CHU-YO : Meditek soulage les patients du service d’hémodialyse

LEFASO.NET | Par Nicole OUEDRAOGO • jeudi 13 juillet 2017 à 17h52min

Deux générateurs, plus un lot de consommables de 200 kits, ce matériel médical d’une valeur de 32 millions de francs CFA, a été offert ce jeudi 1 3 juillet, au service d’hémodialyse du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO).L’œuvre est de la société Meditek, représentant exclusif du laboratoire BBRAUN au Burkina Faso, une entreprise allemande spécialisée dans le domaine médical, notamment la fourniture de matériel, de consommables médicaux et de moteurs chirurgicaux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CHU-YO : Meditek soulage les patients du service d’hémodialyse

Pauvre comme riche, nous sommes tous susceptibles de souffrir de ce mal tant redouté. ‘’L’insuffisance rénale, personne n’y échappe’’. Et pour la société Meditek, « Le malade, c’est peut-être nous, vous » a souligné Dr François Ouédraogo, pharmacien responsable de Meditek.

JPEG - 74.8 ko
Robert Sangaré, DG CHU-YO

Consciente de la prise en charge couteuse de cette pathologie pour le patient, Meditek a bien voulu laisser parler son cœur. « Un seul générateur acheté directement, coûte entre 20 et 25 millions, le coût du fauteuil varie entre 3 à 4 millions, l’attelage tourne autour de 25 millions. Un seul kit varie entre 40 000 et 50 000 francs CFA. Même dans les pays développés, sans la solidarité, sans l’apport des firmes, c’est difficile pour un individu de pouvoir seul, faire face à la dialyse » a noté le Directeur général de l’hôpital, Robert Sangaré, soulignant que la prise en charge de la dialyse repose sur des investissements couteux.

JPEG - 67.4 ko
Désiré Nikièma, DG Meditek

Présent au Burkina depuis 2010, Meditek, le représentant exclusif de BBRAUN, a entendu le cri de cœur de l’hôpital Yalgado. « Cette entreprise (BBROUN) vieille de 180 ans, n’a pas hésité un instant à confirmer la possibilité de mettre à la disposition du CHU-YO, ces 2 générateurs flambant neuf avec un lot de consommables (…). Et pour que ces équipements soient bien utilisés, nous avons procédé à la formation des techniciens et infirmiers qui interviennent dans le centre de dialyse » a signifié Désiré Nikièma, Directeur général de Meditek. A l’occasion, un technicien du laboratoire BBRAUN est présent à Ouagadougou pour la formation du personnel. Et déjà, les appareils sont fonctionnels.

« Un grand ouf pour Yalgado »

Ce sont au moins, 42 dialyses supplémentaires qui seront assurés par semaine, avec l’arrivée de ces nouveaux appareils. « C’est un accompagnement complet pour toute la durée de vie des appareils. Ce matériel va permettre de soulager un tant soit peu, la vie de ces patients qui ont besoin de dialyse et dont on n’arrive pas à assurer, parce que les appareils ne sont pas suffisants à faire le nombre de dialyse préconisés » a indiqué François Ouédraogo, pharmacien responsable de Meditek, soulignant qu’une équipe locale a été formée pour assister l’Hôpital pour tous les besoins liés au fonctionnement des appareils.

Et le DG de yalgado de soutenir que : « C’est un vrai soulagement pour Yalgado. Il nous faut actuellement entre 80 et 100 générateurs. On avait une trentaine et la Lonab vient de nous en offrir 10, on a reçu deux aujourd’hui et avec la surexploitation, on peut être mettre en marche entre 20 et 25 appareils en même temps. C’est un gros ouf pour nous » a-t-il dit, précisant que certains cas nécessite 3 séances de dialyse par semaine.

Du côté de Meditek, on ne compte pas en rester là. « C’est un début et nous sommes tout à fait disposés, si c’est possible, à équiper l’hôpital .On a déjà évoqué la réflexion avec le laboratoire et je pense que si tout se passe bien, on pourra encore venir en aide à nos parents et à nous-mêmes » a promis François Ouédraogo.

Ce fut également l’occasion pour le DG de Yalgado d’interpeller les jeunes. « J’en profite pour conseiller les jeunes, avec tout ce qu’on consomme, alcool, boissons frelatés, médicaments de rue, etc. . Quand les malades arrivent aux urgences, 60% sont atteintes d’insuffisance rénale » a-t-il conclu.

Nicole Ouédraogo
Lefao.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 juillet à 07:12, par Pyramide sanitaire
    En réponse à : CHU-YO : Meditek soulage les patients du service d’hémodialyse

    Les CHU Sanou Souro de Bobo et Yalgado de Ouaga,sont 2 hôpitaux de référence au plan national. On doit évacuer dans ces hôpitaux des malades dont les soins dépassent les compétences des CSPS et CMA. De même, les cas de grossesse à risques avec des femmes souffrant de pathologie délicate peuvent être transférés dans les maternités de ces 2 hôpitaux. Cependant, les femmes qui ont un suivi normal sans risque de leurs grossesses peuvent faire leurs accouchements dans des CSPS ou CMA dans les périphéries des villes de Bobo et Ouaga. Les hommes et les femmes doivent faire l’effort de comprendre ainsi la pyramide sanitaire du Burkina pour éviter de causer trop d’affluence inutile dans les CHU de Bobo et Ouaga. Les responsables des services de santé devraient aussi assurer la maintenance régulière de leurs groupes électrogènes dans les CMA pour sécuriser les interventions chirurgicales en cas de coupure d’électricité. Pour ce faire, il conviendrait que des mesures de souplesse et de célérité soient accordées aux services de santé pour les dépenses d’entretien et de fonctionnement des équipements médicaux. Ce sont là de vrais problèmes à résoudre pour un meilleur fonctionnement de nos services de santé. Il ne s’agit pas d’occulter ces problèmes objectifs pour viser des règlements de comptes entre personnes car, il faut éviter de causer des encombrements inutiles des hôpitaux qui ont des capacités limitées de place. Les autorités sont bien au courant de ces réalités et la solution réside à la mise à disposition des moyens financiers et matériels nécessaires aux hôpitaux. De même, les problèmes de reins sont devenus une affaire de santé publique qui mérite beaucoup de moyens. La direction générale du CHU Yalgado a fourni de gros efforts pour faire passer le nombre de générateurs pour la dialyse de la dizaine à la trentaine de 2013 à 2017.Compte tenu du cout élevé d’un générateur et ses accessoires qui avoisine la vingtaine de millions de FCFA, l’appui de bonnes volontés au CHU Yalgado qui est le seul centre d’hémodialyse pour le traitement des maladies rénales au Burkina sera très utile. C’est ainsi qu’il convient de saluer le don de générateurs par la LONAB à Yalgado. C’est le lieu également de féliciter et encourager les généreux donateurs du CHU Yalgado qui sont entre autres Abdoul Service, le Port Autonome de Cotonou, dont les appuis contribuent à renforcer les conditions de soins aux malades. Merci au donateur Sahel industries pour les eaux minérales et les poubelles pour l’hôpital Yalgado. Et les récents équipements de dialyse offerts par Orange en mai 2017, sont d’un grand intérêt dans la prise en charge des maladies de reins. La contribution de Burkinabè de la diaspora aux USA par des dons utiles au CHU Yalgado en juin 2017 est également à saluer et encourager. La chaîne de solidarité se poursuit avec le don de 2 générateurs par une structure médicale Meditek avec un lot de consommables de 200 kits. Le don de Meditek d’une valeur de 32 millions de francs CFA a été offert le 1 3 juillet 2017.L’idéal serait que le CHU puisse disposer d’au moins 60 à 70 générateurs pour un traitement rapide et adéquat des dialysés qui sont au moins 350.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés