Arrondissement 3 de Ouagadougou : Rainatou Sawadogo dresse le bilan de sa première année de gestion

LEFASO.NET | Nicole OUEDRAOGO • vendredi 4 août 2017 à 00h46min

« Droit de participation du citoyen et devoir de redevabilité de l’élu local : facteur de cohésion sociale pour le développement de l’arrondissement N°3 ». C’est sous ce thème que s’est tenue ce jeudi 3 août 2017, la journée de dialogue communal de l’arrondissement 3 de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Arrondissement 3 de Ouagadougou : Rainatou Sawadogo dresse le bilan de sa première année de gestion

Après un an de gestion à la tête de l’arrondissement 3 de Ouagadougou, l’exécutif s’est prêté ce jeudi 3 août, au fameux exercice de redevabilité. L’objectif étant de décliner les différentes réalisations qui ont été effectuées depuis la prise de fonction de la nouvelle équipe et de permettre aux administrés, d’exercer leur droit de contrôle citoyen.

Ainsi, depuis la mise en place de l’actuel conseil municipal en juin 2016, l’on retiendra que des acquis ont été engrangés, selon le maire, Rainatou Sawadogo. Il s’agit, entre autres, des opérations de délivrance gratuite d’actes de naissance au profit de la population, de la construction d’une salle d’archives annexée au bâtiment de l’état civil, de l’acquisition de moyens roulants et de matériels informatiques, de l’acquisition de mobiliers scolaires, de la réfection de deux écoles publiques, des activités de promotion d’hygiène et assainissement dans la zone non lotie de Zongo ( construction et réhabilitation d’environ 200 ouvrages d’assainissement ) et des travaux de construction de l’échangeur du Nord. Au titre des acquis toujours, on note l’entretien courant des routes en terre et la construction d’ouvrages de franchissement au secteur 13 (tronçon rails de Rimkièta au marché de Zongo) et au secteur 15 (rue 21.67- route du cimitière de kilwin). C’est un projet en cours de réalisation.

Au-delà de cette liste non exhaustive selon Rainatou Sawadogo, l’arrondissement 3 a enregistré d’importantes réalisations dans le domaine de la voirie et de la mobilité. Et cela, avec l’appui des partenaires nationaux et internationaux. Toutefois, dit-elle : « Nous n’avons pas été à la hauteur des objectifs que nous nous sommes fixés. Nous n’avons pas pu réunir les moyens nécessaires pour exécuter les projets et programmes que nous avions initiés dès l’entame de notre prise de fonction ».

En effet, des difficultés, l’équipe de Rainatou Sawadogo en a rencontrées. Il est question notamment du dysfonctionnement de l’arrondissement. « D’un total de 28 conseillers au départ, le conseil municipal fonctionne à ce jour, avec 12 conseillers suite au dépôt de la motion de défiance » a-t-elle noté. Et le maire d’ajouter que l’incivisme récurrent au sein de la population, l’absence d’autonomie financière, la répartition non proportionnelle du budget annuel conformément à la taille des arrondissements, ne permettent pas de prendre en compte, toutes les préoccupations de sa population. « Pour l’année 2017, l’arrondissement N° 3 avec une population de 280 792 habitants, a un budget global de 71 millions de francs CFA (…) pendant que l’arrondissement N°8 avec une population de 73 434 habitants est doté du même budget » a-t-elle dit, à titre l’illustration.

Pascal Kaboré, un habitant du secteur 13, apprécie ce dialogue direct entre le conseil d’arrondissement et la population. « C’est une initiative à encourager » a-t-il signifié. Mais pour lui, Madame Sawadogo a dressé un bilan assez mitigé. « Je vois les actions menées par le conseil municipal mais au secteur 13, il n’y a pas de visibilité. C’est vrai qu’il y a beaucoup à faire mais il faut que le conseil essaie de résoudre les problèmes » a-t-il lancé.

Rainatou Sawadogo pour sa part, reconnait que son équipe doit encore relever un certain nombre de défis pour améliorer les conditions de vie des populations. En termes de perspectives, l’exécutif de l’arrondissement prévoit, entre autres, l’amélioration de l’accès des populations aux services sociaux de base et l’assistance des couches défavorisées (équipement des CSPS en électricité solaire, collecte et distribution d’effets et matériels pour les nécessiteux), le renforcement des structures communales et les capacités de gouvernance.

Notons que la présente rencontre qui vise à contribuer à la bonne gouvernance locale, bénéficie de l’appui technique et financier de l’ONG Diakonia et du Balai citoyen. Avec une superficie de 32, 116 Km2, l’arrondissement 3 de la commune de Ouagadougou couvre 5 secteurs que sont les secteurs : 12, 13, 14, 15 et 16.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 août à 05:49, par youlbi
    En réponse à : Arrondissement 3 de Ouagadougou : Rainatou Sawadogo dresse le bilan de sa première année de gestion

    Les arrondissements ne sont pas viables. On comprend le souci de reddition des comptes et la volonté d’offrir les services de proximité à la population qui sont les elements clés de la décentralisation. Mais, chère Madame, les arrondissements au Burlina n’ont pas été crées pour répondre à ces besoins. Les arrondissements au Burkina ont été crées juste pour donner l’impression d’une décentralisation réussi et intégrale. Comment comprendre qu’un maire d’arrondissement qui a élaboré un programme de développement , battu campagne avec des promesses et qui une fois élu, c’est un autre maire (maire central) qui décide tout à sa place. Le maire central lui donne 45 millions pour fonctionner. le maire central décide des investissements à réaliser dans l’arrondissement,bref, le maire d’arrondissement est juste ce que certains pays appel ’les délégués d’arrondissement". Ces délégués dans ces pays sont seulement nommés et c’est tout . il s’occupe des affaires courantes et rendent compte au maire central. Nous au Burkina on vote pour choisir les maires d’arrondissement et on les traite dans les faits comme des délégués. Il faut repenser la loi 055. ce n’est ni la faute de Monsieur Armand Behoindé , ni de sanou Brahima mais le texte avait été taillé sur mesure par un de leur prédécesseur. Maintenant que les choses semblent changer. Il faut revoir et opter. Soit on nomme les maires d’arrondissement comme dans d’autre pays et on avance , soit on les vote et alors on en fait des territoires de développement avec des compétences bien définies (et non delegué par le maire central comme actuellement) et un budget réel (plutôt que donner 45 millions ou 50 millions pour achats de fournitures de bureau). Sinon C’est vraiment pas pour demain le changement.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 06:59, par HOP !
    En réponse à : Arrondissement 3 de Ouagadougou : Rainatou Sawadogo dresse le bilan de sa première année de gestion

    Bravo à vous. Vous avez même construit l’échangeur du Nord. Bravo ! C’est pas mieux pour vous de délivrer l’arrondissement en démissionnant ? Vous même vous reconnaissez que vous n’arrivez pas asseoir votre plan de travail.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 07:18, par fraoco
    En réponse à : Arrondissement 3 de Ouagadougou : Rainatou Sawadogo dresse le bilan de sa première année de gestion

    Que madame le maire nous dise qu’elle était son programme de campagne pour l’arrondissement. Pauvre de nous maintenant que tu es installée tu trouve qu’il manque des moyens pour faire ceci et cela. Tu devrais comprendre que dans le cadre de la décentralisation lorsqu’ on décide d’être maire c’est qu’ on a les coudets capable de mobiliser par soit même et par des réseaux de partenaires financiers les ressources indispensable a la mise en exécution de son programme.Mais non on préfère porter l’écharpe de maire et ensuite tourner dire que l’état na rien fait.Si tu ne pas capable de réaliser un plus pour l’arrondissement sans le budget communal au moins ai l’intelligence de démissionner. Un maire ne ni un préfet ni un haut commissaire représentant le pouvoir central. Le budget communal doit être vu comme un complément a vos promesses électorales et non un justificatif d’un échec. LA HONTE.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 07:43, par fraoco
    En réponse à : Arrondissement 3 de Ouagadougou : Rainatou Sawadogo dresse le bilan de sa première année de gestion

    Un conseil à madame le maire. Prenez conseil chez votre voisin de l’arrondissement 9.Il na pas attendu un quelconque budget communal pour entreprenante des réalisations au bonheur de la population de son arrondissement.Quant on a les moyens et qu’on veux être utile pour les autres alors on est candidat du PLUS.Mais mentir au peuple qu’on peut faire et ensuite pleurnichez du manque des moyens c’est faire preuve d’ingratitude. Comme dirait quelqu’un "tu n’as pas dis que tu peux, donc il faut faire.

    Répondre à ce message

    • Le 5 août à 11:59, par "LE VIEUX"
      En réponse à : Arrondissement 3 de Ouagadougou : Rainatou Sawadogo dresse le bilan de sa première année de gestion

      VOTRE COMPARAISON AVEC L’ARRONDISSEMENT 9 NE SIED PAS ! MONSIEUR BAMOGO EST UN GOUROU DU MPP ET TIRE SES RESSOURCES DES OPERATEURS ECONOMIQUES CORRUPTEURS EN QUETTE DE MARCHÉS JUTEUX (PPP-GRÉ-A-GRÉ) DE L’ETAT.
      RAYNATOU EST UN MAIRE ISSU DE L’OPPOSITION ET EST VICTIME D’UN VASTE PLAN DE DESTABILISATION SAVAMENT MONTÉ ET EXECUTÉ PAR DES POLITITIONS VEREUX TAPIS DANS L’OMBRE EN CONIVENCE AVEC DES CONSEILLERS "ACHETÉS-POUR- NUIRE". BRAVO RAYNA ! "ALLAH EST VERITÉ".

      Répondre à ce message

  • Le 4 août à 09:57, par matyp & K’Emp
    En réponse à : Arrondissement 3 de Ouagadougou : Rainatou Sawadogo dresse le bilan de sa première année de gestion

    Et il faut que ce soit le Balai Citoyen qui vienne initier cela. Quand même hein ?!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 13:09, par faber
    En réponse à : Arrondissement 3 de Ouagadougou : Rainatou Sawadogo dresse le bilan de sa première année de gestion

    Il faut que nous les BURKINABE qu’on ait souvent la droiture d’esprit de critiquer quand il faut, mais de congratuler aussi quand il le faut.
    Madame le Maire, Bravo pour cette initiative du principe de recevabilité fait en public.
    Ils sont combien les maires qui le font ? Tout ce qu’on fait c’est de rédiger des rapports d’activités truqués et réservés a quelques yeux.
    Bravo d’avoir rendu public votre budget communal car l’administration burkinabé brille quand il s’agit de cacher ce qui ne devrait pas l’être(en l’occurrence l’argent public) !
    Vous avez fait ce qui était faisable, je vous encourage à poursuivre et à faire mieux.
    Bravo ! et Courage !

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 14:11, par le voyant
    En réponse à : Arrondissement 3 de Ouagadougou : Rainatou Sawadogo dresse le bilan de sa première année de gestion

    Bonjour je me demande ou sont les autorités de l arrondissement 3 ;4 et 9 et pourquoi pas le premier ministre et meme le president du FASO quand on laisse contruire les deux ponts a la gare de tampouy et de kongoussi juste pour le passage du train peut etre une fois par semaine alors que les populations de ces trois arrondissements peinent chaque jour a rejoindre le centre ville par manque d infrastructures de franchissement des barrages 1 et 2 ces deux ponts auraient suffi a desenclaver définitivement les trois arrondissements et soulager deffinitivement plus d un millions d habitants de la capitale qui n ont que le pont de tanguin a se disputer chaque jour du matin au soir sans relache.
    si un de ces ponts s etait fais sur le prolongement de la voie passant devant le john kennedy et le second sur le prolongement de la voie qui passe a la cite an3 et rejoignant les manguiers au niveau de tanguin les trois arrondissements seraient définitivement desenclave et soulageant du meme coup plus d un million d individus qui peinent chaque jour a rejoindre la ville.
    on constate en plus qu on veut faire un autre pont vers le barrage si on pouvait arrete a temps ce gaspillage et utiliser ce pont pour faire un pont de franchissement du barrage ce serait vraiment mieux.
    ce n est pas les moyens qui manque c est leurs bonne utilisation qui fais defaut

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 15:50, par la patrie ou la mort nous vaincrons
    En réponse à : Arrondissement 3 de Ouagadougou : Rainatou Sawadogo dresse le bilan de sa première année de gestion

    balai citoyen est devenu upc maintenant moi je ne comprends rien ou bien il s intéresse aux autres communes.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 19:13, par youlbi
    En réponse à : Arrondissement 3 de Ouagadougou : Rainatou Sawadogo dresse le bilan de sa première année de gestion

    Monsieur Fraoco.
    1- Du programme de campagne des maires d’arrondissement
    Que vaut un programme d’un maire d’arrondissement si la loi dispose que je cite :"Le maire d’arrondissement exerce certaines attributions conférées au maire de commune urbaine sur l’étendue du territoire de l’arrondissement. Il reçoit délégation de pouvoirs du maire de la commune à statut particulier, après délibération du conseil municipal (article 321 loi 055)"
    De quelles attributions s’agit-il ?
    Quelle est l’étendue de la délégation du pouvoir et quels sont les éléments délégués ? A quel moment cette délégation intervient et quelles matières doivent impérativement être déléguées ? La loi 055 ne dit rien à ce niveau ou tente une réponse très peu satisfaisante aux article 324,325 et 326 : "Article 325 :"Le maire d’arrondissement et le conseil d’arrondissement sont compétents pour toutes les affaires particulières ou spécifiques à l’arrondissement, à l’exclusion de toute matière ayant un intérêt général pour tout ou partie de la commune à statut particulier".
    Mais quelles sont ces affaires si particulières qui n’ont pas d’intérêt général dans une administration ou qui n’a pas d’externalités sur les autres arrondissements de la commune ? Ne penser donc pas que le maire central va vous donner les affaires vous permettant de mieux mobiliser les ressources propres ou externes car il est lui aussi guidé par ses propres interêt (théorie du public choice).

    2- Des coudets capable de mobiliser par soit même et par des réseaux de partenaires financiers les ressources indispensable a la mise en exécution de son programme

    On ne se développe pas en comptant sur l’aide des autres (Zeufac responsable BM Afrique)
    Les ressources propres locales ne peuvent être mobiliser que sur la base des compétences transférées aux communes. pour le cas des arrondissements. Leurs compétences émanent de ce que le maire central aurait décidé de leur donner (généralement selon loi c’est simplement l’état civil ; les services sociaux ;les régies de recettes article 324). Or comme évoqué plus haut,lui il à d’autres ambitions.
    .3- Du le budget communal
    Le budget est la traduction financière des aspirations profondes des populations. Il traduit ce qu’elles désirent et les ressources qu’elles sont prêtent a apporter (argent, forces de travail, ...) pour la réalisation de leurs besoins. Comment alors demander aux maires d’arrondissement d’aller mendier.
    Je m’arrête la pour ne pas être trop long. Je passais.Merci

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés