Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé | Burkina • mercredi 9 août 2017 à 23h54min

Et c’est reparti. Après avoir écourté leur mot d’ordre d’arrêt de travail illimité, le dimanche 6 août 2017, à la suite d’un accord tripartite trouvé avec le gouvernement et les organisations des transporteurs, l’Union des chauffeurs routiers du Burkina revient à la charge. Au cours d’un point de presse animé ce mercredi 9 août à son siège, elle a annoncé un autre mot d’ordre d’arrêt de travail illimité à compter de ce mercredi 9 août. Pourquoi ? A en croire les conférenciers, les récents propos du ministre de la sécurité, Simon Compaoré, tenus lors d’une tournée dans la région du Centre-Est ont jeté l’huile sur le feu.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

C’est dans une salle comble de journalistes que la conférence de presse s’est déroulée ce mercredi 9 août 2017. Le tout dans une ambiance de « colère ». Les chauffeurs routiers étaient visiblement sur leurs nerfs. Contre qui ? Contre le ministre de la sécurité Simon Compaoré. Qu’a-t-il dit ou fait pour les sortir de leurs gongs au point qu’ils aient décidé d’organiser une conférence de presse ce matin à 9h ? A la table des conférenciers, le président de l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB), Brahima Rabo, avait à ses côtés ses plus proches collaborateurs et le secrétaire général de la Confédération syndicale burkinabè (CSB), Guy Olivier Ouédraogo.

La source du mécontentement

« Vous n’avez rien à vous reprocher. Jusqu’à demain, l’autorité de l’Etat va s’affirmer. Vous avez notre soutien. Personne, je dis personne, ne sera arrêté parce que vous ne méritez pas d’être arrêtés. Si on doit vous embastiller, c’est moi d’abord et vous ensuite ». Et de poursuivre, « c’est une règlementation de l’UEMOA. On ne demande pas aux chauffeurs de payer de leur poche. C’est à leur patron de le faire. S’ils refusent de payer, l’Etat prendra ses responsabilités ». Ce sont là les propos tenus par le ministre de la sécurité Simon Compaoré et rapportés ici par notre confrère Le Pays.

JPEG - 38.7 ko
Brahima Rabo, président de l’Union des chauffeurs routiers du Burkina

Pour l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (URCB), cette sortie médiatique du ministre de la sécurité qui tendait à « ovationner » les forces de sécurité pour leur « barbarie » est « méprisable car la personnalité d’une haute autorité se mesure par sa capacité à concilier les filles et fils d’une même nation (…) à être impartial dans son jugement ». Selon Brahima Rabo, le Burkina Faso a plutôt besoin de visionnaires que de dirigeants qui « ensemencent les germes de la haine et de la division ».

« Nous n’avons reçu aucun soutien du patronat »

JPEG - 112.5 ko
Une vue des journalistes au début de la conférence

C’est donc en réponse à ce discours difficile à ingurgiter par les chauffeurs routiers, qu’un mot d’ordre d’arrêt de travail illimité a été lancé. Et l’UCRB confie n’avoir pas consulté le patronat, à savoir les organisations des transports, avant de lancer de mouvement. « Ils sont les employeurs et nous les employés. Et si c’étaient eux qui avaient été frappés, ça n’allait pas rester là. Mais, comme ce sont les employés qui ont été molestés, nous nous débrouillons de notre côté pour chercher justice », a indiqué Brahima Rabo. Et de poursuivre « Nous n’avons reçu aucun soutien du patronat. D’ailleurs jusqu’à présent, nous n’avons pas encore reçu leur visite. Nous avons eu la visite du ministère des transports mais pas celle des transporteurs. Pourtant, ce sont eux qui nous ont envoyés en mission et ils n’ont pas eu le courage de venir nous dire qu’ils déploraient la situation ».

« Nous ne voulons même plus parler à Simon »

Et si le ministre Simon Compaoré revenait sur ses propos, les chauffeurs routiers lèveraient-ils leur mot d’ordre ? A cette question d’un confrère, le président de l’UCRB répond sans ambages : « Simon Compaoré n’est pas un simple ministre. C’est un ministre d’Etat. Quand il tient de tels propos, il faut le prendre au sérieux. Nous n’attendons rien de lui. Il y a bien un président dans ce pays, il y a aussi un Premier ministre. Nous attendons de voir ce qu’ils vont dire. Nous ne voulons même plus parler à Simon. Nous ne faisons plus partie de sa sécurité. Nous voulons que le président du Faso nous donne un homme pour sécuriser vraiment les chauffeurs afin de pouvoir ravitailler le pays ». Au regard de la situation, les chauffeurs routiers ont émis le souhait que le gouvernement prenne ses responsabilités « afin d’assurer une vraie cohésion sociale tout en bannissant de ses rangs tout oiseau de mauvais augure ».

Un soutien de la Confédération syndicale burkinabè

JPEG - 100.8 ko
Guy Olivier Ouédraogo, secrétaire général de la Confédération syndicale burkinabè

« Nous ne sommes pas des va-t-en-guerre mais quand nous nous rendons compte que certains piétinent certains de nos principes, nous sommes obligés de nous battre », a martelé le secrétaire général de la Confédération syndicale burkinabè, Guy Olivier Ouédraogo, venu apporter son soutien à l’UCRB. Il a une fois de plus invité les autorités à rassurer les chauffeurs routiers que ce qui s’est passé n’entravera en rien leur sécurité.

En rappel, c’est en réponse aux coups que certains de leurs camarades ont reçus pour refus de paiement de la redevance (25 000 F CFA) de passage aux postes de contrôle juxtaposés de Cinkansé que l’Union des chauffeurs routiers du Burkina avait décrété le 4 août dernier un mot d’ordre d’arrêt de travail illimité. Mais à l’issue des pourparlers avec le ministre des transports le même jour, un protocole d’accord a été signé le lendemain fixant la reprise du paiement de la redevance au 1er septembre 2017. Selon le président de l’UCRB, le bilan partiel fait état d’une quarantaine de chauffeurs blessés. Une liste a été ouverte afin de recenser tous les blessés du Burkina ainsi que ceux du Togo, du Niger et du Mali.


Dernière minute



Lire aussi : Arrêt de travail des chauffeurs routiers du Burkina : Une plainte sera posée contre X, selon le président de l’UCRB, Brahima Rabo

Lire aussi : Grève des chauffeurs routiers : Le mot d’ordre levé


Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

P.-S.

Burkina Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 août à 12:41, par ZAMBO
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Si j’étais dans le patronat... Je pense qu’il faut licencier tous ces comediens et recruter de nouveaux chauffeurs. Il y’a des millions de burkinabés au chômage. Moi ZAMBO, je contracte un prêt en banque pour payer des camions et s’occuper de ma famille par sa rentabilité, toi chauffeur, tu dis que tu es en grève parce que le ministre à encouger ses éléments dans une bagare qui ne m’intéresse pas et tu arrêtes de travailler. Qui va travailler pour honorer mes engagemnts en banque ? Un autre chauffeur tout simplement. Tu va raler chercher même tricycle pour conduire et tu ne l’aura pas. Les camions appartiennent aux particuliers qui vous ont embauché et non à l’Etat. Aujourd’hui tout est corporatiste, qui est fou pour insulter ses éléments au profit de ses adversaires dans une bagare ? Saint SIMON à raison même si je ne le gobe pas. Licencier moi tous ces pareusseux et récruter de nouveaux chauffeurs !! Tchrrrrrr !!!

    Répondre à ce message

    • Le 9 août à 13:21, par N@sslesage
      En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

      Mon frère ZAMBO, c’est pas de cette façon il faut agir...Faut bien réfléchir avant de dire des âneries.
      Tu pense que c’est de cette façon, on pourra faire avancer le pays..D’ailleurs, le pays n’a pas besoin des gens comme toi et SIMON.
      Amicalement, n@sslesage

      Répondre à ce message

    • Le 9 août à 13:45, par OUG
      En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

      Tu est dans le même sac que simon une autorité ne doit pas réagir à la nation comme sa famille où ses enfants sont obligés de se soumettre du fait qu’il les a mis au monde.le pays appartient à tous et la sécurité c’est pour le pays et non pour un individu.si simon avait un cœur il n’allait même pas tendre sa bouche à un micro dans le pays.nous allons soutenir les chauffeurs jusqu’au dernier degré.les salaires des FDS ne sortent de la poche de simon.c’est très dommage pour quelqu’un qui se dit autorité.désolé

      Répondre à ce message

    • Le 9 août à 13:51, par DV
      En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

      Mr Zambo, ce n’est pas ainsi qu’on avancera le pays. Je ne cautionne pas la violation de la barrière par les chauffeurs, ni les propos de Simon. Mais, à vous lire, vous ne vous soucié aucunement du sort de vos chauffeurs, si ce n’est vos camions. D’ailleurs, tout comme vous, ils ont aussi une famille. N’encouragez pas de tels comportements belliqueux car ça n’arrive pas qu’aux autres !

      Répondre à ce message

    • Le 9 août à 14:03, par L’Autre Africain
      En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

      Monsieur Zambo, c’est vos raisonnements pareils et bizarres qui mettent le Burkina en retard. Selon vous, parce qu’ il y’a des millions de burkinabè au chômage, donc ceux qui travaillent ne doivent pas revendiquer de meilleures conditions de travail quoi ?
      Si tu es à la recherche du travail, que Dieu t’en donne ! Mais saches que le travail ne doit pas aliéner l’Homme, ni l’esclavagiser.

      Répondre à ce message

    • Le 9 août à 14:12, par bach
      En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

      Cher ZAMBO, c’est ridicule ce que tu racontes, parce que tu à emprunter pour acheter ton camion qu’il faut réduire autrui à l’esclavage ? c’est dommage que nos propre frère noir pense ainsi. tu ne sais pas que tant qu’il n’y a pas de paix et sécurité dans un pays chacun de nous empatira de la situation. en plus sache que c’est quand on laissera ton fameux camion acheté à crédit rouler que tu sauras faire bénéfice. Dans cette affaire il faut que l’autorité recadre vite le tir...... quant à toi ZAMBO si tu n’a rien à dire mieux faut te taire......

      Répondre à ce message

    • Le 9 août à 15:40, par Harouna
      En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

      Mr Zambo,je sais que vous êtes l’ami de Simon ou lui même .Mais sachez que sans ces chauffeurs que vous méprisez sont le poumon de ce pays doublement enclavé. Simon montre son vrai visage au peuple aveuglé par le Nassidji du MPP depuis la prétendue insurrection . Ce Mr est un vrai Satan . Nous demandons sa démission .

      Répondre à ce message

    • Le 9 août à 16:36, par "LE VIEUX"
      En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

      "...JE PENSE QU’IL FAUT LICENCIER.... ET RECRUTER DE NOUVEAUX CHAUFFEURS..."
      TOI ZAMBO, TU SERAS BASTONNÉ ET ENSUITE LICENCIÉ. LÀ TU SAURAS CE QUE VEUT DIRE INJUSTICE.
      LE NOUVEAU CHAUFFEUR RECRUTÉ POUR REMPLACER SERA LUI AUSSI NASTONNÉ ET ÇA SERA UN CERCLE VICIEUX QUI VA PLOMBER L’ECONOMIE DU BURKINA.
      AU MOMENT OÙ NOUS PARLONS, LES ORGANISMES INTERNATIONNAUX ET LES AUTRES PARTENAIRES SONT ENTRAIN DE PREPARER DES SANTIONS ECONOMIQUES CONTRE NOUS PCQ NOUS SOMMES UN PAYS BARBARE OÙ LES SEVICES CORPORELLES (BASTONNADES) SONT LA REGLE DE GOUVERNANCE.

      Répondre à ce message

    • Le 10 août à 09:03, par brice simpore
      En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

      mon frere zambo il ne suffit pas de parler pour parler nous sommes dans un pays democratique et frapper n’etait pas le seul moyen de resoudre le probleme mais avec une certaine barbarie il l’on fait donc passons a la resolution du probleme survenu au lieu de bouleverser encore les honnetes citoyens.met toi a la place des chauffeurs et observe bien tous le risques qu’ils prennent pour vous nourrir(toi et ta famille) et on te frappe pour une cause qui n’est pas la tienne est ce normal ?croyiez vous qu’ils n’ont pas de famille a nourrir ? pensez vous que quelqu’un decide d’arreter de travailler parce que ça lui plait ? quand Dieu vous donne le pouvoir ne l’utilisez pas parce que vous voulez l’utilisé mais utilisez le pour de bon .si vous etiez bien immerger dans le fond et la forme du problemme vous n’allez pas tenir ces propos .un proverbe mossi dit<>pour dire que aujourd’hui vous avez la force mais un temps viendra que vous serrez faible .autrement dit aujourd’hui c’est quelqu’un d’autre mais demain ça peut etre a ton tour.donc faisons attention aux propos que nous faisons sortir car la parole est comparable a un brin d’alumette petit mais peut detruire tout une brousse.

      Répondre à ce message

    • Le 10 août à 11:19, par paysannoir
      En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

      Si je comprends bien se zambo, il faut recruter des gens qui vont se laisser bastonner sans réagir. franchement je ne sais pas comment te qualifier

      Répondre à ce message

      • Le 10 août à 14:56, par vérité
        En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

        il ne faut raisonner de manière superficielle. Zambo a raison. Pourquoi ils ont été bastonner ? refus de payer et les policiers disent de garer les véhicules ils refusent. le nouveaux chauffeurs qu’on va recruter seront formés. et si le policier dit de payer et que tu n’as en pas tu gare tranquillement le véhicule et tu appelle ton employeur. tu ne seras pas bastonner. le preuve les employeurs ne sont même pas allés les voir (blessés). la grève drevait être contre les employeurs et Simon compaoré. C’est pas à eu de payer de leurs poches.

        Répondre à ce message

    • Le 10 août à 13:11, par Filsdupays
      En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

      Sacre Simon. Les gens arrangent toi tu viens toujours gâter. Est ce que tu avais besoin de faire cette sortie. J’ose espérer qu’à ta prochaine vie tu seras soit homme de tenue ou kolweogo. Tout comme les forces de l’ordre faisaient leur job, les chauffeurs faisaient autant. C’est juste qu’il faut déplorer cet incident. Les filous dans cette affaire c’est le patronat des chauffeurs. Désormais à vous les chauffeurs ne forcez plus les barrières car vous aurez défie l’autorité de l’Etat. Et ça ça ne pardonne pas. Garez vos camions et informez vos chefs. Si c’est important pour eux ils trouveront une solution.

      Répondre à ce message

    • Le 11 août à 00:04, par PAYSAN D’AFRIQUE
      En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

      En tant que citoyen es tu d’accord qu’un autre citoyen te torture pour refus de t’aquiter d’une taxe que tu ne connais pas les contour ? Il existe des procedure de poursuite si kelkin refuse de s’akiter dune taxe. Peut etre qu ces agents sont mal formés ou je ne sais koi !
      POUR SIMON JE PENSE QUE LE BOUILLANT HOMME QUE CONNAISSAIS EN 2000 EST EN DECLIN. C’EST LA 2è MAUVAISE NOTE KIL A OBTENUE EN CETTE ANNEE 2017 APRES L’AFFAIRE DE KOLWEOGO DE REO. Il A DIVISE EN 2 LES GENS : CEUX KIL ASSURE LA SECURITE ET UN AUTRE KIL MET EN INSECURITE. IL PEUT MIEUX FAIRE S’IL PARLE MOINS ET SE TROUVE DES BONS CONSEILLERS KIL ECOUTE.
      Je me dis kil tu fais partie de ces mal formé de FDS ki gatent le nom des autres agents. Kite labas wi avec tes nièzerie. Gardons nos service propre ! Ton message me rapelle la defense en groupe (ligne) que la majorité des agents a fait dans l’affaire de D Sanou le jour de la journée national du paysan (ke je demande de remplacer paysan par producteur car apres les ORD nous navons plus de paysan). Pres que tous les FDS se sont conectés pour soutenir la violence gratuite de leur collègue ! Je pense que si tu nespas FDS tu dois etre un aigri dès !
      MON SOUHAIT EST QUE TOUT BURKINABE CONNAISSE SON DROIT ET SON DEVOIR ET QUE LA JUSTICE SOIT JUSTE POUR FINIR CES BARBARIE DE NOS FDS. LA SECURITE NE DOIT ETRE DE L’INSECURITE POUR LES CITOYEN !!!

      Répondre à ce message

  • Le 9 août à 12:41, par Lucien
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Nos politiciens n’ont jamais su prendre le bon train et c’est désolant !

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 12:47, par panga
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Vous n’avez rien vu d’abord. Sous Blaise c’est le même Simon alors Maire de Ouaga qui avait installé des lignes rouges à ne pas franchir. Le chien ne change jamais sa manière de s’asseoir. JAMAIS !

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 12:48, par ouedraogo
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    encore simon. le president lamizama sangoule avait dit dans un de ses discours "peuple de Haute Volta un jour viendra ou vous allez vous demander qu’est-ce que vous avez fait à votre liberté

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 13:10, par Toutouroutou
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Et les oiseaux de mauvais augure dans les rangs des chauffeurs.Des indisciplines notoire. Combien de famille on t’il endeuille dans ce pays pour pretender avoir ete chicotte par la police. Aux indisciplines la rudesse,l’autorite ne reculera pas.Si vous ne vous deplace pas, vos familles en patiront comme nous aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 13:26, par SBS
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Vous avez tout mon soutiens chers chauffeurs
    Il vous faut vraiment être en sécurité pour pouvoir conduire un véhicule dans cette savane du Burkina et s’il faut qu’un ministre qui qu’il soit parle ainsi, c’est déplorable et désolant.
    A Zambo, je te demande de te lever un jour prendre un camion et rouler pendant deux jours seulement avant de venir faire un commentaire pareille.
    Moi, je m’en fou d’un prêt quelconque contracté, la sécurité est primordiale.
    A toi Simon ou ministre, je ne sais pas, un conseil, quand j’étais un peu plus jeune, on me demandais de remuer ma langue plusieurs fois avant de parler car nous sommes fatigué de tes paroles la. ok !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 13:51, par ouedraogo
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    monsieur zambo savez vous la signification du mot "zambo" en moore. monsieur zambo quand quelqu’un bouffe du haram dieu fait descendre deux choses sur lui ; il n’a plus pitié de quelqu’un et ne connait plus la honte. maintenant qu’il a mal parlé que fera le président pour recadre son super ministre. wangue la gachette n’avait meme pas ce langage. en mooré on a toujours dit que le chef doit eviter de parler sans son interprete. simon a un SG et un directeur de cabinet. ses gens pouvaient effectuer la mission. que voulez vous si on se croit super. il faut que que les burkinabés evitent le haram pour avoir pitié des autres et connaitre egalement la honte. pardon faut publié à cause de dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 13:59, par lagitateur
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    C’est vrai que le Ministre a un peu déconné en disant cela en public mais cela ne justifie pas pour bloquer encore le pays. La conférence de presse suffisait pour afficher votre désaccord. Si vous continuez à emmerder tout le monde à cause de Simon Compaoré, c’est le reste duPeuple qui va se lever contre vous. Le fait de barrer les routes n’est pas l bonne méthode. Ne prenez pas le pays en otage pour des propos malheureux.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 14:02, par KOASSA
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    j espère que tous les chauffeurs sont déclarés à la CNSS pour bénéficier de la prise en charge en cas d’accident de travail. ou bien molester un chauffeur en mission ne fait pas parti des accidents de travail ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 14:16, par Bukinabe
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    chers co-patriotes l’avenir de notre très cher patrie nous incombe tous et je vous assure que ce n’est pas par les grèves incessantes que nous nous assurerons un avenir meilleur.ces grèves font règner un climat d’instabilité et d’incetriture toute chose qui est défavorable pour notre développement .par ailleurs Mr le ministre ce n’est pas par des propos arrogants que l’on dirige un pays .être dirigeants enfin un bon dirigeant c’est savoir mesurer la portée de ses dires.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 14:28, par Le Faso d’abord
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Vous même connaissez les manières de parler de Simon. Il n’a pas voulu peut-être mal parler. Il faut tenir compte surtout des engagements qui ont été pris par le Gouvernement. Et laisser les petits détails pour lesquels la population doit en pâtir.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 14:39, par faber
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Il faut que le Ministre sache tenir des propos qui réconcilient, car autant les forces de l’ordre sont importants, les chauffeurs le sont également pour toute la nation.
    Pour les forces de l’ordre il faut dans leurs pratiques quotidiennes beaucoup plus de professionnalisme car la brutalité ne signifie en rien maintien de l’ordre au contraire vous réunissez les conditions d’une confrontation car en tout humain on trouve les gènes de la violence et de la brutalité, vous n’en avez pas le monopôle. C’est de votre professionnalisme que viendra l’autorité. Donc jeunes policiers, gendarmes, militaires etc.. attention ! attention ! et attention !!
    Bon rétablissement aux blessés
    Courage à tous les chauffeurs !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 15:06, par Christophe
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    En cas de troubles à l’ordre public, les forces de sécurité ont le droit de faire usage de la force si nécessaire, pour rétablir l’ordre. Pour le cas des chauffeurs à Tenkodogo,les forces de l’ordre ne pouvaient pas user utiliser du gaz lacrymogène compte tenu du risque d’incendie avec les camions stationnés. Les forces de sécurité étaient non seulement dans leur rôle de rétablissement de l’ordre mais aussi dans une situation de légitime défense face à des chauffeurs rebelles qui refusaient d’obtempérer et qui les lapidaient. Ils se devaient de donner quelques coups de ceinturons à ces chauffeurs terroristes d’un autre genre. Le ministre d’Etat en charge de la sécurité Simon Compaoré aurait failli à sa mission s’il ne félicitait pas les forces de sécurité pour leur action qui a permis de rétablir l’ordre. Par conséquent, Simon Compaoré n’a nullement mal parlé. Aucune autorité d’un Etat voisin du Burkina ne soutiendra les chauffeurs de son territoire qui forcent les barrières de sécurité en ces temps de terrorisme. Les soupçons de manipulation politicienne qui pesaient contre certains des chauffeurs pour des règlements de comptes avec le ministre de la sécurité se confirment par les mots d’ordre intempestifs de grèves du syndicat des transporteurs routiers. Ils peuvent adresser une lettre de protestation au ministre ou publier une déclaration dans la presse. Mais, brandir chaque fois les menaces de grèves, démontrent leur intention de manipulation politicienne pour créer des pénuries d’essence et de produits de consommation dans le but de révolter les populations contre le Président Roch Marc Christian Kaboré et le ministre de la sécurité. C’est ceux qui espèrent arriver au pouvoir par la subversion, qui utilisent ces méthodes de troubles sociaux et des actes terroristes sporadiques. Ils essaient de diviser l’armée, d’opposer la police à la gendarmerie. Les populations doivent comprendre cette stratégie malveillante pour s’en démarquer en la dénonçant vivement. Le gouvernement est dans son rôle de défense des règles démocratiques et de la restauration de l’autorité de l’Etat. Le Burkina ne doit pas être utilisé par des anarchistes prédateurs de tout pour l’instauration d’un Etat voyou.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 15:17, par bagasse
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    que pensent les policiers depuis l arrive de SIMON à la tête de ce ministre ? NUULL
    maintenant les chauffeurs que DIEU sauve le BURKINA.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 15:33, par linoversace
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Respectez vous !! chacun voit ses droits et oubli ses devoirs !! au Burkina, après l’insurrection, le respect a foutu le camps !! chacun se prend pour RANGO !! on ne respecte rien. on se joue les durs. bref !!! ça fait pitié. j’ai pitié pour nous. mais c’est pas vous wooohh !! si ça va caillé, ça va caillé pour nous tous !! de toutes les façons, pas pour simon, mais pour vous et moi. pauvres types

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 15:42, par Tomo
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Vous faites plus de mal au peuple qu’à SIMON qui est tranquille dans son coin et nous on souffre depuis ce matin je pense qu’une déclaration condamnant ces propos aurait suffit Mes frères c’est nous le peuple qui souffrons et non Simon

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 15:42, par Le Koulango
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Si ça là, ce n’est pas sorcellerie c’est quoi ? Pourquoi Simon s’est rendu là-bas après la résolution du problème ? Le vieux est venu verser de l’huile sur la braise.
    La camisole a été diminuée, mais vraisemblablement elle demeure toujours plus large que les épaules du monsieur. Un gros caillou épineux dans les chaussures de Rock et Salif pour le malheur du peuple.
    Faut que Simon et Bado vont diminuer pour eux. Ils exagèrent. Moi qui croyais que l’on devient obligatoirement sage avec l’âge et/ou les responsabilités. Ces deux-là nous démontrent le contraire

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 17:15, par Ngolo
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Simon est un vrai CDR brouette. Un responsable ne doit parler de la sorte. il fallait dire aux forces de défense d’être républicaines. Il pense qu’en avançant ces genres de propos il aura l’affection des forces de défense et de la sécurité lui qui a toujours battu par ces dernières. Je doute de sincérité envers le président ROCK, car à chacune de ses sorties y a problème. Simon ne veut pas que le tourne dans la paix. Il met toujours le feu. J’ai du mal à comprendre ce monsieur qui n’a aucune sagesse bien qu’il se dit enfant de pasteur. Des chauffeurs ont été tabassés et quelque soit la raison, les forces ne devaient agir de la sorte et un ministre soutient cet acte barbare. C’est triste pour le pays des hommes intègres. Malheur à ceux qui bâillonnent leur peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 17:17, par soyons serieux pour une fois
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Monsieur les syndicalistes. C est vous qui faites la promotion de l’incivisme !!?. Vos membres forcent les barrières sans aucune raison ; je dis bien sans aucuune raison et vous voulez que les forces de l’ordre restent inactif pour qu’ on continue de baffouer l’autorité de l’état. Pire vous invitez/encouragez les chauffeurs des autres pays a baffouer l’autorité de votre état car vous vous en foutez ! Vous n’avez pas de raison de protester contre cette taxe encore moins de réfuser de la payer car chaque patron/propriétaires de camion remet cet argnt avant chaque départ à chaque chaffeur pour exactement payer cette taxe et non pour entretenir des maitraises le long des pourcours. De grace laisser le minisstre Simon en paix et surtout n’opposer pas la population aux forces de l’ordre en disant des demi vérités ! Le ministre Simon a raison ; il se doit de remonter le moral de ses hommes qui assurent notre sécurité et le respect de l’autorité de l’état !!

    Répondre à ce message

    • Le 9 août à 18:22, par Sawadogo
      En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

      Mon cher ami, même en période guerre, on respecte l’intégrité physique du militaire qui se rend. De quel droit doit t’on bastonner un adulte dans un État de droit ? Il n ya pas d’autres recours ? Les tortures sont interdites, comprenez ça, le sujet n’est pas ce que le chauffeur a fait mais le comportement indélicat du gendarme. Entre nous, vous croyez qu’un ministre doit tenir un tel langage à l’endroit des chauffeurs. Ils sont burkinabé comme vous et moi et aussi importants pour la marche de l’économie du pays que les financiers, les douaniers. Simon devait s’ excuser simplement pour ce propos, ca l’aurait GRANDIT.

      Répondre à ce message

      • Le 9 août à 22:53, par Hamane
        En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

        Sawadogo, de quel droit des chauffeurs routiers forcent une barrière des FDS ? N’ y avait-il pas d’autres recours ? Ne pouvaient-ils pas déclencher leur gréve illimitée sans forcer ces barrières ? ces chauffeurs forcent la barrières des FDS, les FDS les caressent/bastonnent. pou obliger les autres chauffeurs ont observer la greve illimitée, ces chauffeurs et leur syndicat dressent des barrières dans les différents peage. si un camion force pour dire que je ne suis pas de cette grève, ils brûlent ton camion. DONC FELICITATIONS AUX FDS qui sont moins brutales.

        Répondre à ce message

  • Le 9 août à 17:39, par kenfo
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Mais pourquoi à chaque fois c’est la grève illimitée qui est décrétée dans ce pays ? Chez vous on peut décoller sans avoir démarrer ?. Même si vous avez peut-être raison ; "illimité sans préavis" fait que vous avez tord....Quand vous démarrez votre camion, vous passez directement à la 5è vitesse, en sautant tout le reste ?

    Parmi les chauffeurs et leurs Syndicats, il y a des bambins et des gens méchants. Que ceux et celles qui n’aiment pas le Faso soient anathèmes. Rien ne sert de chercher à durcir le ton ; si le peuple vous lâche, vous êtes lâchés ; et si on ne vous comprend pas, on va vous lâcher....on vous lâche, vous êtes lâchés. Heureusement que tous les chauffeurs ne sont pas d’accord avec vous.

    Kenfo

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 18:34, par warzat
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    monsieur le ministre, le transport est un secteur stratégique, au même titre que la sécurité. si ces gens poursuivent leur grève, y compris les taximans comme en terre éburnéenne au temps de la crise en côte d’ivoire, vous serez remercié de ce gouvernement quelque soit votre force politique. de plus, les dernières données sur la corruption ne plaident pas au soutien indéfectible à ces frères qui veillent sur nous. même sous le régime de jubal, il nous revient en souvenir, le limogeage d’un ministre des droits humains après avoir molesté un citoyen. donc ces manières de faire des forces de l’ordre sont contraire à l’état de droit qui nous profite à tous. en toute fraternité.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 21:33, par Le Debf
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Les chauffeurs ont été bastonnés pour avoir forcé les barrières pour passer, alors que ça leur était interdit. Ce n’est pas admissible ! Et le ministre de la sécurité a bien raison d’encourager les FDS pour avoir mis un terme à cet acte d’incivisme qui pourrait en cette période de lutte contre le terrorisme être exploité à des fins beaucoup plus graves. Ceux qui ne comprennent pas ça n’ont pas suffisamment réfléchi.
    Cela dit, de continuer à encourager ce genre d’actes (posés par les chauffeurs) nous conduit à cette nouvelle grève où ils vont jusqu’à empêcher les autres usagers de circuler. Par exemple au journal télévisé de 20H sur la RTB ce soir, un camion de produits périssable a été bloqué par ces grévistes. Le propriétaire devrait porter plainte contre le syndicat des chauffeurs pour être dédommagé. S’ils ont le droit de grève, ils n’ont pas le droit d’empêcher les autres usagers de rouler. C’est comme ça que nait la pagaille qui bloque le développement. Qui peut prouver qu’il n’y a pas derrière tout ça un sabotage organisé ?
    Les pouvoirs publics doivent réagir fermement et vite contre tous ces débrayages qui plombent notre économie. Que ceux qui ne veulent pas travailler soient licenciés.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 23:47, par hassan
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Même si le chat va a la mecque il ne peut se repentir et arreter de manger les sourit. Simon a eu l’habitude de parler san reflechir depui qu’il etai a la mairie.cè exactement ce qu’il continue de faire comment une autorité de son rang qui devrait oeuvrer a l’abaisement tien ses propo qui haise la haine. L’erreur des burkinabé a eté de croire qu’il a changé.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 00:42, par guyk
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Le ministre a raison.
    L armée aussi. Comment des burkinabé sont inciviques au point d amener des togolais et autres à la désobéissance.
    Inciviques oui la preuve ils ont le plaisir de punir comme les rsp le peuple. Leur colère est seulement plus que les enfants du peuple.
    Vomissements de votre patrie car ce sont vos ventres qui marchent.
    Courage

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 07:18, par Minata
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Les populations du Burkina doivent vite se mobiliser contre les dérives anarchistes que les chauffeurs routiers tentent d’imposer dans le pays. Ils sont libres de faire des grèves mais, ils n’ont aucun droit d’empêcher les autres qui veulent continuer de mener librement leurs activités, sans se mêler à leurs intrigues politiciennes aberrantes. Tous les chauffeurs identifiés qui ont empêché des cars de voyager sur l’axe Bobo-Banfora-Côte d’Ivoire, doivent être interpellés pour leur signifier les règles du droit de grève. Les forces de sécurité doivent à l’avenir se munir d’appareils qui permettent de détecter le taux d’alcool chez les chauffeurs. Car, les accidents dramatiques et le mauvais comportement de nombreux chauffeurs pourraient être dus à la consommation excessive de stupéfiants ou d’alcool. Les propriétaires de camions et cars de transport doivent éviter d’embaucher des jeunes délinquants notoires comme chauffeurs. Les sanctions contre les accidents meurtriers de véhicules doivent être rigoureuses non seulement pour les chauffeurs mais aussi pour les propriétaires.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 08:22, par Razambwende
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Très chers Chauffeurs,
    si la loi dit de payer la taxe UEMOA alors vous devez la payer car ce sont les patrons qui paient mais pas vous. Comme vous êtes habitué à voler qui le carburant, qui les recettes pour les calciuries alors vous détournez l’argent de la taxe que les patrons vous donnent et finalement vous refusez de vous conformer à la loi. Aucun hors la loi ne passera. Si beaucoup d’entre vous ne prospèrent pas c’est parce que vous n’êtes pas fidèles avec vos patrons car le bien mal acquis est suivi de chagrin.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 08:27, par Nik
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Je soutiens totalement ces braves chauffeurs parce qu’ils n’ont pas refusé de payer cette taxe instituée par l’UEMOA mais plutôt que leurs patrons ne leur ont pas donné l’argent pour honorer la taxe ce qui veut dire que lorsque les patrons incluront cela dans les frais de route ils n’hésiteront pas à payer cette taxe Simon n’a pas tenu un langage courtois à l’endroit de ces guerriers de la route

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 09:18, par yaa siida
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    les bastonnades font parti des répressions autorisés pour les forces de défense et de securité. en ces de temps de terroristes même si c’est un ministre qui refuse d’obéir on a qu’à le bastonner.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 09:30, par Somé
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Depuis l’insurrection le pays eSt en laisse guidon. Comment peut on construire quelque chose avec ça. Que quelqu’un éclaire ma lanterne. Qu’est ce que les chauffeurs ont réellement fait pour qu’on arrive aux bastonnades ? Refus simplement de payer la taxe ? Non je ne croit pas. D’aucun disent qu’ils ont forcé des barrières je n’en sait rien mais si c’est le cas imaginer maintenant à l’heure de risques d’attentats que des gens commencent à forcer les barrières. Ça c’est plus que de l’incivisme c’est du grand banditisme, Et puis si les chauffeurs étaient mécontents au lieu de forcer les barrières ils auraient simplement pu faire la grève comme ce qu’ils font actuellement. Ils auraient trouver solution à leur problème. Les propos du Ministre sont regrettables mais les chauffeurs aussi doivent se remettre en cause. Ne dit on pas souvent comportement de mouton réaction de berger. Si vous voulez qu’on vous traite comme des adultes père de famille comportez vous comme il le faut. Dommage qu’au Burkina Faso les gens veulent une chose et son contraire. J’appelle nos FDS à plus de retenu également.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 10:10, par Le Renard
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Ce pays se trouve sous une bombe à retardement. je pense que le gouvernement doit prendre de mesures disciplinaire si il n y en pas.Primo sécuriser veut elle dire bastonner ? Sinon en tant que Premier responsable de la sécurité il ne peut que féliciter ses éléments. Je reviens aux mots du Prime Minister : « privilégier l’intérêt national et de regarder l’avenir », est ce cela signifie t elle de bastonner ceux qui ont enfreins la barrière ? ny a t il pas de moyens à ce jours de les poursuivre dans leur pays en augmentant leur taxe si ils ne les payent pas à la frontière ??? Nous plongeons considérablement dans l’anarchie ou à tout moment chacun devient son propre justicier, meme au Fart West il ya un Sherrif pour faire assurer la loi. je pense qu’il faut une nouvelle revolution "consciente" pr ke le pays avance. et pour l’instant le gouvernement tutube et n’arrive pas trouver les moyens adéquats pr stabiliser le navire. Pr ce qui est des transporteurs si bien il ya une taxe à payer qui’ils payent à la frontiere ou bien qu’ils viennent payer en surplus d’autres taxes à l’interieur du territoire. Messieurs les membres du gouvernement ayez des propos courtois en l’endroit de la population car si ya pas de population ya pas de gouvernement. Courage à tous et luttons pour que le pays avance.

    Répondre à ce message

    • Le 10 août à 14:07, par Passakziri
      En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

      Le Renard,
      Je suis partiellement d’accord avec vous notamment sur le fait que s’il y’a des taxes à payer, que les Transporteurs les payent sans vouloir jouer aux << hors la loi>>, car sur ce Point on ne peut pas dire qu’ils agissent en bons Citoyens. S’ils sont contre ces taxes , qu’ils protestent autrement et pacifiquement. D’accord aussi quand vous mentionez implicitement que la bastonade n’est pas la solution. Parfaitement d’accord. C’est là même le grand problème de notre societé. La culture de la violence physique sur l’autre, qui commence d’abord dans les Relations entre parents et enfants, se poursuit dans les rues, sur les bancs et se termine dans les lieux de Service comme le cas de ces hommes de tenue de Tenkodogo l’illustre. Si ces Monsieurs refusent de payer les taxes, avez vous besoin de porter atteinte à leur intégrité physique ? Non. Confisquez leurs véhicules jusqu’au règlement des taxes et pénalités. Où est le problème ?L’autorité de l’Etat doit s’affirmer dans la non violence dans la mesure du possible, ce qui ne veut pas dire que c’est l’occasion pour chacun de decider de ce qu’il fait ou ne fait pas , comme s’il s’agissait de son champ privé. Il serait interessant que le Syndicat apporte plus de précisions sur ses positions par rapport à ces taxes, et aux démarches et mésures qu’elle aurait entrepris dans ce sens.
      Aussi, il faudra que les membres qu gouvernement , Simon en tête, et tous ceux qui ont des responsabilités dans ce pays apprennent à faire sienne la pondération dans le langage et que chacun évite la violence verbale. Ne dit-on pas que la parole est comme la paille d’un toît ? une foit sortie, il devient difficile de la remettre à sa place Initiale ?

      La ou je ne suis pas d’accord Avec vous c’est quand vous dites qu’il nous faut une nóuvelle revolution consciente ( à moins que je ne vous aie mal compris).Si vous parlez de changement de mentalité , là je serais d’accord. Le problème c’est seulement comment dans notre société ou il suffit que quelqu’un crie " au voleur" pour que des gens soient prêts à commettre un crime sans chercher à savoir si l’accusé est vraiment le coupable. Notre chemin est très Long.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 10 août à 11:03, par Kotigui
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Courage mes freres chauffeurs c,est vrais c,est pas bien pour notre economie Mais avec un ministre comme Simon la c,est la seule solution comment quelqu,un qui veux bien arranger les choses se permet de tenu ces genres de propos franchement si Luis Simon accepte qu,on le tabasse qu,il epargne les autres voila un homme qui cherche la reconciliation c,est le premier ministre au moins Lui il veux avancement de ce pays Simon compare honnetement prends ta retraite svp le pays ne veux plus de conflict c,est commenca il a privileger les kolgweogo voila aujourdhui ceux qu,ils font iLs se croient plus meilleurs que nos vais forces de l,ordre et ils nargue meme nos autorites

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 12:41, par Julbert
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Moi je ne comprends vraiment pas les chauffeurs qui ne sont que des envoyés (donc des employés que les patrons envoient en mission)
    Pourquoi faire une bagarre de taxe à la place de vos patrons ? Qui du reste ne se préoccupent même pas de vos agissements actuels ? Moi si mon patron m’envoie en mission sans les frais de mission je ne part pas !!!! Point barre !!!! C’est plutôt le patronat qui devrait aller en grève pour des questions de taxe routière !!!
    Vous chauffeurs je comprends pas pourquoi vous allez vous faire mollester vraiment pour quelques chose qui ne vous concerne pas !!! Votre rôle est de conduire .... Si le patron ne réuni pas pour vous les conditions nécessaires pour conduire son camion pourquoi vous prenez la route ???? Si vous parlez de tracasseries sur la route là on vous comprends ... Mais questions de taxe- reglementaire que vous ne voulez pas payer !!!!!?
    Là, Vraiment je ne comprends rien dans votre affaire !!! Eclairez-moi !
    Une autre chose est que les taxes ne sont pas perçues seulement au Burkina !!!! Et pourquoi c’est au Burkina et non au Togo, par exemple, que vous décidez de ne pas payer ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 13:35, par Vraiment
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Dans ce pays, il ne faut que des gens comme Simon. Tout le monde crie injustice et chacun ne fait que l’injustice et quand on vous dit la vérité, vous voulez grever, marcher. Démissionner de votre travail au lieu de grever. Moi, FDS, je ne laisserai plus un indiscipliné, un fou, un maléducqué ou buveur de Kirou-kirou ou un avaleur de Tramadol, forcer des barrières, venir m’écraser, mes lapider, me gifler et aller dormir chez lui traquille. Les gendarmes de Tenko étaient trop gentils même avec eux mêmes. Une bande de voyous qui veut se substituer à l’Etat ! Ce n’est pas ici. On chacun se range et on va aller ensemble, on chacun va faire ce qu’il sait le plus faire. (Je sais que ce sont pas tous les chauffeurs qui sont comme cela)
    Quel force de l’ordre va encore se laisser tuer et après ce sont des délégations pour venir demander pardon ?
    Si demain, un routier force les barrières et vous lapide, vous insulte ou vous gifle, bastonnade à souhait plus emprisonnement ferme pendant trois jours et communication officielle au peuple
    Vive les démocraties avec les démocrates

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 16:10, par RADAR
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    La situation politique actuelle au Burkina Faso est similaire à celle de la Côte d’Ivoire. Des gens austères et anti démocrates se refugient derrière des immunités pour créer des troubles au sein des forces armées (policiers, gendarmes, militaires) dans l’optique d’une déstabilisation des pouvoirs en place pour espérer accéder à la présidence où ils se prévaudront des intérims constitutionnels. Or, tout le monde sait dans ces deux pays que ces hommes politiques masqués, n’ont pas un tempérament d’hommes d’Etat pour gouverner. Ce sont des anarchistes et des hommes de la dictature. Il appartient aux peuples de ces deux pays de faire preuve de discernement et de vigilance pour éviter que ces anarchistes incorrigibles ne sèment le chaos dans ces pays, qui souffrent déjà de difficultés économiques. La communauté internationale est interpellée sur cette situation .L’ONU, les présidents TRUMP et MACRON devront être fermes contre toute prise de pouvoir par les armes en Afrique, un contingent qui traine abusivement les pas pour entrer dans les démocraties républicaines.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 19:51, par TOUINSIDA
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Le nommé Zambo est véritablement un homme qui ne réfléchit pas. tu penses que simon doit parler comme ça tout en oubliant d’où il vient. un responsable se reconnait à travers ses propos. vos propos sont totalement irresponsables.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 12:21, par fernand
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Mr Simon apprenez un jour dans votre vie de dire quelque de bien l’histoire en retiendra au moins compte. Le peuple qui vous a élus mérite tout simplement du respect dans votre langage

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 15:20, par Eral
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Personne n’aime allé en grève. Je croix q certains comme zambo doivent revoir leur analyse, les chauffeur doivent revoir leur façon d’agir à la barrière et surtout Simon doit reconsidérer ses propos. Nous somme tous fils et fille du même pays ,on est tous import, et un chauffeur n’est pas n’importe qui, il est responsable des vie qu’il transporte et de la fluidité des marchandises. Il y’a un incompris avec les FDS il doit y avoir un compromis. Quand à Simon ,il doit présenter ses excuses au burkinabé pour sa part importante de cette crise et à la rigueur démissionner.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 16:14, par Eral
    En réponse à : Les Chauffeurs routiers de nouveau en grève, la faute au ministre de la sécurité

    Personne n’aime allé en grève. Je croix q certains comme zambo doivent revoir leur analyse, les chauffeur doivent revoir leur façon d’agir à la barrière et surtout Simon doit reconsidérer ses propos. Nous somme tous fils et fille du même pays ,on est tous important, et un chauffeur n’est pas n’importe qui, il est responsable des vie qu’il transporte et de la fluidité des marchandises. Il y’a eu un incompris entre les Chaffeur et les FDS, il doit y avoir un compromis. Quand à Simon ,il doit présenter ses excuses au burkinabé pour sa part importante de cette crise et à la rigueur démissionner. On a vraiment besoin de mettre souvent de l’ordre, mais on a pas besoin d monarque.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés