Paludisme et mortalité maternelle dans la Tapoa : 20 décès maternels par an en moyenne ces cinq dernières années

LEFASO.NET | Par Soumaila Sana • mardi 8 août 2017 à 17h01min

La radio Buayaba de Diapaga dans la province de la Tapoa a organisé, le 31 juillet 2017, une conférence publique de plaidoyer en faveur de la lutte contre le paludisme et la mortalité maternelle. Les hommes de médias de l’Est dans leur ensemble, ainsi que les populations de la région ont pu prendre la mesure de cette pandémie dans le district sanitaire de Diapaga.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Paludisme et mortalité maternelle dans la Tapoa : 20 décès maternels par an en moyenne ces cinq dernières années

Animée par des médecins de la direction régionale de la santé de l’Est (DRS/Est), cette conférence publique de plaidoyer initiée par la radio Buayaba de Diapaga avait pour objectif général d’informer les autorités administratives au niveau provincial, départemental et communal sur l’ampleur du paludisme sur la santé de la population en général et la situation de la mortalité maternelle dans le district. Ainsi, elle devrait permettre de porter à la connaissance des autorités, les informations nécessaires pour une communication soutenue au sein de leurs communautés en faveur de la lutte contre le paludisme et de porter à leur connaissance les indicateurs de santé maternelle dans le district et enfin, d’obtenir leur engagement en faveur de la lutte contre le paludisme et la mortalité maternelle.

De la conférence, il ressort que la problématique de la santé maternelle et infanto-juvénile constitue la principale priorité du ministère de la Santé du Burkina Faso. Les indicateurs de santé dans ce domaine restent mitigés malgré les multiples interventions, ont expliqué les conférenciers.

Sur le plan statistique, la principale cause d’hospitalisation et de mortalité chez les moins de cinq ans demeure le paludisme. Le fardeau de cette pathologie impacte négativement les efforts de développement économique et social. Au niveau de la santé maternelle, des pratiques et comportements néfastes à la santé sont toujours d’actualité dans les communautés, exposant les femmes en âge de procréer à une morbi-mortalité élevée dans la région, encore plus inquiétante dans la province de la Tapoa.

Ces cinq dernières années, le nombre moyen de décès maternels enregistrés dans les centres de santé est de vingt (20) malgré la stratégie de subvention des soins obstétricaux et néonataux d’urgence à la mise en œuvre des mesures de gratuité des soins au profit de la femme et des enfants de moins de cinq ans. Des résultats des audits des cas de décès révèlent une persistance des causes d’ordre culturel et comportemental dont la recherche de la solution nécessite une communication pour un changement de comportement au sein de la population.

La conférence publique de plaidoyer à l’intention de la population et des hommes de médias organisée par la radio BUAYABA s’est faite en partenariat avec l’UNICEF afin de les sensibiliser pour un changement de comportement.

SOUMAILA SANA
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés