Appel public à l’épargne : Le Burkina recherche 75 milliards de francs CFA sur le marché obligataire

LEFASO.NET | Par Moussa Diallo • samedi 8 juillet 2017 à 01h09min

Le Burkina lance un emprunt obligataire par appel public à l’épargne intitulé « trésor public du Burkina Faso 6,5% 2017-2017 ». A travers cette opération, le pays des Hommes intègres recherche 75 milliards de Francs pour financer ses projets structurants. La cérémonie officielle de lancement a eu lieu, le 07 juillet 2017, à Ouagadougou. C’est la Société de gestion et d’intermédiation boursière, Coris Bourse, qui a reçu mandat du ministère de l’économie, des finances et du développement pour être arrangeur et chef de file de l’opération.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Appel public à l’épargne : Le Burkina recherche 75 milliards de francs CFA sur le marché obligataire

« Le Burkina se tourne verse ses fils, vers les investisseurs, vers tous ceux qui aiment le Burkina pour leur demander de lui prêter de l’argent pour lui permettre de réaliser ses projets d’investissements ». C’est en ces termes que le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Nabi Abraham Ouattara, explique cette opération d’emprunt obligataire par appel public à l’épargne. C’est d’ailleurs lui qui a officiellement lancé l’opération.

Le montant indicatif de l’emprunt est de 75 milliards de francs CFA, pour une maturité est de 10 ans avec deux ans de différé. Le taux d’intérêt servi est de 6,5% l’an et le remboursement se fera tous les six mois, avec une garantie souveraine de l’Etat qui balise l’opération. Le nombre total des obligations est de 7 500 000, avec une valeur nominale unitaire de 10 000 F CFA. C’est dire que le minimum pour souscrire, est de 10 000 FCFA.

Le Trésor et la comptabilité publique du Burkina est accompagnée dans cette opération par la Société de gestion et d’intermédiation (SGI), Coris Bourse. Les épargnants peuvent passer par leurs banques ou par des SGI. Aussi, quelques facilités seront offertes au niveau de l’administration publique à travers des fiches de souscription.

JPEG - 69.1 ko
Le DG du Trésor et de la comptabilité invite les Burkinabè à répondre à l’appel de la patrie

« C’est 75 milliards de francs CFA que nous recherchons. Mais, par expérience quand le Burkina va sur le marché, on lui propose toujours plus que ce qu’il a demandé. Donc, nous escomptons plus mais est-ce que nous allons prendre plus, ça c’est dans un mois qu’on va aviser, mais pour le moment, nous voulons 75 milliards », soutient Nabi Abraham Ouattara.

Cet emprunt obligataire est ouvert au grand public, donc aux épargnants et aux personnes morales. C’est la Coris Bourse qui a été mandaté par le ministère de l’économie, des finances et du développement pour être l’arrangeur et chef de file de l’emprunt obligataire du Burkina. « Notre rôle, comme indiqué dans le mandat qui nous a été servi par le ministère de l’économie, des finances et du développement, c’est d’arranger, de structurer l’opération. En d’autres termes, c’est à nous qu’il revient les meilleures caractéristiques de sorte à ce que cette opération soit une pleine réussite, pour davantage réaffirmer la crédibilité de la signature du Burkina sur le marché financier et inviter l’ensemble des épargnants de la sous-région à massivement participer à cette opération », a précisé Yacouba Saré, directeur général de Coris Bourse, arrangeur et chef de file de l’emprunt obligataire du Burkina.

JPEG - 69 ko
les participants attentifs à la présentation des caractéristiques de l’opération

Cette opération, 4e du genre organisée par le Burkina après 2003, 2011 et 2013, constitue une opportunité de placement pour les épargnants en ce sens que la fiscalité est entièrement exonérée. « A 6,5%, quand on considère le taux moyen servi aux comptes d’épargne, vous verrez que c’est une opportunité de placement et donc nous invitons les citoyens burkinabè et même tous les ressortissants de l’Union à participer à cet emprunt qui est nettement bénéfique pour les épargnants et les investisseurs. Pour quelqu’un qui investit 10 000F, il aura 325F tous les six mois », explique le Directeur général de Coris Bourse.

C’est opération entre dans le cadre du financement des projets structurants du Plan national de développement économique et social (PNDES). « Ça va participer au bouclage du financement du budget de l’Etat, gestion 2017 pour mettre en œuvre les investissements, que ce soit dans les aménagements hydro-agricoles, la construction des routes, des pistes rurales, que dans la construction d’infrastructures énergétiques, scolaires, de santé. Donc, ça entre dans le cadre de la mise en œuvre du PNDES », a confié Alain Siri, secrétaire permanent du PNDES.

JPEG - 75.1 ko
les participants à la cérémonie de lancement

L’opération est lancée. Aux épargnants de saisir cette opportunité qui se présente à eux. « Il suffit simplement de se rapprocher de Coris Bourse et de toute SGI implantée dans la zone UEMOA et de remplir simplement le bulletin de souscription et vous participez à l’opération d’emprunt du Burkina », rappelle Yacouba Saré.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 juillet à 22:40, par Aol
    En réponse à : Appel public à l’épargne : Le Burkina recherche 75 milliards de francs CFA sur le marché obligataire

    Je sais déjà chez qui et qui on peu trouvé 9 milliards 200 millions pour se projet d’emprunt obligataire.
    - Simon Compoaré ancien maire de Ouaga et actuel ministre de la sécurité 7 milliards une somme qu’il avait déjà fêté il y’a près de 10 ans passé.
    - Ousmane Guiro ancien DG des douanes 2 milliards une somme précédemment trouvé caché dans des cantines.
    - Commission du SIAO 200 millions précédenment détourné.
    De courte pensé voici ce que me revien en esprit sur les malversations financières au Burkina Faso si nous luttons vivement contre la corruption les détournements sur tous ces formes le pays ira beaucoup mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 00:05, par Eric de KOURIA
    En réponse à : Appel public à l’épargne : Le Burkina recherche 75 milliards de francs CFA sur le marché obligataire

    L´état Burkinabè veut 75 milliards !? C´est bien simple á trouver ! Faites revenir Blaise Compaoré, Alizeta Gando, François Compaoré...et dites à ceux qui ont « dîné avec le diable » de faire revenir les milliards qu´ils ont détournés des années durant. Et le compte sera bon.
    Combien de multimilliardaires, il y en a dans le régime actuel ? Ceux qui ont fait fortune avec Blaise Compaoré ? Il y en a même qui ont créé leurs propres banques. Ce pouvoir est inconsciemment entrain de préparer le retour de Blaise Compaoré. Mais sommes nous surpris ? Non !! Machiavel dans la prince l´a si bien dit :
    « Les hommes aiment à changer de maîtres, espérant chaque fois trouver mieux. Cette croyance leur fait prendre les armes contre le seigneur du moment ; en quoi ils font souvent un mauvais calcul, s´apercevant ensuite qu´ils ont changé un cheval borgne contre un aveugle »
    Alors les Burkinabè se seraient-ils trompés de nouveau ?
    Nous ne sommes pas prêts à remplir les caisses de l´état avec nos maigres revenus. Lesquels revenus vont arranger les affaires du PPP ! Ce sera une tromperie de trop ! Non, halte á la magouille. Non au gouvernement de copains et de coquins.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 10:14, par Atchinguè
    En réponse à : Appel public à l’épargne : Le Burkina recherche 75 milliards de francs CFA sur le marché obligataire

    Ce n’est pas du tout juste de faire une comparaison entre le taux bancaire et le taux servi pour l’appel public à l’épargne. Quand je dépose mon argent en banque, je peux le retirer quand je veux, quand je suis dans le besoin (cela est possible même pour les comptes bloqués). Pourtant quand j’achète une obligation, je ne peux pas me faire rembourser quand je veux.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 11:07, par Contribuables
    En réponse à : Appel public à l’épargne : Le Burkina recherche 75 milliards de francs CFA sur le marché obligataire

    Bonjour les actions du DG du trésor sont certes louables. Mais il doit arrêté son arrogance. Il est très très très arrogant et imbue de sa personne. Tous les agents l’ont constaté pendant la crise que le trésor a traversée. Cette arrogance se manifeste toujours car il est contre le texte portant répartition des avantages tout simplement parce-que sa part de responsabilité a nettement diminuée. Cette part est plafonné au même montant que celui du DG des impôts et il n’est pas d’accord. S’il ne fait pas attention, les agents risque de repartir en grève et comme raison son arrogance. Merci . stp laisser passer ce message. Svp

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 11:54, par Substance Grise
    En réponse à : Appel public à l’épargne : Le Burkina recherche 75 milliards de francs CFA sur le marché obligataire

    Est ce que dans cet emprun d’argent on se preoccupe de verifier si l’argent collecte n’est pas salle : l’argent de la corruption ;du detournement des fonds publiques ;le blanchiment de tout ce qui est mal acquis

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 17:52, par Hassami
    En réponse à : Appel public à l’épargne : Le Burkina recherche 75 milliards de francs CFA sur le marché obligataire

    Si le gouvernement pouvait nous dire exactement dans quels secteurs et spécifiquement sur quels oeuvres ou services cet argent sera utilise et combien chaque oeuvre ou service coutera. La les citoyens investisseurs pourraient agir comme témoins et juger d’eux memes les benefices du projets et la transparence des dépenses. Sinon mon investissement, que sa soit 10.000f ou 75milliards, ne paiera point pour les compagnes de personne ni les vacances de sa famille quelque part sous les cocotiers.

    Quand l’Ethiopie voulait construire son barrage, ses citoyens et ressortissants on investi parce que les details étaient fourni par l’Etat (project, cout, date execution, avantages du projet pour la nation etc...)

    J’espere que l’Etat fera la meme chose et nous l’accompagnera sans faute.
    VIVE LE FASO !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés