Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mercredi 30 août 2017 à 01h26min

La première région militaire du Burkina Faso a un nouveau commandant. Ce 29 aout 2017 à Kaya, le colonel Gilles Bationo a pris le commandement de cette région qui est en pole position de la lutte contre le terrorisme. La première région militaire a sous sa coupe le Centre Nord, le Nord et le Sahel, en proie à des attaques terroristes répétées. Tout en annonçant les leviers de son commandement, celui qui est instructeur commando, instructeur des techniques d’intervention antiterroristes, maitre de Taekwondo, a prévenu, “ Il n’y a pas que du militaire pour combattre le terrorisme”.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

C’est donc lui, le colonel Gilles Bationo qui commandera désormais la première région militaire. Cet officier supérieur qui ne passe pas inaperçu par sa taille et forme imposantes, avec ses 29 de carrière, a reçu plusieurs formations en lutte anti-terroriste.

C’est d’ailleurs lui qui, de 1996 à 1999, a été successivement, commandant du Groupement des unités spéciales (groupe d’intervention antiterroriste, groupe des forces spéciales) et commandant du groupement des unités spéciales d’intervention à l’ex régiment de sécurité présidentielle.

Avant sa nomination pour prendre le commandement de la 1ère région militaire, le Colonel Gilles Bationo était depuis le 30 avril 2014, commandant de la 2ème région militaire (Bobo Dioulasso)

Les régions du pays les plus attaquées (nord et sahel) par les terroristes sont désormais sous la coupe du colonel. Ses nombreuses formations dans le domaine de la lutte contre l’hydre terroriste seront sans doute un atout pour casser les forces du mal. Mais le nouveau commandant de la 1ère région militaire prévient.

“C’est une menace insidieuse. Un combat asymétrique, difficilement maîtrisable, mais il faut savoir s’adapter. En n’oubliant pas que l’ennemi vient de chez nous, ce sont nos frères, ils sont au sein de la population. On ne peut lutter contre cet ennemi qu’avec l’appui de la population. C’est une approche intégrée, globale. Il n’y a pas que du militaire pour combattre le terrorisme. Il y a la part de tout un chacun”.

Il a donc invité tous les acteurs, administratifs, religieux, de la société civile, à s’investir aux côtés des forces de l’ordre et de défense. Il a demandé leurs implications dans la sensibilisation des populations pour que les idées de la nébuleuse ne prospèrent pas. Lui en tant que “commandant d’armes de la place”, tachera d’être le levain qui renforcera la cohésion déjà existante.

“Nous recevrons certainement des coups, mais nous pouvons et nous devons les minimiser. Cela passe par l’instruction, la réactivité, l’adaptabilité et surtout l’engagement individuel face à l’ennemi”, a laissé entendre le Colonel.

A ses hommes, il a rassuré qu’il sera à leur écoute, sans complaisance ni démagogie, mais avec fermeté, droiture et équité. “Je vous promets de veiller à notre patrimoine commun avec la force tranquille d’un chef digne de vous”, a-t-il poursuivi.

Le colonel major Jean Calvin Traoré en poste depuis le 17 janvier 2015 a rappelé les durs moments qu’il a traversés pendant son passage à la première région militaire. Il s’agit notamment des attaques des positions de ses hommes, et des civils, le manque de moyens. Il se rappelle surtout de l’engagement et de l’abnégation des hommes jadis sous son commandement à accomplir leur mission de sécurisation du territoire, malgré le contexte difficile.

Il leur a demandé de travailler avec la même ardeur pour accompagner le nouveau commandant de la première région militaire.

C’est le chef d’Etat-major de l’armée de terre, Léon Traoré qui a officiellement installé Gilles Bationo dans ses nouvelles fonctions, ce en présence des autorités de la région du Centre Nord.

Tiga Cheick Sawadogo
Lfeaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 août à 06:35, par sidpawetta
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    CE SONT TOUJOURS LES MÈMES....UNE ARMÉE RESPONSABLE QUI SE VEUT OPÉRATIONNELLE DOIT ÉVITER LE CLANISME...ALLONS SEULEMENT.....

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 06:56, par Cygne
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    Bravo, les hommes qu’ils faut à la place qu’il faut.
    Félicitation.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 08:43, par ossama
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    Bonne chance mon Cnl. Mais dites a la presse que vous etes humble, et que les commentaires sur vos formations n’ont rien a voir avec la lutte contre cette nebuleuse.
    Quelles formations les Koglwego ont eu pour lutter contre le grand banditisme ?
    C’est une maniere pour se dedouaner. qu’elle soit objective car la lutte est pour tous, sans distinction comme vous l’avez si bien dit.
    Nous avons suivi leurs commentaires sur l’attaque du 13 aout, ou tout a ete deverse sur les 2 flics de garde, contre ceux qui ont tire dans l’obscurite.
    Que chacun dans son milieu , dans sa profession , dans ses observations soit un combattant si non, a qui le tour.

    Répondre à ce message

    • Le 30 août à 13:27, par Kilikan sosso
      En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

      Je confirme. Ce Monsieur est très humble, sociable, accessible, intègre et direct. Toutes mes félicitations à vous et bon vent pour la mission qui vous est confiée. Puisse le Tout Puissant vous aider dans cette tâche. Amicalement un clin d’oeil de Dédougou.

      Répondre à ce message

    • Le 30 août à 13:32, par Yes NO
      En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

      Ton nom n’est pas tres anti-terroriste.

      Répondre à ce message

    • Le 30 août à 14:18, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
      En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

      Gilles ne cherche point à se dedouaner. Les Koglweogo ont des limites même s’il en existe d’exceptionnels ; n’allez pas au delà. Cette lutte n’est l’affaire d’ecrous de secours (histoire d’un mecano de Ouaga). La lutte contre le terrorrisme est avant une question de grand moyens avant d’etre un probleme de bravoure. L’humble comme vous le dites est celui qui sait ses forces et surtout ses limites. Merci. Honneur à tous nos valeureux FDS : faites de votre carrière une vocation pour Dieu et non pour les hommes.

      Répondre à ce message

    • Le 31 août à 14:05, par Par Moi
      En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

      Bien Di Grand Frere.. Tout Le Monde Doute De La Mort Des 2 Bandits Du 13 Aout A Aziz Ustambul. Pas Eu De Morts Ni D’armes Des Bandits Presentés Et Comme Certains Voi Que S’a Eté Bizare,ils Retour L’affaire Sur Nos COUSINS POLICIERS Qui N’ont D’ailleurs Pas Fuits.Les Couses Ont Juste Donner Des Sommations Et Tentaient De Secourirent Les Gens. J’aimerai Qu’on Laisse Les Autres Forces Aussi Mettrent La Main Dans La Sauce Dans L’enquete Et Ils Vont Tous Dévoilés. Les Journalistes Aussi Sont Pas Faciles Aussi. Courage Aux FDS Et Sachons Seule L’union Fera Notre Force. Je Dis Et Je Repete Que Les Cousins Policiers Venus De Ouaga Ont Eté De Nos Cotés À Nassoumbou Malgrés Le Peu De Moyens Qu’ils Disposent Sont Courageux.On Se Conait Et Comprennent Vite Les Choses Quand On Leurs Expliques Des Choses Et Apportent Meme Des Apports. Les Autorités N’ont Qu’a Faire Des Meeting De Sensibilisation De La Population Qui Se Laisse Manipulé. VIVE LA SECURITÉ. SI D’ICI LÀ JE NE SUIS PLUS DE CE MONDE,TENEZ-EN COMPTE CHEFS

      Répondre à ce message

  • Le 30 août à 08:51, par Le citoyen
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    Je penses que ses propos sont acceptables. Car il invite la nation entière à s’unir pour barrer la route aux terroristes. Il ne dit pas que l’armée va faire ceci ou cela..., non il demande à tout un chacun de nous d’apporter son concours. En réalité et dans cette lutte virtuelle, il faut un grand niveau de renseignement et c’est ce qu’il tente modestement de faire...
    Pour ma part, je lui souhaite bon vent.
    Qu’il sache discerner ces vrais et faux amis, et qu’il se méfie des aides impérialistes..., qui ligotent les membres et la langue.
    Quant à nous..., nous oserons croire et nous accompagnerons la lutte patriotique pour vaincre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 10:05, par Ablo
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    Cher ami Gilles,
    Que la protection divine d’accompagne dans cette noble mission.
    bien à toi
    Ablo

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 12:22, par SOLANGE KANTIONO
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    Cher cousin, toutes mes félicitations, tu le mérite que le DIEU TOUT PUISSANT T’ASSISTE ET TE PROTEGE CONTRE TOUT MAL.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 12:31, par Djalla
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    Il faut ajouter aussi qu’il fut le premier Commandant du bataillon basé à Tombouctou dans le cadre de la sécurisation du Nord mali. Je me rappelle que nous lui avions rendu visite lors d’une mission dans la région en 2013, juste après les frappes de Barkhane.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 13:02, par Visite Médicale
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    Il faut revoir les visites médicales chez les corps habillés afin de permettre une partie non négligeable de la population d’intègrer ces corps (militaire, policier, gendarme, eau et forêt, douanier, GSP, etc.). Il s’agit des drépanocytaires hétérozygotes AS asymptômatiques.

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 13:53, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    Merci Journaliste pour ce reportage qui rend le ton de la ceremonie. Merci Gilles Bationo pour ton assurance. Beaucoup de bigots pensent qu’il est impossible d’etre un homme de vigueur et d’humilité. Merci pour cette patriotisation de la lutte contre les ignorants religieux, les nullards religieux qui aiment Dieu plus que ses Lois. A ton honneur, je paraphrase les propos d’un biographe d’Abraham Lincol president des USA : "un coeur de soie avec un esprit d’acier". Le terrorrisme, c’est pas seulement Al-qaida, et autres instrumentalisés. Le terrorrisme c’est aussi le refus pur et simple de reconnaître aux autres leurs libertés de perdition eternelle ; le terrorrisme, c’est les interpretations bidons des Saintes Ecritures qui font la grande confusion à profusion entre le pouvoir temporel et le pouvoir spirituel. Et d’ailleurs c’est pas etonnant, Dieu lui-même n’est -il pas le 1er terrorriste avec ses menaces de feu et d’enfer ?
    En conclusion, Gilles, courage et merci : "il n’ya pas que du militaire pour combattre le terrorisme".
    A bas Dieu et vive la reverence vis-à-vis de la vie d’autrui sur la route.
    Ex-candidat St-Cyr !

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 16:30, par TANGA
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    C’est ce qui devait être fait depuis longtemps.
    Mon colonel, le peuple sera à votre disposition pour donner des informations si et seulement si des moyens seront donné (phone et crédits). Ce ne sont pas des niaiseries mais ça a porté ces fruits de par le passé et rien ne peut empêcher la bonne marche de ce système. Demandez des moyens de communication donc pour les civils sur une très large bande de la frontière Burkina-Mali, Burkina Niger. On verra que ça marche.
    Mon colonel, en dernier lieu, demandez l’appui du pandore colonel aussi (DIABRI) qui a de l’expérience dans la zone. A deux, vous arrêterez, repousserez et anéantirez les mécréants qui se disent mandatés par le tout puissant.
    Chers tous, la lutte engagée, il n’y a pas de droit de l’homme pour un bandit et nous ne voulons pas de surveillance de droit de l’homme. LES DROITS DES PAISIBLES BURKINABES D’ABORD !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 17:23, par Abas
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    Gilles, mon jeune frère, ma fierté est grande te concernant. Reste comme tu es, humble, lucide et résolument militaire comme nous t’avons toujours connu. Dieu te portera partout dans Sa Grâce et dans Sa Divine Protection, toi et tes troupes. Ne t’occupe pas de tes détracteurs. Leur ridicule aura raison d’eux. Vigilance cependant. Il y a des gens qui ne sont jamais là pour encourager mais toujours là pour critiquer. Encourageons nos soldats qui ont été promus pour diriger nos troupes sur le terrain. Leur réussite est pour tout le pays.
    Merci Gilles d’inviter tout le peuple burkinabè à un sursaut de patriotisme et je suis parfaitement d’accord avec toi car comme tu nous l’as si bien dit : "il n’y a pas que du militaire pour combattre le terrorisme". Nous vaincrons tous ensemble cet ennemi commun si chaque burkinabè où qu’il se trouve, a conscience de sa part de responsabilité dans cette lutte contre le terrorisme et l’assume. Félicitations et encore merci à toi. Bon vent.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 18:57, par Mninda
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    Cet officier est vraiment un officier de valeur à tous points de vue .Il aurait dû être élevé au grade de général depuis ,sinon être nommé ministre de la défense nationale .Que Dieu veille sur lui et qu’il réussisse sa noble mission .

    Répondre à ce message

  • Le 31 août à 08:06, par YIRMOAGA
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    Un militaire plein au sens clair, sans avoir des attitudes politiques, il va toujours réussir dans son commandement ici ou ailleurs ? Bon vent soldat. Aussi, l’un des meilleurs de notre armée si l’on scrute objectivement dans le lot ?
    S’il était ambitieux, il allait se compromettre et rester dans le sillage du PF de l’époque ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 août à 10:15, par zass
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    Mon cher ami et cher frère ; je suis très heureux de lire le commentaire du journal qui indique très clairement la tonalité de la cérémonie de ton installation. Merci soldat pour ta clairvoyance ! Tu as admirablement relevé les défis avec humilité et engagement. Pour cette grande mission, je formule le vœux que la divine providence t’assiste encore et toujours au quotidien.Le succès de cette mission incombe à tous et ceux qui ont compris que notre quiétude requière de l’engagement et de la loyauté t’accompagneront. Je te sais très croyant, alors ne rompt jamais ce lien sacré le Créateur suprême, tu vaincras et Nous avec. Bon vent sous la bénédiction de Dieu et de tous ceux, disparus et présents, qui ont aimés et aiment Notre chère Patrie le BURKINA-FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août à 14:15, par Par Moi
    En réponse à : Première région militaire : Le Colonel Gilles Bationo prend le commandement et prévient

    LE RENSEIGNEMENT, LE RENSEIGNEMENT ,LE RENSEIGNEMENT MIXTE ( MILITAIRE, POLICE,GENDARMERIE,CIVIL). TROP DE JEUNES LIBRES.RECRUTER LES IMMEDIATEMENT. Ecouter, Tous Le Monde Sais Qu’il N’y A Pas De Franche Collaboration Entre FDS.Ils Rient Ensemble Mais Ne S’aiment Pas.JE VOUS LE JURE. Proteger Nous S’il Vous Plait.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés