Commune de Ouagadougou : Le Conseil municipal au pas de course !

mercredi 9 août 2017 à 23h51min

L’exécutif de la commune de Ouagadougou hâte le pas pour répondre aux exigences de développement de la ville. C’est dans cette logique qu’il a officiellement lancé dans la matinée de mercredi, 9 août 2017 à Ouagadougou, l’élaboration des plans de développement des douze arrondissements de la commune, convaincu que « planifier à l’échelle de l’arrondissement, c’est promouvoir le développement à la base ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Commune de Ouagadougou : Le Conseil municipal au pas de course !

Selon l’organe dirigeant de la commune, Ouagadougou a connu une expansion démographique et spatiale en deux décennies, de 1997 à 2017, entraînant un déséquilibre en taille des unités de planification (l’arrondissement et le secteur). La planification socio-économique s’est donc révélée incapable de résorber les déficits de couverture en services urbains de base. Ce qui a conduit à un redécoupage administratif des villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. Ainsi, à partir de 2012, la commune de Ouagadougou est passée de cinq à douze arrondissements et de 30 à 55 secteurs.

« Ceci a engendré la création de nouvelles entités territoriales avec des préoccupations et des problématiques de développement différentes, même si la vision globale de développement de la ville en tant que métropole économique et politique de l’Afrique de l’Ouest à l’horizon 2025 définie en 2009 à la faveur de l’élaboration de la stratégie de développement de l’agglomération de Ouagadougou demeure », a situé le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé.

Selon lui, l’insurrection populaire a engendré des changements institutionnels, matérialisés à l’issue du scrutin couplé (présidentielle et législatives) de novembre 2015 par l’installation d’un nouveau régime et l’impulsion d’un nouveau référentiel de développement, le Plan national de développement économique et social (PNDES).
Le Conseil municipal, fort de 254 conseillers, arrivé à la tête de la commune à la faveur du scrutin du 22 mai 2016, s’est donné pour mission de réorganiser l’administration pour la rendre plus apte à impulser de grands changements.

« Parallèlement à cette réorganisation, j’ai eu l’aval du Conseil municipal pour élaborer et mettre en œuvre le programme de mandat 2016-2021 suivant les orientations de développement du PNDES, notre vision pour le développement prenant en compte la stratégie de développement de la ville à l’horizon 2025. Cette articulation de nos documents de planification doit aussi se décliner à l’échelle des arrondissements pour permettre à ces arrondissements, composés des sensibilités sociales, politiques et économiques diverses, de définir leurs priorités au regard des orientations du programme de mandat. La nécessité s’impose donc de disposer d’un diagnostic exhaustif et récent de toutes les potentialités et problématiques de chaque nouvelle entité territoriale, gage d’une bonne base de planification du développement », a soutenu le maire.

A l’en croire, le Conseil municipal entend renforcer les capacités de maîtrise d’ouvrage du développement des arrondissements, en les accompagnant dans l’élaboration de leur plan de développement. Ce travail se fera de concert avec les différents maires d’arrondissements et les populations respectives.

« Notre référentiel, c’est le PNDES. Mais, comment décliner ce PNDES pour que le développement se fasse à la base ? Il faut donc une planification, une prévision. A partir du PNDES, la commune de Ouagadougou a élaboré son programme de mandat 2016-2021 qui s’intitule ‘’Vivre ensemble, libre ensemble’’sur lequel nous avons décliné nos priorités pour la ville de Ouagadougou. Il faut maintenant qu’on parte au niveau des arrondissements, pour qu’eux aussi, au regard des priorités et de la vision qu’on a déclinées pour la ville, puissent l’adapter en actions sur le terrain », a dévoilé Armand Roland Pierre Béouindé.

Pour M. Béouindé, si les besoins sont partageables d’un arrondissement à l’autre, les priorités peuvent cependant ne pas être les mêmes. D’où la pertinence d’une telle démarche.

Selon le premier responsable de la commune de Ouagadougou, ce processus doit donc aboutir à l’élaboration d’un plan quinquennal de développement intégré de chaque arrondissement suivant les orientations du PNDES 2016-2020, du programme de mandat du Conseil municipal, des Objectifs de développement durable (ODD) horizon 2030 et de la stratégie de développement de la ville horizon 2025.

Deux bureaux d’études (GEDES et CEFCOD) ont été recrutés à cet effet pour une mission de trois mois avec pour maîtrise d’ouvrage, la commune de Ouagadougou.
La cérémonie de lancement de l’élaboration de ce référentiel a été une occasion pour le Conseil municipal d’encourager la participation des citoyens, indispensable pour le succès dans la mise en œuvre du programme.

Oumar L. Ouédraogo
(oumarpro226@gmail.com)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 août à 08:41, par omar
    En réponse à : Commune de Ouagadougou : Le Conseil municipal au pas de course !

    Continuez seulement à faire des études et des évaluations, 2020 ne vous surprendra pas j’espère. Au lieu de descendre au four, à la base vous êtes au sommet à imaginer des solutions de bureaucrates impossibles à réaliser et qui engloutissent les maigres ressources disponibles. Lisez le code général des collectivités svp ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 09:17, par Figo
    En réponse à : Commune de Ouagadougou : Le Conseil municipal au pas de course !

    Je suis d’avis avec le précédent internaute. Les élus municipaux continuent de penser que les populations sont du bétail électoral qu’on peut tromper avec de belles paroles. Un exemple parmi tant d’autres : les populations de Marcoussis (côté Yagma) ne peuvent pas rentrer chez elles dès qu’il y a une pluie. Des rencontres avec le maire en juin ont donné lieu à de belles promesses avec la présentation d’un entrepreneur censé réaliser des travaux de réfection des 2 voies principales avec un délai de 2 mois. Jusqu’à ce jour, aucune action et certains sont obligés de dormir en ville en cas de pluie. Une bonne partie de cette même zone (située à environ 2 kilomètres du goudron de Ouahigouya) en plus d’être inaccessible, ne bénéficie pas de l’électricité depuis le lotissement en 2001. En plus de ne rien faire, les politiques ne ratent pas une occasion s’attribuer le mérite d’actions communautaire des populations. C’est souvent écœurant, et Il ne faut donc pas qu’on s’étonne du désintérêt croissant des populations de la chose politique. Et ce n’est pas en commençant à courir en 2019 que vous arrangerez les choses. A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

    • Le 10 août à 19:49, par lagitateur
      En réponse à : Commune de Ouagadougou : Le Conseil municipal au pas de course !

      Mon frère Figo,
      La route de Macoussis sera bientôt bitumée dans le cadre du PDDO 2 financé par l’AFD. Sachez aussi qu’il y a un crédit de la BIDC pour l’électrification des quartiers périphériques. Mais il faut que l’offre de courant augmente d’abord, sinon ce ne sera que dees coupures. Nous à Bassinko, on attends ce programme de pied ferme. L’étude dont parle le Maire permettra de savoir ce qu’il faut faire dans chaque Commune. C’est l’occasion pour vous de dire aux enqéteurs ce que vous attendez de la Mairie. C’est une démarche normale.

      Répondre à ce message

  • Le 10 août à 09:25, par Le Sphinx
    En réponse à : Commune de Ouagadougou : Le Conseil municipal au pas de course !

    Hello,

    Monsieur le Maire, je crois qu’il vaudrait mieux que vous proposiez des actions concrètes et surtout réalisables, que de passez vos journées dans des conférences et des voyages qui n’apportent rien a la population. Faites un tour dans les quartiers pour apprécier l’état de nos routes et l’insalubrité dans laquelle vous laissez la population vivre. Pensez vous a nouer des partenariats avec des entreprises locales pour vous aidez a gérer les déchets ménagères ? Apportez nous des actions concrètes Monsieur le Maire, nous vous avons élu pour cela, non pas pour resté dans des salons feutrés. Ce qui est 2021 approche et nous vous jugerons sur vos résultats. Bien que sa soit un défis de venir après Simon a la Mairie, il n’en reste pas impossible si vous saviez vous entourez de personnes novatrices.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 09:31, par kakou
    En réponse à : Commune de Ouagadougou : Le Conseil municipal au pas de course !

    a ce rit me 2017 es encore sacrifie, que dieu nous protèges

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 11:00, par Jerkilo
    En réponse à : Commune de Ouagadougou : Le Conseil municipal au pas de course !

    Je pense que la planification à la base va mieux répondre aux soucis primordiaux des populations des secteurs et arrondissements. En toute chose il faut avoir une vision, savoir où on veut aboutir, sinon des actions ponctuelles pour faire face à certaines urgences, c’est bien mais cela ne permet pas un développement durable à la base. Encore faut-il que le maire central ait les moyens pour faire face à certaines actions ponctuelles et urgentes qui coutent chères (ex : réfection-construction de voies-voiries) : le budget communal n’est pas un caisse où les fonds sont déposés et disponibles à tout moment. Le maire obéir à la procédure administrative (lente) de déblocage des fonds qui doivent être prévus dans le budget pour l’activité à réaliser. Car, en dépit de la décentralisation et d’une prétendue autonomie financière des communes, il faut l’autorisation de la hiérarchie administrative centrale ou déconcentrée pour exécuter le budget, donc débloquer les fonds.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés