FONAENF : Assurer la bonne gouvernance pour la promotion de l’alphabétisation

LEFASO.NET | Par Yvette Zongo (stagiaire) • jeudi 13 juillet 2017 à 14h00min

L’ouverture officielle de la 8e Assemblée Générale (AG) du Fonds pour l’Alphabétisation et l’Education non formelle (FONAENF) a eu lieu ce jeudi 13 juillet 2017 à Ouagadougou dans les locaux du Centre Cardinal Paul Zoungrana. Présidée par le ministre en charge de l’Education nationale, M. Jean Martin Coulibaly, cette AG a pour but principal d’offrir une tribune de partage permettant d’apprécier les performances de l’Association et de renouveler ses instances de pilotage. C’est aussi une occasion de décider des orientations de son appui aux collectivités territoriales pour le renforcement de la gouvernance locale de l’Education Non Formelle (ENF).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
FONAENF : Assurer la bonne gouvernance pour la promotion de l’alphabétisation

C’est sous le thème « L’appui du FONAENF aux collectivités territoriales pour le renforcement de la gouvernance locale de l’ENF » que les acteurs du FONAENF se réuniront les 13 et 14 juillet 2017. A l’occasion de cette assemblée, ceux-ci apprécieront toutes les actions déjà menées et dégageront ensuite les perspectives pour l’atteinte des objectifs. A cet effet, le Président du Conseil d’Administration (PCA) du FONAENF, M. Abraham Ky a indiqué que ladite assemblée « intervient après quatorze années d’efforts de mobilisation des ressources financières pour la promotion de l’éducation non formelle sur toute l’étendue du territoire national ». Pour celui-ci, le FONAENF s’est illustré comme cet instrument caractérisant l’essence même de la stratégie du faire-faire qui veut que chaque acteur joue pleinement le rôle qui lui est dévolu.

Et au ministre en charge de l’Education nationale, M. Jean Martin Coulibaly d’appuyer en reconnaissant le mérite des différents acteurs de la stratégie du faire-faire pour leur engagement et pour la convergence des énergies. Ce qui contribue au rayonnement de la gouvernance de l’éducation non formelle et, au positionnement dudit fonds comme un exemple édifiant de mutualisation des compétences et des ressources entre l’Etat, les partenaires techniques et financiers, le secteur privé et la société civile. Il ajoute de ce fait que le FONAENF contribue annuellement à l’effort national d’alphabétisation excédant le taux de 90 %. Au-delà de sa contribution significative à l’amélioration des initiatives d’accès, le ministre a laissé entendre que le FONAENF se positionne également sur le soutien aux initiatives d’amélioration globale de la qualité de l’ENF.

Par ailleurs, M. Jean- Bernard Dubois, le chef de file des partenaires techniques et financiers (PTF) à quand à lui encouragé les acteurs du FONAENF à poursuivre leur engagement pour la promotion de l’Alphabétisation et de l’Education non formelle au Burkina Faso. Il a ainsi affirmé que les PTF réitèrent la nécessité de la validation des alternatives éducatives et la définition de mécanismes d’extension. Et ce de permettre le passage à l’échelle des innovations afin d’améliorer l’accès et la qualité de l’éducation pour les enfants du Burkina Faso.

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés