ODJ : Déclaration sur la situation qui prévaut à l’ occasion du dépôt des dossiers de candidature aux concours de recrutement de 2500 élèves policiers

Déclaration • mardi 25 juillet 2017 à 01h13min

ODJ : Déclaration sur la situation qui prévaut à l’ occasion du dépôt des dossiers de candidature aux concours de recrutement de 2500 élèves policiers

Le mardi 18 juillet 2017, a débuté le dépôt des dossiers de candidature aux concours de recrutement de 2500 élèves policiers pour le compte de la police nationale. Cette session de dépôt est prévue pour prendre fin le vendredi 28 juillet 2017 et se passe sur quatre sites à Ouagadougou. Ce sont : le Stade du 4 août, le stade municipal, le Palais de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guingané et le site du SIAO (Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou). Les conditions dans lesquelles cette opération se déroule sont des plus révoltantes. Le constat fait sur le terrain permet de retenir les faits suivants :

-  des attroupements monstrueux engendrant des bousculades ;

-  des postulants dormant à la belle étoile bravant ainsi le froid, la pluie, les piqures de moustiques, l’insécurité, obligés qu’ils sont de passer plusieurs jours pour pouvoir déposer leur dossier ;

-  absence de toilettes pour des gens obligés de rester sur place pendant plusieurs jours ;

-  de nombreux cas de maladie non pris en charge ; des cas de perte et de déchirure de chaussures obligeant certains à marcher pieds nus ;

-  ces nombreux jours, pour des postulants venus souvent de très loin, ont fini par les épuiser financièrement. Ainsi, beaucoup de postulants vivent dans la faim, et certains ont été obligés de repartir. Par ailleurs on note des cas de nourritures avariées qui leur sont vendues ;

-  L’humiliation, l’abus d’autorité, les traitements dégradants et des sévices corporels infligés aux postulants : obligation de garder une posture figée pendant plusieurs heures, passer la nuit dans cette posture sous peine de perdre sa place ou de recevoir des coups de matraques ; coups de matraques, de cordes, coup de pieds, des exercices physiques en guise de punitions ; ….ces sévices sont à l’origine de nombreux cas de blessures dont des contusions et de fracture ;

-  des cas de favoritismes orchestrés au grand jour et ce, par certains éléments des Forces de défense et de sécurité faisant passer injustement leurs protégés.

Au finish, ce sont des postulants traités de manière inhumaine et dégradante : triste réalité !

Voici le sort que le pouvoir MPP (Mouvement du Peuple pour le Progrès) et alliés réservent à la jeunesse populaire qu’ils évoquent hypocritement à longueur de journée dans les média. L’ODJ est fondée à dire que cette situation est créée à dessein. Sinon comment réserver un seul centre de dépôt, Ouagadougou, pour tout le pays sachant bien que ce sont plusieurs milliers de jeunes qui sont intéressés par le concours et que nombreux sont ceux qui devront faire de longues distances pour la capitale où ils n’auront certainement pas de toit ? Il est donc évident que les préoccupations des jeunes sont le dernier souci de ce pouvoir-là.

Face à cette situation, l’ODJ :

-  Condamne avec vigueur ce traitement humiliant et dégradant infligé à ces candidats par le pouvoir MPP et alliés ;

L’Organisation exige des autorités :

-  la cessation immédiate des traitements inhumains et abus infligés aux postulants ;

-  la prolongation du délai de dépôt et la multiplication des sites de dépôt dans la ville de Ouagadougou ;

-  la déconcentration de l’opération dans les différentes provinces pour les années à venir.

Elle appelle enfin les jeunes notamment ceux vivant cette situation à :

-  s’opposer aux abus, maltraitances et humiliations sur le terrain,

-  S’organiser avec elle pour la défense ferme de leurs droits.

Non aux traitements inhumains et dégradants !
Non à la clochardisation de la jeunesse !

Le Bureau Exécutif National

Messages

  • Si ce que vous avancez est vérifiable il va falloir prolonger la date de clôture des dépôts et aussi ouvrir immédiatement une enquête. De même j’exhorte les victimes à poser plainte contre les organisateurs du concours. Les forces de sécurité sont réquisitionnées pour assurer la quiétude et non pour agresser les jeunes postulants aux concours. Ces comportements des forces de l’ordre requiert que les authoritees mettent les bouchées doubles dans la formation des policiers et gendarmes. Il faut y inclure les droits de l’homme.
    Il faudrait éventuellement poursuivre les organisateurs du concours car en n’ouvrant qu’un seul centre avec seulement 4 lieux de dépôts ils savaient a 100% que ça allait créer ce genre de problème et de l’insécurité pour les postulants car c’est ce qui se passe depuis des années. Il faut toujours bâtir sur nos erreurs du passé et améliorer le présent.

    • - Un fils de Solenzo, c’est parfaitement vérifiable et c’est exact. Je le confirme car de passage un jour vers le SIAO à l’occasion d’un de mes voyages à Ouaga, j’ai vu une énorme foule et senti du gaz lacrymogène que les policiers ont lancé. J’ai demandé et on m’a dit que c’est le dépôt des candidatures au concours de la police. Les enfants fuyaient dans tous les sens et certains ont été blessés. C’est très vrai ce que ODJ a relaté ici. Et je suis entièrement de ton avis qu’il faut qu’une ONG téméraire dépose une plainte en justice contre cette bestialité et poursuive les auteurs devant le juge même s’il s’agit d’un super-ministre.

      Par Kôrô Yamyélé

  • Si ce que vous avancez est vérifiable il va falloir prolonger la date de clôture des dépôts et aussi ouvrir immédiatement une enquête. De même j’exhorte les victimes à poser plainte contre les organisateurs du concours. Les forces de sécurité sont réquisitionnées pour assurer la quiétude et non pour agresser les jeunes postulants aux concours. Ces comportements des forces de l’ordre requiert que les authoritees mettent les bouchées doubles dans la formation des policiers et gendarmes. Il faut y inclure les droits de l’homme.
    Il faudrait éventuellement poursuivre les organisateurs du concours car en n’ouvrant qu’un seul centre avec seulement 4 lieux de dépôts ils savaient a 100% que ça allait créer ce genre de problème et de l’insécurité pour les postulants car c’est ce qui se passe depuis des années. Il faut toujours bâtir sur nos erreurs du passé et améliorer le présent.

  • Vraiment ce machin de l’odj là. On sent que vous n’avez rien à faire. A part demander la décentralisation de la réception des dossiers que vous proposez tout le reste c’est du m’as tu vu seulement. Avez vous vu le MPP et ses alliés là bas entrain de flageller des candidats ? Vous voulez tout simplement vous faire voir sans plus. Voulez vous dire que tout ce qui sont entrain de déposer les dossiers sont vos militants sans des militants du MPP et ses alliés, vous êtes vraiment un groupuscule prétentieux, n’est ce pas ?

    • - Mon ami il faut arrêter ce genre de jugement applaventriste ! ODJ a raison ici. Les jeunes sont soumis à un traitement impitoyablement inhumain, juste pour déposer un dossier sans garantie d’être admis en plus. Soit un peu moins obtu dans ton jugement. ODJ a fait cas du MPP juste pour imager, étant un parti d’opposition. Et toi tu le comprends au premier dégré. Je crois qu’il faut plus d’intélligence dans certaines réactions !

      Par Kôrô Yamyélé

  • Félicitation à l’ODJ.
    Etre chômeur c’est comme etre un sous homme voire comparable à un animal.
    Faites un tour au lieu des recrutement vous verserez des larmes.
    C’est indigne de notre époque.

  • Si on n’a pu créer un site web pour collecter en ligne près de 100 000 dossiers pour l’opération Logement Sociaux, je ne comprends pas pourquoi on s’entête toujours à recevoir des dossiers "papiers" pour une telle opération de recrutement....

    A en croire la description faite par l’ODJ, c’est vraiment inhumain si les choses se passent réellement ainsi.

    Le ministère de l’intérieur et compagnie doivent arrêter les gros discours et agir avec du concret. A bon entendeur ; .....

    • Désolé c’est pas tous les concours que nous pouvons en ligne, le concours de la police et de la gendarmerie a des critères à respecter par exemple la taille... autres pour dire qu’il y a un risque de recevoir des candidatures des infirmes si c’était en ligne.

  • Chaque jour, on nous casse les timpants que "modernisation de l’administration publique", mais on en est toujours à des années lumières de cette modernisation.Question : que font les agents de la fonction publique en région ? A RETOURNER LES POUCES ?Sinon, pourquoi ne pas faire les dépôts en région ?On parle de PNDES en longueur de journée, mais l’esprit même des dirigeants n’y est même pas.On a vu cette même situation lors du depôt de l’intégration des enseignants.Les journaux ont fait l’alerte.Cela n’a pas empéché nos autorités de livrer nos enfants dans la galère.les images de la scène ressemble au photo des sclaves parqués au 17 siecle sur l’ile de Gorée.

    • bonjour madame, donc pour vous les fonctionnaires qui sont dans les régions ne font rien,ils tournent seulement leurs pouces. Pauvre dame vous êtes une hypocrite. Si vous n’avez rien souvent à dire veuillez vous taire. Sinon tenir de tels propos relève d’une mauvaise éducation. Je vais vous demander de prendre la peine de vous rendre dans une région pour vous rendre compte de ce que les fonctionnaires font avant de dire des choses inspirées de votre bêtise de mensonge et calomnie.

    • Et pourtant la dame n’a rien dit de mal à l’endroit des fonctionnaires en région. elle a juste évoqué la déconcentration de l’administration en pareilles circonstances. de grâce calmez-vous et rélisez la tranquillement.

  • si tout cela est vraiment c’est tout simplement honteux !

    • - DAO, je t’affirme que c’est vrai et archi vrai. Kôrô Yamyélé que je suis te le confirme pour l’avoir vu au SIAO. C’est vrai et même pire dans certains cas. Et ici, ODJ n’a même évoqué les cas de nombreux vols qui y sont réguliers (argent, portables, vêtements, etc.).

      Par Kôrô Yamyélé

  • Les depots en ligne rien de tel et apres le sport les candidats admissible viennent deposer les dossiers physiques avant lecrit easy quoi !

  • Félicitation à l’ODJ pour cet esprit de veille citoyen, dénoncer ce qui ne va pour permettre une amélioration.
    J’allie ma voix à celle de l’ODJ pour dire que les victimes de ces traitements inhumains doivent ester en justice, il faut le faire !!!
    Il faut que les différents responsables s’expliquent sur telles bêtises !!!
    IL faut une déconcentration des dépôt et même la composition des concours !!
    Vraiment le BURKINABE a l’art de rendre difficile ce qui est facile, surtout que ceux qui pourrissent la vie des jeunes sont les enfants de Tiga ou de Tendaogo qui hier ont bénéficié des de largesses de l’Etat. Si on vous avait traité de la sorte vous serez jamais là où vous êtes aujourd’hui. Vivement que chacun fasse son introspection.
    PLUS JAMAIS CA !!!!!!!
    PLUS JAMAIS CA !!!!!

  • Le penseur avorté ,pardond averti ; tu ne mérite pas d’écrire sur ce reseau social. tu ne mérite même pas d’être un Burkinabé, il y’a des DR de la police dans chaque Région et nos pauvres frères sont obligés de faire l’exclave se dépouillant de toute leur économie pour se retrouver à WAGA sans avoir la certitude de pouvoir déposer leurs dossier ; et un citoyen dit de normale ose critiquer l’ODJ qui comdamne cette conduite calamiteuse de ceux la qui prétendent venir au sécours de la jeunesse Burkinabé.

  • Pourquoi un centre unique a Ouagadougou ? Pourquoi ca ? Ya aiguille sur roche.Quelle honte ? En 2017, des policiers se comportent touijours comme les brutes qu’ on avait dans les annees 1970 lors du maintien d’ ordre ? Honte a cette police qui donne le mauvais exemple a ces jeunes qui vont entre dans une force comme des brutes et aussi des raquetteurs.

  • Par hasard je suis passé près du stade du 4 août et c’est vraiment déplorable. De nos jours on devrait s’orienter vers les technologies modernes qui nous permettent d’avancer. Pourquoi ne pas faire les dépôts de candidature en ligne sécurisés ?

  • vous voyez ,laissons nos divergences politique de coté et voir réellement comment faire pour améliorer ces conditions. pourquoi les chaines de télévisions ne partirons pas voir pour que tout le monde soit sur le meme pied d’information

  • Oui, c’est vrai internaute DAO. Triste, écœurant mais vrai. J’aurai voulu vous conter ce que j’ai vu au stade municipal de passage en 2015 pendant le dépôt des dossiers concours fonction publique. Révoltant. Au bord des larmes, j’ai du jouer à la garde bébés d’une fille qui avait des jumelles et tout juste un dossier fripé en main quelle tente de déposer depuis 48heures, mais handicapée par les enfants. En gardant ces enfants pendant qu’elle prenait le rang, encore très loin du guichet, je ne pu m’empêcher de penser que pendant ce temps, des gens bien placés, placent justement leurs parents dans la fonction publique, Sans coup ferir, Sans compétitions et à la charge du contribuable. Pouah.
    Le SATB et le SNAID, en marge de leur grève ont révélé les " emplois fictifs" orchestrés par leurs supérieurs. C’est vrai, ne prenez pas cela à la légère. C’est un fléau.
    Imaginez un instant, 2 enfants de même niveau, à la recherche du travail, et un beau matin, l’un qui est un parent d’un mogo puissant annonce à l’autre que j’ai eu du boulot aux impôts ou au trésor ou dans un projet, sans avoir subi le moindre test ? L’autre enfant n’est donc pas aussi burkinabé que ça ?
    Les gens ne changent pas, seuls les temps changent. Et le changement est perpétuel.

    Cordialement.

    Sonia.

  • Comprenez aussi que l’imposition du centre unique a du coup empêché n et n potentiels postulants à renoncer car n’ayant aucune entrée à Ouagadougou ; c’est tout simplement méchant et discriminatoire pour la grande majorité des Burkinabé en l’occurrence les ruraux.Plus jamais ça dans notre pays !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés