Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

jeudi 10 août 2017 à 20h50min

Le 02 août 2017, nous publiions un communiqué de la section syndicale de la société minière SEMAFO-Mana, un texte qui dénonçait un climat social délétère au sein de cette société. En guise de réponse, nous vous proposons le communiqué ci-après du directeur d’exploitation de la mine.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale





Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 août à 13:53, par Ladji de Yako
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Ces travailleurs des mines même font trop le malin. Toujours en train de se plaindre.
    Y en a marre a la fin.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 14:32, par Libre penseur
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Jai lu la lettre du syndicat et celle là. Mais après analyse je trouve la réponse de la mine plu de sincère. Les gens ont tendance à diaboliser Les société minière et pourtant souvent c’est eux qui ont raison. Soyons véridique et sincère avec nous même. C’est plus digne

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 14:45, par Lys
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Merci pour ces éclaircissements monsieur le Directeur d’exploitation. c’est toujours bon d’avoir la version des 2 parties avant de tirer une conclusion quelconque.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 14:56, par Allons seulement
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    haaaaaaa les gens. thiombiano, voila dans quoi tu t’es mis. tu n’aurai pas mieux a faire pour t rendre plus utile pour ce à quoi tu as été embauché ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 15:00, par Idée
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Il me semble que la semafo veut défendre son image au vue de la population mais vos explication ne tienne
    Pas la route.
    Quand vous parler de bien payée vos travailleur si on fais un déduction des avantages sociaux que les autres mine
    Obtroit a leur travailleur il ne reste plus rien dans leur salaire. Et de surcroit le nombre de jours de travail a la semafo est supérieur aux autres mines avec votre système de 10/5 aucune mine au Burkina ne fonctionne avec ce système prenons simplement le transport de leurs de leurs personnelle il est a la charge du personnelle de boromo a ouaga et de ouaga a boromo. Et pourtant les autres mines prennent entièrement le transport de leur personnelle.
    Mr le directeur arrêté de vouloir distraites l’opinion public car nous avons nos frères et enfants qui travail a la semafo et nous savons la misères qu’il vivent laba sans parlé de la sécurité au travail qui est nulle . en faisant un calcule simple avec ce que vous nous dite vos travailleurs font a peut près un truc de plus de 2000 heur de travail dans l’année contre 1500 et plus pour les autres mines ce qui ne respecte pas le code de travail au Burkina . en ce qui concerne les négociation sans trop m’avanturé je croit que vous etez responsable de l’échec car ma connaissance les travailleurs tiennent a négocie coûte que coûte le 7/7 qui est une priorité pour eux pour diminué leurs temps de travaille avec ce que le code de travaille a indiqué en la matière et vous voulez les imposé une semaine qui commence lundi pourtant ils font le travaille posté par conséquent leurs semaine commence le jour ou il commence a travaillé. Je m’arrête la Mr le directeur et mercis pour votre écrit . car vous venez de montre au public a quel point vous ne considérez pas nos frères et enfants qui travaille chez vous.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 17:00, par Le Duc du Yatenga Nouveau
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Apparemment, votre réaction s’adresse à un individu en la personne de M. Pierre Claver TOMBIANO. Est-ce que vous n’en voulez pas à lui et à lui seul parce qu’il aurait exprimé, en tant que Délégué syndical, une situation de guéguerre à Mana ? En tout cas, l’esprit dans lequel votre réponse a été rédigée semble effectivement traduire l’existence d’une situation délétère dans votre unité. Ce qui trahit votre tentative de démontrer le contraire. En tant que Duc du Yatenga, j’ai envie de faire un tour à Mana pour tirer les oreilles du Délégué s’il se trouve que ce qu’il affirme ne concerne effectivement pas les Travailleurs. Ou bien c’est vous qui ne jouez pas franc jeu et cela vous est dommageable parce que vous ne pouvez pas nier le fait qu’il y ait des problèmes à la pelle à SEMAFO. Votre comparaison avec les autres compagnies minières est le signe d’une fébrilité : meilleur employeur = meilleur exploiteur c’est à dire meilleur accumulateur de profit sur le dos des travailleurs. Revoyez donc la question de la mise en oeuvre des accords que vous signez après chaque rencontre avec vos travailleurs. Très souvent c’est le respect des protocole d’accord qui pose problème même s’il y a dialogue tous les jours ! A bientôt, car je ferais un tour là-bas à Mana.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 18:09, par Ratassida
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Merci monsieur le Directeur pour cette lumière. Je reste convaincu que le corps syndical de la mine doit faire preuve de grandeur en évitant de polémiquer les situations que peuvent être résolutions dans le silence. Par rapport aux autres mines les Agents de CMAFO sont plus à l’aise. Je pense que la meilleure solution c’est de se plier au dialogue interne au lieu de faire des denociations unitiles

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 18:13, par Le GRINCHEUX
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Fuite en avant Mr le DIRECTEUR : EMBROUILMLMENT ET MENSONGE
    Vous citez nommément Mr THIOMBIANO et avec insistance comme s’il avait écrit ou publié la lettre à son nom personnel. Ici il parle en tant que Secrétaire ? tout comme vous, vous réagissez en tant que Directeur.
    Vous n’avez pas le courage de dire que vous avez refusé le Tableau d’affichage de la Société aux syndicats et aux délégués
    Vous avez tenté de répondre point par point à la lettre de Mr THIOMBIANO mais vous omettez expressément les points les plus importants :
    Avez-vous le droit de fractionner les échelons des travailleurs ??? Les lois du FASO ne vous autorisent pas
    Auriez vous le courage de présentez aux travailleurs et à l’opinion votre contrat d’assurance avec SONAR ??
    Vous dites que Mr Thiombiano a démissionné dans une mine pour venir à SEMAFO parce que le traitement est meilleur : Vous trompez l’opinion. Vous avez débauché Mr THIOMBIANO en lui promettant le poste de chef d’équipe. Quelques années plutard vous lui avez retiré ce titre et nommé ses subalternes pour le commander. : C’EST MECHANT
    OUI beaucoup de travailleurs ont démissionné pour aller a SEMAFO, mais ca c’est de l’histoire : SEMAFO était prêt a tout pour débaucher les meilleures compétences de toutes mines, mais quand la machine a pris vous avez commencé a casser les carrières de ceux qui vous ont aidé à construire le mine. Des agents ayant à peine le niveau CEP se trouvent être les chefs des bacheliers dans le même corps de métier.
    A propos, Dites nous depuis quelques années combien de dizaine de travailleurs ont démissionné de votre société qui traite bien. ???????????????? N’insultez pas l’intelligence des Burkinabe : le salaire est loin d’être l’élément principal de MOTIVATION
    Toutes les sociétés Minières servent le repas aux travailleurs sur le site sauf à SEMAFO
    Votre plan de nationalisation est une pure arnaque.
    A propos du 7/7 que vous tentez de justifier. ESSAKANE a appliqué ce roulement et personne ne se plaint du mode de calcul des heures supplémentaires. POURQUOI voulez- vous imposer un mode de calcul propre a vous pour décourager les travailleurs ????
    Vous entretenez un dialogue creux et vide avec les représentants des travailleurs
    RERSPECTER VOUS ET RESPECTEZ les BUURKINABE

    Répondre à ce message

    • Le 10 août à 19:34, par Juste
      En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

      Je pense que vous même vous êtes de mauvaise foi. Soirée véridique. S’ils sont pas contents dites leur de démissionner. Nous on est prêt à travailler

      Répondre à ce message

    • Le 10 août à 20:12, par pffffff
      En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

      hum, même le lieu où le repas est servi doit être objet de critiques. eux au moins ils ont a mangé. nombreux de leurs frères Burkinabé ne savent pas ce que c’est que mangé, parce qu’ils n’en n’ont pas. si c’est si important pour eux de manger sur le site, qu’ils rejoignent les mines où ça se fait et on a parle plus. et si monsieur thiombiano n’est pas satisfait de son poste actuel, qu’il se fasse de (nouveau) débauché. on est tous grincheux au Burkina, non mais allo quoi

      Répondre à ce message

    • Le 10 août à 21:45, par Véro
      En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

      Tout le monde sais que SEMAFO est la meilleure des sociétés minière au Burkina Faso. Aucune société n’a atteint le niveau des réalisations communautaire de semafo. En témoigne les prix qu’elle rafle. Félicitations à SEMAFO

      Répondre à ce message

    • Le 11 août à 10:43, par Sidzabda
      En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

      Des agents ayant à peine le niveau CEP se trouvent être les chefs des bacheliers dans le même corps de métier
      Ce type de raisonnement est typiquement francophone. Et c’est vraiment dommage pour nos jeunes et nos pays.
      Dans le Système Anglo Saxon et Canadien, ON NE D TE DEMANDE PAS QUEL DIPLOME TU AS, MAIS QU’EST CE QUE TU SAIS FAIRE AVEC TES DIX DOIGTS., ? Tu peux avoir zéron diplome et etre le meilleur technician sur le terrain.
      Il faut faire bcp attention à ces délégués Syndicaux qui sont capables de mener les travailleurs à l’abattoir et ils ne peuvent rien faire pour les sortir de ce pétrin. Souvent, c’est des gens qui ne comprennent rien et qui se laissent manipuler par des vieux syndicats séniles qui sont totalement bleue à la chose minière. Ces délégués syndicaux manquent de formation et ne connaissent rien des textes.

      On a vu ici par le passé comment ces syndicats ont induits des travailleurs de Essakane, Inata, et Bissa Gold en Erreur. Conséquence, il ya eu des licenciements à tour de bras. Devant les jurisdictions, ils ont perdu sur toute la ligne parce qu’ils n’ont pas respecter les procedures pour déclencher leur mouvement. Et ce sont les memes qui se prominent dans d’autres societés minières pour se faire recruiter.

      Répondre à ce message

  • Le 10 août à 18:45, par Ladji de Yako
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    A la lecture des deux correspondances, il apparaît très clairement que M Tiombiano est de mauvaise foi et j’apprécie cette réaction de la mine.
    Que le nommé Thiombiano vienne dans ce pays où nous connaissons les salaires nous dire combien il gagne lui !!!!!!!!!!!!!!Franchement faut arrêter d’abuser.
    Je doute du reste que la majorité de ses collègues soient du même avis que lui. Voilà un individu qui utilise sa position syndical pour faire la courte échelle ( volonté de devenir chef d’équipe tel que mentionné par le Grincheux dans son commentaire). Ce grincheux affirme qu’il aurait été débauché et qu’on lui aurait promis le poste de chef d’équipe. Pour ma part ( et simple question de bon sens) si on me débauche c’est pour aller occuper le poste pour lequel j’accepte quitter mon ancien employeur. Arrêtez de raconter des inepties sur le net. Et soyons sincères, ce prétendu syndicaliste a t il postuler à un emploi de lui même ou a t il été débauché ? Il faut parfois arrêter de raconter n’importe quoi !!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 19:48, par Sabine
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Si les Agents de CMAFO trouvent qu’ils gagner mieux ailleurs qu’ils quittent il y’a des gens qui cherchent travail avec torche en pleine journée

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 19:59, par Le bon economiste
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    quand on lit l’article on sens du mensonge et de l’acharnement que le syndicat dénonce. il y a de l’esclavage que les autorités doivent suivre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 20:43, par yewol
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    La réponse de la direction d’exploitation, fait pitié soyons honnête un jour.
    Depuis quand la direction d’exploitation a accepté le système de rotation de travail 7/7.....faut.
    Couper les avantages des travailleurs (échelons, prise en charge sanitaire, primes de production..) pour acheter d’autres mines est le fort de la direction d’exploitation de Semafo.
    Parlant de licenciements abusif,y’a eu bien et belle des cas de licenciement des travailleur en contrat de travail à durée indéterminée.
    Le traitement salarial de la Semafo par rapport aux autres mines, soyons sérieux est ce qu’on va payer quelqu’un qui travail 10jrs et se se reposer 5jrs au même titre que quelqu’un qui travail 7jrs et se reposer 7 jrs.
    En plus les travailleurs ont a leur charge les frais de transport, logement, nourriture or les autres mines assure tout ça à leurs travailleurs.
    Il y’a certains travailleurs de Semafo qui sont entrain de s’enrichir sur le dos des autres travailleurs, ils créent des entreprises, et ces mêmes entreprises viennent sous traiter à Semafo.
    Bref.....la Semafo n’est pas la bienvenue au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 21:05, par Sibiri
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Soyez raisonnable vous les travailleurs cherchez toujours à dialoguer avec vos employeurs au lieu de vouloir vous victimiser car toi le monde comment vous êtes traités dans cette mines. Apprenez à dire Merci à Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 08:25, par Ratassida
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Mesdames messieurs les travailleurs de CMAFO c’est pas tard pour chercher mieux ailleurs. On se connait dans ce pays. Monsieur le Directeur je profite vous remercier de passage pour tout ce que vous faites pour ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 09:03, par mouss
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Je pense que les gens doivent chercher toutes les informations avant de faire des commentaires sur la toile. Ce n’est pas parce que, le Burkina regorge beaucoup de chômeurs qu’un entrepreneur doit fouler aux pieds les loi de la république et piller les ressources de ce beau pays. Battons nous pour tous ceux qui sont exploités dans ces sociétés minières. Ce sont les travailleurs qui produisent la valeur ajoutée et malheureusement, ils bénéficient moins des retombées des fruits.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 10:06, par Auguste
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Juste pour dire que la SEMAFO n’est pas la seule mine à fonctionner sur le système 10/5, il y’a la mine de Youga dans la région du centre-sud qui fonctionne dans le 10/4(10 jours de travail et 4 jours de repos).

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 10:36, par FIERTÉ
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Voici les valeurs officielles de Semafo :
    RESPECT et INTÉGRITÉ
    COMPÉTENCE
    RECHERCHE DE L’EXCELLENCE
    TRAVAIL EN ÉQUIPE
    Soyons sincère pour une fois au moins , une société ne peut pas avoir ces valeurs et puis ses travailleurs dorment au village ( un village qui est resté pareil depuis l’arrivée de la mine 2007 ) jusqu’à ce jour. Passer voir le dispensaire... les travailleurs achètent leur eau de boison , il ne finissent de travailler et de savent même pas où avoir a manger. Les travailleurs paie leur transport eux même, même quand ils sont en congé. Les nomminations sont très injuste, discriminatoire avec comme seul critère valable " Il faut être aimé par le chef " même si tu es le plus médiocre des travailleurs, tu ici nommé chef . A Semafo, la qualité de ton travail est sans valeur , si tu veux progresser, il faut être apte à détruire tes frères.Burkinabé . Honnêtement , posez vous la question de savoir pourquoi Semafo à été chassé de la GUINÉE et du NIGER ? Sachez que c’est exactement la même équipe expatrié de gestion des RH qui fait la même chose qu’il font ici depuis leur arrivée. Malheureusement pour eux , le peuple du NIGER et de la GUINÉE sont plus intègres que nous les hommes du pays intègres .
    La première valeur = RESPECT . venez assister à une réunion avec eux , a peine ils vous traite comme de humains.
    INTÉGRITÉ, n’importe quoi, c’est une centrale de malhonnêteté, trahison
    COMPÉTENCE , ils font rire , savez vous que c’est les plus nuls du Canada qui viennent ici comme Contremaître/formation ? des gens qui n’ont aucun bagages intellectuels certains .Dites moi ce que ces Contremaîtres déformateur peuvent amener au Burkina si c’est n’est que l’épanouissement de l’incompétence, l’ installation de la malhonnêteté, discrination , ségrégation, l’injustice, la frustration, l’humiliation dans le peuple des hommes intègres . Vraiment, dommage que le faible du noirs soit la " Goût du gain facile et malhonnête " même sil doit vendre tous ses frères. Beaucoup de nos compatriotes adhérent à cette culture négative qui vise à nous rendre ennemis les uns des autres pour mieux nous détruire. Je pense qu’il est temps que le peuple Burkinabé prennent ses responsabilités, les mines doivent traiter un partenariat gagnant gagnant avec la Nation des hommes intègres . S’il ne sont pas Capable, qu’il rentre chez eux , tant que notre or est là, d’autres nations viendront travailler avec nous avec des valeurs réelles dans la pratique.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 11:00, par Jeannot.
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    PAUL DROUIN n’aime pas l’injustice et à beaucoup de respect et de consideration pour les travailleurs et ses collaborateurs. Vous parlez d’Essakane, il connait très bien Essakane, pour y avoir déja travaillé pendant la construction de cette mine. Il se battait constamment pour améliorer la situation des travailleurs qui étaient avec lui. Il reste le meme et ne peut pas devenir subitement un boureau des Travailleurs.
    C’était de loin, le meilleurs parmis les travailleurs Expats. Beaucoup de Travailleurs ont gardé de très bon Souvenir de Lui.
    Bon vent et bon Courage a toi Paul et reste toujours Concentré sur ta mission et tes objectifs.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 13:43, par Emeaude24
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    LISEZ CECI :
    Article 102 de la Loi n° 036-2015/CNT du 26 juin 2015 portant code minier du Burkina Faso :

    « Les titulaires de titre minier ou d’autorisation se CONFORMENT AUX NORMES DU DROIT DU TRAVAIL. Ceux-ci, leurs fournisseurs et leurs sous-traitants EMPLOIENT EN PRIORITE, A DES QUALIFICATIONS EGALES ET SANS DISTINCTION DE SEXES, DES CADRES BURKINABE AYANT LES COMPETENCES REQUISES pour la conduite efficace des opérations minières.

    L’entreprise soumet à l’Administration des mines UN PLAN DE FORMATION DES CADRES LOCAUX POUR LE REMPLACEMENT PROGRESSIF DU PERSONNEL EXPATRIE.
    L’ENTREPRISE EST TENUE AU RESPECT DE QUOTAS PROGRESSIFS D’EMPLOIS LOCAUX SELON LES DIFFERENTS ECHELONS DE RESPONSABILITE. Un décret pris en Conseil des ministres établit la nomenclature des postes et les quotas d’emplois locaux requis suivant le cycle de vie de la mine.

    L’Autorité en charge des mines reçoit un rapport annuel de l’état d’exécution par les entreprises des exigences en MATIERE DE FORMATION, D’EMPLOI ET DE PROMOTION DU PERSONNEL LOCAL… ».

    QUE FONT LES AUTORITES BURKINABE NOTAMMENT LE MINISTRE DES MINES POUR FAIRE RESPECTER CES DISPOSITIONS DE NOTRE CODE MINIER ? RIEN. CE PAYS EST VENDU A VIL PRIX.DOMMAGE.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 13:48, par le yaaba
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    certains disent que si un burkinabè refuse de faire un travail,c’est que personne n’acceptera le faire.
    c’est vrai qu’ils ont la chance de travailler et qu’il y’a des gens qui sont au chômage.Mais je pense que quand on travaille et qu’il y’a des choses qui ne vont pas bien,il faut chercher à les résoudre plutôt que de toujours encaisser comme le burkinbè sait bien le faire face à des expatriés.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 14:21, par Emeaude24
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    LISEZ CECI :
    Article 102 de la Loi n° 036-2015/CNT du 26 juin 2015 portant code minier du Burkina Faso :

    « Les titulaires de titre minier ou d’autorisation se CONFORMENT AUX NORMES DU DROIT DU TRAVAIL. Ceux-ci, leurs fournisseurs et leurs sous-traitants EMPLOIENT EN PRIORITE, A DES QUALIFICATIONS EGALES ET SANS DISTINCTION DE SEXES, DES CADRES BURKINABE AYANT LES COMPETENCES REQUISES pour la conduite efficace des opérations minières.

    L’entreprise soumet à l’Administration des mines UN PLAN DE FORMATION DES CADRES LOCAUX POUR LE REMPLACEMENT PROGRESSIF DU PERSONNEL EXPATRIE.
    L’ENTREPRISE EST TENUE AU RESPECT DE QUOTAS PROGRESSIFS D’EMPLOIS LOCAUX SELON LES DIFFERENTS ECHELONS DE RESPONSABILITE. Un décret pris en Conseil des ministres établit la nomenclature des postes et les quotas d’emplois locaux requis suivant le cycle de vie de la mine.

    L’Autorité en charge des mines reçoit un rapport annuel de l’état d’exécution par les entreprises des exigences en MATIERE DE FORMATION, D’EMPLOI ET DE PROMOTION DU PERSONNEL LOCAL… ».

    QUE FONT LES AUTORITES BURKINABE NOTAMMENT LE MINISTRES DES MINES POUR FAIRE RESPECTER CES DISPOSITIONS DE NOTRE CODE MINIER ? RIEN.CE PAYS EST VENDU A VIL PRIX. DOMMAGE.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 15:17, par Ismael
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Vous les travailleurs de Semafo vous prenez les gens pour des imbéciles ou quoi ; En vous lisant on comprend mieux votre mauvaise foi.
    1-Vous voulez avoir les salaires de Semafo (Les meilleurs du pays) et avoir en même temps les conditions de vie et de repos de Essakane. Votre employeur n’est pas nez percé quand même.
    2-Vous voulez le 7/7, alors logiquement convenez avec moi que vous ne pouvez plus avoir le même niveau de rémunération puisque ce système réduit les heures supplémentaires qui dans le système 10/5 qui est le votre présentement représente plus de 50% de votre masse salariale, de vos gains mensuels. Je perçoit mieux et clairement que c’est vous les travailleurs qui avez saboté les négociations.Continuez de suivre aveuglement vos syndicalistes au bord de la retraite.
    Vous voulez le pain, le beurre, la femme du boulanger et la femme du fermier. Vous aussi....quand même faites doucement !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 août à 16:05, par le dissipateur
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    Eh à quand les burkinabés vont ouvrir les yeux et savoir que ces canadiens la sont des escro surtout ceux de SEMAFO. C’est pas parce que y’a pas travail dans le pays qu’il faut que ces investisseurs viennent nous posés leurs lois !!! Un l’adage africains dis que (si le poisson quitte dans l’eau dire que le caïman à mal aux yeux l’on peux que croire puisque se sont eux qui vivent ensemble .) donc chère internaute faite attentions vous n’avez pas dis que tous ce que blanc dis c’est ça qui est vrais ???? Mgaw. Si SEMAFO se présente comme le meilleur payeurs, donc ça ne vas pas dans les mines alors. Ils faut revoir le code minier qui ne parle même des employés. Ils faut savoir que tout les travailleurs de SEMAFO se plains de la gestion du personnel es ce normal ça ??? Y’a problème à quelque part sûrement.

    Répondre à ce message

  • Le 15 août à 14:36, par travailleur
    En réponse à : Situation à SEMAFO-Mana : Le directeur d’exploitation réagit à la lettre de la section syndicale

    je voudrais m’adresser notre responsable syndical Monsieur Thiombiano. nous tous savons que vous etes presque a la retraite. c’est pas pour autant qu’il faut mettre notre avenir en danger. personnellement je suis satisfait des conditions de travail a SEMAFO. vous exagérez. c’est pas parceque ya greve partout que nous allons faire greve aussi. apprenons a dire merci si ca va. en tout cas moi je me reconnais pas dans votre lettre. merci. Amicalement

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés