Disparition de Salifou Diallo : Le MPP a dit « good bye » à son président

LEFASO.NET | Marcus KOUAMAN • jeudi 24 août 2017 à 23h45min

En cette matinée du jeudi 24 août 2017, le siège national du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), a refusé du monde. Militants, sympathisants et camarades de lutte sont venus dire au revoir au camarade président du parti, Salifou Diallo décédé le 19 août 2017 à Paris.

Disparition de Salifou Diallo : Le MPP a dit « good bye » à son président

Certains de blanc vêtus, d’autres à l’effigie du parti du soleil levant, beaucoup n’ont pas voulu se faire conter cette triste journée. Tous ont effectué le déplacement pour rendre un dernier hommage à l’illustre disparu et se recueillir avant qu’il ne rejoigne sa dernière demeure dans son Yatenga natal. A l’arrivée du cortège, en lieu et place des larmes, c’est sous des salves d’applaudissements que le cercueil traversa la cour avant d’être exposé dans la salle de réunion du parti. C’est au nom de tous ses camarades que Simon Compaoré, vice-président du MPP, a rendu hommage à Salifou Diallo. Il reconnait que l’homme à sa manière et à sa façon a marqué son époque, sa génération, son pays. « Salif, tu es entré dans l’histoire du Burkina Faso par la grande porte du panthéon des héros de la nation », a-t-il lancé.

Homme fidèle, attaché aux idéaux républicains du peuple burkinabè, les militants regrettent le départ brusque de leur mentor surtout en ces moments. « Fallait-il que tu nous lâches par cette période charnière de notre histoire », s’interroge Simon Compaoré et de poursuivre : « mais puisque notre créateur l’a décidé, ainsi soit-il ». Selon lui, les initiatives titanesques du défunt pour le bien-être du peuple burkinabè manqueront à jamais. Tout comme ses aspirations fortes pour la culture de la gouvernance vertueuse, ainsi que la quête d’un consensus national autour des chantiers prioritaires de l’Etat de droit.

« Puisse baobab, ta sève féconder l’esprit de tolérance, d’unité, de sacrifice qui ont toujours caractérisé le Burkina Faso dans le concert des nations. Salif, le MPP se commet à faire de tes œuvres immenses d’homme d’Etat un limon fertilisant pour l’éclosion de nos espérances. Le MPP s’engage à ne rien renier du Burkina Faso tel que tu as contribué à le bâtir. Le MPP rendra la république superbe telle que tu l’as rêvée par l’exemplarité de tes œuvres. Le MPP s’engage solennellement devant toi à faire de nos larmes une perle en honorant ta mémoire par la démocratie, l’égalité et le progrès économique et social… », a-t-il indiqué.

Que de remerciements et de qualificatifs à l’endroit de Salifou Diallo, « l’ami des humbles, le fidèle amant du peuple ». Le vice-président du MPP a souhaité que les yeux prématurément fermés en ce bas monde de son président, soient un foyer de lumière pour le Burkina Faso. Le parti gardera de lui l’image d’un corpus de valeur, d’un combattant permanent, d’un homme déterminé, d’engagement, de talent, de génie, de leadership politique. Des valeurs qui ont permis au parti du soleil levant d’engranger des victoires sur beaucoup de fronts.

Et de conclure en ces termes : « Salif, merci d’avoir transmis le bon témoin à la nation entière à l’issue de ton sprint final… Tu as combattu le bon combat, tu as achevé ta course, nous te dressons à présent la couronne de gloire que tu mérites. Dors du sommeil des grands, repose en paix cher camarade, cher compagnon de lutte, cher ami, cher frère. Salif, Salif, Salif, good bye, good bye ». Des paroles qui ont suscité des sanglots et fait couler des larmes de certains dans l’assemblée.

A tour de rôle, militants et sympathisants ont pu se recueillir sur la dépouille de leur président avant que le cortège funèbre ne prenne la direction de l’hémicycle. Toujours sous des salves d’applaudissements.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 25 août 2017 à 04:21, par Patriote En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Le MPP a dit « good bye » à son président

    Hopital Salif DIALLO en lieu et place a HNBC, c’est une meilleure facon de rendre hommage a l’homme.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2017 à 11:19, par Vraiment En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Le MPP a dit « good bye » à son président

    Mon ami Patriote, nous ne sommes pas à notre dernier hôpital. On pourrai attribué celui de secteur 30 à Salifou DIALLO, mais, de grâce, éviter de vouloir dire que Blaise COMPAORE n’a rien fait car, de tous les acteurs politiques, il en était le Chef et on ne peut pas lui attribué tous les mauvais et aucun bon.
    Les hommes passent ! Donc, faisons attention : Blaise mérite mieux qu’un hôpital même, et ça viendra.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2017 à 13:14, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Le MPP a dit « good bye » à son président

    pourquoi pas ? Puisqu’il a renié sa Patrie, qu’attend-on pour le multiplier par zéro. Gommez de nos archives son passage ici car il ne le mérite plus ce Koissi BC

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2017 à 17:14, par L’Oeil du Peuple En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Le MPP a dit « good bye » à son président

    Comme disait un illustre et sage président d’un pays africain"le bonheur on ne l’ apprécie que lorsqu’on l’a perdu". Oui,son parti le MPP et certains sympathisants du parti et d’ailleurs ne cessent de lui faire des éloges de tout genre et de tout rêve ;alors que ce dernier lorsqu’il était en vie il y a de cela moins d’une semaine n’avait pas ces éloges,autant d’égards.Et voilà à peine quitté ce monde toute une pluie d’éloges s’abat sur lui jusqu’à le noyer.Et comme disent beaucoup de militants"tu nous quittes au moments oui on a encore besoin de toi".Salifou DIALLO a vu juste.Il vous quitte lorsque vous avez encore besoin de lui.Parce s’il attendait vous quitter au moment ou vous n’avez pas besoin de lui,vous ne reconnaitrez pas ses valeurs et il n’aura pas ses éloges ,ces compliments dont il bénéficie aujourd’hui.Dans la vie,il faut savoir partir au bon moment,au moment ou ton étoile est encore au firmament.Et c’est dans les problèmes et les difficultés qu’on peut se forger trouver des solutions.Et c’est ce que le DR Salifou DIALLO a voulu vous mettre à l’épreuve.GOOD BYE SALIF.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés