Développement des économies locales : Les populations du Sahel à l’école de l’éducation financière

LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • mardi 1er août 2017 à 00h24min

Le Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL) a été lancé en décembre 2016 par le chef de l’Etat burkinabè, à Dori, chef-lieu de la région du Sahel. Dans le cadre de sa mise en œuvre, le secrétariat permanent pour la promotion de la microfinance a entamé des sessions de formation en « éducation financière » au profit des promoteurs d’activités génératrices de revenus et des Très petites et moyennes entreprises. C’est la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie, des finances et du développement, chargée de l’aménagement du territoire, Pauline Zouré, qui a procédé au lancement officiel de ces sessions de formation, le 28 juillet 2017, à Dori.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Développement des économies locales : Les populations du Sahel à l’école de l’éducation financière

La composante 4 du Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL) porte sur la promotion de l’inclusion financière des populations. Concrètement, il s’agit de renforcer les capacités du public cible dudit programme en commençant par la région du Sahel. C’est dans ce cadre que le secrétariat permanent pour la promotion de la microfinance organise des sessions de formation en « éducation financière » au profit des promoteurs d’activités génératrices de revenus (AGR) et des Très petites et moyennes entreprises (TPME).

L’objectif d’une éducation financière est de transmettre à l’apprenant un ensemble de connaissances et de savoir-faire lui permettant de faire des choix pertinents dans le domaine financier. Cela passe, entre autres, par la faculté de déterminer quels types de crédits et de placements sont les plus pertinents. Les vertus de l’éducation financière sont nombreuses, aussi bien pour l’individu pris isolément que pour l’ensemble de la société. Chacun peut ainsi plus facilement optimiser la gestion de ses finances personnelles et anticiper les imprévus. Evidemment, la diminution des risques d’exclusion financière permet aussi de renforcer l’intégration des plus démunis

L’objectif global des sessions de formation est de donner, aux promoteurs d’AGR et des TPME de la région du Sahel, des outils nécessaires pour une meilleure gestion de leurs activités. Ce sont 400 promoteurs soit 100 par province qui bénéficieront de la formation en éducation financière au cours de l’année 2017.

Pour marquer le démarrage effectif des sessions de formation, 50 promoteurs ont été formés dans la province du Séno du 24 au 26 juillet. Au cours des trois jours de formation, ils se sont exercés aux outils d’éducation financière à savoir : comment élaborer et gérer un budget ; les raisons et méthodes pour épargner ; les composantes de la gestion du crédit. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés