Gendarmerie nationale burkinabè : 750 élèves sous-officiers présentés au drapeau à Bobo-Dioulasso

LEFASO.NET | Romuald DOFINI • samedi 22 juillet 2017 à 00h18min

Le vendredi 21 juillet 2017 à Bobo-Dioulasso a eu lieu la cérémonie de présentation au drapeau de la 44eme promotion des élèves sous-officiers de la gendarmerie. Venus d’horizons divers, ces jeunes qui ont porté leurs passants au cours de la cérémonie ont bénéficié de la formation militaire initiale au cours de leur séjour en brousse, dans le but de les accoutumer à la vie en campagne. Ainsi leur présentation au drapeau vise à montrer à ces jeunes le sens de leur engagement au service de la nation et le port de passants marque la fin de la formation militaire initiale et fait de ces gens des élèves sous-officiers à part entière.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gendarmerie nationale burkinabè : 750 élèves sous-officiers présentés au drapeau à Bobo-Dioulasso

Ils sont au nombre de 750 jeunes dont 725 garçons et 25 filles, tous titulaires du BEPC, provenant de toutes les régions du Burkina Faso, à intégrer l’École Nationale des Sous-officiers de la Gendarmerie (ENSOG). En effet, cette promotion a vu le jour au matin du 09 avril 2017. Et c’est au terme d’un séjour de trois mois sur le site de Kouakoualé, situé à environ 30 km de la ville de Bobo-Dioulasso, que ces jeunes ont rejoint l’école où ils vont poursuivre leur formation. A en croire le commandant de l’école nationale des sous-officiers de la gendarmerie, Tago Koudbi Florient Théophile, c’est entre appréhensions, doutes et parfois regret que ces jeunes gens ont pu apprendre les fondamentaux de la vie militaire et endurer les intempéries et privations diverses.

« Aujourd’hui, ils ont été jugés dignes par leurs ainés et leurs cadres d’être des sous-officiers. Ils viennent d’être présentés au drapeau », a-t-il laissé entendre.
La présentation des élèves sous-officiers au drapeau, est une étape très importante dans la vie du militaire parce que ça ne se passe qu’une seule fois dans la carrière militaire.

Il convient de distinguer la cérémonie de sortie de promotion qui marque la fin de la formation professionnelle, de la cérémonie de présentation au drapeau. En effet, instituée depuis 2014, la cérémonie de présentation au drapeau vise à souligner l’importance de la phase de la formation militaire initiale dans le cycle de formation des éleves sous-officiers de la gendarmerie et surtout de rappeler le sens profond de leur engagement au service de la nation. Ainsi cette cérémonie qui consacre la présentation au drapeau des sous-officiers de la 44eme promotion de l’ENSOG, s’inscrit en droite ligne de ces traditions. « Être présenté au drapeau veut dire que vous êtes à un moment important de votre vie militaire, mais aussi de votre vie d’homme ou de femme. Que vous vous êtes engagés au service de notre patrie. Qu’en conséquence, il est important de vous présenter ce qui symbolise au plus haut point nos valeurs que vous êtes maintenant chargés de défendre, vous aussi », a-t-il expliqué aux élèves sous-officiers.

Cette cérémonie de présentation au drapeau et de port de passants à la 44eme promotion d’élèves sous-officiers a été une occasion pour le commandant de l’ENSOG, Tago Koudbi Florient Théophile, de rappeler le sens même du drapeau. Selon lui, le drapeau n’est pas un simple morceau de tissu, même richement décoré. C’est un symbole. « C’est même le plus élevé des symboles. Il symbolise à la fois la communauté de vie à laquelle nous appartenons, notre patrie, mais aussi tous les sacrifices consentis par des générations présentes et passées de militaires et de civils pour la liberté, la souveraineté et le rayonnement de notre pays », a-t-il affirmé.
C’est pour cela, que cette promotion a le devoir de s’instruire, d’absorber tout ce qui lui est enseigné pour l’assimiler et se l’approprier, en vue de s’acquitter de ce devoir de la plus belle manière au moment venu.

Ainsi, par le serment de l’élève sous-officier, ils ont pris l’engagement de perpétuer l’image combien honorable que leurs devanciers se sont évertués à édifier. Ce statut leur confère désormais le droit de participer aux cérémonies militaires telles que les prises d’armes et les cérémonies de montée des couleurs.

Leur formation se poursuivra dans le modèle de la loyauté, du sens du devoir, de la compétence intellectuelle et physique de sorte qu’à la fin, ils soient des gendarmes accomplis, dignes de défendre l’image de l’arme et aussi lui permettre de remplir efficacement ses missions complexes de sécurité et de sureté intérieure.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés