Association Jean Yves Denis pour vaincre l’ignorance : 5 ans de combat pour l’éducation

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • dimanche 27 août 2017 à 23h35min

Sans elle, des centaines d’enfants issus de familles défavorisées n’auraient pas eu la chance d’aller à l’école ou de poursuivre leurs études. L’association Jean Yves Denis pour vaincre l’ignorance dans l’arrondissement 4 de la ville de Ouagadougou a cinq ans. Au cours d’une cérémonie ce 26 aout 2017, elle a remis des vivres aux familles des 65 enfants qu’elle a parrainé au cours de l’année scolaire 2016-2017. C’était en présence des partenaires européens.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Association Jean Yves Denis pour vaincre l’ignorance : 5 ans de combat pour l’éducation

Il y a plus de cinq ans, Jean Yves Denis un artiste Jazz français permettait à un enfant de l’actuel arrondissement 4 d’aller à l’école ; ce, en le parrainant. Par ce geste, il soutenait Thérèse Ilboudo qui aidait déjà des enfants du quartier à connaître les joies de l’éducation. Aujourd’hui, beaucoup de ces enfants qui ont continué des études supérieures, sont des agronomes, des banquiers, des fonctionnaires de l’Etat burkinabè. Certains ont témoigné, non sans émotions.

Entre temps, Jean Yves Denis est décédé et l’association créée a pris son nom. Elle se nomme donc, Association Jean Yves Denis pour vaincre l’ignorance. Cette année scolaire 2016-2017 par exemple, ce sont 65 enfants qui ont été parrainés avec plus de 5 millions de F CFA. L’accent est mis sur le genre, avec plus de filles.

Les résultats scolaires et la situation de précarité sociale des parents sont les autres critères pour bénéficier de l’accompagnement.La scolarité et les fournitures de tous ces élèves sont payées par l’association. En plus, il est remis à chacun, comme ce 26 aout 2017, 50 kg de maïs et 50 kg de riz.

“C’est un sentiment de joie qui m’anime aujourd’hui. Durant ces 5 ans nous avons engrangés des acquis. Les anciens qui travaillent déjà ont témoigné et cela nous donne plus de courage pour que les filles, la femme de demain soit épanouie. Eduquer une fille, c’est éduquer une nation”, a dit Thérèse Ilboudo, présidente de l’association. Elle a ajouté que le but est d’accompagner chaque enfant de ses études primaires, secondaires, supérieurs, jusqu’à ce qu’il obtienne un emploi.

Pour Lassané Ouedraogo de la direction de la promotion de l’éducation inclusive au ministère en charge de l’éducation, cette association est un partenaire privilégie pour le ministère. “ C’est véritablement un partenaire pour nous. Le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a pour mission de faire en sorte que tous les enfants burkinabè soient éduqués”.

Fatimata Ouédraogo, 16 ans et en classe 3e, est l’une des bénéficiaires, depuis son école primaire. Issue d’une famille de 7 enfants, elle est la deuxième a avoir eu la chance d’aller à l’école et de poursuivre. “Grâce à l’association, nous sommes maintenant tranquilles à l’école. On peut se concentrer pour mieux travailler”, remarque la jeune fille.

Du coté des partenaires qui sont venus voir de visu les actions de l’association, c’est un satisfecit. Et pour Danny Thierry, compagne de Jean Yves Denis, c’est une expérience humaine. “Ca m’apporte plus, que je n’apporte aux enfants”, a laissé entendre la française. “Je suis la première de l’association à parrainer un enfant. J’ai connu Judith quand elle avait 4 ans, il y a plus de 15 ans. Elle va en classe de 1ere cette année. Je parraine deux ans enfants en plus de celui de mon compagnon Denis qui n’est plus de ce monde”, a poursuivi la bienfaitrice qui se charge de trouver des parrains dans l’hexagone pour l’association.

Malgré tout les acquis engrangés, Thérèse Ilboudo, présidente de l’association veut aller plus loin. Elle souhaite prendre en charge au plan sanitaire, tous les enfants qui seront malades et disposer d’ une bibliothèque pour laquelle les partenaires promettent soutenir en envoyant des livres.

Les bonnes volontés qui soutiennent l’association sont surtout des français, des allemands et la fondation « Les bâtisseurs insolites ». Dame Thérèse Ilboudo veut plus d’implication au plan national pour l’éducation des enfants, ceux là qui vont bâtir le Burkina Faso de demain.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 août à 08:35, par Société civile
    En réponse à : Association Jean Yves Denis pour vaincre l’ignorance : 5 ans de combat pour l’éducation

    Bonne œuvre, Dieu vous donne santé et ressources financières pour aider les enfants burkinabè en situation difficile

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 10:30, par Amadoum
    En réponse à : Association Jean Yves Denis pour vaincre l’ignorance : 5 ans de combat pour l’éducation

    Que Dieu benisse l’Association Jean Yves Denis pour tout ce qu’elle a fait et fait encore pour ces enfants. Elle a mis en marche une machine qui ne doit plus s’arreter.
    Ces agronomes, banquiers, fonctionnaires, et autres qui ont temoigne, maintenant c’est a vous de prendre la releve et donner l’opportunite que l’association vous a donnee a "vos freres et soeurs" de l’Association Jean Yves Denis. Cette association est maintenant votre famille et comme dans toute famille, ceux qui ont, meme un peu, songent a leurs freres et soeurs qui sont dans le besoin.

    Quand Jean Yves Denis et Therese ont commence il y a de cela quelques annees, je ne pense pas qu’ils etaient millionaires. Vous avez ici une opportunite qui n’est pas donnee a tout le monde : une voie claire deja etablie pour aider votre prochain.

    Passez tous une bonne semaine de travail !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés