Santé : La Chambre de commerce offre du matériel médical à l’hôpital Yalgado

LEFASO.NET | Rita Bancé/Ouédraogo • lundi 7 août 2017 à 23h48min

Dans le cadre de ses premières journées de réflexion stratégiques de la mandature 2016- 2021, la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina a fait parler son cœur. Elle a remis, le vendredi 4 aout 2017, du matériel et des consommables médicaux au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Santé : La Chambre de commerce offre du matériel médical à l’hôpital Yalgado

Vingt-cinq matelas, un aspirateur chirurgical, deux brancards, deux couveuses, des boites de césariennes, 50 cartons de savons et divers autres matériels et consommables médicaux. Tels sont entre autres les dons remis par la Chambre de commerce à l’hôpital yalgado, ce 4 aout 2016. D’une valeur de trente millions, ces dons vont sans doute permettre de soulager bon nombre de malades.

A noter que si les deux couveuses n’étaient pas arrivées à temps, deux bébés prématurés qui ont été transférés de Ziniaré ne seraient plus de ce monde. Etonnant mais vrai, le plus grand hôpital du Burkina ne dispose que de deux couveuses fonctionnelles. Elles étaient déjà occupées par deux autres bébés. Selon le directeur général de l’hôpital, Robert Sangaré, ce dont est béni de Dieu puisqu’il a permis de sauver deux vies.

« C’est un don béni de Dieu. Sans ces deux couveuses de la CCI/BF, ces deux enfants allaient perdre la vie. Comme par hasard, c’est au moment où l’on préparait la cérémonie que ces deux enfants prématurés sont arrivés de Ziniaré. On était face à un dilemme : sauver la vie de ces enfants ou emmener ces couveuses pour la cérémonie. Très rapidement, nous avons fait notre choix et c’est ce que vous venez de constater », a-t-il laissé entendre.

Aussi, sur les lieux, une infirmière nous a confié que du 1er janvier au 30 juin 2017, plus de 700 bébés prématurés ont été transférés en leur sein, et uniquement 25% ont bénéficié de la prise en charge. Les autres ont été immédiatement transférés vers d’autres centres de santé par manque de couveuses. Ce qui, dit-elle, diminue leur chance de survie car certains parents n’ont pas les moyens financiers pour faire face aux dépenses dans les cliniques.

Le directeur général de l’hôpital Yalgado, visiblement ému par le geste de CCI/BF, a exprimé au nom du personnel médical, toute sa reconnaissance à toute l’équipe de cette institution car ce matériel vient à point nommé. « Ce don est un soulagement, nous sommes à 30 césariennes par jour. Les boites de césarienne et d’accouchement manquaient », a-t-il fait savoir. Aussi, il en a profité pour leur demander de continuer dans ce sens.

La CCI/ BF a, par la bouche de son deuxième vice-président, Boureima Nana signifié qu’elle n’hésitera pas à renouveler cette chaine de solidarité au bénéfice des populations burkinabè.

Rita Bancé/Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 août à 11:52, par Pyramide sanitaire
    En réponse à : Santé : La Chambre de commerce offre du matériel médical à l’hôpital Yalgado

    Les CHU Sanou Souro de Bobo et Yalgado de Ouaga,sont 2 hôpitaux de référence au plan national. On doit évacuer dans ces hôpitaux des malades dont les soins dépassent les compétences des CSPS et CMA. De même, les cas de grossesse à risques avec des femmes souffrant de pathologie délicate peuvent être transférés dans les maternités de ces 2 hôpitaux. Cependant, les femmes qui ont un suivi normal sans risque de leurs grossesses peuvent faire leurs accouchements dans des CSPS ou CMA dans les périphéries des villes de Bobo et Ouaga. Les hommes et les femmes doivent faire l’effort de comprendre ainsi la pyramide sanitaire du Burkina pour éviter de causer trop d’affluence inutile dans les CHU de Bobo et Ouaga. Les responsables des services de santé devraient aussi assurer la maintenance régulière de leurs groupes électrogènes dans les CMA pour sécuriser les interventions chirurgicales en cas de coupure d’électricité. Pour ce faire, il conviendrait que des mesures de souplesse et de célérité soient accordées aux services de santé pour les dépenses d’entretien et de fonctionnement des équipements médicaux. Ce sont là de vrais problèmes à résoudre pour un meilleur fonctionnement de nos services de santé. Il ne s’agit pas d’occulter ces problèmes objectifs pour viser des règlements de comptes entre personnes car, il faut éviter de causer des encombrements inutiles des hôpitaux qui ont des capacités limitées de place. Les autorités sont bien au courant de ces réalités et la solution réside à la mise à disposition des moyens financiers et matériels nécessaires aux hôpitaux. De même, les problèmes de reins sont devenus une affaire de santé publique qui mérite beaucoup de moyens. La direction générale du CHU Yalgado a fourni de gros efforts pour faire passer le nombre de générateurs pour la dialyse de la dizaine à la trentaine de 2013 à 2017.Compte tenu du cout élevé d’un générateur et ses accessoires qui avoisine la vingtaine de millions de FCFA, l’appui de bonnes volontés au CHU Yalgado qui est le seul centre d’hémodialyse pour le traitement des maladies rénales au Burkina sera très utile. C’est ainsi qu’il convient de saluer le don de générateurs par la LONAB à Yalgado. C’est le lieu également de féliciter et encourager les généreux donateurs du CHU Yalgado qui sont entre autres Abdoul Service, le Port Autonome de Cotonou, dont les appuis contribuent à renforcer les conditions de soins aux malades. Merci au donateur Sahel industries pour les eaux minérales et les poubelles pour l’hôpital Yalgado. Et les récents équipements de dialyse offerts par Orange en mai 2017, sont d’un grand intérêt dans la prise en charge des maladies de reins. La contribution de Burkinabè de la diaspora aux USA par des dons utiles au CHU Yalgado en juin 2017 est également à saluer et encourager. La chaîne de solidarité se poursuit avec le don de 2 générateurs par une structure médicale Meditek avec un lot de consommables de 200 kits. Le don de Meditek d’une valeur de 32 millions de francs CFA a été offert le 1 3 juillet 2017.La Chambre de commerce s’est associée à l’élan de solidarité en remettant à l’hôpital le 4 Août 2017 ,divers lots de matériels sanitaires dont,2 couveuses pour un coût total de 30 millions de FCFA. L’idéal serait que le CHU puisse disposer d’au moins 60 à 70 générateurs pour un traitement rapide et adéquat des dialysés qui sont au moins 350.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 16:33, par Garde administrative
    En réponse à : Santé : La Chambre de commerce offre du matériel médical à l’hôpital Yalgado

    Le CHU Yalgado Ouédraogo a innové en matière de garde. Ainsi, en plus de la garde médicale dans les différents services de santé nuitamment et les jours fériés, il existe aussi une garde administrative. Pour tout problème administratif, les usagers de l’hôpital peuvent s’adresser à un responsable à la Direction générale qui assure la garde administrative. Les usagers du CHU et accompagnants de malades ont la possibilité de disposer d’une ambulance au CHU 24 H/24 moyennant des frais de carburant de 2.000 FCFA pour transporter leur malade dans la ville de Ouagadougou de façon sécurisée et rapide. Pour ce faire, il faut s’adresser au guichet de paiement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés