Cadre sectoriel de dialogue « Environnement, Eau et Assainissement » : Un bilan à mi-parcours mitigé

jeudi 10 août 2017 à 20h30min

Ce jeudi 10 août 2017 se tient à Ouagadougou la revue à mi-parcours du Cadre sectoriel de dialogue « Environnement, Eau et Assainissement ». Pour le premier trimestre de l’année 2017, le bilan est jugé mitigé par le ministre de l’eau et de l’assainissement, Ambroise Ouédraogo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Cadre sectoriel de dialogue « Environnement, Eau et Assainissement » : Un bilan à mi-parcours mitigé

Le secteur de planification « Environnement, Eau et Assainissement » est l’un des quatorze secteurs de planification que compte le Programme national de développement économique et social (PNDES). Pour le suivi-évaluation du PNDES, un cadre de dialogue sectoriel correspondant à chaque secteur de planification a été mis sur pied dont le Cadre de dialogue sectoriel « Environnement, Eau et assainissement » (CSD EEA). La présente revue à mi-parcours du CSD EAA sera l’occasion pour les participants d’échanger sur les résultats atteints au cours du premier semestre de l’année 2017 et d’examiner les perspectives pour les six mois restants.

A l’issue de cette revue à mi-parcours, des recommandations seront formulées en vue du bon fonctionnement du CSD EAA et de l’amélioration de ses performances. « Ce CSD doit nous permettre d’identifier nos faiblesses et nos limites dans la mise en œuvre de nos actions et surtout des investissements structurants du PNDES relevant de notre ressort, afin de nous armer de beaucoup plus de moyens nécessaires pour l’atteinte des objectifs. », précise Niouga Ambroise Ouédraogo, ministre de l’eau et de l’assainissement, par ailleurs président du Cadre sectoriel de dialogue Environnement, Eau et Assainissement.

Bilan de premier trimestre mitigé

A en croire Niouga Ambroise Ouédraogo, le bilan à mi-parcours est moyennement satisfaisant. Plusieurs des composantes ont en effet un taux d’exécution de moins de 50% pour le premier semestre. En cause, l’installation précoce de la saison pluvieuse qui a perturbé les actions du CSD EEA dans certaines régions, sans oublier la fronde sociale et la situation sécuritaire qui ont également contribué à perturber les actions du CSD EEA.

Pour l’atteinte des objectifs d’ici la fin de l’année 2017, plusieurs défis restent à relever selon le ministre de l’eau et de l’assainissement. C’est pourquoi il exhorte les participants à redoubler d’efforts afin que le bilan en fin d’année soit meilleur que celui du premier semestre.

La revue à mi-parcours a aussi été l’occasion de procéder au lancement officiel de l’élaboration de la politique du secteur « Environnement, Eau et Assainissement » et de donner des orientations en vue de son bon déroulement.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés