Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

dimanche 30 juillet 2017 à 01h00min

Jeudi 27 juin 2017, à la bourse du travail, le Syndicat Autonome des Agents du Trésor du Burkina (SATB) et le Syndicat National des Agents des Impôts et du Domaine (SNAID), ont décidé de mettre leurs forces ensemble. A travers une conférence de presse conjointe, ils ont fait le point de situation qui prévaut au sein de leurs corporations respectives.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grèves au ministère burkinabè des finances :  Le SATB et le SNAID sur un Front commun

La conférence de presse a commencé par un rappel des actions de la semaine écoulée. En effet, la semaine du 17 au 21 juillet 2017, a été marquée par des luttes communes du SATB et du SNAID. A travers des assemblées générales (pour faire le point de la mise en œuvre des protocoles d’accord signés avec le gouvernement en début avril pour le SNAID et en fin mai pour le SATB). Et un mot d’ordre conjoint de sit-in sur toute l’étendue du territoire du 18 au 21 juillet 2017. Selon les deux organisations syndicales, « pour dire non à la remise en cause des accords du protocole ».

Entre avril pour d’autres et mai pour certains, des actions ont été menées dans le but d’interpeller le gouvernement quant à la mise en œuvre de ce protocole. Il y a eu entre autres des audiences, des rencontres de travail, des appels téléphoniques, des correspondances et la mise en place d’un comité de suivi avec les autorités.

Mais, selon toujours les deux syndicats, les DG des impôts et du Trésor auraient refusé de procéder à la relecture de l’Arrêté portant répartition des Fonds communs (qui pour eux comporte des insuffisances tant au niveau de la transparence qu’au niveau de l’équité et de la justice). Malgré l’engagement pris par le Gouvernement de le faire avant le 30 juin. Le SG du SNAID : « nous dénonçons une décision unilatérale, illégale et injuste de madame le ministre des finances de faire payer le Fonds commun du 1er trimestre de 2017 sur la base d’une circulaire en lieu et place des Arrêtés et l’instrumentalisation des groupuscules dans les deux directions afin d’invoquer une fameuse absence de consensus ».

Ils continuent dans leur déballage en citant la sortie du gouvernement sur les chaines nationales le 16 juillet qu’ils considèrent comme une menace. Le déploiement de la Police Nationale dans les Directions pour empêcher selon eux la tenue des sit-in pour pousser les travailleurs à l’affrontement dans le but de mieux réprimer. Ce qui a poussé à la délocalisation des sit-in à la bourse du travail.

Le SNAID dénonce aussi la tentative de porter atteinte à la vie de militants le 18 juillet à la DGI. Aussi, il déplore que les DG aient demandé des lettres d’explications aux absents aux postes pendant la période de sit-in.

Les deux syndicats disent avoir suspendu les mots d’ordre de sit-in le vendredi 21 juillet dans le but de réaffirmer leur disposition à dialoguer. Après la suspension, deux correspondances ont été envoyées au premier ministre. Une lettre ouverte le 19 juillet et une demande d’audience le 20 juillet. Toutes deux sont restées sans réponse, précisent-ils.

A la fin de la conférence de presse, ils ont ajouté que leurs plateformes revendicatives ne tournent pas autour du Fonds commun. Mais quand on leur pose la question de savoir s’ils seront favorables à une éventuelle suppression de cet avantage qu’est le Fonds commun, l’homme au chapeau rouge est clair, sa réponse est « NON ».

Quand on demande pourquoi le protocole d’accord obtenu avec le gouvernement n’a pas été communiqué à la presse, ils répondent que ce n’est pas à eux de diffuser cette convention.

Ernestine W. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 juillet à 08:32, par truth
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    Vous etes des bandes de pilleurs des ressources de l’État et a force de tirer voracement sur la corde et de manière radicale vous finirez par ouvrir l’ oeil aux autres valereux fonctionnaires qui reclameront d’énormes avantages à leur tour ; sinon qu’ils perdront le sens du sacrifice du fait que nul n’est recruté pour demeurer dans la misère. J’en appelle alors au sens de responsabilité de l’État afin que reigne l’ équité dans la fonction publique ; condition nécessaire a sa propre survie.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 12:28, par tab
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    Vous énervez les gens à la fin. Vous emmerdez la nation entière. Merci de ne plus faire cas de vos problèmes. Et merde au gouverne-ment dans cette affaire de non divulgation des points de satisfaction.

    Répondre à ce message

    • Le 31 juillet à 09:17, par leganga
      En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

      monsieur l’internote numero1 , vous faites parti des espèces en voie de disparition car vous votre jalousie a l’allure de sorcelerie et si toute fois vous estimez que ces agents en demande trop, la meilleur façon de vous pleindre c’est de comprendre que la cours de l’ENAREF fait 3 portes de 2 batans et 2 portillons, soit 8 portes au total, si tu a Coeur.

      Répondre à ce message

      • Le 31 juillet à 21:10, par Truth
        En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

        Mon cher Leganga, je suis convaincu que vous êtes loin d’être des plus méritants du pays des hommes intègres. Pour vous en rendre compte, jeter un coups d’œil du côté du temple du savoir où des assistants et maîtres assistants végètent dans la débrouille. je suis exclusivement animé d’esprit d’équité et de justice sociales que par les querelles égoïstes, egocentristes et bassement alimentaires qui vous excitent. Je vous prie de retenir et pour de bon, que je gagne honnêtement et fièrement mon pain bien que relevant de la fonction publique.

        Répondre à ce message

    • Le 31 juillet à 09:20, par lavipère
      En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

      Je valide. merde aux agents des impôts et à leur fond commun. Merde au gouvernement irresponsable. vous vous avez le pain et vous réclamer le beurre. il faudra que le gouvernement réexamine les conditions dans lesquelles ces voleurs ont étés recrutés dans la fonction publique. C’est sur que beaucoup d’entre eux leur diplôme n’est pas authentique. Vous croyez que vous mériter plus que les autres fonctionnaires de la fonction publique ?

      Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 12:52, par Manu
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    Le fonds commun est du vol. Des pénalités à distribuer au départ, vous êtes là, aujourd’hui à pillier les ressources de l’État pour vous payer un autre salaire en plus de ce dont vous avez déjà droit.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 13:03, par Olinàs on
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    Je Propose la suspension de cette bande qui se cache derrière les syndicats pour saper les efforts de développement. Une suspension d’au moins un an de la fonction publique. Quant au fonds commun, il doit revenir à tous les travailleurs. Chacun a son niveau est un maillon essentiel dans la mobilisation des ressources et surtout un acteur clé du développement et à ce titre, tous que nous sommes méritons ce type d’encouragement. Oc

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 14:06, par TRAORE Souleymane
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    Si ces grèves continuent, c’est parce que certains croient que leur travail est plus que pour les autres et qu’ils doivent avoir plus que les autres ; en plus on a un gouvernement molasson, peut être mouillé ; la solution est simple mais il faudra du courage pour l’appliquer : on fait une reforme dans le sens de l’équité des salaires, pour qu’une catégorie A des impots par exemple ne gagne pas plus qu’une catégorie A de l’enseignement ou d’un autre métier et celui qui ne veut pas dégage de la fonction publique. Si cela n’est pas fait, je ne soutiendrai ni les grévistes ni le gouvernement ; par ailleurs, je préviens l’U.A.S avec ses soutiens bidons ; si elle se préoccupe du sort des travailleurs, qu’elle lutte d’abord pour une équité des salaires ; comment peut-elle soutenir les travailleurs des impots alors qu’une catégorie B des impots gagnent plus qu’une catégorie A d’un autre domaine. En fin je préviens le SNESS, le SYNTHER et le SYNSHA que si le gouvernement n’applique pas cette réforme allant dans le sens de l’équité des salaires, nos mouvements devront être sans pitié ; c’est quel pays ou l’on agit comme si les trésors étaient alimentés par de l’argent qu’on a coupé des tetes des papas de certains. Chaque fois le gouvernement satisfait les evendications des autres et quand il s’agit de l’enseignement et de la santé ont dit qu’on est trop nombreux ; A suivre......

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 18:15, par sonny
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    POUR MOI ET ? POUR LE PEUPLE LES AGENTS DU MINISTERES DE FINANCES ET
    TRESOR SONT TOUS A VIRER ?CE SONT DES PILLEURS DES MAIGRES BIEZN DE L ?ETAT ET DU PEUPLE ...LE PREMIER MINISTRE DOIT TENIR BON ...ILS FONT LA HONTE DU PAYS TOUT ENTIER ///NOUS DEMANDONS LEURS LICENCEMENTS ET DANS L ?IMMEDIAT...

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 18:19, par sonny
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    CELUI QUI VEUT S ?ENRICHIR VA DANS LE PRIVEE OU CREE SA PROPRE ENTRPRISE ///VOUS N ?AVEZ PAS LE DROIT DE PRENDRE LE PEUPLE EN OTAGE ?NI EXIGER DES AVANTAGES QUI RUINENT L ?ECONOMIE DU PAYS ???

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 18:25, par KOBINABA
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    Si vous ne faites pas attention vous riquez de vous mettre a dos le peuple Burkinabe.Ne vous laissez pas griser par les succes que vous avez deja engranger.Apprenez aussi a vous exprimer avec respect et courtoisie meme si bcp de gens pensent vous etes des D......!

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 20:58, par Marie
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    "Le type au chapeau rouge" !!! Morte de rire !
    un conseil, si vous le permettez, Monsieur, quand on choisi de porter un chapeau surtout dans une salle, il faut avoir du style et le matcher avec la tenue. Au risque de paraître pour un Dandy sans style.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 08:00, par l’Orgeuil
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    Ce que monsieur truth ignore certainement, c’est que le malheur des financiers ne fera certainement pas son bonheur à moins qu’il ne démontre qu’il a une propension particulière l’amenant à se complaire dans le malheur des autres ! Si vous êtes travailleurs de la fonction publique ou non, vous vendez votre force de travaille à votre employeur et il vous appartient de vous organiser, et les textes le prévoient, afin d’appuyer vos revendications professionnelles ; c’est simplement cela le sens de la vie. En optant de ne pas lutter, vous n’améliorerez jamais vos conditions de travail et cela impactera certainement votre rendement dans votre lieu de travail et du coup, vous rendez votre structure non performante et dès lors votre structure handicapera à sa manière le developpement de tout le pays !Donc....

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 08:46, par RAZCOOL
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    Tout le monde peut devenir "journaliste" mais tout le monde ne peut pas devenir financier.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 08:47, par l’intègre
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    Si vous ne voulez pas nous donner le contenu de votre protocole. Donc, ne nous prenez pas témoin. Allez-y voir ceux avec qui vous avez complotez et foutez nous la paix. Toutes les compromissions se paient tôt ou tard selon Nobert ZONGO.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 09:12, par DOS
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    un proverbe dit que lorsqu’on veut tuer son chien, on l’accuse de rage. mais si le chien lui même vient dire à son maître " j’ai la rage" . on voulais dissoudre le RSP et on ne savait pas par ou commencer. le RSP lui même a donné la solution en faisant le coup d’état. vous êtes sur la même lancé les gens du trésor. même si l’homme au chapeau rouge a répondu non, la contre réponse la vraie sera Oui à la suppression du fameux fonds

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 09:57, par serge
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    Les deux dg doivent être des mains invisibles de sabotage du pnds si cher au peuple. Il faut qu’on soit vigilant. Je ne peux pas comprendre que pour des raisons aussi internes ils empêchent le pays de fonctionner normalement pendant des semaines sous prétexte de protéger leurs protégés. Mais que MINEFID les suivent aveuglément, c’est ce qui est aberration. Je propose qu’elle mette de coté et les syndicats qui peuvent aussi être manipules, et les dg pour discuter directement avec le personnel des deux régies. Et ce qui aura été sorti s’imposera a tout le monde afin qu’on n’en finisse. Le pays a besoin d’avancer. Merde alors !

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 11:01, par xmen1er
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    Bernard BOUGMA a clairement souligné le problème sur la RTB le wenkend passé. les DG du Trésor et des Impôts ne veulent pas qu’on touche à leur part de responsabilité. ils veulent toujours la part du Lion. ils sont chacun à l’indice 100 pendant que certains sont à l’indice 6. Donc il se cassent derrière le débat sur une part spécifique que le syndicat veut introduire, instrumentalisent les agents d’appui, aident ces derniers à créer un syndicat en une semaine, et continuent d’appliquer les anciens textes juste parce qu’ils ont des prêts bancaires sur le fonds commun. j’ai honte du DG gloutons des impôts et du trésor qui font tout pour mettre le pays en retard.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 11:38, par DEp
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    il n’appartient pas au gouvernement de diffuser les points d’accord du protocole. le trophée est toujours présenter par le vainqueur donc aux travailleurs qui ont eu gain de cause. Dans tout ça la que pensent ceux qui n’ont pas de fonds communs ou de treizième mois et qui sont travailleurs a la fonction publique comme eux.
    Ya bocou de chômeurs qui attendent toucher les maigres salaires des revendicateurs que le gouvernement tardent a remercier. Y en a marre la.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 12:28, par Zas
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    Arrêtez de vouloir prendre les gens à témoin dans votre sorcellerie là ! C’est vous qui tapez votre tam-tam et c’est vous seuls qui dansez. Alors allez voir ailleurs bandes de mafieux.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 13:03, par xmen1er
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    Bernard BOUGMA a clairement souligné le problème sur la RTB le wenkend passé. les DG du Trésor et des Impôts ne veulent pas qu’on touche à leur part de responsabilité. ils veulent toujours la part du Lion. ils sont chacun à l’indice 100 pendant que certains sont à l’indice 6. Donc il se cassent derrière le débat sur une part spécifique que le syndicat veut introduire, instrumentalisent les agents d’appui, aident ces derniers à créer un syndicat en une semaine, et continuent d’appliquer les anciens textes juste parce qu’ils ont des prêts bancaires sur le fonds commun. j’ai honte du DG gloutons des impôts et du trésor qui font tout pour mettre le pays en retard.

    Répondre à ce message

    • Le 31 juillet à 15:43, par liberté d’expression
      En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

      Pour moi,si Etat ose satisfaire le point sur les fonds communs.il na qu’a également ouvrir le concours à tous les agents de la fonctions publiques.car il nya pas de raison kon ameliore les conditions de certains pendant que d’autres s’assient pour régarder ,ces injuste nous sommes les enfants d’une même mère qui est le Burkina.si n’ya pa assez de moyens pour etendre le fond commun à tous les agents ,kon donne la possibilité d’avoir le fond commun par le mérite.Alors ouvrez le concours seulement.Les agents du MINEFID se rendront compte kils ne sont pas aussi intelligent quils le croient.

      Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 21:20, par bark biiga
    En réponse à : Grèves au ministère burkinabè des finances : Le SATB et le SNAID sur un Front commun

    svp soyez un peu humaniste.vous piller et vous voulez maintenant la carte blanche du pillage.merde a vous !!! il faut que le gouvernement prend ses responsabilité pour mettre ces pilleurs de fond hor d’etat de nuir en suprimant tout simplement le fond commun

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés