Environnement : Former les ressources humaines nécessaires pour faire face aux conséquences des changements climatiques

LEFASO.NET | Justine BONKOUNGOU (Stagiaire) • mercredi 2 août 2017 à 11h33min

Le ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique a procédé ce mardi 1er août 2017, au lancement de la stratégie nationale d’apprentissage sur les changements climatiques. Une stratégie dont la vision est de doter le Burkina Faso de ressources humaines qualifiées sur les changements climatiques d’ici à 2025.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Environnement : Former les ressources humaines nécessaires pour faire face aux conséquences des changements climatiques

Selon une étude du Programme national d’adaptation à la variabilité et aux changements climatiques en 2007, à l’horizon 2050 au Burkina Faso, les précipitations devraient diminuer de 7,3% et les températures connaîtront elles, une hausse de 1,7° C. Des changements qui auront des répercussions sur les secteurs de l’eau, de l’agriculture, de l’élevage et des forêts. Pour faire face aux changements climatiques et à ses effets, le Burkina Faso a adopté un Programme d’action national d’adaptation à la variabilité et aux changements climatiques.

Un programme assorti d’un Plan national d’adaptation aux changements climatiques. C’est donc pour une mise en œuvre réussie de ces plans qu’a été élaborée en collaboration avec l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche et la Coopération suisse, une stratégie nationale d’apprentissage sur les changements climatiques (SNACC). L’objectif de la stratégie est d’offrir une approche nationale systématique pour la sensibilisation, la dissémination des connaissances et le développement des compétences en matière de changement climatique. Et ce, pour qu’à « l’horizon 2025, le Burkina Faso dispose de ressources humaines qualifiées sur les changements climatiques en vue de soutenir de manière durable le processus de développement au niveau national et local. »

Pour ce faire, quatre secteurs prioritaires ont été identifiés comme devant bénéficier de cette stratégie. Il s’agit des secteurs de l’éducation, de la santé, de l’agriculture et de l’environnement.
Pour atteindre l’objectif visé par le SNACC, trois axes ont été identifiés :
• l’institutionnalisation de l’apprentissage sur les changements climatiques ;
• l’enseignement et le renforcement des capacités des différents types d’acteurs sur la problématique des changements climatiques ;
• Gouvernance de l’apprentissage sur les changements climatiques.

Selon Nestor Batio Bassière, ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, « L’option de se doter d’une stratégie nationale d’apprentissage sur les changements climatiques témoigne de la ferme volonté du gouvernement de faire face aux conséquences négatives des changements climatiques à court, moyen et long terme et de renforcer les moyens d’existence et de subsistance des populations. »

Metsi Makheta coordonnatrice résidente du système des Nations Unies au Burkina Faso a pour sa part rassureé que le Système des Nations Unies travaillera en collaboration avec les autres partenaires pour accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre de la stratégie.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés