Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • vendredi 18 août 2017 à 01h06min

Les agents de la police municipale de Bobo-Dioulasso observent un mouvement d’humeur ce jeudi 17 août 2017 au sein de leur direction. A travers ce mouvement d’humeur, ces derniers revendiquent le rehaussement du niveau de recrutement (avec le niveau BEPC) et le reclassement des agents.

Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

Après la grève des agents de la police municipale de Ouagadougou en juillet 2017, ceux de la ville de Bobo-Dioulasso ont observé à leur tour un mouvement d’humeur le jeudi 17 Aout 2017 pour disent-ils, réclamer de meilleures conditions de travail et de vie. Selon le brigadier Anselme Sibiri Millogo, « jusque-là, le recrutement au sein de la police municipale se fait avec le niveau de la classe de 4eme ».

Ce que les agents n’approuvent plus. C’est ainsi qu’ils ont demandé à l’autorité de rehausser le niveau de recrutement des agents de la police municipale. « Nous avons ainsi demandé de recruter maintenant avec le niveau BEPC et un reclassement au sein du corps afin d’être plus efficace sur le terrain. Aujourd’hui, un agent sur le terrain doit pouvoir bien s’exprimer. C’est un agent de premier rang de renseignement et nous souhaitons que notre carrière soit vraiment plus améliorée », a lancé ce dernier.

A en croire les mécontents, les premiers responsables ont été approchés pour poser le problème qui, jusqu’à présent est sans suite favorable. Cependant, ils ont précisé que ce mouvement d’humeur pour exprimer leur mécontentement, n’est pas un arrêt de travail vu la situation nationale actuelle. « Ce n’est pas un arrêt de travail. C’est juste un mouvement d’humeur pour vraiment montrer notre mécontentement par rapport à tout ce qui se passe. Nous allons nous donner des idées et chacun reprendra son travail », a dit le brigadier Anselme Sibiri Millogo.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 août 2017 à 15:18, par Mat En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Il est temps dans ce pays qu’on décrète un moratoire su les revendications catégorielles et qu’on procède à une introspection. Le temps de l’insouciance est fini. Donnons-nous collectivement des nouveaux défis et des moyens pour les atteindre.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2017 à 16:04, par ONE Killa En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    EN PLUS DU NIVEAU IL VA FALLOIR ARRÊTER DE PRENDRE LES 2000 2000 DES GENS ET SOYEZ PLUS Courtois !

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2017 à 16:11, par toudroit En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Dans cette même semaine ? Allahou massalé. Vous aussi, laissez les gens enterrer leurs proches d’abord. Vous méritez tous une manœuvre très dure pour vous corriger. Est-ce que nos autorités ont d’abord du temps pour vous écouter. Et vous ne parlez même pas seulement du niveau de recrutement, vous vous contentez de parler de reclassement pour avoir beaucoup d’argent et bouffer avec vos bouches, et en ce moment douloureux que nos autorités continuent à recevoir les salutations de condoléances. Quels indisciplinés.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2017 à 16:24, par DAO En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    revendication bizarre : relever le niveau de recrutement ok mais qui doit decider de cela ? les autorités ou les agents en service ? c’est le monde à l’envers !!
    ensuite est que c’est le reclassement qui permetrra aux agents sur le terrain de pouvoir s’exprimer correctement ?
    si je les comprends bien il faut : licencier tous ceux qui n’ont pas le BEPC (parce qu’ils ne s’exprimenet pas correctement sur le terrain) et recruiter desormais avec le BEPC

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2017 à 16:29, par Soumano En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    J’espère seulement que vous mêmes avez BEPC ? Et que on a vraiment besoin du BEPC pour faire le travail que vous faites la ! Sinon laisser les autres avoir la chance de travailler avec leur niveau quatrième,comme vous en avez eu la chance d’exercer avec ce niveau !

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2017 à 16:30, par Citoyen Lambda En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Vous aussi , même si vous n’avez pas de niveau ou que vous réfléchissez beaucoup plus par le ventre que par le cerveau, pensez vous que c’est le moment d’organiser un mouvement de ce genre en cette période ou le pays est le choc d’un attentat ignoble ou tout le monde appelle à l’union sacrée autour de l’intérêt supérieur de la nation ? Pourquoi le burkinabé est devenu trop bête .Pendant que vous vous réclamez un tel avantage ,des familles sont en pleurs et enterrent leurs morts .

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2017 à 16:31, par Somlé En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Pourquoi ne pas demander niveau maitrise ? vs faites quoi pr la commune si ce pas aller provoquer accidents.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2017 à 16:39, par kam En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Vraiment,ce n’est pas simple....pauvre Burkina....Au moment ou nous pleurons nos morts,vous sortez pour exprimer vos mécontentements. Pensez-vous que le moment sied pour une quelconque revendication ?je ne crois pas.Vous auriez pu laisser un temps soit peu à la Nation toute entière de finir d’essuyer ses larmes...si votre position actuellement ne vous plait pas,démissionnez et chercher autres boulots.Vraiment vous êtes sans scrupule...bande de racailles...

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2017 à 17:36, par bobolais En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Monsieur le maire de la commune de BOBO DIOULASSO,il faut licencier tous les policiers municipaux qui ont pris part à ce mouvement stupide en cette période de douleur nationale ,puisqu’ils viennent d’étaler publiquement eux mêmes par ce comportement ,qu’ils n’ont pas le niveau d’un élève de cinquième pour mériter d’être policier municipal. Désespérant et dégoutant

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2017 à 18:32, par ZAMBO En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Voilà encore des apatrides qui se revèlent. Le pays est en deuil, on n’a pas encore fini d’entérer nos morts et les sans niveau se reclament subitement ayant le BEPC. Vous croyez que votre BEPC vaut quelque chose aujourd’hui ? Le pays a besoin des gens intélligents pour amorcer son dévéloppement. Vous savez combien d’instituteurs recrutés avec le BEPC sont titulaires de la maitrise (bac + 4). Savez vous combien de titulaire du doctorat (bac + 7) et des titulaires de master (bac + 5) travaillent avec leur BAC et BEP. Bandes d’apatrides, c’est en cette periode douloureuse que vous choisissez d’étaler vos idioties à la nation en pleur ? Moi ZAMBO, je dis, il faut une refonte de la fonction publique et mettre en retraite anticipé ces sans niveau qui mettent le pays en retard et qui se croit intélligent. La dernière fois c’était des chauffeurs sans niveau aussi qui a paralysé tout le pays. Aujourd’hui, c’est des buveurs de dolo et des logeurs des non lotis appelé policier municipal qui insultent nos morts. Tchrrrrrrr !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2017 à 20:51, par Gangobloh En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Monsieur le journaliste, ce n’est pas mieux de dire certains agents de la police municipale ? Est ce que ceux recrutés avec le certificat, observent le mouvement d’humeur ? Je pense que non. Mais Hummmmhh pendant la pluie les bat ils se battent entre eux . Le negre .

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2017 à 22:12, par Substance Grise En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Les mots me manquent.
    Il est temps que le Président Rock MCK sonne la fin de la recreation.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 01:56, par zimm En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Internaute 8 :
    je suis d’accord avec vous, c’est un sens du jugement faible des policiers de Bobo au moment où on pleure nos morts innocents dont des ressortissants étrangers !

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 07:44, par Kô-tigui En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Bande d’insouciants !

    Pendant que les gens sont sous le choc de l’attentat et que des corps sont encore à la morgue, c’est cette pièce de théâtre que vous jouez ?
    Travailler à la police municipale n’est pas forcé ! Vous démissionnez et vous faîtes un autre concours avec vos BEPC, BAC et autres !
    Mais on vous comprend : votre réelle revendication, c’est le reclassement. Mais on vous voit venir. Sinon, cela n’est pas de votre rôle d’exiger le relèvement du niveau car c’est après avoir pris connaissance des termes du communiqué que les gens vont librement postuler !
    Vous qui travaillez déjà, quel est votre problème dans ça !
    Laissez les gens tranquilles.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 07:56, par Anderson En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Si le mouvement d’humeur pouvait devenir un arrêt de travail, cela arrangerait au moins les Bobolais pendant quelques jours parcequ’ils pourront économiser les sommes rackettées tous les jours. Pour information, la police municipale de Bobo est le corps le plus corrompu de tout le pays. Expliquer exactement à la population bobolaise la contribution de la police municipale au développement de la ville et elle vous dira quel est le niveau de recrutement qu’il faut. Si non pour l’instant la suppression de ce corps ne ferait pas du mal à Bobo. Les vieux policiers qui rackettent tous les jours leurs enfants sans honte pourraient être mis à la retraite et employés par les sociétés de sécurité privée. On verra bien ce qu’ils vont revendiquer à cet niveau. Après tout, c’est aussi une façon de rendre service à la nation non ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 08:44, par Léki SOME En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Arrêt de travail où pas,mouvement d’humeur où pas,j’ai une question à poser à ces agents:est-il vraiment le moment de révéler à la face du monde votre indifférence face aux événements tragiques qui ont endeuillés le pays ?Votre attitude est aussi dangereuse pour le pays et il faut que les premiers responsables de l’Etat vous sanctionnent à la hauteur de votre indifférence patriotique.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 08:56, par Alpha En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Bonjour, je suis dépassé par ce comportement ignoble de la police municipale, pendant que le pays est en deuil, vous n’aviez rien trouver de mieux que de manifester. Vous êtes classés premier sur le plan national par le RENLAC en matière de corruption. J’ai honte à votre place, en plus de raquetter la population, vous boycotter les trois jours de deuil nation. Si la honte pouvait tuer !

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 09:04, par Pierre Sawadogo En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Franchement, c’est indécent et immoral. Pendant que tout le Pays pleure les pertes de ses fils et filles dans une attaque terroriste avec le soutien du monde entier, vous ne trouvez pas mieux que revendiquer qu’après vous, on ne recrute plus avec le niveau quatrième ! Ce Pays ne peut pas aller loin avec ces genres d’individus qui ne pensent qu’à eux seuls et leurs stricts intérêts. Mon DIEU, vient au secours et sauve le BURKINA.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 10:14, par DAO En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Mr le Maire : la nation est en deui ; cela est in motif suffisant pour donner des lettres de licenciement à tous ce qui ont pris part à ce movement d’humeur !
    il est temps de faire la part entre les revendications qui méritent d’être examinées et celles qui relèvent du non sens ! le mouvement d’humeur des agents de la police municipal de Bobo n’a pas de sens !

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 10:33, par Disons-nous La Vérité En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Disons-nous la vérité.Est-ce qu’un candidat a le droit d’imposer son choix à un employeur ?L’employeur dit voici le profil du candidat qu’il faut pour tel emploi,et en fonction de mes moyens financiers.Est-qu’il y a bagarre dans ça.Quelqu’un qui a un niveau supérieur et qui ne veut pas de cet emploi peut aller ailleurs.On n’oblige personne à faire ce concours avec un niveau supérieur.Vraiment les policiers municipaux vous faites une bagarre inutile,qui n’a pas sa raison d’être.Je ne suis pas d’accord avec les conditions d’embauche de mon employeur,je vais ailleurs.Un point un trait.
    Et ce moment n’est irréfléchi pour ce mouvement,en ce temps de compassion et de recueillement sur nos victimes de l’attaque terroriste.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 10:46, par Disons-nous La Vérité En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    En quoi l’efficacité d’un policier municipal rime avec son niveau ?En quoi l’expression d’un policier municipal a avoir avec le niveau ?On connait des gens qui s’expriment très bien sans avoir un niveau scolaire.On connait des responsables de l’administration avec un niveau CEPE qui ont gravi les échelons,qui sont très compétents.Chacun de vous doit avoir la capacité de développer ses propres critères de compétence et d’efficacité.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 11:36, par Alexio En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    La police municipale veut elever son niveau de recrutement avec des methodes non dignes de ce nom. A chacun son travail. Cette initiative d\ne releve pas de votre bords. Si l assemblee nationale veut elever le niveau en consensus par le politique. Tant mieux, mais cela ne releve pas de votre competance. C est du desordre dans la cite.

    Je ne vis plus a Bobo- Dioulasso, mais je me rappelle tres bien que le niveau d etre meme militaire qu on appelait "lacrou" etaient des illetres tres performants dans notre armee. ET beaucoup ont fait la guerre d Indochine et contre Hitler le Naziste avec les hautes prestations horables que la profession exigeait. Beaucoup sont revenus avec des grades de decorations malgre leur analphabetisme.

    Le BEPC est un papier qui n arien de relevance avec la profession police municipale. D ailleurs nos commercants sont en majeurs parti des analphabetes de la langue francaise, mais pas de la langue Dioula, la langue quotidienne de la ville.

    Je me rappelle a notre enfance le l implacable et populaire policier municipal du nomme Maman qui traquait les commercants vereux qui fuillaient leurs etables quand il sentaient sa presence pour la collecte des impots municipaux impayes.

    Il etait analphabete en francais, mais realiser de bons resultat d effectivite sans reference de diplom, tel que le BEPC. Ce diplom donne pas necessairement la valeur a son homme, si celui-ci un un policier corrompu et irresponsable. Les abus de titre sont courants dans notre cite des aveugles ou le borgnes est roi.

    NB : Le vaillant et populaire Maman vivait au Quartier Tounouma(Yoro Koko)

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 11:52, par L’Oguste En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Personnellement, je suis pour la radiation de ces "policiers". Ce n’est pas en cette
    période où le pays est confronté à des actes terroristes qu’il faut faire preuve de
    bassesse d’esprit en revendiquant x ou y.
    Ces policiers sont la honte de la nation burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 12:02, par wilibali En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Les meneurs de ce mouvement d’humeur sont foncièrement méchants. C’est pour dire par la suite que ceux d’entre eux qui n’ont pas le BEPC ne doivent pas être sur le terrain, comme si c’est en français qu’ils s’expriment quand ils rackettent les gens. vous êtes horribles et ignobles.

    Répondre à ce message

    • Le 18 août 2017 à 14:01, par Le Patriote En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

      ah bon !!!!!! les agents de la police municipale demande qu’on reconsidère et revoie à la hausse le niveau de la corruption au Burkina voir élever son niveau de grade ? Sachons revendiquer, c’est vraiment le monde en l’envers. Maintenant ce sont les agents qui imposent leurs niveau de recrutement aux employeurs. au sein de votre corps, il y a des assistants voir mème des officiers, c’est parce que l’autorité a jugé que les taches à vous confier n’a guerre besoin d’un gros diplôme. donc mes chers agents contentez vous de cela et soyons patriotes vis à vis de la situation que traverse le pays actuellement. Qui aurait cru que dans cette même semaine ou les burkinabés pleurent leurs morts et ne les ont pas encore enterré des individus aux intérêts égoïstes manifesteront sans fondement légal. Avant de formuler vos revendications prenez le soin de demander conseils auprès des ainés ou des spécialistes pour un bon cadrage. En attendant la mairie poursuivra ses recrutements selon les profils prédéfinis et ne tolérera pas les mouvements sans fondements ; je reviens

      Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 12:58, par ya biiga En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    drôle de titre " Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC" depuis quand un agent impose son niveau de recrutement ? que Dieu nous garde

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 13:14, par coulbanz En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    franchement c’est désespérant. Comment ont-ils osez ? même le plus abrutis du Burkina sait qu’à l’heure actuelle il doit taire toute revendication rien que pour le respect de ces gens qui sont morts. vous n’êtes pas sans ignorer qu’un imam de Bobo est parmi les victimes et attend d’être enterré. Mr le maire, il y a lieu de sanctionner sévèrement tous ceux qui ont participé à ce mouvement d’humeur qui heurte la sensibilité nationale. svp faites le et vous verrai que les gens commenceront à se ranger. Si les autorités ratent cette occasion de sanctionner pour donner l’exemple, elles n’auront que leurs yeux pour pleurer

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 15:03, par Léki SOME En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Mouvement d’humeur ou pas ; arrêt de travail ou pas.J’ai une question à poser aux éléments de la municipale : est-il vraiment le moment de faire cette sortie misérable, de s’illustrer aussi négativement au moment même où certains de leurs frères d’armes sont hospitalisés ou fauchés par les balles assassines des terroristes ? Votre indifférence face à cette tragique attaque qui a endeuillée la Nation doit être traitée comme tel.Car c’est aussi du terrorisme ce que vous venez de faire au moment où les burkinabè pleurent encore leurs frères.Et si vous êtes mécontents de vous, démissionnés tous.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 15:06, par Mino En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Bonjour
    Si ces monsieurs ne sont pas contents de leur niveau de recrutement, qu’ils démissionnent et aillent faire des concours niveau BEPC et plus pour ceux qui en ont. Pas obligé de rester policier municipal toute sa vie surtout si ça ne t’arrange pas !!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 16:28, par Hé Oui !!! En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Je ne comprends pas pourquoi il y a toujours des gens pour revendiquer n’importe quoi !!!??? Si la mairie a besoin de policier de niveau 4ème, ou est votre problème ? c’est vous qui travaillez déjà qui allez les payez ?
    Je ne comprends pas aussi que des anciens qui ont un niveau inférieur demandent qu’on recrute des jeunes avec des niveaux qui dépassent ceux des anciens.
    Et puis en général, les reclassement c’est après un concours, une formation avec un diplôme supérieur.
    Quand on veut manifester, il faut aussi réfléchir et prendre un peu conseil avant de s’y engager. Et puis, pensez vous que c’est la bonne période pour cela ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 19:15, par Sanou En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Soyez un peut raisonnable c est agents demande de voir le niveau de recrutement ils ont affaires toutes sortes de personnes.de nos jours combien d élèves qui ont un niveau quatrième peuvent bien s éprimé en français.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 19:38, par Okala En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Chers internautes, peut-être que la solution aux maux que nous reprochons aux policiers passe par ce relèvement de niveau. Dieu veille sur le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 20:58, par Substance Grise En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Si vous avez le BEPC et vous raisonné comme ça ;cela veut dire que le diplôme ne veut pas dire qu’on est intelligent forcement. Vous Venez de donner la preuve .Si non comment comprendre cette idiotie.C’est l’employeur qui decide de ses conditions de recrutement.
    Quelle jeunesse ! A cette allure comment on peut ne pas vous manipuler à dessein et detruire le pays. Mais on ne vous laissera pas faire

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2017 à 22:32, par Cheikh En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Voilà un acte d’indiscipline notoire, pour défi au peuple et à l’autorité ! Faire la sourde oreille n cette période d’insécurité, pour quand même parler en tant que premier concerné par ce douloureux événement,de vos problèmes latents, démontre combien vous vous préoccupez peu de ce qu’on attend de vous. Bref, il ne reste à l’état que de vider tous ces analphabètes, et les remplacer par des gens à niveau !

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2017 à 12:11, par Zine’fils En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Monsieurs les policiers municipales dit moi en quoi rehaucher le nivo de recrutement des agents de la securite municipale a de lien avec la tâche qui est confiée.Des agents ont servi cette nation avec et même sans le cep avec honneur.La police nationale est recrutée avec le nivo bepc mais lors de l’attaque de dimanche deux des leurs ont pris la tangente laissant les civils au grand merci des tueurs.Allez-y droit au but et nous comprendrons que vs luttez pr remplir votre oesophage et là ns vs dirons que le temps n’est pas indiqué pr un naturalisé de revendiquer des avantages.le pays n’a pas encore fini de faire le deuil on vient d’apprendre que le gendarme blessé a succombé de ces blessures.Alors la porte de sortie est tjrs ouverte demissionnez si cela vs enchante et vs verrez que mairie demeure tjrs mes cheres apatrides insensible.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2017 à 02:52, par ONE Killa En réponse à : Police municipale de Bobo-Dioulasso : Les agents veulent désormais être recrutés avec le niveau BEPC

    Pauvre pays !
    Est-ce qu’on a obligé quelqu’un à travailler là-bas ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés