Deuxième édition des Journées Universitaires : Eveil des Capacités des Jeunes en Entreprenariat

LEFASO.NET | Par Haoua Touré • mercredi 30 août 2017 à 00h30min

Le Professeur Pierre Claver Hien représentant le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique représenté a procédé au lancement de la deuxième édition de la FATISA (Fondation Anselme Titianma Sanou) le Lundi 28 Aout 2017 à la Maison de la Culture de Bobo-Dioulasso, en présence des autorités religieuses et politiques dont Monseigneur Anselme Titianma Sanou, la directrice du CSC, Nathalie Somé et du député Alfred Sanou. Durant trois jours, du 28 au 30 Aout 2017, les jeunes seront formés à l’entreprenariat.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Deuxième édition des Journées Universitaires : Eveil des Capacités des Jeunes en Entreprenariat

La question de l’employabilité des jeunes préoccupe aujourd’hui non seulement au plan politique mais aussi au plan social. Les diplômes restent rangés dans les tiroirs allongeant ainsi la liste des chômeurs au Burkina. C’est pour changer cette donne et aider les jeunes à entreprendre que se tiennent depuis 2016 les activités de la FATISA (Fondation Anselme Titianma Sanou).

La FATISA est une fondation de monseigneur Anselme Titianma qui a pour mission la promotion de la culture, la paix et le développement. Cette fondation dont le public cible constitue les jeunes, œuvre à cet effet à la formation des jeunes dans le domaine de l’entreprenariat pour être les futurs bâtisseurs de la nation burkinabè. C’est dans ce sens que se tient cette année du 28 au 30 Aout 2017 la deuxième édition sous le thème « leadership et éveil des capacités des jeunes pour entreprendre ». Ce sont une centaine de jeunes venus de Banfora, Gaoua, Dédougou, Diebougou et Bobo qui prennent part à cette formation. Ils seront formés sur plusieurs travaux dont la recherche, la création et l’innovation, l’entrepreneuriat « Start up »… accompagné de débats porteurs de recommandations.

Selon le président de la fondation, Michel Lamien, cette formation aide les jeunes à oser entreprendre en misant sur leur intelligence et leur volonté, ou partir d’une petite entreprise pour l’agrandir demain.

Monseigneur Anselme Titiama Sanou pour sa part estime que tout commence d’abord par la paix car comme le disait Salif Diallo, ‘’avec la paix on peut tout’’. C’est pourquoi il souhaite voir une jeunesse digne, utile qui cultive la paix plutôt qu’une jeunesse qui ne s’adonne qu’à des distractions malsaines les conduisant à la dérive, et aussi une jeunesse sur qui on compte et avec qui on compte.

Ces trois jours de formations seront donc très instructifs pour les participants et comme l’estime l’un des participants venu de Gaoua, c’est une aubaine pour les jeunes pour développer leur capacité en entreprenariat et mieux entreprendre pour servir le Burkina l’Afrique et même le monde entier.

Haoua Touré
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés