit peu la prostitution des hommes. C’est après la mort de Salif que vous voulez un homme de caractère.Qu’est ce que vous avez dit de lui de son vivant .Vous lui avez traité de tous les maux et bizarrement vous voulez une autre personne qui incarne son caractère.
    Allez que le président mette une femme quelque soit sa carrure que celui qui n’est pas content quitte le MPP ou bien le PAYS point barre.

    • Tu es tres mauvais !
      Tu veux qu’on place Tantie Juliette a la presidence de l’AN ?
      Dans ce cas Blaise va se frotter les mains.
      Tout ceux ou celles qui sont lies au CDP, faisons tres attention !

  • Une chose est sûre : ce sera un proche du camp Roch et non un proche de feu Salif. Roch a l’occasion inespérée de contrôler l’assemblée nationale mais aussi de réunir tout le monde autour de lui au lieu qu’il y ait des camps proches de telle ou telle autre personne. Mais cela ne doit pas être un critère supérieur à la qualité de celui qui dirigera l’assemblée.

  • Chers internautes, aucun de tous ceux cités ne verra son nom. Une surprise qui fera l’unanimité. Ne soyons pas pressés.

  • le fasonet ; en dehors de Bissriri, ne faites pas rever des plaisantins. Ils auront l’insomnie pour rien. Le BF n’est pas si bas.

  • De mon point de vue Jacob Ouédraogo serait Le meilleur profile à assumer cette noble fonction.
    Tres grand commis de l’état . Républicain et loyal pour tout ce qui Le connaisse. Il a toujours laissé un bon souvenir, La où il passe. Très modeste et pétri d’expérience. Il serait également Le candidat de Salifou Diallo et de l’ensemble du Nord. Enfin il pourrait rassembler Le maximum de députés autour de sa candidature. Il n’est pas un va- t-en guerre comme un des prétendants cités Dans La liste qui est Du plateau central. Jacob Ouédraogo a été plusieurs fois haut commissaire, Gouverneur, député à l’assemblée Nationale et actuellement occupe la première et plus importante commission de l’assemblée Nationale. Et enfin il est stable politiquement et ne fera jamais de l’ombre au Président Roch Marc KABORE.
    Je sais qu’il sera le futur Président de notre Auguste Assemblée Nationale.
    Bonne Chance à ce grand Travailleur.

    2- Tamboura Oussieni
    il est jeune , mais pourra attendre d’avoir une expérience. Dans son parcours politique il a été très instable ce qui fait de lui un jeune pressé et ambitieux. Il pourra toujours continué à faire ses preuves.

    3 Bissiri Sirima
    Son mauvais exemple de véhicule saisi par la douane, fait de lui un Monsieur très gourmand qui ne veut passer payer ses impôts. Ce mauvais exemple lui collera à la peau tant qu’il sera en politique. Il n’est pas un bon exemple pour la jeunesse. Et Le fait de racheter lui même Les 4x4 Du MCA , ça ne sonne pas bien pour un coordinateur de projet.

    4- Allasane Sakande, manque d’expérience et très coléreux. Il n’est pas rassembleur. On a besoin d’un président qui peut parler à toutes les sensibilités au parlement. Bon viveur.

    5- Mathieu Bebrigda. Il n’a pas La poigne pour diriger notre Auguste Assemblée. Je doute qu’il ne puisse pas rassembler . Il a été plusieurs fois Gouverneur mais sans laissé de traces .
    Il est un peu fatigué et vaut mieux Le laissé continuer à la Haute cour de justice.

  • Il n’y a pas de doute, parmi ces 5 prétendants Jacob Ouédraogo est du nord et le meilleur candidat. De par son expérience et sa sagesse. Il pourra valablement diriger notre Auguste Assemblée. Jacob Ouédraogo est un rassembleur du nord et il a un bagage plein de dossiers.

  • Un Monsieur comme Jacob OUEDRAOGO est mon choix si nous voulons un serieux dans le travail. Je ne juge personne mais je connais l homme. Intègre, travailleur, fidèle. En effet, partout ou il est passe, la population a toujours garde un bon souvenir. Il sera d un atout important pour le parti dans sa quête d’électorats. Comme l a si bien dit un internaute, c est le candidat de Salifou DIALLO et certainement celui qui aura le soutien de la majorité. Très aimé et qui aura le soutien du Nord, du plateau central, de l est. Il fait partie des personnes qui ne trahiront pas. Bonne chance Monsieur le Gouverneur.

  • SAKANDE Alassane est le mieux placé pour la présidence de l’AN ayant eu la confiance du parti MPP et des députés de la majorité pour occuper la présidence du groupe parlementaire, ne pas l’élire en qualité de Président de l’Assemblée Nationale poserait la problématique des choix des hommes pour la gouvernance.Donc une erreur à ne pas commettre pour la survie du parti. Le choix de Sakandé aussi sera une assemblée qui fonctionnera jamais en plein temps parce qu’il est malade régulièrement. Il est otteint et bagarreur. Il n’est pas sociable ni rassembleur. A bonne conscience salut.

  • Monsieur ZOUGRANA Saidou apprenez à mettre entre guillemets ce que vous n’avez pas cogité.Si vous n’avez rien à dire de cohérent c’est vraiment dommage pour vous.Sans rancune !

  • Personnellement, peu importe qui sera élu au perchoir. L’essentiel est qu’il sache que l’intérêt du peuple d’abord et les autres après. Feu Salif DIALLO a donné une autre connotation à l’Assemblée Nationale ; celle d’une institution au service du peuple et pour le peuple. Il est souhaitable que le duo RS (Roch-Simon) fasse un choix raisonnable car il y va de la survie de ce parti tant cher au défunt Salif.

    • Je prie que le choix soit guidé par le Tout Puissant, Dieu créateur des cieux et de la terre. Il (Dieu) connait la bonne personne capable de diriger avec sagesse, intelligence, intégrité et avec respect de la constitution et du peuple( car c’est le peuple qui a approuvé sont élection à travers les députés) cette prestigieuse Institution et très importante. Que Dieu illumine les Yeux du PF pour l’orientation dans le choix de la seconde personnalité de notre Pays. Dans tous les cas toutes autorités vient de Dieu. Alors je n’ai aucun doute qu’il fera le bon choix pour le Burkina, car c’est Notre Dieu !!!!

  • Bon je ne connais pas trop les textes par rapport au cas de l’Assemblé Nationale. Mais une question : Pourquoi voter des vis-présidents et quand il y’ a ce problème, on doit revoter ? je ne comprend pas.

  • chers amis et frères évitez de ramener le débat aux régions et aux zones l’assemblé nationale doit être occupée par un homme de consensus qui incarnent des valeurs intellectuelle humaine et sociale. En un mot un mot, une personne patriote et soucieuse de la cohésion nationale.

  • Que le choix soit guidé par le Tout Puissant, Dieu qui connait la bonne personne capable de mener à bien cette noble fonction. Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

  • Que le parti au Pouvoir fasse le meilleur choix qui sied.

    En ce qui me concerne et suivant une certaine logique, les deux favoris au poste de Président de l’Assemblée Nationale sont :
    1) Ousséni TAMBOURA, en sa qualité de 4ème vice-Président de l’Assemblée Nationale, et 1er vice-Président du MPP.
    2) Alassane Bala SAKANDE, en sa qualité de Président du groupe parlementaire MPP.

    L’un ou l’autre, chacun en ce qui le concerne est capable de relever les défis qui attendent le nouveau Président de l’Assemblée Nationale. Est-ce par hasard que chacun des deux occupe le poste qui lui revient aujourd’hui ?

    Ce n’est que le pronostic du citoyen que je suis. Ne dit-on pas qu’on ne se met pas sur la pointe des pieds pour regarder de loin ce qui vient vers soi ? Le 8 septembre à côté, tout serait " bèla la vin’nssé" biboin ?

    A bientôt !

  • Que le parti au Pouvoir fasse le meilleur choix qui sied.

    En ce qui me concerne et suivant une certaine logique, les deux favoris au poste de Président de l’Assemblée Nationale sont :
    1) Ousséni TAMBOURA, en sa qualité de 4ème vice-Président de l’Assemblée Nationale, et 1er vice-Président du MPP.
    2) Alassane Bala SAKANDE, en sa qualité de Président du groupe parlementaire MPP.

    L’un ou l’autre, chacun en ce qui le concerne est capable de relever les défis qui attendent le nouveau Président de l’Assemblée Nationale. Est-ce par hasard que chacun des deux occupe le poste qui lui revient aujourd’hui ?

    Ce n’est que le pronostic du citoyen que je suis. Ne dit-on pas qu’on ne se met pas sur la pointe des pieds pour regarder de loin ce qui vient vers soi ? Le 8 septembre à côté, tout serait " bèla la vin’nssé" biboin ?

    A bientôt !

  • Mr Bissiri SIRIMA est l homme de la situation.Il a deja fait ses preuves au MCA et a une envergure INTERNATIONALE.Comme president de l Assemblée c est tout le Burkina qui gagne.Il a la trempe de salif sinon PLUS.

  • De toute cette liste, le portrait robot du PAN consiste en ceci : un homme doté d’une forte personnalité, Intègre, pétrid’expérience technique et pôlitique, d’une hauteur de vue avec une solide assise économique et sociale et un carnet d’adresses costaud . CE MONSIEUR, C’ EST INCONTESTABLEMENT BISSIRI SIRIMA.
    LE SCOOP DE LA FAUSSE IMMATRICULATION ÉTAIT AVÉRÉ ET IL S’ EN EST REPENTI. MAIS DITES- MOI, BONNES GENS, QUI CONNAÎT VRAIMENT CET HOMME, DONT L’INTÉGRITÉ UNANIMEMENT RECONNUE A ETE MISE À RUDE ÉPREUVE PAR CE MALHEUREUX FAUX PAS, DONT LE SCOOP EST TOMBÉ FORT Â PROPOS, PÔUR SERVIR DE PAIN BENI POUR SOLDER DES COMPTES POLITIQUES SUR FONDS DE CHOCS DES EGOS ?

  • Rien de tout sa pourquoi pas une femme ? de grasse écartons cette idée de région et voyons l’intérêt général des burkinabè.

  • SAKANDE est bon pour rester président du groupe parlementaire MPP parce que c’est un casseur de lutte depuis l’Université. Rock doit faire appel à candidature pour les députés du MPP Zeph et Chérif membres du jury.

  • Stratégiquement, Jacob Ouedraogo est le meilleur candidat si le MPP veut conserver son électorat du Nord qui est menacé de basculer dans l’opposition. L’homme en plus est travailleur, conciliant, humble et modeste.

  • internaute légis et la fausse immatriculation du v8, Il doit jurer de ne plus recommencer sinon il semble bon pour l’AN

  • Tout sauf Sakandé pour ne pas insulter cette jeunesse que Sakandé a plusieurs fois trahie alors qu’il était étudiant gâteau sur le campus.

  • Mathieu Bebrigda, contrairement à ce que l’on pense serait le meilleur choix pour ce poste. On n’a pas besoin d’être un agité pour occuper ce poste. Il a le meilleur CV : Juriste, dans une institution qui vote les lois, ancien Gouverneur, Président de la Haute Cour de Justice, etc. Qui parmi les quatre autres prétendant a un si beau profil ?

    Et puis, il est propre, Mathieu, pas de corruption et autres casseroles à son passif.

    Pour ceux qui lui reproche de manquer de poigne, rappelons que Salif Diallo avait tellement de la poigne qui gênait le Président. Et ceux parmi les candidats qui lui ressemblent seront tentés de faire de même. Tandis qu’avec Mathieu Bebridga, il y aura harmonie entre les deux têtes de l’Exécutif et du Législatif. Ce qui serait un bien pour la mise en oeuvre du programme du President du Faso pour le bien du pays.

    Et puis, c’est quoi, la poigne, cette fâcheuse tendance à imposer ses points de vue, mêmes quand ils ne sont pas pertinents ? ce trait de caractère de l’arrogance et de l’autoritarisme ?

    Bebrigda Mathieu est un homme intelligent, posé, compétent, généreux, qui saura s’acquitter certainement de sa tâche à la présidence de l’AN.

  • Parmi tous les candidats au poste de president de l Assemblée qui a deja demontré sa competence sur le plan national et international.Mr Bissiri SIRIMA l a fait.
    Qui a un CV respectable pour incarner la representation Nationale ICI ET AILLEURS ;
    Si nous voulons un homme pour defendre valablement l interet de notre pays alors Mr Bissiri SIRIMA a cette etoffe.Il faut avoir le courage de reconnaître a l homme sa valeur intrinseque.La politique politicienne nous menera vers la mediocrité ;
    Mr Bissiri SIRIMA est l homme de la situation.Meme quand on n aime pas le lievre il faut reconnaître qu il court bien.Mr SIRIMA deja fait ses preuves.Voulons NOUS le bien du pays ?

    • Bissiri Sirima n’est pas représentatif dans sa région. Il a eu des difficultés pour imposer sa candidature à Banfora parce qu’il serait plutôt de Nianwologo. Autre chose que les gens ignorent, son régionalisme prononcé. Le Millénium Chalenge, il l’a exécuté au profit de l’Ouest avec uniquement des entreprises de l’Ouest GPS, Aïna etc.....Voyez les archives de cette institution pour vous en convaincre.

  • Le burkina est une société Phallocratique aucune femme dans les proposition comme si le pays était essentiellement habité par des hommes. En tout état de cause, aucun des cinq candidats ne sera élu, le prochain président de notre illustre assemblée serait une femme en occurrence :Mme ilboudo /marchall

    • eliane, on est d’accord avec vous. Une femme peut apporter un souffle nouveau et une nouvelle intuition à l’institution. Mais le problème c’est que souvent la femme n’est rien sans l’aide de ses cuisses et ce n’est pas honorable. Des femmes se sont battues à l’assemblée nationale justement à cause des cuisses.

  • Que cela soit X ou Y et qu’il soit du nord ou du sud, de l’est ou de l’ouest, nous voulons un Président de l’assemblée craignant DIEU et un grand "bosseur". Et que le Dieu Tout Puissant lui donne la sagesse et l’intelligence de diriger le peuple du Burkina Faso, ce pays des hommes intègres où couleront le lait et le miel. Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

  • Au vu de la situation actuelle, il nous faut un Pan qui a déjà fait ses preuves Sur le plan national et international. Bissiri sirima est l’homme de la situation. Votons Bissiri pour le bien du pays

  • Un Monsieur comme TAMBOURA Ousséné est mon choix si nous voulons un serieux dans le travail. la population a toujours garde un bon souvenir. Il sera un atout important pour le parti dans sa quête d’électorats. Comme l a si bien dit un internaute, c est le candidat de Salifou DIALLO et certainement celui qui aura le soutien de la majorité. Très aimé et qui aura le soutien du Nord, du plateau central, de l est. Quant à Sakandé c’est un traître masqué et jeune sans expérience. Il est très très malade et affaibli il ne peut diriger l’assemblé.

  • Parmi tous les candidats au poste de président de l Assemblée qui a déjà démontre sa compétence sur le plan national et international.Mr Bissiri SIRIMA l a fait.
    Qui a un CV respectable pour incarner la representation Nationale ICI ET AILLEURS ;
    Si nous voulons un homme pour défendre valablement l intérêt de notre pays alors Mr Bissiri SIRIMA a cette étoffe. Il faut avoir le courage de reconnaître a l homme sa valeur intrinseque.La politique politicienne nous mènera vers la médiocrité ;
    Mr Bissiri SIRIMA est l homme de la situation. Même quand on n aime pas le lièvre il faut reconnaître qu il court bien.Mr SIRIMA déjà fait ses preuves.Voulons NOUS le bien du pays. Tout sauf Sankandé affaibli par la maladie qui n’a ni expérience, ni de poste important occupé pour diriger l’assemblé.

  • Stratégiquement, Ousséni TAMBOURA est le meilleur candidat si le MPP veut conserver son électorat du Nord qui est menacé de basculer dans l’opposition. L’homme en plus est travailleur, conciliant, humble et modeste.Je le soutient de tout mon cœur. Des députés comme Sakandé qui a le cœur toujours debout, maladif et qui veut diriger l’assemblé. Sakandé va voir le président il va te trouver un poste. L’assemblé c’est pas du jeu de carte. actuellement nous parlons le développement du nord

  • Tout sauf Sakandé pour ne pas insulter cette jeunesse que Sakandé a plusieurs fois trahie alors qu’il était étudiant gâteau sur le campus. Sa force actuellement ne le permet pas de terminer le mandat.

  • SAKANDE est bon pour rester président du groupe parlementaire MPP parce que c’est un casseur de lutte depuis l’Université et sa santé ne lui permet pas. Rock doit faire appel à candidature pour les députés du MPP Zeph et Chérif membres du jury.

  • Haut-commissaire pendant plus de 10 ans, Gouverneur ensuite député sous la présidence de Rock puis Salifou Diallo, 02 fois président CAGIDH....... Jacob OUEDRAOGO a non seulement l’expérience mais il est aussi le candidat de Gorba car ils ont travaillés ensembles depuis plus de 30 ans. ( De 1987 à la présidence du faso en 2017 à l’Hémicycle)

  • A l’internaute << Le penseur averti >> :
    Visiblement, vous prêtez à Monsieur Sirima BISSIRI la fibre régionaliste que vous-même nourissez en vous et avez de la peine à cacher !!!!
    Renseignez vous donc sur les aspects suivants :
    - le processus de négociation et de conclusion du MCA- Burkina ;
    - la composition de l’équipe qui a animé le MCA sous la coordination de BISSIRI ;
    - les projets qui ont été validés et excéutés à 99% (une 1ère en Afrique) et leur répartition géographique au plan national ;
    - le repertoire des entreprises et autres prestataires de services du MCA ;
    Si comme vous dites, c’est BISSIRI tout seul qui a imposé tout çà au niveau national en enfarinant au passage les américains (dont on connaît la rigueur en matière de suivi-contrôle/ évaluation en des projets qu’ils financent), alors c’est que ce BISSIRI-LA EST VRAIMENT l’HOMME DE LA SITUATION.
    TROUVEZ DONC AUTRE CHOSE, SVP.!!!

  • SAKANDE que peut t-il vraiment faire pour rassembler et influencer l’opposition ? il sera simplement laminé par les vieux loups de la politique sil accède a la présidence de l’AN avec sa suffisance et sa mal cause. Jacob ouédraogo est mieux indiqué pour un remplacent de Salif

  • Tout sauf Sakandé pour ne pas insulter cette jeunesse que Sakandé a plusieurs fois trahie alors qu’il était étudiant gâteau sur le campus. Sa force actuellement ne le permet pas de terminer le mandat. sa santé, sa mal cause ne lui permet pas se rassembler un peuple

  • De mon point de vue Jacob Ouédraogo serait Le meilleur profile à assumer cette noble fonction.
    Tres grand commis de l’état . Républicain et loyal pour tout ce qui Le connaisse. Il a toujours laissé un bon souvenir, La où il passe. Très modeste et pétri d’expérience. Il serait également Le candidat de Salifou Diallo et de l’ensemble du Nord. Enfin il pourrait rassembler Le maximum de députés autour de sa candidature. Il n’est pas un va- t-en guerre comme un des prétendants cités Dans La liste qui est Du plateau central. Jacob Ouédraogo a été plusieurs fois haut commissaire, Gouverneur, député à l’assemblée Nationale et actuellement occupe la première et plus importante commission de l’assemblée Nationale. Et enfin il est stable politiquement et ne fera jamais de l’ombre au Président Roch Marc KABORE.
    Je sais qu’il sera le futur Président de notre Auguste Assemblée Nationale.
    Bonne Chance à ce grand Travailleur.

    2- Tamboura Oussieni
    il est jeune , mais pourra attendre d’avoir une expérience. Dans son parcours politique il a été très instable ce qui fait de lui un jeune pressé et ambitieux. Il pourra toujours continué à faire ses preuves.

    3 Bissiri Sirima
    Son mauvais exemple de véhicule saisi par la douane, fait de lui un Monsieur très gourmand qui ne veut passer payer ses impôts. Ce mauvais exemple lui collera à la peau tant qu’il sera en politique. Il n’est pas un bon exemple pour la jeunesse. Et Le fait de racheter lui même Les 4x4 Du MCA , ça ne sonne pas bien pour un coordinateur de projet.

    4- Allasane Sakande, manque d’expérience et très coléreux. Il n’est pas rassembleur. On a besoin d’un président qui peut parler à toutes les sensibilités au parlement. Bon viveur.

    5- Mathieu Bebrigda. Il n’a pas La poigne pour diriger notre Auguste Assemblée. Je doute qu’il ne puisse pas rassembler . Il a été plusieurs fois Gouverneur mais sans laissé de traces .
    Il est un peu fatigué et vaut mieux Le laissé continuer à la Haute cour de justice.

    jacob ouédraogo le mieux indiqué pour l’assemblé

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rentrée politique du CDP : Des ovations nourries pour l’ancien président, Blaise Compaoré
Situation nationale : Les universitaires et experts associés affiliés au MPP se penchent sur le défi sécuritaire au Burkina
CDP : Une rentrée politique, de grands défis en face !
Audience parlementaire : Alassane Bala Sakandé reçoit une délégation de généticiens burkinabè
Hausse du prix du carburant : Le pouvoir du MPP fait payer aux Burkinabè ses propres erreurs de gestion, selon l’opposition
Politique : « Celui qui a remporté la guerre est celui qui détermine les conditions de la paix » (Boubacar Sannou du CDP)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé désigné président de l’Union parlementaire africaine
Assemblée nationale : Le Balai citoyen présente son nouveau projet à Bala Sakandé
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »
15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) : Rendez-vous à Kaya du 15 au 17 novembre 2018
Rentrée politique : Le CDP dénonce une gestion « des plus obscures » des gouvernants actuels
Crise à la CENI : Harouna Dicko analyse les « scènes du film »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés