La solution pour la diaspora burkinabé de France

Communiqué • lundi 31 juillet 2017 à 06h38min

Coris Bank International a noué un partenariat avec la BdE(Banque de vos transferts).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
La solution pour la diaspora burkinabé de France

Ce partenariat permet à la banque autrement d’offrir à la diaspora Burkinabè vivant en France les services de :

-  Ouverture de comptes ;
-  Mise à disposition de fonds ;
-  Approvisionnement de compte Coris via la carte bancaire à travers la plateforme www.bdecash.com

Pour tout besoin de transferts d’argent en ligne, la tarification dans le cadre de ce partenariat est la suivante :

TRANCHE EN EURO

FRAIS EN EUROS

1-500

6

501-2000

8

2001-3000

10

3001-7500

15

 

Pour toute information complémentaire contactez-nous :

-  BURKINA FASO au + 22670 21 83 16 / +226 78 27 0087 E-mail : diaspora@coris-bank.com ; site web : www.coris-bank.com

-  FRANCE : au +33 9 61 28 96 04 / + 33 1 40 05 69 01 E-mail : contact@bdecash.com ; site web : http://www.bdecash.com/pays/0bf.html

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 31 juillet à 08:15, par Bayiiri
    En réponse à : La solution pour la diaspora burkinabé de France

    J’espère que vous n’allez pas nous jouer un tours à la Ecobank. J’ai viré des sous sur mon compte Ecobank pour mes travaux à Ouaga 2000. J’ai négocié fort un mois de congé et je suis rentré. Une fois à Ouaga surprise, mon compte est bloqué par le gestionnaire au motif qu’ils doit faire un contrôle.
    Ils m’ont demandé de descente ma culotte :
    - bulletin de paie (annuellement mon épouse et moi avons plus de 5 fois le montant viré)
    - titre de séjour (j’ai présenté mon passeport Français, celui de mon épouse et de mes enfants)
    - pourquoi je suis en France (J’ai présenté le diplômes de mon école d’ingénieurs à Lyon)
    - plein de questions à la cons

    Entre temps, je n’avais même plus un rond, il fallu que mon épouse m’envoie des western union pour pouvoir vivre.

    Résultat j’ai passé un mois à faire des allez retours entre la maison de mes parents et Ecobank. Ils ont débloqué mon compte 2 jours avant mon retours en France sans avoir mené aucune recherche. Je dis bien aucune recherche, ils avait même égaré les photocopies de mes documents (passeport, bulletin de paie etc...)

    Résultat, j’ai mobilisé l’architecte, les techniciens, les manœuvres pour rien et pire c’est que j’ai perdu 1 mois de congé que j’aurai pu revendre à mon employeur à au moins 400€ par jours soit 8000€ pour les 20 jours ouvré que j’ai pris.

    Franchement, depuis cette épisode je rentre avec mon cash en poche. Je sais qu’il ne faut pas voyager avec plus de 10 000€ en poche, mais je préfère prendre le risque.

    Si votre service est intéressant, pourquoi pas, à un jour peu être.

    Répondre à ce message

    • Le 31 juillet à 16:16, par Burkin
      En réponse à : La solution pour la diaspora burkinabé de France

      J’ai subi un truc pareil mais moins que ton cas avec Ecobank aussi. Je devais voyager à l’exterieur pour un mariage, je suis passé par le service de transfert d’argent de Ecobank pour envoyer l’argent des festivité. Je vous assure que le jour de mon voyage à 3 heures de mon vol l’argent on m’informe depuis l’étranger que l’argent n’est pas arrivé. Le motif blocage pour non validation. J’ai du repartir a la banque pour repondre a des questions à la con avant de leur faire comprendre que risquait de rater mon vol.
      La derniere fois aussi j’ai transferé de l’argent sur la carte visa ecobank d’un ami en voyage. Le monsieur est revenu au pays avant meme que l’argent soit deposé sur son compte visa. Methodes qui ne ressemblent pourtant pas aux ambitions de Ecobank.

      Répondre à ce message

    • Le 31 juillet à 17:08, par John
      En réponse à : La solution pour la diaspora burkinabé de France

      Fallait vous renseigner à l’avance... ce n’est ni nouveau, ni de la mauvaise fois de la part de la banque. Les transferts de fonds internationaux au delà d’un certain montant sous prétexte de contrôles subissent tous ce même sort !!!

      Répondre à ce message

      • Le 1er août à 08:53, par Bayiiri
        En réponse à : La solution pour la diaspora burkinabé de France

        Bonjour John,
        Je suis parfaitement d’accord avec toi qu’il faut contrôler les transferts d’argent internationaux.
        Seulement dans mon cas le virement a été émis depuis mon compte BNPParis France vers mon compte Ecobank et ceux plus d’un mois avant mon départ pour Ouaga. Ils ont donc largement eux le temps pour faire les enquêtes dont ils ont besoin. En plus, une fois que j’étais à Ouaga, ils n’ont pas besoin d’un mois pour de telles vérifications. D’où vient-il qu’ils veulent savoir pourquoi je suis en France ? C’est ma vie, je réside où bon me semble.
        La cerise sur la bêtise est qu’ILS N’ONT FAIT AUCUNE VERIFICATION.
        J’ai expliqué ma mésaventure à mon conseillère BNP ici en France : elle n’en revenait pas, c’était la première fois qu’elle entend des sottises pareils. Elle m’a donc proposée une option (3€/mois) sur ma carte carte visa tout en me disant (avec le sourire aux lèvres) que j’aurai qu’à me rendre au guichets Visa d’ECOBANK retirer mes sous sur mon compte en France pendant qu’ils sont à l’intérieur entrain de frustrer d’autres clients.
        Cette proposition m’a permis d’imaginer l’avenir de certaines de nos banques. Elle est comme celle d’Air Afrique, trop d’employé zéllés qui se sont retrouvé du jour au lendemain au chômage (suicide, divorce etc..) et tous les clients engloutis par Air France.
        On peut critiquer les occidentaux, mais il faut reconnaitre qu’ils sont en général professionnel. Quand je prends Air France et que je vois le capitaine de bord à la passerelle du toboggan pour accueillir les clients (avec sourire), je comprends pourquoi Air Afrique n’aurai pas pu exister.
        J’ai pas le temps pour te décrire l’inconduite de mon Gestionnaire de compte Ecobank, mais en résumé c’est quelqu’un qui est entrain de scier la branche sur laquelle lui et ses collègues son assis.

        Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 08:20, par Le Zongale
    En réponse à : La solution pour la diaspora burkinabé de France

    Information trop lapidaire. Il faut quand même présenter BdE ! C’est une banque, une société de transfert de fonds etc. Certes on me dira que ça s’adresse à la dispora qui sait de quelle structure il s’agit. Mais et pour nous nationaux qui pourrions faire des transactions vers la France avec les facilités ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 13:34, par Moi Meme
    En réponse à : La solution pour la diaspora burkinabé de France

    Vivement la meme chose au Canada.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés