Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

LEFASO.NET | Nicole OUEDRAOGO • vendredi 21 juillet 2017 à 00h15min

Qu’est- ce qui a prévalu au mouvement du Syndicat autonome des agents du trésor du Burkina (SATB), et celui des agents des impôts et des domaines (SNAID), lancé le 17 juillet dernier. Si la décision a été prise pour effectuer le paiement du fonds commun sur la nouvelle base trimestrielle et le nouveau taux de 100% depuis le 15 juillet 2017, l’absence de consensus sur la liste des bénéficiaires du Fond commun (FC), serait l’élément déclencheur de la présente crise. Au cours d’une conférence de presse organisée ce jeudi 20 juillet 2017, le ministère de l’économie a avancé les raisons du présent mouvement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mouvement d’humeur des agents des impôts et du  trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

‘’Tout le monde ne reçoit pas la même chose. La part que chaque agent reçoit est fonction de plusieurs éléments tels que la catégorie, l’échelon (…) Avec l’augmentation de la masse globale, on est passé par exemple de 70% à 100% à la DGTCP pour le FC » a noté le Secrétaire général du ministère de l’économie, S. Abel Somé. Puis de poursuivre : « Il y a une proposition qui tend à dire que les 30% ne doivent pas être répartis sur tout le monde. On doit réserver cela à une catégorie du personnel qu’on appelle les emplois spécifiques. Il y a des propositions qui ont été faites pour que ceux qui ne seraient pas des métiers du trésor, ne bénéficient pas du surplus » a dévoilé le SG du ministère de l’économie, S. Abel Somé.

JPEG - 89.8 ko
S. Abel Somé, SG du Ministère de de l’énonomie, des finances et du développement

Cette crise qui oppose le ministère de l’économie à ses agents, intervient selon le Secrétaire général du ministère, à l’issue « d’un processus non encore abouti de relecture des arrêtés portant conditions et modalités de répartition du fonds commun ». Et si les arrêtés de répartition interne des agents de la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique (DGTCP), et ceux de la Direction générale des impôts (DGI) n’ont pas encore été relus, le SG du ministère de l’économie et des finances confie : « Il n’y a pas eu de consensus (…). Il a été constaté dans le processus de négociation avec les deux structures, que la relecture des arrêtés était en train d’introduire une sorte de discrimination que l’administration n’a pas voulu cautionner, parce qu’elle a jugé que c’était dangereux (…). Il était question de favoriser certains personnes, au détriment d’autres » a-t-il lancé.

Ainsi, au regard de l’échéance du paiement du FC et en attendant d’aboutir à un consensus, Abel Somé note qu’instruction a été prise de procéder au paiement du FC conformément aux acquis du protocole d’accord, à savoir le paiement trimestriel plutôt que semestriel et le relèvement du FC de 70% à 100% pour la DGTCP et de 75% à 100% pour la DGI.

JPEG - 102.1 ko
Clarisse Ouoba,Directrice de cabinet

C’est de là, qu’est née cette énième crise, a soutenu Clarisse Ouoba, directrice de cabinet du ministère de l’économie. « Au sein du ministère, il y a plusieurs corps de métiers qui travaillent à l’atteinte des objectifs du ministère et dans ce sens, nous avons estimé que si les parts qui devraient être reversées à l’ensemble du personnel du ministère ont été revus à la hausse, il est important que le partage ce fasse de manière équitable, à défaut d’être égalitaire » a-t-elle souligné.

En effet, le ministère dit privilégier les principes d’équité, de solidarité et de non-discrimination qui ont toujours gouverné la répartition du fonds commun. « (…) j’ai proposé quelques réaménagements aux propositions des syndicats. Mieux, j’ai reconnu la nécessité de prendre en compte la spécificité des emplois en intégrant une part dite spécifique dans la masse commune (de 95 ou 97% selon les cas) à partager. Ces nouvelles dispositions communes ont été portées à la connaissance du SNAID et du SATB le 13 juillet 2017, qui les ont rejetées en bloc » peut-on lire dans une circulaire du ministre de l’économie, datant du 13 juillet 2017. Et Naby Abraham Ouattara, Directeur général du Trésor et de la comptabilité publique de renchérir que les agents ont boycotté les rencontres rentrant dans le cadre de la relecture des textes sur la répartition.

Des lettres d’explications…..

JPEG - 59.2 ko
Adama Badolo, DG des impôts

Si le ministère de l’économie soutient que les services de la DGTCP et la DGI sont restés ouverts et fonctionnels malgré le mouvement, le Directeur général des impôts, Adama Badolo, confie que la consigne du gouvernement est de demander des lettres d’explications pour les absences injustifiées. ‘’ Les gens ont d’abord été convoqués à un débrayage ; ensuite, il a été question d’un meeting mais qu’à cela ne tienne(…), certains sont partis du travail et ne sont plus revenus. C’est une absence injustifiée et la consigne du gouvernement, c’est de demander des lettres d’explication à ceux qui ont quitté leur lieu de travail sans justifications’’ a-t-il dit. Puis d’ajouter : ‘’ La situation du sit-in est beaucoup plus floue (…). Certaines personnes ne reviennent pas après, nous allons faire le point à l’autorité pour décision à prendre » a-t-il annoncé.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 juillet à 01:02, par Bien
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Les uns mangent, les autres regardent. Bon appétit. Sans rancune.

    Répondre à ce message

    • Le 21 juillet à 16:10, par Mafoi
      En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

      En plus sans honte,on a des hauts responsables qui viennent nous parler de partage comme exactement on partage un gâteau.Au fait d’où vient ce gâteau,qui l’a payé ou c’est volé pour que des rapaces viennent se le partager ?Non,franchement il faut mettre fin à cette mascarade car on a l’impression et c’est un fait qu’au Faso,on a des supers fonctionnaires qui ont tout et font ce qu’ils veulent et à l’opposé,des sous fonctionnaires qui sont réduits à la portion congrue.C’est inadmissible dans un Etat qui se dit de droit,mon œil ouiiiiiiii,c’est plutôt un pays de merdes

      Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 01:05, par Agent du trésor
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Mes frère le DGTCP perçoit 3 000 000 par semestre comme part de responsabilité sans sa part normale en temps agent. Les trois comptables centraux a chacun 2 500 000 comme par de responsabilité sans leur part en temps que agent. Les fondés de pouvoirs des comptables centraux (2 fondes par comptables central perçoivent chacun 300 000.( 300000*6=1 800 000) donc les 6 n’ont pas la part de responsabilité d’un comptable central ,on parle pas de DG. Descendez jusqu’à l’agent c sans responsabilité, les écarts sont trop. Avec l’acquisition des 100% avec la lutte du satb, le syndicat a demander que les responsables accepte diminuer leur part de responsabilité au profit des agents. Bonjour la crise. Les DG mettent devant le manque de consensus alors que leur refus est s’explique par la baisse de leur part de responsabilité. Pourtant le satb estime que le gouvernement a consenti d’énormes efforts en doublant les indemnités de responsabilité des comptables centraux, de DG (initialement 120 000 .imaginé le double pondéré sur 12 mois cumulée avec sa part de responsabilité au fc. ) donc que ces derniers par solidarité comme eux le disent acceptent que dans le nouveau texte une baise des parts de responsabilités du DG jusqu’au directeurs de services pour donner à ceux qui sont pas nommés. Problème problème. Héééé l’homme noire.

    Répondre à ce message

    • Le 21 juillet à 11:29, par Pas content
      En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

      Agent inconscient, un peu de retenu, tu crois bien faire ainsi ????

      Répondre à ce message

    • Le 21 juillet à 13:38, par Faso
      En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

      Merci pour les chiffres, concernant le DG.
      Mais vous oublier de mentionner ce que gagne un agent simple au trésor ou à la DGI. Cela facilitera la comparaison

      Répondre à ce message

    • Le 21 juillet à 14:18, par Momo
      En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

      Qui chercher intentionnellement le mal en quelqu’un le trouvera certainement.. Le présent mouvement au sein des régies de recettes a déçu plus d’un agent du ministère en charge des finances. Nous avons le devoir de rétablir les faits. Au passage, nous félicitons le gouvernement pour son attitude digne d’une autorité . vous verez à travers les explications ci dessous, le comportement irresponsable du certains agents du trésor.
      1)Il est ressorti que l’ensemble des préoccupations des travailleurs ont été recueillies et adressées au DGTCP. A ce niveau, il y’a intention de tromperie. En effet, pensez vous réellement que des agents accepterons volontiers d’être discriminés negativement ? Le SATB exige que tous ceux qui ne sont pas comptables ne bénéficient pas de la totalité du FC. Or, au préalable et depuis fort longtemps, à catégorie et indice égal, FC égal.
      2)Dire que le DGTCP s’oppose à la relecture est archi faux. En effet, le protocole d’accord exige la prise en compte dun certain nombre de principes en l’occurrence la non discrimination. Or c’est essentiellement, l’idée maitresse qui guide le SATB, c’est pourquoi le Directeur de façon logique a opté de ne pas rejeter du revers de la main l’esprit du protocole d’accord.
      3)pire le SATB exige le départ de DGTCP, Waouuuu, c’est dans quelle contrée sommes nous ?un syndicat qui demande le départ de responsables, sans qu’ils n y ait de fautes professionnelles ? Quant on va en négociation, il faut savoir que c’est pas la dictature et donc on doit être prêt à faire des concessions. Et d’ailleurs la non discrimination n’est point une discrimination, c’est un principe de bons sens et ceci pour qu’il y ait un bon climat de travail.
      4) le SATB tente de faire croire que la quasi totalité des syndicats du MINEFID est en grève. Faux.pour rappel ou information, il y’a environ 6 syndicats et seulement le SATB et le SNAIB sont en grève. Là aussi, il y’a lieu de préciser qu’au sein même de ces 2 syndicats, il y’a des gens qui s’opposent à ce mouvement sans valeur ajoutée. Donc où se trouve la quasi-totalité dont il est question ?
      5) le SATB prétend que les responsables veulent diviser les travailleurs du trésor. Là aussi, c’est faux. Au contrairzcontraire, c’est ce même syndicat qui exige une discrimination quant à la répartition du FC.comprenez par vous même qui veut diviser les agents.
      6) que les responsables instrumentalisent des groupuscules. Faux.en effet, certains comptables et assimilés ont estimé que la discrimination exigée par le SATB est de nature à créer un climat malsain de travail.c’est pourquoi, ils se sont démarqués des agissements de SATB.
      Il y’a beaucoup d’autre détails qui vont prouver à qel point le SATB via ce présent mouvement n’honore point le MINEFID. Les autres syndicats du ministère ont refusé de s’aligner dans de telles attitudes.

      Répondre à ce message

    • Le 21 juillet à 14:21, par Momo
      En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

      Qui chercher intentionnellement le mal en quelqu’un le trouvera certainement.. Le présent mouvement au sein des régies de recettes a déçu plus d’un agent du ministère en charge des finances. Nous avons le devoir de rétablir les faits. Au passage, nous félicitons le gouvernement pour son attitude digne d’une autorité . vous verez à travers les explications ci dessous, le comportement irresponsable du certains agents du trésor.
      1)Il est ressorti que l’ensemble des préoccupations des travailleurs ont été recueillies et adressées au DGTCP. A ce niveau, il y’a intention de tromperie. En effet, pensez vous réellement que des agents accepterons volontiers d’être discriminés negativement ? Le SATB exige que tous ceux qui ne sont pas comptables ne bénéficient pas de la totalité du FC. Or, au préalable et depuis fort longtemps, à catégorie et indice égal, FC égal.
      2)Dire que le DGTCP s’oppose à la relecture est archi faux. En effet, le protocole d’accord exige la prise en compte dun certain nombre de principes en l’occurrence la non discrimination. Or c’est essentiellement, l’idée maitresse qui guide le SATB, c’est pourquoi le Directeur de façon logique a opté de ne pas rejeter du revers de la main l’esprit du protocole d’accord.
      3)pire le SATB exige le départ de DGTCP, Waouuuu, c’est dans quelle contrée sommes nous ?un syndicat qui demande le départ de responsables, sans qu’ils n y ait de fautes professionnelles ? Quant on va en négociation, il faut savoir que c’est pas la dictature et donc on doit être prêt à faire des concessions. Et d’ailleurs la non discrimination n’est point une discrimination, c’est un principe de bons sens et ceci pour qu’il y ait un bon climat de travail.
      4) le SATB tente de faire croire que la quasi totalité des syndicats du MINEFID est en grève. Faux.pour rappel ou information, il y’a environ 6 syndicats et seulement le SATB et le SNAIB sont en grève. Là aussi, il y’a lieu de préciser qu’au sein même de ces 2 syndicats, il y’a des gens qui s’opposent à ce mouvement sans valeur ajoutée. Donc où se trouve la quasi-totalité dont il est question ?
      5) le SATB prétend que les responsables veulent diviser les travailleurs du trésor. Là aussi, c’est faux. Au contrairzcontraire, c’est ce même syndicat qui exige une discrimination quant à la répartition du FC.comprenez par vous même qui veut diviser les agents.
      6) que les responsables instrumentalisent des groupuscules. Faux.en effet, certains comptables et assimilés ont estimé que la discrimination exigée par le SATB est de nature à créer un climat malsain de travail.c’est pourquoi, ils se sont démarqués des agissements de SATB.
      Il y’a beaucoup d’autre détails qui vont prouver à qel point le SATB via ce présent mouvement n’honore point le MINEFID. Les autres syndicats du ministère ont refusé de s’aligner dans de telles attitudes.

      Répondre à ce message

    • Le 21 juillet à 16:19, par Mafoi
      En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

      Un agent du trésor qui s’exprime ainsi,c’est triste.Pourtant ce sont les mêmes qui passent leur temps à nous saouler avec leur ENAREF,le top des écoles du monde entier.Mon œil,votre fichue ENAREF est vraiment un nid de tricheurs,des voleurs.En tout cas j’ai lu et relu votre post,j’ai rien compris mais peut-être que suis-je bête,possible !

      Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 07:58, par passakziri
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Je me demande qui dit la vérité dans cette histoire. Mais a y voir de près l’ensemble des travailleurs ne peuvent pas déserté les bureaux pour des raisons non fondées. Apparemment les 1ers responsables des deux régies sont les problèmes des finances. Ils semblent ramer a contrecourant des vents de changement qui soufflent. Si les syndicats estiment que leur proposition ont reçu l’assentiment des travailleurs pourquoi ne pas signer ce fichu papier pour permettre au pays d’avancer. Il y a quelque chose de pas très clair dans cette histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 08:23, par Le visionnaire
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Guéguerre ! La majorité a découvert le butin volé par la minorité et l’a saisit a bras le corps. Mais la minorité ne veut pas lâché l’affaire là. Et comme les plus grands voleurs sont de col blanc, et donc plus proches des politiques, ces derniers aussi refusent de voir la réalité en face. Il semble que les syndicats ne réclame rien d’autre que la signature d’un arrêté similaire que la ministre aurait signer pour le synafi. Si tel est le cas, on ne comprendrait pas pourquoi tant de tergiversations si elle ne se laisse pas manipule par les tout-puissant dg. Que Rock ouvre l’oeil et le bon. Les saboteurs de son pnds sont autour de lui. A cette allure la montagne est programmée pour accoucher d’une souris. Wait and ses.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 08:30, par Amadoum
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Sommes-nous encore a ce stade ? La gestion des affaires du Burkina est devenue une question de partage de gateau ?
    Les uns et les autres sont tellement aveugles par le "gateau" qu’ils oublient que c’est eux qui ont depose une demande, quelque fois a "genoux" pour obtenir l’emploi qu’ils ont.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 08:49, par  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Si ce qu’on lit ici est vrai je pense que les syndicats exagèrent. Le travail au Ministère est fait par une diversité de compétences. S’ilya des avantages il n’ya pas de raison que toutes ces compétences n’en bénéficient pas. S’ilya augmentation de ces avantages, il n’ya pas de raison que certains bénéficient de ces avantagent et d’autres pas. C’est de l’égoïsme pur et simple et cela ne favorise pas un bon climat de travail. Prenez l’exemple du corps humain. Tous les membres sont utiles. Si l’anus refuse de faire son travail la tête ne pourra pas faire le sien parce qu’elle ne sera pas dans les conditions pour le faire. Déjà frustrant que des corps (personnels de santé, enseignants) qui méritent mieux ce fonds communs ne l’ont pas alors n’en rajoutez pas à cette injustice institutionnalisée.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 08:54, par gibi
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Dites-moi, moi qui suis sorti de l’ENAREF et faisant face au deniers publics dans le cadre de la dépense publique (participation aux CAM, au réceptions avec de véritables tentations de corruption, à l’engagement et à la liquidation de la dépense pour ne citer que cela simplement) où est ce qu’on me met dans toute cette discution ?
    MINEFID, si vous fabriquez de super agents dans un même ministère qui le votre, vous allez toujours gérer.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 09:15, par kwiliga
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    "... une sorte de discrimination que l’administration n’a pas voulu cautionner, parce qu’elle a jugé que c’était dangereux (…). Il était question de favoriser certains personnes, au détriment d’autres » a-t-il lancé."
    Il faut vraiment refuser de quitter ses œillères, pour s’inquiéter en priorité de la discrimination entre agents du même service.
    Êtes-vous aveugles, tellement refermés sur vous mêmes et vos petits égoïsmes, que vous refusiez de voir à ce point la réalité d’un pays qui se meurt ?
    Pour refuser de voir l’immense discrimination de classe que ce pays cautionne et entretient.
    Tout ça commence à me dégouter réellement !
    Par ces attitudes individualistes et égocentriques fabriquées par le néo-capitalisme et la mondialisation, une minorité est en train d’amener notre pays vers la ruine et le chaos.
    Il semble que personne ne soit plus en capacité ou en volonté d’avoir une vision construite, globale et cohérente de ce que pourrait-être notre avenir, ne serai-ce qu’à court terme.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 09:37, par Sidzabda
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    que l’on change la dénomination de ces syndicats car quand on se dit syndicat des agents, c’est tout le monde pris en compte. alors si vous voulez dire que c’est seulement ceux qui viennent de votre fameuse ou célèbre ENAREF, c’est une grosse erreur. supposons que ce personnel crée son syndicat aussi, allez-vous pouvoir travailler ? je crois que des gens sont sur une très mauvaise voie et ne veulent pas le reconnaitre. et je crains que la descente ne soit douloureuse

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 09:50, par L’Autre Africain
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Hé les DG politiciens, ils sont entrain d’embarquer le gouvernement dans des problèmes !
    Quand ils veulent mettre à l’abri leurs protégés (copains et copines, frères et sœurs, coquins et coquines), ils sont prêts à employer des gros mots qui sonnent faux. "La relecture des arrêtés était en train d’introduire une sorte de discrimination que l’administration n’a pas voulu cautionner, parce qu’elle a jugé que c’était dangereux (…). Il était question de favoriser certaines personnes, au détriment d’autres". Mais messieurs, si c’est çà, étendez le FC à tous les fonctionnaires alors, puisque ceux qui en bénéficient actuellement sont des fonctionnaires aussi comme les autres. Dites plutôt que ce sont vos bons petits, que vous avez amenez par affinité, sans aucun test, que vous voulez protéger au sein desdites structures. Sinon, dites moi si cette discrimination n’existe pas déjà dans l’administration ?
    Un fonctionnaire du MENA et un de MINEFID ont-ils les mêmes avantages ? De même un fonctionnaire de la Santé a t-il les mêmes avantages qu’un fonctionnaire de l’Agriculture ?
    Allons plus loin, dans un Ministère comme celui de la Justice ou de la Sécurité, tous les agents ont-ils les mêmes avantages ?
    Un agent d’un autre ministère affecté à la Justice ou dans tout autre ministère a-t-il les mêmes avantages que ceux du Ministère ? Mieux, dans le même MINEFID, le SYNAFI n’a t-il pas consacré la même règle d’emplois spécifique sans que personne ne bronche ?
    Mais comme vous avez amené vos bons petits dans les deux Directions Générales, vous faites tout des mains et des pieds pour que la règle qui prévaut ailleurs ne leur soit pas appliquer. A force de les protéger contre et envers tous, vous avez fini par faire croire à vos bons petits que l’école n’a pas de valeur et d’ailleurs ils le répètent à qui veut l’entendre qu’ils ne voient pas l’intérêt d’aller à l’ENAREF puisqu’ils ont les mêmes avantages que ceux qui y sont allés. En un mot, vous voulez imposer le triomphe des affinités sur le mérite.
    Et dans cette quête, les deux DG ont embarqué MINEFID et son staff, qui ont moins d’expérience qu’eux dans ces domaines. La ministre ferait mieux d’écouter les deux syndicats qui sont entrain de mener une résistance contre la patrimonialisation des deux entités publiques DGI et DGTCP.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 10:26, par Ezedi
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Mesdames, mesdemoiselles et messieurs les syndicats du trésor et des impôts et domaines, ou tout simplement mes frères/sœurs burkinabé travailleurs des impôts et du trésor, la lutte syndicale est légitime mais il ne faut pas que l’arbre cache la forêt. Ça fait un bon moment que nous assistons à ce débat sur la guerre de partage du butin ou fond commun. Ya til des fonctionnaires qui soient plus importants que d’autres ? Je réponds oui, c’est une fonction publique à plusieurs vitesses. L’infirmier ou l’instituteur a l’autre bout du Faso n’est il pas aussi un fonctionnaire ou burkinabé tout court ? Il participe tout aussi au Developpement de ce pays que ceux/celles qui ont le droit exclusif au fond commun. Je ne suis pas jaloux des fond communs, je les trouve simplement inappropriés face aux besoins des populations insurgées du burkina. Regardez l’état de nos hôpitaux de reference et nos routes, le coût élevé de la vie. Chacun cherche ses propres intérêt même si cela va entraîner le chaos. Ce n’est pas une insurrection populaire qu’il nous fallait vue ce que nous vivons aujourd’hui , c’est une insurrection de la conscience individuelle . Pour finir, et c’est le plus important pour moi, faites la guerre du fond commun entre vous mais en silence, sinon vous insultez les autres fonctionnaires , vous leurs manqué du respect et surtout vous les empêcher de travailler au développement de ce pays. Sans passion et sans rancoeur.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 11:13, par jerkilo
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Où allons nous ? Des syndicats qui grèvent pour imposer une discrimination entre travailleurs de la même structure, c’est un précédent grave et dangereux ! Les travailleurs peuvent-ils, dans ce cas, avoir confiance en leurs syndicats pour les défendre devant leurs patrons (gouvernement/Etat) ? Déjà le FC est discriminant envers les autres fonctionnaires de l’Etat, notamment ceux de l’éducation et de la santé. Je propose qu’on donne un 13e mois à tous les travailleurs méritants de la Fonction publique sur la base des critères de notation annuelle, tout comme les avancements.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 11:25, par warzat
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    eux au moins, ils ont un gâteau a partagé ; mettez vous donc en danger, en mangeant devant les affamés.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 11:45, par patardé
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Quels sont ces syndicats qui font la promotion de l’exclusion ? Que dans cet état de solidarité, tous les militants d’un tel résonnement soient exclus de l’appareil d’État. Qu’ils aillent créer leurs sociétés d’exclusion ou de népotisme par guerre d’école. Même cela advenait, l’Etat a le devoir, sur injonction des gardiens de la moral de :

    1. Assurer l’égalité des chances pour tous ;
    2. Prévenir toute exploitation économique du faible par le fort ;
    3. Décourager l’accumulation des richesses dans les mains d’un seul individu ;
    4. Insister que la richesse individuelle profite à tous par l’institution d’un taxe obligatoire ;
    5. Interdiction absolue de la spéculation ;
    6. Interdiction de toute espèce de monopole ;
    7. Obligation pour l’employeur de partager de façon proportionnelle entre ses employés de son entreprise ;

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 12:24, par meda
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Il faut que ca cesse un jour au l’autre. le moi est entrain de dominer le collectif. l’intérêt personnel d’abord. et pourtant cette somme qui divise tant les agents, on peux prendre cette somme et l’injecté dans l’education ou la santé qui sera un fonds commun pour toute la nation

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 12:49, par faber
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    MISE EN GARDE
    CHERS GOUVERNANTS par votre silence complice et votre inactivité vous êtes entrain de créer un vrai bourbier qui va nous couter cher : injustice intra-ministère, injustice inter-ministère, injustice entre les agents de la fonction publique. CONSEQUENCE Frustration à tous les niveaux, revendications de status autonome tout azimuts, création de fonds communs dans tous les ministères.
    Dites moi, quels agents ne méritent-ils pas de motivation ??
    LA CERTITUDE est qu’un moment viendra où vous ne pourrez plus tenir et là vos mandats seront menacés car il n’y aura plus d’argent pour faire face à l’essentiel.
    Votre silence et vos peurs injustifiées vont nous emporter tous !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 13:31, par MI
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Mon pauvre pays qui fait partie des derniers en Afrique et dans le monde on se permet d’augmenter les fonds communs à 100%. Dites moi, c’est simplement un arrêté d’un ministre des finances de l’époque compaoré qui a accordé les fonds communs aux agents des finances et comme on est en face d’un gouvernement actuel irresponsable on se permet d’augmenter ces fonds communs à 100%. Faites attention, sinon tous les fonctionnaires vont demander leur fonds communs et ça sera très amer pour vous.IL y a trop de priorité dans ce pays et on se permet de gaspiller l’argent du contribuable pour satisfaire des revendications qui ne tiennent pas la route. Que vaut un simple arrêté ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 14:03, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Ceux qui font vraiment " rentrer" l’argent ne " mangent" pas, ce sont ceux qui n’ont pas passé un concours pour être dans les bureaux qui " veulent manger seuls". C’est pourquoi tout le monde veut prendre la carte MPP, qui ne veut pas manger ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 15:54, par Danga
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    La descence morale, l’exigence à servir le peuple sans forcement se servir(Pardon j’ai oublié que Thomas Sankara a été assassinat pour ca) exige des protagonistes tous des larrons, des disciples de Alibaba et de Blaise Compaoré de ce bras de fer amoral, immoral, indécent à se ressaisir car des voleurs de même acabit doivent rester solidaire.
    Le spectacle de Vautours, charognard, hygiène, et autres décomposeurs et récupérateurs de la chaine trophique du jungle mafusio-corruption-pillage s’acharnant sur les maigres ressources du Burkina Faso coupe la respiration aux fonctionnaires, agriculteurs, éleveurs, vendeurs/vendeuses des marchés et yards intègres, patriotes qui ne demandent que soins de qualités, nourritures saines et suffisantes, une école de qualité mais à qui on demande de payer des TVA, taxes diverses
    SVP LAISSEZ NOUS EN PAIX

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 16:01, par noonga sida
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Tuez la vermine avant qu’il ne devienne un ver adulte. Quand le serpent mord, ses petits regardent. J’ai comme l’impression que le gouvernement actuel n’a pas tiré la leçon des dérives du régime déçu. Son inaction risque d’amonceler les frustrations au sein de l’administration publique et il ne pourra rien contrôler par la suite. Prenez au sérieux ce qui disent les autres fonctionnaires car je craints que la situation ne s’embrasent par la suite.Même si elle ne s’embrase pas, la lutte contre la corruption se réduirait à son simple expression puisque vous l’aurez cautionner. On ne peut pas contracter des prêts dont nous allons passer des siècles durant pour rembourser et se permettre une grossière gabegie de partage à travers ce qu’ils appellent à tord "fonds communs" qui aurait dû servir à construire la route de fada, de désenclaver solenzo, de rendre nos hôpitaux plus accueillants et humains. Réveillez vous Burkinabé ! sinon notre insurrection n’a servi à rien. Nous avons fuit les excréments, mais je craints cette course yeux fermés, narines bouchées nous conduisent droit dans un WC.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 19:44, par senadja
    En réponse à : Mouvement d’humeur des agents des impôts et du trésor : La répartition du ‘’gâteau’’ entre bénéficiaires pose problème

    Ce que je ne comprend pas pourquoi tant d’argent a ce partager jusqu’à faire la bagarre alors qu’il ya beaucoup de fonctionnaires qui tire le diable par la queue. pour être plus équitable il faut partager ce argent a tout le monde ; car dans ce pays tout le monde contribue au développement. dans le cas contraire il faut le supprimer et le mettre dans les recettes de l’État qui est déficitaire et est obligé de faire le garibou dans les pays occidentaux pour compléter son budget
    .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés