Vie de nos communes : « Je veux qu’on me juge à la fin sur les résultats et non sur ma personne », Lassina SANOGO, maire de Lanfièra

LEFASO.NET | David Demaison Nébié • jeudi 10 août 2017 à 12h50min

La commune de Lanfièra dans le Sourou compte 12 villages et couvre une superficie de 552km² pour une population estimée à 20.000 habitants et est constituée en majorité de Dafings (marka), Samos, Peulhs, Mossis et Bobos. Son conseil municipal compte 25 conseillers dont une femme. Dans la commune, la plupart des services administratifs sont représentés et implantés à Lanfièra. Pour ces services, on note un manque criard de ressources humaines, de moyens matériels et d’équipements comme à la gendarmerie par exemple. Lanfièra dispose aussi de potentialités économiques, sociales et culturelles qui attendent d’être mieux exploitées et valorisées. C’est ainsi que sur le plan historique et culturel, la commune dispose d’importants sites et monuments parmi lesquels la mosquée aux 66 minarets, le palais et le mémorial Karamogoba Sanogo. Comme personnalités reconnues on note Karomogo Sanogo le 4ème chef de canton, Bassirou Sanogo ex ambassadeur du Burkina en Algérie en 1984, El hadj Moussa Sanogo, ancien président de la chambre des représentants, le défunt Mamadou G. Sanogo ministre du plan sous le règne de Lamizana et bien d’autres. Le maire de cette commune cherche un jumelage aussi bien avec l’extérieur que l’intérieur. Lanfièra signifie « le lieu de la paix où il fait bon vivre ». Nous avons rencontré son maire le 29 juillet 2017, lors du forum des jeunes de la commune de Di. Nous avons eu un entretien avec lui.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vie de nos communes : « Je veux qu’on me juge à la fin sur les résultats et non sur ma personne », Lassina SANOGO, maire de Lanfièra

En avril passé vous avez procédé à des dons de matériel médical dans votre commune. Pouvez-vous nous en parler un peu ?

Parlant des dons que nous avons faits aux deux CSPS (Centre de santé et de promotion sociale, ndlr), cela fait partie de nos préoccupations depuis notre arrivée à la tête de la commune. Nous voulons aider les populations dans plusieurs domaines et au niveau de la santé, les conditions de vie des malades ne sont pas du tout satisfaisantes. Nous avons fait des visites et nous avons constaté que des malades dorment sur des lits sans matelas et souvent même au sol. C’est pourquoi nous avons réfléchi sur comment aider ces centres avec nos moyens modestes sur fonds propres.

De quoi était composé ce matériel ?

Ce que nous avons pu faire c’est 15 matelas et deux tables d’accouchement dont une pour chacun des deux CSPS, une table de consultation. A entendre les agents de santé, ils étaient très fiers de recevoir ce petit matériel étant donné que l’Etat ne pouvait pas leur fournir ça cette année. La population également était heureuse de voir ce geste à l’endroit des CSPS. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

David Demaison NEBIE
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés