Décès de Salifou Diallo : Comprendre la pluie d’hommages ?

Ceci est une contribution de Idrissa Diarra, un de nos lecteurs. • vendredi 25 août 2017 à 23h14min

Pluie d’éloges, pluie réelle mouillant même tous ceux qui sont rarement exposés aux dures intempéries de notre pays, c’est tout ce décor qui rend le décès de Salifou Diallo encore plus mémorable, rappelant l’homme du peuple qu’il s’est défendu être à sa façon, de son vivant !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Décès de Salifou Diallo : Comprendre la pluie d’hommages ?

La mort est le destin de tout ce qui vit, dit-on. A ce titre, tout humain conscient, sait qu’il y goûtera un jour et que, loin d’être joyeux, cette condition funeste du destin crée la désolation. Face à la mort d’autrui, l’être humain se souvient de sa propre condition et devient nécessairement triste. Du coup, se substituant inconsciemment au défunt, il a tendance à vouloir mettre en valeur ce qu’il souhaiterait que l’on retienne de lui-même s’il était dans une telle situation. Sans raison suffisante de haine ouverte inextinguible, face à la mort d’autrui, la décence éthique veut que l’on retienne les bonnes œuvres du défunt et que l’on pardonne si possible les mauvaises. C’est une façon de se rappeler de la valeur du pardon chez Dieu et d’exprimer la compassion à l’endroit des proches et parents innocents du défunt ; à défaut, mieux vaut se taire, au risque de paraître sorcier ou assassin avec toutes leurs implications.

Aussi, tant que l’être humain vit, il alimente une jalousie plus ou moins légitime des autres personnes qui le voient toujours comme un concurrent potentiel face à un intérêt quelconque donné. Quand la mort survient, cette adversité presque bestiale tombe à jamais ou presque. Si bien que c’est à la mort que beaucoup de dépouilles mortelles de nos compatriotes obtiennent décoration. Ces décorations, peut-on s’interroger, servent-elles en fin de compte réellement les observateurs plus que les concernés ? Les exemples sont légion et il importe que la Grande Chancellerie s’en saisisse véritablement pour œuvrer à une politique de changement des esprits, car décorés vivants, présente toujours de plus grands avantages pour la nation, que décorés à titre posthume.

Les éloges faites à l’endroit des défunts ne sont pas forcement l’œuvre d’hypocrisie, contrairement à ce que certaines opinions défendent. Elles sont peut-être même la réalité et la valeur des personnes qu’on aurait dû voir de leur vivant, qui les rattrapent à leur mort, en prenant ainsi tout le monde à témoin. Autrement dit, ne dit-on pas que l’on ne se rend compte de la valeur réelle d’une chose qu’après l’avoir perdu ?

Aussi, lors d’un décès, les vœux de compassion formulés doivent être compris dans leur contexte, qui est le contexte de mort et non un quelconque autre contexte. Quand la mort apparaît, l’adversaire politique disparaît et la critique politique ou politicienne avec, pour ne laisser place qu’à l’humanité, à la compassion digne de l’humanité, à la religion, à la fraternité, à la solidarité, au pardon en tant que fils et fille d’une même nation. Ce sentiment était d’autant plus fort ici, que Salifou Diallo, notre Président de l’Assemblée Nationale, notre frère est décédé très loin, dans l’Hexagone, hors des frontières du Burkina Faso. Dans ces conditions, et la condition que nous savons des récents attentats perpétrés au Burkina, le patriotisme ne commande-t-elle pas la compassion. En vérité, n’est-ce pas que seul Dieu est lucide en jugement.

Très loin d’être disciple de l’illustre disparu, il faut concéder à l’Homme cependant, la qualité de séduire les gauchistes et même le sankariste pour certaines de ses déclaration populistes enflammées. Pour paraphraser l’illustre disparu, il disait ceci le 30 décembre 2015 lors son élection à la tête de l’Assemblée nationale : si nous ne faisons pas mieux, notre sort sera encore pire que celui de ceux qui ont été chassés par l’Insurrection…Point barre !

Cette disparition brutale rappelle à tous que c’est un devoir citoyen de vérité et de justice et à la fois un devoir politique pour les hommes politiques d’écrire leurs mémoires. Je l’aurais déjà soufflé à Salifou Diallo par correspondances à lui adressées - de son vivant… Une page se ferme, une autre s’ouvre, avec beaucoup de promesses de compétitions politiques ouvertes…

Vives compassions à son épouse, à sa famille biologique, à sa famille politique, à ses connaissances éplorées et à toute la nation entière Burkina.
Salifou Diallo, que le Seigneur Allah vous accorde sa paix et le repos éternel dans l’Au-delà.

Idrissa Diarra

24 août 2017

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 août 2017 à 15:42, par Water
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Comprendre la pluie d’hommages ?

    Du n’importe quoi votre écrit je trouve. Si vous n’avez rien à dire, il faut mieux vous taire

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2017 à 16:24, par El_monstro
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Comprendre la pluie d’hommages ?

    Ces pluies d’hommage sont sans doute sincères, je n’en sais rien. Mais un personnage a bien résumé le portait du défunt sur la chaine du plaisir partagé : Dieudonné ZOUNGRANA le journaliste. Simplement du MIACHAVEL des temps modernes. Personnellement à voir simplement la photo de salif Diallo jusqu’à ses 40 - 45 ans et la même tête après ses 50 ans, je lis nettement 2 personnalités assez distinctes. Il fut simplement l’aigle et la colombe. Choisissez chers forumistes ce que vous voulez mais reconnaissez cette double identité.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2017 à 18:59, par Orphelin
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Comprendre la pluie d’hommages ?

    S’il vous plaît, dites-moi. Où se trouve Kôrô Yambyéllé ? Je n’ai pas encore vu un seul de ses écrits depuis la disparition de Salif Diallo.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2017 à 19:57, par Sidpasata-Veritas
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Comprendre la pluie d’hommages ?

    Si vous éprouvez le besoin d’expliquer pour qu’on comprenne cette "pluie" d’hommages c’est qu’il s’agît d’une pluie artificielle, une espèce de pluie qui ne va pas de soi, qui ne tombe pas naturellement parce que c’est une sorte de pluie plus ou moins provoquée. Dans tous les cas, le sort du défunt est désormais entre les mains de Dieu et hommages où pas, c’est Dieu qui juge. Mais je ne sait pas si on peut en vouloir à la mère de l’enfant de n’avoir pas oublié le crime de la sorcière qui enlevé la vie de son fils !

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2017 à 06:02, par à propos !
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Comprendre la pluie d’hommages ?

    Soyons sérieux ! à quoi rime cet article inutile. En une semaine, nous n’avons que des éloges pour lui alors qu’il a aussi pas mal de zones d’ombre pour ne pas dire plus en terme d’implication dans les dossiers sales ces 3 dernières décennies. Bref, je ne partage pas ce unanimisme de façade ! C’est le début de la fin des politiciens de cette génération. C’est la seule leçon à tirer pour ceux qui sont encore au sommet. A eux d’en tirer les conclusions pour passer le témoin à une génération plus jeune et plus intègre et moins trempée dans la mal gouvernance si possible dès 2020 ou au plus tard en 2025. Quand à la décoration à titre posthume ressemble plus à du copinage qu’à autre chose ! est-ce que Ki Zerbo l’a eu ou pas ? Dernière petite vérité : les cimetières sont remplis d’Homme qui se croyaient indispensable. La vie continue !

    Répondre à ce message

    • Le 28 août 2017 à 08:03, par mytibketa
      En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Comprendre la pluie d’hommages ?

      Décidément la disparition puis les hommages rendus à Salif Diallo sont passés au travers de la gorge de certaines personnes dont les motivations sont insensées.De son vivant vous étiez incapables de lever le petit doigt pour défendre votre vision de la politique et mort vous excellez dans des déclarations et analyses qui ne vous grandissent pas.Bonnes gens souffrez que des hommes rendent hommage à un des leurs et mettez vous au grand jour pour nous proposer une autre façon de faire la politique pour le développement sinon fermez vos caquets parce que toute personne digne ne s’attaque pas à un mort. Au moins salif a eu le mérite de travailler au grand jour au lieu de s’enfermer dans une pseudo clandestinité qui n’en est pas une puisque vous êtes connus pour votre médiocrité congénitale.

      Répondre à ce message

  • Le 26 août 2017 à 09:18, par Jahkarimo
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Comprendre la pluie d’hommages ?

    C’est un ecrit empreint de verité et de la sagesse.Il est naturellement adressé à tout esprit sensible, censé analyser l’allegorie de la mort et tout le mystère qui l’entoure.Sans aucun doute,il produira d’effet forcement positif au sein des âmes bien nées.Je sui emu par la force de ton analyse,et la dexterité intellectuelle avec laquelle la reflexion a été poussée.Je te remercie sincèrement pour le travail philosophique abattu !!

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2017 à 14:24, par Idrissa Diarra
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Comprendre la pluie d’hommages ?

    ERRATA DU FAIT DE L’EMOTION ET URGENCES
    1. Les éloges FAITS à l’endroit des défunts.
    2. ILS sont peut-être même la réalité et la valeur des personnes
    3. Le patriotisme ne commande-T-IL pas ?
    4. que l’on EN pardonne si possible les mauvaises
    5. valeur réelle d’une chose qu’après l’avoir perduE ?
    6. la qualité de séduire les gauchistes et même le sankariste pour certaines de ses déclarationS populistes enflammées.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2017 à 13:09, par mama
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Comprendre la pluie d’hommages ?

    paix à son ame et qu’il repose en paix. les journalistres ont surtout pretter attention aux autorités et on ne voit meme pas les enfants de Salif Diallo.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés