Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’âge d’un homme digne de ce nom ne devrait pas se calculer en années, mais en services rendus. Norbert Zongo» 

Vie politique burkinabè : L’ADD, un nouveau soutien au pouvoir Roch Kaboré

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Oumar OUEDRAOGO • dimanche 30 juillet 2017 à 01h13min
Vie politique burkinabè : L’ADD, un nouveau soutien au pouvoir Roch Kaboré

L’espace politique burkinabè vient d’enregistrer une nouvelle organisation dénommée « Alliance des démocrates pour le développement », ADD. Le parti a été présenté au public ce samedi, 29 juillet 2017 à Ouagadougou, à la faveur de son premier congrès statutaire. L’ADD est dirigée par l’ancien directeur général du Salon international de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO), Moussa Traoré.

C’est en mars 2016 que le parti a été officiellement reconnu. Dès cet instant, et à en croire ses géniteurs, l’ADD s’est engagée sur le terrain pour un travail d’ancrage. Ce qui lui vaut aujourd’hui une assise un plan national, à se fier aux délégations présentées des 45 provinces.

Le congrès statutaire de ce samedi qui s’est tenu dans une ambiance bon enfant, visait donc à présenter le parti à l’opinion publique nationale et internationale et à lancer ses activités. D’obédience social-démocrate, l’ADD entend donner un autre son de cloche à la vie politique nationale, avec en ligne de mire, toutes les actions qui concourent à l’incarnation des valeurs relatives à sa devise : Identité, Intégrité, Solidarité. Ici, l’on est convaincu que pour la dignité, il faut travailler. En clair, les responsables de ce nouveau-né politique estiment qu’il faut une synergie d’action autour d’un certain nombre de questions vitales pour la patrie, au-delà de la divergence de vues qui caractérise la vie politique nationale. C’est l’une des visions que le parti entend donc partager avec l’ensemble des Burkinabè.

Pour ce top départ, les petits plats ont été mis dans les grands et les responsables du parti ont eu le ‘’soutien moral’’ de leaders de partis politiques « aînés », notamment Aly Badra Ouédraogo, président du Rassemblemnt des Patriotes pour le Renouveau (RPR) et François Tambi Kaboré, président du Parti du Peuple Républicain (PPR).
C’est dans une salle pleine du Conseil burkinabè des chargeurs et caractérisée par des animations musicales et autres slogans aux allures de victoire que les participants ont, après avoir entonné l’hymne du parti, entamé les derniers travaux de cette première instance suprême du parti.

Les congressistes se sont donc penchés sur le rapport d’activités, ont pris des résolutions, définit les grandes lignes politiques et les orientations stratégiques du parti. Ils ont aussi fait un diagnostic de la situation nationale sur laquelle, il est ressorti qu’il y a d’énormes défis communs à relever pour sortir le Burkina des difficultés et le mettre sur l’émergence. Parmi les défis majeurs, la sécurité, la réconciliation nationale (ici, les responsables du parti estiment que la quête de l’unité nationale ne doit pas impliquer impunité, tout comme doit-elle se départir de la rancune pour placer au-dessus de tous, l’intérêt général du Burkina). Le troisième défi est, selon eux, d’ordre « économique et comportemental ».

De l’avis des dirigeants de l’ADD, s’unir pour faire face à ces défis constitue une exigence patriotique minimale de survie nationale. « C’est conscient de cette situation que l’ADD, au cours de ce congrès, analysera sans complaisance, la situation que traverse notre pays et adoptera des résolutions qui apporteront sa contribution à la sécurisation, à la réconciliation et à la relance économique », ont introduit les organisateurs à l’entame des travaux. Ces travaux qui se sont déroulés en ateliers et en plénière se sont soldés, entre autres, par la présentation de l’exécutif du parti, fort de 37 membres.

Le représentant des jeunes, Adama Cleopas Ouangraoua...,

Parmi les figures connues du public burkinabè, celle de l’ancien directeur général du SIAO (août 2009 à Novembre 2011), Moussa Traoré, président de l’ADD. Aussitôt pourvu de ses attributs, le tout nouveau président du nouveau parti, Moussa Traoré, a renvoyé ses ‘’ lieutenants’’ sur le terrain de ‘’combat politique’’ et pour ‘’distiller’’ les valeurs prônées par le parti. L’objectif étant également d’élargir et consolider l’assise de l’ADD dans la perspective des échéances électorales à venir.

et la représentante des Femmes, Malyata Sow, ont appelé leur frange sociale respective à la culture du civisme et à l’esprit de discernement.

« Durant deux jours, vous avez passé à la loupe, les différents chantiers qui vous ont été soumis à travers des ateliers et plénières caractérisés par des débats bien animés et enthousiastes, riches et souvent le tout caractérisé par l’esprit d’offrir le meilleur au parti et, partant, au pays », s’est réjoui le président de l’ADD, Moussa Traoré avant de dévoiler : « Nous sommes alignés derrière la majorité présidentielle, en toute connaissance de cause et en toute responsabilité. Nous connaissons le programme du président Roch Marc Christian Kaboré, nous nous retrouvons dans ce programme et nous sommes sûrs de pouvoir accompagner ce programme ».

Oumar L. Ouédraogo
oumarpro226@gmail.com
Lefaso.net

Messages

  • Vous ne serez l’homme de vous même. Quel théâtre ?

  • « Nous sommes alignés derrière la majorité présidentielle, en toute connaissance de cause et en toute responsabilité. Nous connaissons le programme du président Roch Marc Christian Kaboré, nous nous retrouvons dans ce programme et nous sommes sûrs de pouvoir accompagner ce programme ». On vous comprend, vous avez aussi faim et vous voulez manger ! Prenez et mangez mais ne nous prenez pas pour des aveugles ! Qu’est ce qu’un programme ? aucun d’entre vous ne peut répondre à cette question ! Arrêtez votre mensonge ! vous mentez !

  • Vous serez l’ombre de vous même. Même un rat vous ne pourrez pas mobiliser. Qu’elle honte

  • Une autre cellule dormante du MPP qui vient de se réveiller. Un non évènement.
    Pchrrrrrrrrrr !

  • Bonne arrivée au nouveau parti. En espérant seulement que ce ne sera pas un parti de plus comme on en voit tout le temps.
    Si j’ai un conseil à vous donner, je vous dirais de faire le tour des 13 régions du Burkina pour visiter les hôpitaux régionaux. alors je n’ai jamais compris pourquoi on ne peux pas rénover nos hôpitaux régionaux pour les rendre propres équipés et capables de traiter des maladies sérieuses et éviter les évacuations sauvages qui se terminent pour la plus part par un séjours dans un couloir de Yalgado en attendant la mort. On sait que beaucoup d’homme politiques de ce pays ont volé des milliards et sont donc multimilliardaires. Pour quoi ne pas les coincer pour qu’ils donnent une partie de leur milliards pour que l’on puisse éjecter au moins deux milliards dans chaque hôpital régional afin de l’équiper, de faire venir les spécialiste. Au fond les évacuation coûtent plus chères en argent, en ambulance en personnel et en santé. Possibilité de mourir sur la route. la dernière fois dans la région où je suis, le bébé d’un ami n’a pu être évacué faute d’oxygène dans toute les ambulance de tout un hôpital régional. on a du se designer à regarder mourir le bébé d’une semaine et d’aller ensuite l’’enterré. depuis ce jours je me suis juré que le parti qui prendra au sérieux la question de la santé de la population sera la mien. alors si vous le faites je serai votre militant.

    • Lecoco le jour que tu verras un parti prêt à rendre compte au peuple, qui voudra que l’on dise au peuple où va l’argent et donc que tu pourras interpeller pour dire qu’ont - ils des financements en général et de ceux de la santé c’est le bon parti. Si non, tout ce qui est de la mouvance mouvance mouvance ce sont des manges et tais - toi. Ils n’ont pas ni vision ni stratégie c’est celle du parti au pouvoir. Courage à ton ami, puisse DIEU lui venir en aide pour avoir un autre enfant.

  • Ah là ...on comprend aisement pourquoi l’argent du SIAO a été detourné...puis mr le président ROCKO s’est dit choqué et rien de suite.
    Ne soyez pas étonné un jour que quelqu’un sort de la foule et tire sur le président.
    Allons seulement !!!!

    • Vous dites des paroles très graves Monsieur. Je pense que ce n’est pas bien de tels propos. S’il vous plaît ne le prenez pas en mal mais vraiment vous me faites peur. Rassurez-vous je n’ai rien à voir avec le MPP encore moins avec Rock mais je suis consterné à lire vos propos.

  • Le monsieur qui est à la tête de ce nouveau Parti (ancien DG du SIAO), n’est-ce pas celui par qui est arrivé le fameux malheur des 200 millions disparus ? Si oui, ce n’est pas ingénieux de la part des membres de ce Nouveau Parti de porter un tel personnage à sa tête s’il veut qu’on le prenne au sérieux. Quant au Boss, soutien pour soutien, vous n’avez pas besoin de tels personnages dans votre entourage car leur présence à vos cotés ne fait et ne fera que ternir votre image, votre réputation. Vous n’avez vraiment pas besoin de cela en ce moment. Vivement pour ce nouveau Parti à qui nous souhaitons la "bienvenue" dans les sérails politiques du pays, nous les inviterons à redistribuer ses Cartes s’il veut être pris au sérieux. Nous, nous disons haut ce que nous pensons. Mais bien de personnes pensent pire, mais se taisent. Halte à ceux-là qui, après avoir créé des "impairs" cherchent des refuges sous la/les vestes des Boss. Politique, c’est politique, c’est vrai. Mais allons aux changements des mentalités et comportements en étant plus responsables.

  • Chasser le naturel, il revient au galop. Ils ont commencé encore à se rassembler autour du porteur de marmite comme quoi l’humidité attire les mouches. Si vous savez que vous partagez les mêmes idéaux pourquoi créer un autre parti. Allons seulement

  • De nouveaux rats dans l’arène politique vraiment dommage. Vous parlez de quel programme

  • Le Tube digestif quand tu nous tient. Un autre non évènement. Vous serrez l’ombre de vous même !

  • Voici un parti politique "GARIBOU" qui suit le vent, telle une feuille morte. Donc ce parti n’a aucune ambition politique à part faire du griotisme pour le MPP. En plus c’est quel PNDES même ils soutiennent ? Quelque chose qui n’a même pas débuté...

  • Bonsoir à tous ; bon vent à ce nouveau parti : Ce que je remarque ,c’est que les internautes devraient s’attarder sur leur programme ; la vision du parti pour le peuple ; Quand certains disent que s’est pour manger ou encore un travail du MPP, je crois qu’ils s’acharnent pour démobiliser la troupe. Regarder sur le terrain à Madjoari dans la Kompienga où les conseillers MPP et UPC ont fait une alliance contre le NTD, ou encore aux votent de la loi sur les PPP certains députés de l’opposition sont restés.... et les exemples sont nombreux dans le pays. Donc la souveraineté appartient aux peuple dans les urnes. Soyez vigilants dans vos analyses ; les gens ne suivent plus aveuglement les choses. ils sont libres et bon courage à eux.

  • "Il y aura bientôt une nouvelle insurrection au Burkina Faso. Il y aura une deuxième révolution au Burkina Faso. Et cette fois ci ce sera la bonne. Blaise Compaoré a pu franchir la frontière, mais nous risquons de ne même pas avoir le temps de quitter nos villas cossues" Ces propos que l´on attribue à une ponte du MPP (par aigreur ou par réalisme) résument à eux seuls, le malaise social dont tous les Burkinabè sont victimes. Des frais de mission injustifiés. Des ministres fainéants. Des gens qui se construisent des villas à plusieurs milliards. Des malades mentaux qui s´accrochent au pouvoir et parlent mal. Des cadavres qui ne veulent pas prendre leur retraite politique. Seul le léger sifflement de la cocotte minute chauffé à plomb...se fait doucement entendre. Ca risque de péter ou d´exploser.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Front patriotique pour le renouveau (FPR) : Un point de presse à Djibo pour encourager les populations locales (1)
Situation nationale : « Leur PNDES n’est qu’un fiasco, un pétard mouillé », mate Eddie Komboïgo
Situation nationale : Les universitaires et experts associés affiliés au MPP se penchent sur le défi sécuritaire au Burkina
Rentrée politique du CDP : Des ovations nourries pour l’ancien président, Blaise Compaoré
CDP : Une rentrée politique, de grands défis en face !
Audience parlementaire : Alassane Bala Sakandé reçoit une délégation de généticiens burkinabè
Hausse du prix du carburant : Le pouvoir du MPP fait payer aux Burkinabè ses propres erreurs de gestion, selon l’opposition
Politique : « Celui qui a remporté la guerre est celui qui détermine les conditions de la paix » (Boubacar Sannou du CDP)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé désigné président de l’Union parlementaire africaine
Assemblée nationale : Le Balai citoyen présente son nouveau projet à Bala Sakandé
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »
15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) : Rendez-vous à Kaya du 15 au 17 novembre 2018
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés