Décès de Salifou Diallo : Le comité interparlementaire de l’UEMOA présente ses condoléances au parlement burkinabè

LEFASO.NET | Moussa DIALLO • mardi 29 août 2017 à 00h03min

Suite au décès du président de l’Assemblée nationale du Burkina, Salifou Diallo, le 19 aout dernier, une délégation du comité interparlementaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (CIP-UEMOA) était à Ouagadougou, le 28 aout 2017, pour présenter ses condoléances au peuple burkinabè. Saluant un politique hors pair, Jérémie Ngouan, président du CIP-UEMOA a confié que Salifou Diallo « manquera et manque déjà », à ses pairs de la sous-région.

Décès de Salifou Diallo : Le comité interparlementaire de l’UEMOA présente ses condoléances au parlement burkinabè

Les députés membres de la délégation du CIP-UEMOA étaient à Ouahigouya, le 27 aout 2017 où ils ont pris part au doua du 7e jour de Salifou Diallo. Ce 28 aout, la délégation conduite par le président de ce parlement communautaire, Jérémie Ngouan, s’est rendue à l’Assemblée nationale du Burkina, à Ouagadougou ce 28 aout, pour adresser à la représentation nationale et au peuple burkinabè, ses condoléances.
« Pour ceux qui l’ont connu, il restera un homme de cœur, aimé et respecté. A tous, il manquera et manque déjà, à la mesure de son remarquable engagement public, profondément humain. Fidèle à lui-même, il a lutté avec ses armes, sa fermeté, sa conviction, son optimisme, jusqu’au bout », a rappelé Jérémie Ngouan.

Jérémie Ngouan, président du CIP-UEMOA signant le livre de condoléances

A entendre le président du comité interparlementaire de l’UEMOA, « Salifou Diallo a marqué le monde politique africain par sa vision, son engagement et son combat pour un monde de liberté, de solidarité et surtout pour la lutte contre la pauvreté ».

Aussi, ajoute-t-il, Gorba, comme on l’appelait, a été un acteur déterminé dans la promotion de l’union interparlementaire de la zone UEMOA. Pour Salifou Diallo, l’intégration ouest-africaine ne pouvait se faire que par l’installation d’un organe de contrôle démocratique au sein de l’UEMOA. C’est pourquoi, Jérémie Ngouan estime que « le Burkina et le comité interparlementaire de l’UEMOA perdent l’un de leurs ardents avocats ». Il a émis le souhait que les idéaux du désormais ex-président de l’Assemblée nationale du Burkina puissent lui survivre.

Les membres de la délégation du CIP UEMOA

Au nom des parlementaires et du peuple burkinabè, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Bénéwendé Sankara, après avoir remercié la délégation des parlementaires de l’UEMOA pour ce soutien en ces périodes douloureuses a pris l’engagement au nom de ses pairs de continuer l’œuvre initiée par Salifou Diallo.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 août 2017 à 23:59, par warzat En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Le comité interparlementaire de l’UEMOA présente ses condoléances au parlement burkinabè

    Pendant que vous receviez les condoléances de vos collègues de la sous région ; certains vous sommes de voter un nouveau président pour remplacer le défunt qui a bossé jusqu’à ce que cela affecte sa santé. Au lieu d’enterrer sa maman et ses frères ainés, c’est plutôt eux qui enterrent un fils, un petit frère. Que les jeunes qui veulent faire de la politique voient jusqu’où la morale et toute humanité, a disparu de ce milieu. Ce sont ces choses, cette manière de faire et de penser qui font que les révoltes populaires sont et seront sans pitié pour les hommes politiques de ce type(ceux de la politique politicienne, les spoliateurs, les voleurs) et leurs ayants droits nourris et donc empoisonnés avec de la nourriture imméritée. Les vrais révoltés n’oublient pas, ils n’oublient rien, surtout les Burkinabè ; ils font semblant de ne pas voir, de ne pas entendre et ne parlent pas ; ils encaissent jusqu’à ce que ça pète. Leur pardon est aussi certain, il est lent et ne se décrète pas ; si fait que ceux qui ont déjà pardonné ont peur de l’exprimer car ils ne sont pas majoritaire et le savent.

    Répondre à ce message

    • Le 30 août 2017 à 15:35, par Alexio En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Le comité interparlementaire de l’UEMOA présente ses condoléances au parlement burkinabè

      Qu est ce que vous nous raconter ici et par la ? Le defunt President de l Assemblee nationale est venue, il s est combattu et est parti. Laisse a la releve le travail abattu. Pourquoi attendre avec ce vide a combler ? Les hommes viennent et passent. La constitution doit etre appliquer selon les normes en vigueur.

      Je voudrait de savoir les vraies causes de la mort de l ancien President de notre Assemblee nationale. Le manque d obduction ou la publication des resultats medicinaux des autorites francaises ne draient pas etre legion de Secret pour le peuple burkinabe. Cela evitera toute speculations subjectives et non fondees. Le peuple est reste sous soif sans reconfort. Parce que personne ne connait les vraies causes de la mort Salif Diallo.

      En Europe ou en france chaque citoyen qui meurt a droit Aune obduction de routine pour les statistiques medicinales.

      Répondre à ce message

  • Le 29 août 2017 à 14:09, par LIKI N’GUESSE En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Le comité interparlementaire de l’UEMOA présente ses condoléances au parlement burkinabè

    Tout est hypocrisie. Celui dont on pleure la mort aujourd’hui a aussi endeuillé et anéanti de nombreuse personnes et familles pendant sa trentaine d’années de règne sans partage avec blaise compaoré. On oublie pas. Qu’en dites vous ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés