Programme TIC au Faso : Pendant 72h, Tougan va baigner dans le numérique

LEFASO.NET | Herman Frédéric BASSOLE • samedi 29 juillet 2017 à 01h23min

C’est parti pour la 8e édition de la Foire internationale de l’informatique et de la technologie de Tougan. Le ton de cet événement qui se déroule du 28 au 30 juillet 2017 a été donné par le conseiller technique de Mme le ministre du développement de l’économie numérique et des postes, Abdoul Malick Traoré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Programme TIC au Faso : Pendant 72h, Tougan va baigner dans le numérique

Pour la 8e année consécutive, Tougan, chef-lieu de la province du Sourou, est sous les feux de la rampe. Managers d’entreprises, responsables administratifs et geeks y convergent pour vivre en live la Foire internationale de l’informatique et de la technologie, l’une des activités majeures du programme TIC au Faso (ex-TIC à Tougan). Du 28 au 30 juillet, les différents acteurs discuteront, noueront des contacts et mèneront notamment la réflexion sur le thème « Rôle de l’informatique et de la technologie dans les activités économiques en milieu rural ». L’événement est placé sous le parrainage du Directeur général de l’Agence nationale de promotion des TIC (ANPTIC), Guibougnan Folané, et le président de l’Association des régions du Burkina Faso (ARBF), Eric Tiemtoré.

La ténacité du promoteur reconnue

JPEG - 189.1 ko
Wagnin Zerbo, promoteur de la FITT

« Bravo », a lancé le maire de la commune de Tougan, Edouard Zerbo, à l’endroit du promoteur de cette foire, Wayin Zerbo, qui contre vents et marées a tenu une fois de plus son pari malgré l’absence de sponsors. Cette ténacité a été également reconnue par les différents intervenants qui se sont succédé à la tribune. Pour eux, l’ambition du Programme TIC au Faso est assez noble car il permet de réduire la fracture numérique entre les zones urbaines et celles rurales, en permettant aux populations des coins et recoins du Burkina Faso d’intégrer les technologies de l’information et de la communication dans leur quotidien et d’améliorer le rendement de leurs affaires.

Des exposants de toute sorte

JPEG - 132.2 ko
Ici les officiels visitent le stand tenu par Traoré Ben Abdoul Idriss

Après le discours d’ouverture officielle prononcé par le conseiller technique représentant Mme le ministre du développement de l’économie numérique et des postes, place à la coupure de ruban suivie de la visite des stands au centre de lecture et d’animation culturelle (CELPAC). On y retrouve plusieurs exposants qui sont notamment à leur première participation. Traoré Ben Abdoul Idriss du service général de la vente des matériels informatiques est l’un d’eux. Il commercialise des lampes anti-délestage. Facile d’utilisation, ces lampes à l’en croire, se chargent quand il y a un délestage et restent allumées pendant 3h à 5h selon le type de lampe. « Les lampes rondes ont une durée de vie de cinq ans et les 0.60 ou 1.20 une durée de vie de dix ans à condition de les allumer tout au plus huit heures par jour », a-t-il indiqué.

PNG - 281.1 ko
Issiaka Ballo, invité du Mali

Il y a également des exposants qui ne sont pas leur premier coup d’essai à la foire. Pour la deuxième année consécutive, Adam’s vision service, une entreprise implantée à Tougan est au rendez-vous. Elle y présente des ordinateurs, routeurs WIFI, clé de connexion et du matériel électroménager. Contrairement à l’année dernière, l’exposant Zala Gaoussou trouve que l’organisation de la foire s’est nettement améliorée. Le seul bémol, selon lui, c’est le faible engouement des habitants de la ville de Tougan. Pour se faire, il a invité les organisateurs à miser davantage sur la communication de l’événement.

L’homme du révolutionne le Bambara ou Bamanankan

JPEG - 112.4 ko
Lionel Ilboudo lors de la présentation du Raspberry à la rencontre commerciale

Le FITT 2017, c’est aussi des invités venus de la Côte-d’Ivoire, du Cameroun et du Mali. Le Malien Issiaka Ballo est professeur de langues, traducteur interprète trilingue (bambara-anglais-français). Il est également le promoteur d’un réseau social en bambara dénommé « Bataki » disponible à l’adresse www.bataki.fakan.ml , et d’un site encyclopédique « Fakan » en bambara. Durant la foire, l’homme de langues compte présenter ses deux applications disponibles sur le Play store et parler d’autres logiciels notamment « Kalimu » pour le traitement des textes dans les neuf langues du Mali et le calendrier-agenda électronique « Teduk » qui permet à l’utilisateur de consulter les dates d’éclipses lunaires, solaires et les dates de l’an 1582 à l’an 10 000. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés