Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • mardi 8 août 2017 à 23h49min

Le service régional de la police judiciaire de Bobo-Dioulasso (SRPJ-Bobo) a présenté le mardi 08 Aout 2017 aux hommes de médias, des produits pharmaceutiques détournés qui ont été saisis à un agent de santé de la localité. Il s’agit de 4360 boites d’Artesun d’une valeur d’environ treize millions (13 000 000) de francs CFA, une boite d’insertion Norplan, du matériel chirurgical, un aspirateur, un pèse bébé, une imprimante et bien d’autres produits pharmaceutiques.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

Selon les faits relatés par le nouveau commissaire principal de la police du SRPJ, commissaire Sayibou Galboné, c’est le mardi 11 juillet dernier, aux environs de 12heures que les éléments du Service Régional de la Police Judiciaire de Bobo-Dioulasso (SRPJ-Bobo) en patrouille motorisée dans la ville de Sya, ont interpelé un agent de santé qui transportait des produits pharmaceutiques (Artesun) à bord d’un tricycle. « Ce qui a paru bizarre, car les produits pharmaceutiques doivent être transportés dans des conditions adéquates », a-t-il confié.

Ainsi, les investigations entreprises ont permis de découvrir un autre stock du même produit que ce dernier (l’agent de santé) gardait par devers lui à domicile.

Selon le commissaire de police, l’enquête a révélé qu’il s’agit de produits pharmaceutiques destinés aux structures publiques de santé du Burkina Faso. Ceux-ci ont été détournés pour être vendus à un autre agent de santé chargé de les revendre directement aux malades et aux dépôts pharmaceutiques privés. Il faut noter que l’Artesun est un produit qui entre dans le cadre de l’effectivité de la gratuité des soins engagée par l’État, qui lutte contre le paludisme. Par conséquent, il s’agit d’un produit qui est subventionné au profit de certaines catégories de personnes telles que les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq (05) ans.

Au stade actuel des investigations, les produits et matériel saisis sont entre autres :
- 4360 boites d’Artesun d’une valeur d’environ treize millions (13 000 000) de francs CFA ;
- Une boite d’insertion Norplan ;
- Du matériel chirurgical, un aspirateur, une pèse bébé ;
- Une imprimante ; des gans, des compresses, de la Bétadine et bien d’autres produits pharmaceutiques.

A en croire le commissaire Sayibou Galboné, les investigations se poursuivent pour déterminer l’ampleur et le degré d’implication de ces deux agents. « Imaginer que les 4360 boites d’Artesun pouvaient servir à sauver plus de 4000 personnes du paludisme. Et combien de personnes sont mortes parce que ces produits ont été détournés », s’est-il indigné.

En attendant, des dispositions sont prises afin que ces produits et matériel de soin soient restitués à qui de droit. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 août à 00:25, par DJIBI
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Voyez-vous comment il est difficile d’aider ? Avec ce genre de détournement comment la gratuité de soins pour les enfants de moins de cinq ans peut-elle être une réalité ? Chaque fois on crie au manque de produits. L’agent de santé qui devrait être un Homme de grand coeur, c’est lui-même qui contribue à assassiner les pauvres. Il ne faut pas de sentiment pour ce genre de faute, qu’ils soient punis à la hauteur de leurs forfaits. Commissaire, allez jusqu’au bout même si des grands bonnets doivent tomber.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 03:21, par Developpement
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    ça c’est ce qu’on a pu attraper ! Après il y aura une gréve pour soutenir cette soustraction ! Après on dira que l’Etat ne met pas les moyens. Que peut on quand le garde chasse devient braconnier !

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 03:37, par Aol
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Ce monsieur est pire qu’un coupeur de route il doit être pendu haut et cour. ce sont les réalités de la jeune generation de travailleur, je pari qu’ils ont moins de 35ans tout le monde veut vite arrive peut importe la manière.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 06:17, par Papa
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Sacre’ Burkina,pays des hommes integres,le carnaval de detournement continue.Ce pays semble etre habite’ par des voyoux qui commettent des crimes abominables et sans etat d’ame. Combien d’enfants sont morts par le fait de ces detournements de medicaments ? J’aurai voulu qu’on pende ce bandit par les couilles car c’est un assassin. Attendons de voir la suite de ce feuilleton qui n’aboutira certainemant a rien ,MOUTA MOUTA OBLGE.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 08:21, par heeeee
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    c’est une realite parmi des milliers de situations identiques au FASO. certains agents de santé surchargent les ordonnances dans le but de revendre les produits restants aux autres malades........... QUE DIEU BENISSE LE FASO

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 09:05, par kroh
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Jusqu’ à 13 millions ?! soit il deal avec les gourou, soit il est revendeur d’une pharmacie privée( genre intermédiaire) . les gens profite du fait que l’ Etat ’arrive pas à garnir régulièrement les pharmacies des hôpitaux publics. Très simple, il fournit les pharmacies des hôpitaux, où ses partenaires sont chargés d’écouler ses produits et ils se partagent la manne. Ce faisant, même quand il y a des produits de l’ Etat qui sont disponibles, les revendeurs de pharmacie disent qu’il y en a pas, afin d’écouler d’abord les produits de leur deal. Quelle moralité ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 09:07, par  ????
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Humm ! Donc c’est vrai qu’ilya des agents qui volent les produits ! J’étais sceptique jusque là. Donc quand les malades disent qu’on vole leurs produits là aussi ce n’est pas faux ! Que Dieu sauve ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 09:09, par André
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    La flagrante saisie en Août 2017,de médicaments dérobés par un agent de santé au détriment de services publics de santé à Bobo-Dioulasso, illustre la gangrène des mauvaises pratiques d’agents indélicats de santé au Burkina. On se rappelle l’opération menée au CHU Yalgado de Ouagadougou en juillet 2017 par la police qui, à travers une fouille minutieuse, a saisi des cartons de médicaments dans des coffres de véhicules d’agents de santé et de délégués médicaux. Ces produits devraient être restitués si les détenteurs apportent la preuve qu’ils n’ont pas été dérobés. Certains se perdent en conjectures par des arguments contradictoires qui suscitent le doute sur la possession honnête des produits saisis. D’autres se déclarent comme étant des délégués médicaux mais reconnaissent qu’ils n’ont pas suivi les règles normales qui les autorisent à faire la promotion des médicaments auprès des praticiens de la santé. Par conséquent, les produits saisis à Yalgado sont un bel exemple de contrôle face aux situations de vols de consommables médicaux dans les services publics de santé par des agents indélicats au profit d’officines privées de santé. Les délégués médicaux n’ont pas le droit de s’infiltrer dans les salles de soins pour la promotion de produits pharmaceutiques. Le modérateur de la radio Ouaga FM qui semble s’ériger en avocat du diable de délégués médicaux, doit comprendre que les délégués médicaux doivent faire leur markéting dans des pharmacies et auprès d’agents de santé, hors des salles de soins. Car, le risque est grand que les médicaments volés soient remis à des délégués médicaux pour commercialisation avec des ristournes pour le personnel soignant. Le ministère de la santé devra initier à travers ses services de contrôle, une opération de vérification dans les cliniques privées, pour voir la traçabilité des produits pharmaceutiques et du matériel médical. Une opération qui pourrait permettre de détecter des objets volés dans des centres de santé publics. L’ASCE-LC pourrait aussi mener une telle investigation. Quand des responsables de l’administration publique veulent engager des actions rigoureuses contre les mauvaises pratiques, ils sont l’objet de fronde syndicale, de dénonciation calomnieuse, juste pour étouffer leur noble combat. Malheureusement, le gouvernement qui éprouve des difficultés à affirmer l’autorité de l’Etat, jette souvent en pâture ces responsables consciencieux et patriotes pour calmer la fronde syndicale mafieuse.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 09:12, par NIMI
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Vraiment les gens n’arrivent pas a se départir de la vente mafieux des produits qui faisaient de connivence avec les COGES. K la raison , l’éthique , et le serment d’Hippocrate animent continuellement nos braves agents de santé. Sinon nous sommes conscients des nobles tâches qu’ils accomplissent pour nous. K cette forfaiture soit puni a sa juste hauteur pour dissuader nos frères a abandonner ces pratiques et jouer leurs rôles véritables. K Dieu benisse tous les agents dévoués a leurs activités qui œuvrent pour la construction de notre pays.

    Répondre à ce message

    • Le 9 août à 10:59, par Nabiga
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

      Pourquoi vous ne voulez pas nous reveler l identite de ces mecreants ? Vous ressortez des histoires de code et de machin pour les proteger. Cest pas normal et cest seulement au burkina quon voit ca. Ce sont des delinquants comme tant dautres. Cest comme ca vous faites et apres cest le ni vu ni connu.

      Répondre à ce message

      • Le 10 août à 12:45, par DAO
        En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

        Parfaitement d’accord avec toi Nabiga ! il faut reveler son identité où tout au moins le presenter à la télé comme on fait d’habitude pour les voleurs de motos !
        c’est exactement la même chose que pour l’enseignant crapule qui a enceinté plusieurs filles de son école et dont on a tu l’idendité !
        c’est ainsi qu’on arrive facilement sans suite des affaires malpropres dans l’indifférence générale puisque de toute les façons le ou les auteurs restent dans l’anonymat
        Il est evident qu’en espèce il y a des complices et des receleurs tant en amont qu’en aval !
        le syndicat de la santé ; le procureur du faso ; le ministère de la santé l’ASE-LC pour ne citer que ceux-là ; toutes ces structures doivent se mobiliser afin tous les coupables soient punis chacun à hauteur de sa participation !

        Répondre à ce message

  • Le 9 août à 10:05, par Westeke
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    En tant que agent de santé, j ’invite les jeunes qui commencent leur carriere professionnel à ne pas se laisser tromper par certains doyens. La preuve est que certains nouveaux sont embourbés par des anciens qui au lieu de montrer leur experience dans la gestion des patients, demontre plutôt des tactiques pour gagner l’argent rapide. JE DONNE CES CONSEILS AUX NOUVEAUX:N’OUBLIEZ PAS VOTRE MISSION, ACCOMPLISSEZ VOTRE MISSION COMME IL SE DOIT. VOTRE VRAIE RECOMPENSE VIENDRA DU TRES HAUT.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 10:35, par BOUBA
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Félicitations aux agents de santé honnêtes, consciencieux de leur mission combien noble et sacerdotale, honte à ceux là qui prennent des raccourcis les plus ignobles pour prétendre vivre le confort et la débauche dont ils ont toujours rêvés. Celui qui pense que c’est l’Etat et qu’il est permis si l’occasion se présente d’aller contre l’éthique et la déontologie, principes sacrés de tout emploi pour lequel chacun est payé, connaitra tout ou tard la chute. Accomplissons honnêtement les missions pour lesquelles nous acceptons volontiers de nous engager, tôt ou tard je dis bien tôt ou tard le grand maitre nous pourvoira.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 10:43, par faber
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Bravo à la police pour cette vigilance ! Il faut une enquête minutieuse et approfondie qui permettra d’identifier tous les responsables de ce crime. Oui je dis bien, ce n’est pas un vol encore moins un détournement, c’est un crime contre l’humanité.
    A mon humble avis en plus de restituer les produits saisis, les coupables devraient être contrains aux travaux forcés ou travaux d’intérêt public pour une durée minimal de 10 ans.
    Sachons aussi que c’est pareil dans tous les ministères, économie éducation, infrastructures, mines, et j’en passe. Chacun se dis : c’est pas le champ de mon papa l’essentiel est que je construise ma villa, que j’achète ma voiture... pour ainsi faire croire à une réussite sociale.
    Il faut des peines qui sorte de l’ordinaire et surtout de notre système judiciaire trop clément et sélectif.
    Il faut un éveil de conscience collectif qui contraindra le gouvernement à agir et à dissuader les fossoyeurs de la république. Il faut plus de considération et rigueur dans la gestion de la chose publique.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 11:03, par naturel
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Gaouita, ganaama. Il faut que le Ministre de la santé réorganisation la gestion des structures sanitaires pour nommer parmi le personnel des Agents Audit et Contrôle périodiques de proximité dans les structures sanitaires. Voilà pourquoi au temps de la révolution il y avaient les CDR dans les services et chacun se méfiait. Il n’y a pas de gestionnaire de stocks dans leur service ou quoi. Quelle mauvaise gestion hiérarchique. Présentez-le à la télé et comme ça d’autres auront peur de continuer ou de commencer. Quelle administration publique désordonnée comme çà.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 11:12, par Adolfo
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Il faudra sanctionné avec la plus grande fermeté ces brebis galeuse de la santé. Ils sont indignes de soigner les patients

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 11:15, par bélier
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    vraiment c’est triste dans les derniers temps , par exemple les femmes enceintes .
    Ya beaucoup de femmes enceintes qui meurent dans les deux temps surtout au niveau du CHR-OHG ont c’est pas c’est quoi qui provoquent tout ça.Soyons honnête . Si non les femmes ne va plus accoucher .

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 11:15, par SIDNOOMA
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Bonjour commissaire, bon boulot, encouragez, Félicitez et reconnaissez toujours les mérites de vos vaillants agents, ils feront toujours du travail qui sauve, en fac de philosophie vous êtes bien connu pour vos positions tranchées en faveur de la défense des valeurs et principes sacrés qui doivent guider l’humain dans son agir et heureux de constater que cette même dynamique vous anime. Celui qui va vers la presse veut éclater la vérité au grand jour, sinon que des situations aussi criardes ou pires sont souvent gérées dans les couleurs du renoncement, de la démission et de la honte. Continuez de vous servir d’un scalpel pour disséquer ce que certains gens pensent pouvoir légitimer ( détournement et corruption) en mode de vie pour monter les maux liés à de telles pratiques, décourager tous ceux qui glanent des idées malveillances et surtout surtout punir les indélicats.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 11:17, par mikedmx
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000Fr CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    ce agent a agit a l’image des premiers responsables du pays. nous sommes dans un pays ou tout le monde court derrière le gains facile, détournement par ci vole par là et après on crie que le pays est pauvre. si on doit suivre une logique de ce régime, ce dernier et ces complices ne seront pas sanctionné car on a vu pire que ca de la part de nos dirigeant mais personne n’a été inquiété. s’il y a sanction contre ces derniers, là il y a une juste a double vitesse au Faso, celle pour les faibles et celle pour les forts et cela ne nous amènera nul part. que Dieu sauve le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 11:47, par Ggongoni
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Mon frère internaute numéro 13 dit Naturel , mais il n y a plus d ’administration publique au BURKINA Faso . Toutes les valeurs fondamentales et les grands principes universels de l’administration publique dont de l’ État ont disparu de notre paysage . Du coup seul le profit individuel et personnel compte et chacun se comporte en conséquence .

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 12:05, par Jerkilo
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Il y a longtemps que la morale, au lieu d’agoniser, a sombré dans le gouffre. La pratique existe dans toutes les structures de santé depuis longtemps. Combien de cliniques, cabinets de santé et salles de soins ont été équipés avec du matériels volés dans les hôpitaux, CMA, CSPS, etc. dont les dépôts et pharmacies internes sont presque vides (ou plutôt vidées) ? L’agent fautif n’est surement pas seul dans ce détournement ou plutôt ce vol de consommables.
    Le ministère de tutelle devrait trouver un moyen plus efficace de contrôle des sorties des médicaments et autres consommables des différents dépôts. Sinon la gratuité des soins pour les femmes et les enfants va rester un leurre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 12:28, par v7
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    AINSI VA MON CHER FASO. LA CHÈVRE BROUTE LA OU ELLE EST ATTACHÉE. QU’IL SOIT PUNI A LA HAUTEUR DE SON CRIME.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 12:59, par BROO
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    c’est dommage pour l’image du système de santé et de la politique de gratuité des soins.
    situation déplorable et regrettable. Ne jetons pas rapidement le bébé avec l’eau du bain : prenons du recul, tirons les leçons : la sanction doit être sans appel avec les complices, mais pour assainir notre système de soins de santé et donner les lettres de noblesse d’antan, il faut voir la copie du mode de recrutement et d’admission des agents de santé à tous les niveaux (université, école de médecine, des infirmiers, accoucheuses...publiques et privés).
    il faut des critères objectifs d’appréciation des agents de santé et de leurs responsables. beaucoup d’agents se sacrifient tous les jours dans l’ombre, souvent même au prix de leur vie mais victimes malheureusement de critiques faciles, rumeurs non fondées, de frustration...
    les coups récurrents portés sur les agents de santé dans l’exercice de leurs fonctions, ce cas intolérable devront inciter les responsables syndicaux et les différents ordres professionnels à mettre de l’ordre dans les rangs, renforcer la promotion du travailleur tout en préservant l’autorité de l’administration.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 13:04, par le mentalist
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Je pense que le REN-LAC et l’ASCE devraient faire appel aux Koglowéogo dans leur traque aux voleurs et corrompus qui squattent notre administration. J’ai un regard surtout vers ceux qui ne veulent que pour eux seuls les FC, ceux qui dealent les vivres des cantines scolaires et nos agents de santé qui se permettent des largesses.
    Le Mentalist

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 13:44, par Sasa
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Bonjour. C’est triste de constater que des produits destines aux soins de nos enfants , soeurs et femmes soient détournés. Félicitation a la police. Mais qu’est ce que les structures de contrôle du ministère de la santé fait pour éviter ou démasquer de tels detournements ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 14:08, par structure
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    vraiment ce n’est pas facile quoi ;affaire de gratuité on veut s’enrichir on dit de sauver les vies et c’est le contraire alors quelles sont les mesures que l’état peut pour remedier à cette affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 14:52, par Le Vigilent
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Mr Pissiamba Ouedraogo, il faut appeler à une grève illimitée et sans service minimum pour protester contre les agents indélicats qui ternissent l’image du personnel de la sante. Tu avais raison de dire que même sans greve, des patients meurent dans les hopitaux par manque du minimum nécessaire pour leur prise en charge. C’est que les voleurs de produits et de matériel y sont pour moi je que chose. Il faut les dénoncer et les extirper de vos rangs.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 15:03, par HUM !
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Cette affaire de médicaments constitue un problème sérieux de comportements suspicieux d’agents de santé avec des délégués médicaux. Souvent à Yalgado comme dans d’autres centres de santé publics et privés, des délégués médicaux perturbent les soins aux malades en s’introduisant dans les salles de consultation et de soin pour faire la promotion publicitaire de médicaments. Ils motivent le personnel soignant de santé à prescrire leurs produits sur les ordonnances des malades moyennant des ristournes. Pire, certains agents de santé prennent par devers eux, des stocks de médicaments qu’ils vendent directement à des malades, ce qui relève d’une concurrence déloyale contre les pharmacies. L’ordre des pharmaciens devraient sévir contre ces pratiques irrégulières. Certains agents de santé prescrivent aussi doublement, des produits à des malades et s’arrangent lors des soins, à dissiper certains de ces produits en surplus dans les poubelles de compresses, seringues, gangs qu’ils ramassent tactiquement pour y extraire les produits camouflés et les revendre ensuite à des patients. Les gens doivent être très vigilants lors des soins pour éviter ces pièges mercantiles malsains d’agents de santé sans scrupule. Si l’on faisait un appel à témoignage, plusieurs personnes diront qu’elles ont dû intervenir pour récupérer certains produits que des agents de santé tentaient de ramasser avec des compresses usagées pour les jeter dans le bac médical à ordures. Les délégués médicaux doivent faire la promotion de leurs produits dans des pharmacies et auprès des agents de santé hors des salles de soins pour ne pas perturber le traitement des malades. Dans ce système flou, des agents de santé en connivence avec leurs collègues des pharmacies de centres de santé, peuvent voler des médicaments pour les vendre à des malades ou délégués médicaux. L’action de la police du CHU Yalgado est à saluer. Les détenteurs des produits saisis doivent prouver leur innocence par des documents précis. Cette action permettra également de dissuader les voleurs de médicaments qui savent maintenant que leur caverne d’Ali Baba est découverte par les flics spécialistes d’enquêtes crédibles.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 17:11, par Vigilent
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    J’espère au moins que les ruptures des anesthésiques ne sont pas le fait de détournement ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 17:24, par lakasséré
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Si ces agents de santé sont reconnus coupable, ils méritent des sanctions à la hauteur de leur forfait. Pas pitié pour ceux qui sont des fossoyeurs de notre système de santé.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 18:59, par Kotigui
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Bien dit l,autre African tous ces medicaments voler c,est directement dans ces depots pharmacetique priver qu,on vois generalement dans les quartiers reculer et les provinces cet agent n,est pas seul surement il y,a les apprentis medecins et pharmacies derrière des gens sans coeur pensez aux bebes et ces femmes enceintes en cette saison pluvieuse honte a Eux ces delinquents deguiser

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 19:28, par egouembi
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    nos parents sont vraiment des sages car ils nous disaient que jamais le "chevreau ne se couchera pas sous le mur pendant que sa mère est sur le mur" c’est ce que nos autorités sont tout est détourné au Burkina. si Sankara était la

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 19:59, par Dikiélté
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Une victime d’accident du travail m’avait dit qu’au bloc opératoire de Bobo, les agents de santé avaient pillé son carton de médicaments avant l’opération et après l’opération, je ne l’avais pas cru, mais c’est grave ce qu’on vient de montrer. Mais vous allez voir que beaucoup de personnes interviendront pour que l’intéressé ne soit pas en prison. Que Dieu sauve le Burkina Faso ; allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 20:20, par Le démocrate
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Moi, je m’élevè au dessus de tout ce que les gens disent pour vous poser une question. Et si c’était encore une manœuvre des hommes forts du MPP pour affaiblir le syndicat des agents de santé ? Car sous le règne du MPP, on aura tout vu. Mes amis je vous donne un conseil si vous critiquez trop la gouvernance du MPP, faites très attention, ils pourront utiliser votre propre frère pour vous détruire. Pour moi, ça pourrait être un des vaste complot du MPP pour restabiliser tous les corps de metier et tous ceux qui dérangent leur règne. Les syndicats faites surtout attention, la machine à destabiliser de Salif DIALLO est en marche.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 21:15, par warzat
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    en dehors de la justice humaine, la justice divine frappera ces voleurs, (les âmes des morts) . des gars qui sont déjà payés pour le job, les populations vous savent voleurs, raison pour laquelle, certains citoyens s’en prennent à vos collègues.
    d’une manière générale notre administration est gangrénée par des individus pareils,incompétents, voleurs et corrompus. soyez l’objet d’une injustice dans un pays étranger et allez à notre ambassade et vous verrez comment vous serez traiter. ils occupent leur poste de récompense, c’est tout. ils sont à leur propre service.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 08:52, par moussa
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Les agents indélicates sont à l’image des dirigeants de notre pays. Ce sont les voleurs, les pilleurs, les médiocres qui sont promus dans l’administration publique. Les agents honnêtes sont mis de cotés. La plupart des nominations dans les différents ministères, institutions, généralement ce sont ceux qui ont des dossiers sales qui sont nommés et qui narguent des agents honnêtes dans les services. Ces voleurs, pilleurs, médiocres sont protégés et soutenus par les plus hautes autorités. La pauvreté du Burkina Faso est due à la mauvaise gouvernance et l’impunité.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 09:16, par Noraogo
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    J’ai dit au début de cette décision sur la gratuité que c’est la première erreur de ce gouvernement parce que :

    1°) cette gratuité enrichira des individu ;
    2°) cette gratuité provoquera une pénurie des médicaments concernés par la gratuité ;
    3°) les agents de santé auront la population sur le dos pour la détermination de la tranche d’âge concernée pour les enfants sans "actes de naissance" à cause de la mauvaise foi de certains parents.
    La meilleure des choses, c’est la MUTUELLE DE SANTE sans débat.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 10:17, par Robin des savanes
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Ah bon, on ne peut pas nous présenter ce voleur-là ? Pour une histoire de code machin ? Parce que il a volé beaucoup de millions donc il doit rester dans l’ombre ! Ou bien c’est le "neveu de la nièce du frère de l’oncle de la femme du cousin de la grand-mère du......"
    Mais quand ce sont les petits voleurs de poulet et de moto de 500 000f, on fait "djandjoba" sur eux. C’est pour tout ça que les Koglweogo ne pourront plus disparaître. Allllllonnnnnnnnnnnnnnnnnnns seulement !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 10:55, par Alexio
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Oh mon dieu ! Encore une suicide generale de nos demunis qui sont en bas de l echelle sosiale. Avec ce acte inhumain en faveur du gain facile, contre la deontologie du metier du corps Medical. Notre ennemi est nous memes. Notre culture est defenue notre goulot d etranglement quand il s agit de puiser dans la chose publique au depends du bien commun de la majorite,

    Je suis sur que mon pere dans sa tombe se retournera, en tant que l un des premiers pionniers du service Medical de la Haute-volta, d apres independance. Ils travaillaient pour l honneur que le metier leur offrait et non de voler des medicaments destines aux depourvus, aux malades.
    La liberalisation du monde Medical devrait prendre sa part de responsabilite. Les travailleurs des Cliniques privees lugubres pour arrondir les fins du mois.
    Cette inculture professionelle est malheureusement repandu dans presque tous les secteurs.

    Des infirmiers, apres leur quotidiens travaillent dans le Noire contre les prescriptions legales du code du travail dans des Cliniques privees lugunbres d avortement non-legal. Etc.

    Voila la vie dans nos cites en Afrique. Nous aimons nos lois, mais personne ne veut les suivre quand elles sont contre nos interets egoistes. C est dommage pour notre sante sosiale.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 17:11, par Cheikh
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Je crois quant à moi qu’il faut arrêter avec les gros mots, les grosses phrases et les accusations déplacées de ceux qui n’y sont pour rien. Soyons pragmatiques en châtiant énergiquement ces voleurs comme ils le méritent, de manière à dissuader tous les autres.
    Arrestation à visage découvert-interrogatoire télévisée et radiodiffusée-continuation de l’enquête sur toute la chaîne-mise au gnouf des coupables- jugement-condamnation-remboursement. Voilà ce qu’il faut systématiquement appliquer à eux tous sans exception, et que j’appelle pragmatisme.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 19:19, par yameogo
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Environ 13 000 000 Frs CFA de produits pharmaceutiques détournés par un agent de santé

    Blaise Compaoré est parti mais le système est toujours là, assuré par les bras droits du pauvre Blaise. Le sport favori continue avec plus de vice. Les enquêtes ont epinglé les patrons de la police. Silence. L’ASCE a épinglé pleins de responsables. Le HCRUN a 5 ans pour calmer nos cœurs. Qui peut sanctionner qui dans notre Faso, sans que ses dossiers ne soient étalés en plein jour, preuve à l’appui ?
    On ne va quand même pas lui faire des misères pour 13 petits millions !
    Alors, chacun puise à tours de bras dans toutes les caisses sans que personne ne puisse réagir. Nous fonçons en plein dans le mur.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés