Protection civile : Poser le geste qui sauve, un des combats de l’association Afric’Act

mardi 25 juillet 2017 à 00h18min

Quels sont les premiers reflexes qu’il faut avoir face à une personne victime d’un accident ? Beaucoup de gens l’ignorent en réalité. Pour y remédier Afric’Act avec ses partenaires, grâce à l’accompagnement de la Brigade nationale de Sapeurs-pompiers (BNSP) a organisé une formation en secourisme les samedi 22 et dimanche 23 juillet 2017, à l’Institut de formation Québec-Afrique à Ouagadougou, au profit des jeunes de divers secteurs.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Protection civile : Poser le geste qui sauve, un des combats de l’association Afric’Act

Beaucoup de gens meurent par manque d’aide adéquate au moment où ils en ont le plus besoin, lors d’un accident (circulation, travail). La protection civile étant l’affaire de tous, venir en aide à une personne victime d’un accident quelconque, en attendant les secours requiert une certaine habileté que beaucoup méconnaissent. Il faut savoir hiérarchiser les actes, poser le geste qui sauve en minimisant ou en supprimant complètement le danger pour assurer la protection du sauveteur, de la victime et des autres. C’est en ce sens que Afric’Act en partenariat avec l’ONG ASFADE (Association de solidarité France-Afrique pour le développement et l’emploi) et l’Institut de formation Québec-Afrique, ont initié cette formation de 48h pour une cinquantaine de jeunes.

Lamoussa Yaméogo, Président d’Afric’Act pense que de plus en plus, les accidents sont légion dans nos contrées. Quoi de plus normal que de permettre à certaines personnes de s’outiller pour parer à plus urgent en attendant l’arrivée des secours habilités à faire ce travail. « Sauver des vies est un devoir de tous et c’est tout le mérite que nous avions souhaité donner aux différents participants. Nous voulons qu’ils cessent d’être des observateurs mais des citoyens actifs qui participent à être utiles », a-t-il confié. Pour toucher plusieurs secteurs, les participants sont venus de plusieurs horizons : élèves, étudiants, chefs d’entreprises, responsables d’établissements ainsi que des volontaires de la sécurité routière.

C’est avec attention que l’étudiant en Transport et logistique Soufiane Ouédraogo compte suivre ces modules dispensés par les experts de la BNSP en protection civile. Il n’aura plus la même attitude, ni le même regard lorsqu’il apercevra un accident de la circulation car conscient qu’il peut de par son action sauver des vies. Il recommande à ceux qui ne le savent pas, s’ils sont témoins d’un accident de la circulation, de dépasser l’accident, pour permettre à ceux qui viennent de mieux apprécier le danger. Vérifier si possible si les occupants du véhicule sont conscients, éliminer le danger en s’assurant que le moteur du véhicule est en arrêt, alerter les secours et baliser la zone pour prévenir les autres usagers de l’accident.

Afri’Act est une association qui a vu le jour en 2015. Depuis sa création, elle intervient dans les secteurs de la culture, de l’éducation et du développement de l’entreprenariat. Avec un accent particulier sur la formation des jeunes afin de faciliter le transfert de compétences entre jeunes africains et ceux de la diaspora.

Représentée aux Etats-Unis, au Sénégal et en Russie, Afric’Act compte, d’ici la prochaine rentrée scolaire, éditer des brochures qui vont inciter les élèves et étudiants à une meilleure prise en compte du civisme et de la citoyenneté dans leur quotidien.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 juillet à 10:38, par KALIPE Edem Fontaine
    En réponse à : Protection civile : Poser le geste qui sauve, un des combats de l’association Afric’Act

    J’ai trouvé l’article et son contenu très intéressant. Il est vrai que dans nos villes les accidents sont au quotidien, et de telle initiative pour permettre à la jeunesse d’avoir des réflexe plus bénéfique face à ce genre de situation est à applaudir et surtout à encourager. En tant que jeune de cette ville, je remercie les prompteurs et les formateurs pour cette belle interpellation à la prise de conscience et au réveille de mentalité. Sauver des vie est un acte civique et un devoir humain.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés