Conditions de vie au Burkina : Les personnes handicapées estiment être délaissées par les autorités

LEFASO.NET | Jude Kiénou (Stagiaire) • mercredi 9 août 2017 à 23h44min

Ce mercredi 9 août 2017, l’Organisation des personnes handicapées et des personnes ressources a organisé un sit-in au rond-point des martyrs, à Ouagadougou. Objectif : exprimer leur ras-le-bol face aux difficultés que rencontrent les personnes handicapées au Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conditions de vie au Burkina : Les personnes handicapées estiment être délaissées par les autorités

Selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé, les personnes handicapées représentent environ 1,5 million de la population burkinabè.
Cependant, ils rencontrent beaucoup de difficultés dans leur existence quotidienne liés particulièrement à la nature spécifique du handicap.

Aussi, Boukary Kiéma, porte-parole de l’ organisation des personnes handicapées et des personnes ressources estime que : « Le sit-in fait suite au silence du gouvernement face aux préoccupations des personnes handicapées ».

Ce dernier, a résumé les préoccupations des personnes vivant avec un handicap en ces termes : « D’abord, il y a le problème d’emploi des personnes handicapées, un quota de 10% qui n’est pas respecté depuis 2010. Les concours lorsqu’ils sont lancés, c’est très difficile pour nos camarades handicapés visuels de pouvoir prendre part comme les autres. Il y a aussi, une loi, la loi 012 portant promotion et protection des personnes handicapées, qui devrait rendre heureux les personnes handicapées au Burkina Faso. Le matériel sanitaire, de mobilité, coûtent extrêmement chers pour les personnes handicapées ».

Remettre un mémorandum au président du Faso

En raison de toutes ces préoccupations, Boukary Kiéma a laissé entendre que, l’organisation a voulu rencontrer le chef de l’Etat pour lui remettre le mémorandum en mains propres, ce qui malheureusement n’a pas pu être possible. Ainsi, à l’issue de ce sit-in, « Le mémorandum sera remis au premier responsable du pays par voix de courrier » a-t-il précisé.

Cependant, l’organisation des personnes handicapées et des personnes ressources, a laissé entendre que dans le cas où leurs doléances ne seront pas prises en considération, les membres se rencontreront à nouveau pour décider de la démarche à suivre.

Jude Kiénou ( stagiaire)
Lefaso.Net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 août à 20:39, par KARA Oumar
    En réponse à : Conditions de vie au Burkina : Les personnes handicapées estiment être délaissées par les autorités

    Aujourd’hui, la question du handicap suscite plusieurs interrogations. Ce manque d’intérêt pour fixer un cadre clair une bonne fois pour toute m’amène à me demander mais à qui profite t-il cette situation qui revient chaque année depuis 2010 ? On adopte des lois pour une couche et on refuse de l’appliquer ! Mais, si cela n’est pas possible, qu’on dise les choses et chacun prendra acte.
    Cependant, il faut reconnaître aussi un certain desordre dans l’organisation de la lutte par les organisations des personnes handicapées. Chacun attend qu’une situation le touchant directement apparaîsse pour vouloir lutter. Non, ce n’est pas de cette manière qu’on aura des résultats tangibles, car comme le dit un adage populaire, "ce n’est pas le jour de la chasse qu’on élève son chien de chasse"

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés