Hadj 2017 : Les premiers pèlerins burkinabè ont quitté Ouagadougou pour la terre sainte

LEFASO.NET | Moussa DIALLO • lundi 14 août 2017 à 23h57min

Lundi 14 aout 2017. Ils étaient 422 candidats au Hadj à embarquer à bord de Flynas Airbus A330, le transporteur officiel des pèlerins burkinabè. 16 autres vols devraient suivre pour permettre aux 7100 futurs el-hadj et adja de rallier la terre sainte afin d’accomplir le 5e pilier de l’islam. 1043 autres devront s’y rendre par vols réguliers. Avant leur départ, les pèlerins ont reçu les encouragements des ministres burkinabè en charge du culte et du transport qui leur ont demandé de prier pour la paix dans notre pays.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hadj 2017 : Les premiers pèlerins burkinabè ont quitté Ouagadougou pour la terre sainte

Les premiers pèlerins burkinabè se sont envolés pour la terre sainte pour accomplir le 5e pilier de l’islam. Pour le premier vol, ils étaient 422 candidats à bord. C’est à 9h45 que l’oiseau volant a effectivement déployé ses ailes sur l’aéroport international de Ouagadougou avant de disparaitre dans le ciel nuageux de la capitale en cette matinée pluvieuse. Anxieux, inquiets ou songeurs, tous les pèlerins à bord étaient heureux de faire partie du premier ‘’contingent’’ burkinabè pour l’édition 2017 du hadj.
D’abord réunis au stade municipal Dr Issoufou Joseph Conombo la veille, ils ont été ensuite convoyés à l’aérogare du pèlerin au petit matin. C’est aux environs de 8h qu’ils ont embarqué dans des cars affrétés pour les conduire sur le tarmac de l’aéroport où l’Airbus A330 de Flynas était déjà stationné depuis 3h du matin.

Des encadreurs continuent de sensibiliser

JPEG - 76 ko
Des pèlerins qui embarquent à bord du premier vol

Sur les lieux, les responsables du comité de suivi du hadj et des différentes agences de voyage s’affairent pour une réussite de la mission à eux confiés. On y trouve également des associations qui continuent à sensibiliser les candidats au 5e pilier de l’islam. El Hadj Oumarou Dicko est le vice-président de l’association des encadreurs des pèlerins musulmans du Burkina, par ailleurs porte-parole de l’Association. « On sensibilise les pèlerins depuis la formation, on leur donne des informations sur comment se comporter, qu’est-ce qu’il faut faire, quelles sont les différentes étapes, les différents rites à accomplir... On fait la sensibilisation dans trois langues (Mooré, Dioula, Fulfuldé). Jusqu’à présent, tout se passe très bien », confie-t-il.

Tout est fin prêt

JPEG - 60.3 ko
Le grand Imam de Ouagadougou faisant des bénédictions aux pèlerins dans l’avion

El Hadj Amadé Konfé, le président du comité de suivi de l’organisation du Hadj, lui, également est au four et moulin pour permettre aux pèlerins de pouvoir accomplir leur pèlerinage dans de bonnes conditions. Jusque-là, tout se passe comme prévu. « On est fin prêt. A ce jour, rien ne peut empêcher les candidats au hadj d’effectuer le Hadj si ce n’est un problème de santé. Actuellement, nous sommes autour de 6000 visas délivrés et le processus suit son cours normal sans problème. Nous souhaitons un bon pèlerinage à tous les candidats, qu’Allah les accompagne », soutient-il. Avant de nous préciser qu’il est prévu en tout 17 vols dont 12 à partir de Ouaga et 05 à Bobo-Dioulasso.

Un avion neuf pour le premier vol

JPEG - 112.2 ko
Des pèlerins dans la salle d’embarquement

Des autorités politiques également étaient présentes pour s’assurer du bon déroulement du départ des pèlerins. « Nous sommes venus ce matin pour nous assurer que le premier départ des pèlerins du Hadj 2017 se passe normalement. Avant même que les aéronefs n’arrivent ici, les inspecteurs de l’aviation civile ont inspecté l’avion qui doit transporter les pèlerins. Et comme vous pouvez le constater l’aéronef A330 est un avion pratiquement neuf. Donc, nous sommes satisfaits de l’avion que Flynas nous a envoyé pour convoyer nos pèlerins », se réjouit Souleymane Soulama, le ministre des transports et de la mobilité urbaine.

Son collègue Siméon Savadogo, ministre de l’administration territoriale, donc en charge des cultes se dit également satisfait de ce qu’il a pu voir. Avant de demander aux pèlerins, une fois en terre sainte, « de prendre beaucoup de grâces pour eux et leurs familles et connaissances, mais également de prier pour le pays, pour qu’il y ait la paix ».

Les agences de voyages indélicates répondront devant les juridictions

JPEG - 63.4 ko
Les deux ministres (Siméon Sawadogo et Souleymane Soulama) encourageant les pèlerins

Tout en félicitant le comité d’organisation qui a fait des efforts, il reconnait qu’elle traine encore quelques tares notamment au niveau des agences de voyages. L’Etat ayant décidé d’accompagner le hadj avec une subvention de près de 1,5 milliards de francs CFA, il n’a pas hésité à mettre en garde les responsables d’agences indélicats qui prendrait l’argent des candidats sans y reverser au niveau du comité d’organiser pour que les charges au niveau de l’Arabie Saoudite puissent être payées. Il les menace de poursuite judiciaire si situation pareille venait à être constatée. « Celui qui a pris de l’argent et qui n’a pas reversé, nous prenons l’engagement pour qu’il soit poursuivi », a-t-il insisté.

8143 pèlerins autorisés à fouler le sol saoudien

Cette année, ce sont 8143 pèlerins qui devraient pouvoir accomplir le hadj. Le transporteur officiel Flynas Airbus A330 va transporter 7100 d’entre eux. Les 1043 feront le voyage par des vols réguliers.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés