Travaux à haute intensité de main d’œuvre à Ouahigouya : Des femmes rejettent un recrutement de la mairie

LEFASO.NET | Par Yann Nikièma • mardi 25 juillet 2017 à 01h18min

Suite à un recrutement dans le cadre du projet de Haute Intensité de Main d’Œuvre (HIMO) pour le compte de la commune de Ouahigouya le weekend dernier, plusieurs centaines de femmes ont manifesté ce lundi 24 juillet 2017 leur mécontentement. Face à la pression, Boureima Basile Ouédraogo, bourgmestre de la ville, a annulé ledit recrutement.

Travaux à haute intensité de main d’œuvre à Ouahigouya : Des femmes rejettent un recrutement de la mairie

Elles étaient plusieurs centaines à converger vers la mairie à la suite du recrutement HIMO pour le compte de la mairie qui s’est déroulé à la maison des jeunes et de la Culture de Ouahigouya le weekend dernier. Les femmes ayant pris part au recrutement et qui n’ont pas été retenues ont dénoncé le mode de recrutement qu’elles ont qualifié de « mafieux. »

Ce sont des femmes visiblement remontées, déterminées à se faire entendre qui ont été à la rencontre de Boureima Basile Ouédraogo, maire de Ouahigouya. Pour les femmes, l’équipe de la mairie qui a organisé le recrutement n’a pas été à la hauteur de la tâche qui lui a été confiée. En effet, elles accusent les recruteurs d’avoir trainé avec les inscriptions (deux semaines), ce qui, selon elles, a favorisé le développement d’une certaine corruption dans les secteurs de la ville.

Par rapport au tirage qui a eu lieu en fin de semaine dernière, les mécontentes s’insurgent contre le manque de transparence et annoncent par la même occasion que seulement 13 femmes ont été retenues sur un total de 300 postes à pourvoir. Fatimata Ouédraogo, porte-parole des manifestantes va plus loin en indiquant qu’elle connait des femmes qui n’ont pas pris part au tirage et qui sont admises, ce qui de son point de vue dénote de la « magouille » dans le recrutement. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Messages

  • Braves femmes ! C’est connu, ce sont des méthodes de Gorba, votre mari ou fils là ! c’est ce qu’il faisait semble-til pour certains concours...Vraiment ! Le même cas a eu lieu dans le centre est dans certaines mairies du Kourittenga les années passées. Courage a vous ! seule la lutte paie

  • Qu’est-ce que ces femmes croyaient ? Ils vont octroyer les postes aux militants de base en première position...

    • Et on parle d’incivisme grandissant au Burkina ! NON !
      Très souvent, il y a juste des populations, qui refusent de se coucher face à l’arbitraire.

  • BRAVO !
    Seul la lutte libère. Tanpis pour les peuples moutons. Les Dirigeants sont formatés dans un système qui n’arrange pas le peuple. Il faut que dans chaque localité les populations exigent leur implication dans la gestion de la chose commune ; et ne plus laissé les affaires du peuple dans les mains des groupes mafieux que nous voyons.
    Les populations doivent prendre conscience du tort qu’elles subissent par la faute et l’incompétence des dirigeants.
    VIVE LES POPULATIONS QUI SE BATTENT POUR LA JUSTICE ET L’ÉQUITÉ.

  • Bravo mesdames pour votre persévérance courageuse de dénoncer la corruption à ciel ouvert par des décideurs de pacotille qui veulent utiliser leurs maîtresses pour des emplois fictifs. Votre action doit s’étendre sur toute l’étendue du territoire pour prouver le laxisme du RENLAC-LC dans les bureaux climatisés que sur le terrain.

  • Soutien totale à ces femmes qui acceptent de se battre contre l’injustice et la corruption. Vous montrez à la face du peuple que le clientélisme ne va plus prospérer au Yatenga. Restez vigilantes car les discours et les fausses promesses peuvent vous endormir.

  • c’est sûr qu’on voulait faire passer des militants et militantes du MPP au détriment de celles qui veulent réellement faire le travail.Continuer seulement.Vous êtes dans politique pour casser l’opposition, dans les syndicats, dans les communes avec des motions de censure contre vos propres maires,dans les scandales de corruption et aussi dans un processus de blanchiment de vos milliards volés depuis 27 ans au peuple à travers votre PPP.De toutes les façon 2020 est à côté.Ne pensez surtout plus à un coup KO.

  • Très belle réaction des femmes. Bravo et courage à vous. Seule la mobilisation et la lutte payent. Certains de nos dirigeants ont la gêne de la mal gouvernance en eux. Donc ils pensent pouvoir poursuivre toujours avec les mêmes méthodes mafieuses. C’est au peuple de rester vigilant et de montrer que plus rien ne doit plus être comme avant. Il faut les contraindre à aller dans la bonne direction, celle choisie par le peuple, qui a décidé de s’assumer à travers sa lutte qui a abouti par la mise hors course du régime de Blaise Compaoré.

  • Il y a une chose assez intéressante dans cette révolte des femmes de Ouahigouya : « plus rien ne sera comme avant ». Je suis parfaitement d’accord que jusqu’au dernier hameau de culture du Burkina Faso que personne ne veuille accepter se faire b…… Allez-y seulement le monde entier vous envie. Dans le même ordre d’idée un ministre d’un département ou un responsable d’institution à l’image de tantie S…… qui arrive et qui veut continuer à faire comme avant pour piller les ressources du peuple doit être débarqué sans management parce qu’il n’a rien pigé de l’insurrection d’octobre 2014. Courage et gloire au peuple burkinabé.

  • Seule la lutte libère ! Et qui le dirait mieux que Bassolma BAZIE "tout fonctionnaire à qui un homme fort du moment demanderait d’utiliser les pouvoirs de l’Etat pour surveiller et/ou organiser la persécution de tiers, doit se garder de participer à de telles dérives.Tôt ou tard, ce moment changera emportant son homme fort mais ces fonctionnaires devront assumer le fardeau de leurs méthodes peu honorables qui mettent historiquement eu jeu leur responsabilité et leur dignité"

  • Ce qui s’est passée à la mairie est un ice berg de la situation dans l’administration publique. Dans tous les ministères et particulièrement dans la santé, c’est pire. Une enquête dans les directions centrales et régionales vous rendra malade

  • De grace arretez, pour un rien on cite tjrs le nom de Salif DIALLO. Et les magouilles et autres injustices dans vos familles, ou alors quand vous trichez dehors avec vos maitresses ? c’est aussi Salif ?
    Elevons nos niveaux d’analyses tout d’meme, bon sang !

  • OUAHIGOUYA SERA L’EPICENTRE DE LA PROCHAINE INSURECTION COMPTE TENU DE L’ARROGANCE ET L’INCIVISME DES PARTISANS DE GORBA SUR LA POPULATION. QUE LAISSERA CERTAINS HOMMES POLITIQUES COMME HERITAGE DURANT LEUR PASSAGE SUR CETTE TERRE ? JE PLEIN LE SORT DE MON PAYS.

  • Vraiment cette commune est toujours à la traîne ! bien que sa population soit patiente ,je sais que si les choses ne s’améliorent pas il y aura plus que ce que ces femmes nous offrent à entendre et voir . Je plains déjà ces braves femmes qui dès 5 heures du matin bravent les artères sombres pour remplir leur contrat de nettoyage , il n ’y a que l’artère principale de la ville et quelques lampadaires qui donnent de l’éclairage .Prenez le rond point de la gendarmerie jusqu’au quartier Gondologo pas un seul lampadaire n’est allumé pourtant cette voie est très fréquentée et même tardivement.

  • De grâce laisser SVP Salifou Diallo en dehors de cela. Cependant je félicite l’attitude des femmes de Ouahigouya. Elles sont courageuses et les femmes des autres villes du Burkina doivent prendre leur exemple. Yadega Ya Yadega, c’est à dire les mossis du yatenga qui sont les yadsés restent toujours à eux mêmes. Ce qu’il pense et ce qu’il a dans le cœur, le yadega va te le dire ; et il le fera. Que cela te plaise ou non ; il n’a pas sa langue dans sa bouche et ne se laissera pas faire.
    Cependant je suis triste de la réalité de l’emploi et du mécanisme du recrutement. 13 postes à pourvoir pour 300 postulantes ?
    Que Dieu aide le Burkina.
    Il faut changer la mentalité des femmes et des hommes qu’ils sont capables de s’auto employer. S’il n’y a pas de travail, alors crée toi même ton travail.
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés