Vacances scolaires : Période de repos ou période de boulot ?

LEFASO.NET | Par Ernestine W. OUEDRAOGO (Stagiaire) • mardi 8 août 2017 à 18h47min

Au Burkina Faso, tout le monde ne passe pas la période des vacances de la même manière. Selon que l’on soit parent ou enfant ou de la même catégorie. Nous avons fait un tour d’horizon pour voir les différentes façons de vivre des uns et des autres.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vacances scolaires : Période de repos ou période de boulot ?

Selon que l’on soit en province ou dans les grandes villes, la période des vacances n’a pas la même connotation. En province, la quasi-totalité des parents s’attellent à la réussite de la saison hivernale. C’est ce qui va conditionner la scolarisation, les dépenses liées à la santé et autres, surtout les récoltes vont conditionner l’alimentation de la famille. Cela parce que c’est dans les récoltes qu’une partie sera vendue pour assurer les dépenses de la famille et l’autre partie ira dans le grenier pour assurer la pitance quotidienne jusqu’aux nouvelles récoltes.

Dans ces zones, les élèves après avoir aidé les parents au champ, s’attellent à trouver des fruits de toutes sortes pour vendre au bord des routes nationales à tous les voyageurs. En témoignent les enfants que nous rencontrons accostant tout le monde pour proposer des karités, des fruits de lianes, des raisins, etc.

A Ouagadougou, les élèves des quartiers périphériques (non lotis) s’adonnent à des jobs de vacances pour préparer la rentrée prochaine. Ainsi, nous pouvons rencontrer des apprentis mécaniciens, menuisiers, convoyeurs, etc. Certains sans distinction d’âge ni de sexe deviennent de petits commerçants temporaires.

Nous avons rencontré Inoussa, élève en classe de CE2 devenu vendeur de mouchoirs, de chewing gum, et autres babioles. Sa sœur, Minata élève de la 4e avec un plateau d’arachides grillées, bouillies ou crues sur la tête. Du matin au soir, ils font le tour des bars, maquis, buvettes du quartier Somgandé et périphéries. Ils s’arrêtent dès qu’ils voient un attroupement pour proposer leurs marchandises. Avant de sortir avec le plateau d’arachides, « je fais le ménage en famille vers 6h et à partir de 8h je vais à la cité du bonheur faire le ménage, la lessive et la cuisine pour une dame. Je finis vers midi et dès que j’arrive à la maison, maman a fini de préparer les arachides, elle nous donne l’argent (100f chacun) pour le repas de midi et nous partons », nous a confié l’ainée du duo. Toujours dans le même lot, comme job de vacances, les deux enfants nous ont confié que leur frère ainé lui fait de la blanchisserie.

A côté de ces enfants, d’autres du même âge vivant dans des conditions meilleures sont déjà revenus pour certains des colonies de vacances, certains y sont toujours. Mme Ouoba dit attendre son enfant qui rentre bientôt d’une colonie au Ghana et dès son retour nous dit-elle, fera quelques révisions avec son répétiteur et aura droit à quelques jours de repos avant la rentrée.

Du coté des parents, à partir du mois d’aout, certains commencent déjà à régler les questions de fournitures et de scolarités pour éviter les augmentations des prix des articles à la rentrée. D’autres attendent la rentrée pour avoir des prêts au niveau des banques pour assurer la scolarisation des enfants.

Dans tous les cas, la rentrée c’est pour bientôt et chacun se prépare comme il peut pour être prêt le jour venu.

Ernestine W. OUEDRAOGO (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés