Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

jeudi 20 juillet 2017 à 00h50min

La Commission constitutionnelle a remis son rapport provisoire au président du Faso, mercredi, 19 juillet 2017 au palais présidentiel, Kosyam. Conformément aux règles, Roch Kaboré a huit jours pour faire ses amendements à la commission.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

Selon le président de la Commission constitutionnelle, Me Halidou Ouédraogo, cette démarche répond à l’esprit de l’article 15 du décret portant nomination des membres de la Commission constitutionnelle. Le président du Faso a donc huit jours pour retourner ses amendements sur l’avant-projet qui lui a été remis. « Conformément aux textes, nous sommes venus remettre l’avant-projet au chef de l’Etat, avant notre dernière plénière.

A cette dernière plénière, nous connaîtrons les apports qui ont enrichi ce texte depuis notre sortie dans les régions, les cinq pays du continent africain et les trois pays européens et américains », a expliqué Halidou Ouédraogo, confiant qu’il n’y a pas eu beaucoup d’évolution par rapport à la version de l’avant-projet de Constitution mise en ligne.

A l’en croire, si la Commission constitutionnelle s’est gardée jusque-là de communiquer autour de cette version provisoire, cela est dû au fait que le travail n’était pas terminé. « A présent que nous avons accompli les 9/10ème du travail, on peut commencer à communiquer, à parler de cet avant-projet avant notre retour définitif devant vous à notre dernière plénière que nous organiserons après que le chef de l’Etat nous aura fait parvenir ses différents avis sur le texte qu’on vient de lui communiquer », a dévoilé Me Halidou Ouédraogo.

Sur le cas de l’article 37, il a indiqué qu’étant donné qu’il a été à l’origine de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, la Commission constitutionnelle a pris soin de le verrouiller, pour éviter que des « interprétations alambiquées, incomprises » ne se produisent. Pour lui, ce verrouillage s’est fait à plusieurs niveaux, si bien qu’il ne serait même plus possible à un Chef d’Etat qui s’installe au pouvoir de briguer plus de dix ans ; soit de façon continue, soit de façon discontinue.

« En nous nommant, le chef de l’Etat, en personnalité avertie s’est dit quand même que nous allons travailler au- dessus de toutes les situations partisanes avec pour objectif, avoir un texte qui survive même à nous, qui survive à vous. Donc il n’y a pas de part belle. Nous avons travaillé sur un texte, que nous espérons sera adopté pour le bonheur de notre pays », a réitéré le président de la délégation, Halidou Ouédraogo, président de la Commission constitutionnelle.

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 juillet à 21:36, par BC
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    Le vrai problèmes de ce pays est en partie Halidou Ouedraogo qui est dans ttes les sauces politiques de façon negative et partisane depuis pluS de 30 ans. C’est vraiment dommage pr son âge. On se rappel encore de sa sortie honteuse sur la mort de Dabo Boukary. Ç ’ a fait pitié.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet à 22:42, par clairevoyance
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    En tout cas c’est foutu pour ce pays pour le moment, prions que DIEU nous envoie un sauveur. Les premiers responsables de l’église catholique avaient commencer à vouloir gérer les choses après la chute du régime de COMPAORE, mais par ces temps qui passent, ils ont abdiqués parce qu’on ne les voit plus dans les différentes tractations, c’est bien dommage pour nous. COMME QUOI IL SERA DIFFICILE D’ESPERER
    Une nouvelle constitution établie par des zombis ?, c’est malheureux.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet à 22:43, par clairevoyance
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    En tout cas c’est foutu pour ce pays pour le moment, prions que DIEU nous envoie un sauveur. Les premiers responsables de l’église catholique avaient commencer à vouloir gérer les choses après la chute du régime de COMPAORE, mais par ces temps qui passent, ils ont abdiqués parce qu’on ne les voit plus dans les différentes tractations, c’est bien dommage pour nous. COMME QUOI IL SERA DIFFICILE D’ESPERER
    Une nouvelle constitution établie par des zombis ?, c’est malheureux.

    Répondre à ce message

    • Le 20 juillet à 14:25, par yades
      En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

      Tu veux dire quoi par là.De grâce vous avez trop d’aprioris dans vos pensées,dans vos actions,dans vos paroles.A chaque fois si un tel ou telle autre personne il ne dira pas ou ne fera rien de bons,toujours avec vos si,si vous nous écartez de l’essentiel.
      Pour une des rares fois ou l’élaboration notre texte fondamentale est confié à des burkinabè au lieu d’en être fiers,non on rentre dans une alchimie d’interprétations chimériques et à dessein.SVP laissez nous oser,car les premières(constitutions) nous prouvés leurs limites.

      Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 00:31, par Élève de maternelle
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    J’espère que dans le texte vous n’avez pas parlé de constitutionnalisation de la chefferie traditionnelle qui nous fera reculer de 60 ans et dualisera le Burkinabè du 21 ème siècle qui sera citoyen de la Republique et en même temps sujet d’un chef traditionnel ce qui est contraire aux valeurs républicaines de nos jour.

    Répondre à ce message

    • Le 20 juillet à 10:46, par oscar
      En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

      C’est bien dommage leur influence. Mais à certains moments de la vie d’une nation, ils constituent le dernier rempart en leur qualité d’autorité morale pour la résolution de certaines crises. Toutefois, la masse croit naïvement que les grandes familles royales européennes que l’on nous conte dans les livres d’histoires ont disparus. Erreur ! Elles sont plus puissantes aujourd’hui que jamais. En Angleterre, Suède, Danemark, Italie, Russie, Belgique, Monaco en passant par la France ou l’homme le plus puissant est le Duc de Paris. En Afrique le Ghana, le Lesotho, au BF avec l’hégémonie du Mogho naba, les familles royales font la pluie et le beau temps, détenant l’économie mondiale. Même aux USA, la politique est une histoire de grandes familles d’où croyez qu’elles viennent. Ce sont des gens qui ont été vénérés autrefois comme des rois ou des dieux et continuent à se considérer comme les descendants des dieux vénérés depuis l’antiquité. Le comble est qu’ils considèrent les reste de l’humanité comme des fournis à écraser, à manipuler et pour cela ils ont trouvé le modèle parfait pour nous berner : La DÉMOCRATIE. Prions que les nôtres soient sages, justes et impartiales. Sinon, meme dans l’ombre vous n’avez aucune idée de leur influence. Ils sont très influents.

      Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 07:44, par Ka
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    Comme je disais a un internaute partisan et borné qui soutient l’injustice et la continuité, surtout le retour de l’ancien régime, qui est Yako fui pour la France, ‘’’’aucun régime au Burkina depuis notre indépendance, n’a jamais eu conscience de notre identité nationale pour assumer ses responsabilité devant la nation et de nous donner une constitution crédibles qui ne soit pas à sa propre mesure.’’’’ Espérons que le président Roch Kaboré, une personnalité avertie comme nous le dit Me Halidou Ouédraogo, prendra conscience de notre identité nationale avec sincérité, et nous donner une constitution digne du peuple Burkinabé, et non pour un président prédateur, surtout sans passé par les idées des diviseurs nés, ou des avocats venus des planètes des ovnis au gosier large qui ont participé à cette commission constitutionnelle dans l’espoir de devenir des sénateurs complices de l’injustice.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 07:57, par Karfolo
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    J’ai pas bien lu le document , Dans Les commentaires de Ibriga il revient à l’assemblée Nationale de destituer le Président , qui doit dissoudre l’assemblée ? Cest ce genre de système qui plombé aujourd’hui Le Brésil avec l’ensemble des députés corrompu. Ce genre de système ramène le Président a ne recevoir que des visiteurs. Cette constitution rendra le pays ingouvernable. Si Le Président est élu au suffrage indirect pas de probleme mais s’il est élu au suffrage direct il ne doit son pouvoir au peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 08:32, par Cannot
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    Dommage de Héros à zéro. Dieu nous aides et puisse le peuple de dieu toujours triomphé

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 08:46, par La loupe
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    Bonjour. Tout simplement dire bravo à l’équipe de rédaction de la 5èm république. Vivement que tout soit verrouillé pour éviter d’éventuel tripatouilleur de constitution. Que la séparation des pouvoirs soit effectif mais qu’il existe une instance de notation et de jugement des juges. Que les apports et/ou amendements du président ne soit pas teinte subjectivité. Bon vent !

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 09:32, par Michou TOE
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    Trop d’oiseaux de mauvais augure et de pessimistes sur cette toile comme BC et Clairvoyance. Vous n’êtes même pas conscients que c’est Dieu qui sauve cette nation. Faut-il toujours voir en n’importe quel petit geste un signe de catastrophe ? Non mes frères. Quand il s’agit de personnes, les plus grands critiques (personnes qui critiquent et non le fait lui-même) se sont montrés de piètres faiseurs devant les faits, et les plus virulents opposants se révélés des moins que rien à la tête du pouvoir ou dans ses sérails. Pourquoi l’Afrique a mal toujours ? Ce sont ses propres fils et filles, avant d’accuser l’Occident. L’Occident ne fait que profiter de nos propres turpitudes. Nous avons aujourd’hui une pléthore d’intellectuels (et aussi d’opposants) à la critique facile quand ils sont loin du pouvoir, mais lorsqu’ils y parviennent, ils font pire que les anciens tenants du pouvoir, et sont souvent à côté des dirigeants les "faiseurs de dictateurs. A se demander qu’Est-ce qui se passe ? Je n’en veux pas à Halidou OUEDRAOGO ni à Luc IBRIGA pour leurs choix et erreurs, mais aux hommes (moi-même en tête) de ne faire mieux quand ils en auront l’occasion. Mes amis BC et Clairvoyance sont de ceux-là. C’est cela, critique facile piètre faiseur. Je pense avec douleur à Bénéwendé SANKARA chez nous qui semble avoir perdu la tramontane depuis qu’il est entré en mouvance présidentielle, bien d’autres sont dans le sérail du pouvoir actuel. Je pense avec stupéfaction à l’ex-président Sénégalais Abdoulaye WADE qui a voulu renverser son pays, farouche opposant qu’il a été contre Abdoul DIOUF. Alpha CONDE le monsieur qui semble être troublé dans son subconscient à la tête de l’Etat Guinéen qui veut aussi s’accrocher au pouvoir. Pour ne citer que ceux-là. L’homme ne peut mieux faire. Chacun a un plan pour soi-même d’abord quand il prétend en avoir un pour le peuple.
    Quant à notre avant-projet de Constitution, moi je crois que ça sera du bon. J’ai foi en Halidou et en son équipe qu’ils ne vont pas mentir au peuple Burkinabè ni le trahir, car cela va les rattraper tôt ou tard, même dans leur tombe. Je crois que cette Constitution permettra à chaque Burkinabè d’être égal en droit et en devoir avec son prochain. Mais je n’oublie pas la perfidie des hommes qui peuvent toujours exploiter même les failles qui n’existent pas en les créant eux-mêmes. Ne perdons pas courage, Dieu est avec nous.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 10:56, par LE JUSTICIER VOLANT
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    Me HALIDOU OUEDRAOGO est qu’il peut courir ? d’accord

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 11:47, par Pr Hamidou K.
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    Halidou Ouédraogo et Ibriga sont les vrais maux du Burkina Faso. Ibriga son frère est à la maco pour détournement de fonds pourquoi ne pas donner Les belles leçons Dans sa propre famille. Halidou, quand il a voulu mettre Du sable dans le Coucous de Thomas Sankara,, Thom L’a chasse de l’administration publique. Quand il s’est proclamé Président Du Pays réel , Blaise Compaoré qui La ramené Dans l’administration après sa traversée Du désert l’a viré également. Combien de temps ce mec va continuer à faire Du mal à ce pays ?ù

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 14:04, par Mafoi
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    Comme les Africains croient toujours que leurs malheurs viennent des constitutions,c’est du pain béni pour leurs dirigeants voleurs,pilleurs des ressources et surtout des incapables.Alors ces mêmes dirigeants passent leur temps à des tripatouillages de la constitution.En quoi cette énième version de la constitution changera fondamentalement la vie quotidienne des Burkinabè ?Rien du tout.Tout est dans la tête,dans notre manière de voir la chose publique.Donc c’est pas en changeant de constitution que nos petits juges corrompus,affairistes diront enfin le droit.C’est pas en changeant de constitution que ces délinquants qui passent leur temps à piller nos ressources cesseront de la faire du jour au lendemain.C’est pas en changeant de constitution que l’incivisme cessera comme par enchantement au Faso et je peux ainsi multiplier à l’infini les mauvais exemples pour dire que votre nouvelle constitution n’y changera rien tant que nous opérons pas un changement en profondeur de notre façon d’être et de faire

    Répondre à ce message

    • Le 20 juillet à 18:47, par Do
      En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

      Vous avez peut-être raison, mais une bonne constitution peut servir aussi de garde-fou quelque part...

      Répondre à ce message

      • Le 23 juillet à 13:33, par Mafoi
        En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

        Dans ce bas monde,il n’y a pas de bonne constitution car toute oeuvre humaine est imparfaite.Au lieu de se mettre au travail,s’il faut chaque fois accuser la constitution,nous sommes mal barrés.Prenons par exemple la constitution américaine,elle peut paraître imparfaite comme le mode d’élection présidentielle mais les Américains ne passent pas leur temps à la tripatouiller.En tout cas lors des dernières élections,si c’était en Afrique,les machettes étaient déjà sorties pour se découper car impensable pour un barbare qu’un président puisse être élu avec moins de 3 millions de voix que sa concurrente.Dommage que des gens qui ont de longs diplômes refusent de reconnaître que nos problèmes ne saurait être un problème de constitution,nos maux sont ailleurs à savoir des dirigeants voyous qui passent leur temps à instrumentaliser des paumés contre un petit bol de riz

        Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 15:42, par Lerodriguez
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    A lire les posts des uns et des autres je pense à haute voix : Tchièeee...burkinabè est fâché heinnn ! On est tous des nihilistes wooohh, c’est quoi ça encore !. On finira par se rentrer dedans ; tôt ou tard !

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 17:48, par patardé
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    les référentiels pour bien apprécier reste l’avant projets :
    1)le canevas dicté par la charte africaine de la démocratie, des élections et de la bonne gouvernance
    2) les aspirations du peuple surtout celles déclinées par l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014
    3) les constitutions antérieures
    4) le rôle des acteurs( principalement des OSC) tel orienté par des fora pour la rédaction/révision des constitutions. malheureusement des OSC viennent peu outillés notamment en matière du droit , en conséquence sont facilement manipulables. il en est de même les politiques, au lieu d’envoyer des militants disposants d’un prérequis en droit constitutionnel, leurs envoyés sont des harangueurs qui maitrisent mal la hiérarchie des normes juridiques, résultats, au lieu de lutter pour les fondamentaux,ils luttent pour codifier qui devrait relever des actes de gouvernement pour la mise en œuvre d’un programme ou personnalisation des constitutions Mme SAFIATOU LOPEZ , serait un exemple type pour la personnalisation de la constitution . or c’est ce cote, consolidé par la Loi no 10 /98/an du 21 avril 1998 portant modalités d’intervention de l’état et répartition des compétences entre l’état et les autres acteurs du développement, qui justifie la lutte pour la conquête du pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 23:48, par M’bayiri
    En réponse à : Avant-projet de Constitution : Le président du Faso reçoit une copie pour les amendements

    C ’est dommage pour le pays,que des gens comme les Halidou ouedraogo soient encore au devant des affaires après avoir aidé Blaise Compaoré à mettre le BF à genou. Depuis les TPR c est toujours le même Halidou.Le peuple insurgé à besoin d’hommes nouveaux avec des nouvelles idees.il a déposé son rapport,qu’il se casse.y a n"en marre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés