Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

‘’Il y a autres manières de reboiser sans planter’’, Koenou Meme dit Pascal du CFAD de Daboura

Accueil > Régions • LEFASO.NET | Par David Demaison Nébié • samedi 26 août 2017 à 17h05min
 ‘’Il y a autres manières de reboiser sans planter’’, Koenou Meme dit Pascal du CFAD de Daboura

La campagne de reboisement pour cette année 2017, vient d’être officiellement lancée par le Ministre de l’Environnement et du Cadre de Vie. A cette occasion, nous avons rencontré un jeune formateur en agro-écologie. Lui, c’est Kouenou Meme dit Pascal, il est le directeur du centre de formation agro-écologique de Daboura, village situé dans la commune de Solenzo, province des Banwa dans la Région de la Boucle du Mouhoun. Pour notre interviewé, on peut reboiser sans planter, d’ailleurs c’est le meilleur reboisement selon lui.

Pouvez-vous vous présenter à nos milliers de lecteurs du Burkina et d’ailleurs ?

Je suis Kouenou Meme dit Pascal, je suis le directeur du centre de formation agro-écologique de Daboura (CFAD). Ce centre de formation a été mis en place en 2007, son premier nom était Maison Familiale Rurale (MFR) dont l’initiation était de former les jeunes aux métiers comme l’agriculture, l’élevage et la maraicher-culture. En 2017, nous avons transformé la Maison Familiale Rurale (MFR) en centre de formation agro-écologique de Daboura (CFAD) qui va mettre l’accent sur l’agro-écologie. Le centre est placé sur une colline, qui était vraiment presque nue avec des gravillons. On y trouvait quelques arbustes et des herbes.

Les gens utilisaient le gravillon pour les constructions, il y avait peu d’arbres et les herbes étaient brulées sur tout l’espace. Les animaux pâturaient. Actuellement, le centre à une clôture en grillage et on a des espaces reverdis d’herbes et de diverses espèces qu’on ne retrouvait plus. Des plantes comme le karité, le niébé, les lianes et bien d’autres y poussent un peu partout. L’herbe qu’on utilisait pour faire le balai est présente et les termites sont aussi de retour sur la place, avec des termitières en construction. Les ruches qui sont placées sont colonisées par les abeilles, on ne peut pas placer une ruche ici, sans qu’elle ne soit colonisée. Cela signifie que la vie, la nature laissée à elle-même se régénère et la vie est propice à tous c’est-à-dire aux plantes, aux animaux et à l’homme. Il y a le retour de certains animaux tels que le lièvre dans les touffes ici, le hérisson qu’on voit un peu partout, les reptiles aussi.

Quelles sont les activités que vous menez dans ce centre actuellement ?

Les activités que nous menons sur le centre actuellement concernent l’agro-écologie, la formation des jeunes et des paysans en agro-écologie. Nous offrons des sessions de formations qui consistent à mobiliser les apprenants autour d’un cours théorique et aussi pratique. Nous initions aussi les jeunes aux métiers à travers des ateliers de tissage, de menuiserie, de plomberie, de grillage, d’électricité et de transformation des produits locaux. Nous voudrions par ceci susciter l’engouement et le dévouement des jeunes aux métiers et dans les mêmes moments les accompagner et les orienter vers des propriétaires d’ateliers avec lesquels ils pourront avoir la main puis, se professionnaliser. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

David Demaison NEBIE
Lefaso.net

Messages

  • Cet interview me rend nostalgique des annees ou je m’impliquais beaucoup dans la protection de l’environnement en milieu rural a travers le milieu associatif dans ma province du Sourou.
    Aujourd’hui, loin de ce domaine, je reste fier des espaces dont nous avons permis le reboisement.
    Ca donne envie de repartir... Bon courage et bon vent a vous.

  • Entretien très instructif. Je vous souhaite beaucoup de succès et de prospérité pour conscientiser les nouvelles générations

  • Je corrige : c’est Pierre Rabhi. Courage à cette initiative et à l’effort constant de Monsieur l’Abbé Émile BOMBIRI.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Paroisse de Toma : Le nouveau curé installé
Diocèse de Dédougou : Monseigneur Prosper KY rend visite aux chrétiens de Toma
Journée de l’excellence du Conseil régional de l’Est : Le nom du premier au Bac aurait été remplacé par un autre
Région de l’Est : Les acteurs de la justice sensibilisés à la lutte contre la corruption
Education : Les nouveaux directeurs régionaux de la Boucle du Mouhoun installés dans leurs fonctions
Région des Hauts-Bassins : Le pont de Banakeledaga emporté par les eaux quelques mois après sa construction
Rumeurs d’attributions frauduleuses de parcelles à Gaoua : La conséquence d’un manque de communication, selon le maire
Toma : 100 plants pour reverdir l’environnement
Nayala : Le village de Koin célèbre l’excellence à l’école primaire
Nayala : Le commissaire Marcel Paré rend grâce à Dieu pour sa carrière professionnelle
Région de la Boucle du Mouhoun : le maire de la commune rurale de Madouba est décédé
Historique du peuplement de Douroula : Les Marka sont considérés comme les autochtones
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés