Burkina Faso : Les enjeux énergétiques au cœur d’une conférence publique

LEFASO.NET | Maxime Jean-Eudes BAMBARA (stagiaire) • vendredi 7 juillet 2017 à 21h34min

L’association sous régionale ‘’ Eurafrique 21 ‘’ a organisé ce jeudi 06 juillet 2017 une conférence publique sur le thème « Les enjeux énergétiques en Afrique de l’Ouest pour un développement durable et inclusif : focus sur le Burkina Faso et l’expérience de l’Europe ». Cette conférence animée par Francis Semporé, membre du Bureau de Eurafrique, a connu la participation des acteurs du secteur énergétique et des représentants institutionnels d’Europe et d’Afrique de l’Ouest.

Burkina Faso : Les enjeux énergétiques au cœur d’une conférence publique

“Lever les enjeux liés aux énergies renouvelables, partager les expériences et communiquer sur les politiques en matière d’énergie et surtout donner des orientations qu’il faut au secteur de l’énergie afin qu’il puisse jouer pleinement son rôle dans les sociétés”, ce sont entre autres les objectifs de cette conférence publique tenue dans l’Amphithéâtre du campus de l’Institut international d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE), ce jeudi 06 juillet 2017 à Ouagadougou. Et c’est l’association “Eurafrique 21”, cadre de débats pour la réussite des changements économiques et politiques, qui en est à l’origine.

Pr Abdoulaye Ouédraogo, Président de l’Association burkinabè des Acteurs et professionnels de l’Efficacité Energétique

« Aujourd’hui nous pensons qu’il est temps de jeter un regard autour de nous, de tenir compte de notre environnement, de tenir compte des enjeux mondiaux liés aux changements climatiques et de la marche du monde vers le développement des énergies de sources propres si on veut penser à nos besoins et ceux des générations futures », a expliqué le Dr Bruno Korgo, directeur général des énergies renouvelables. Pour lui la politique du secteur d’énergie a longtemps été dominée par la production thermique comme première source et il est important d’ouvrir le débat sur les enjeux de l’énergie en connexion avec le développement durable de notre pays.

De l’exposé des panélistes

Dr Bruno Korgo, Directeur général des énergies renouvelables

« Si on ne pense pas l’énergie en fonction des priorités d’industrialisation ou de développement, alors on va lister des projets et avoir un catalogue des choses tout à fait importantes à réaliser mais qui ne s’inscrivent pas dans une vision de l’avenir », a prévenu Claude FISCHER-HERZOG, partant de l’expérience de l’Europe.

Quant à la position de la directrice des entretiens européens et eurafricains, elle est claire : « il faut développer en Afrique et particulièrement en Afrique de l’Ouest une stratégie énergétique qui puisse permettre de construire un mix-énergétique basé sur l’ensemble des atouts (soleil, charbon, eau, gaz, pétrole) de l’Afrique de l’Ouest. Il ne faut se priver d’aucune source ».

Claude FISCHER HERZOG, Directrice des Entretiens européens et eurafricains

Le Pr Abdoulaye Ouédraogo, président de l’Association burkinabè des Acteurs et Professionnels de l’Efficacité énergétique (ABAPEE) a, quant à lui, centré son intervention sur l’efficacité énergétique beaucoup plus dans son côté perte d’énergie. “Il faut produire la quantité dont nous avons besoin et non produire pour produire ; d’où la nécessité de chercher à avoir une maitrise de la production “, a-t-il soutenu. La maitrise de l’énergie est, selon l’universitaire,, le moyen par lequel on pourra atteindre l’efficacité énergétique et ainsi éviter les pertes tant au niveau de la production qu’à la distribution.

« L’un des maillons faibles du développement socio-économique du Burkina Faso est l’énergie », a souligné Mariam Diop, la chargée des Opérations principales de la Banque Mondiale au Burkina Faso. C’est également l’avis du représentant de l’Union européenne, Jean Lamy pour qui « il y a des contraintes partout dans le domaine de l’énergie ». Et pour ce faire, trois aspects importants doivent être pris en compte dans toute politique énergétique à savoir la production, la distribution et l’accessibilité, a-t-elle indiqué.

Maxime Jean-Eudes BAMBARA (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 8 juillet 2017 à 10:49, par Hussein En réponse à : Burkina Faso : Les enjeux énergétiques au cœur d’une conférence publique

    « il faut développer en Afrique et particulièrement en Afrique de l’Ouest une stratégie énergétique qui puisse permettre de construire un mix-énergétique basé sur l’ensemble des atouts (soleil, charbon, eau, gaz, pétrole) de l’Afrique de l’Ouest. Il ne faut se priver d’aucune source ». Vous avez oublié l’énergie nucléaire !
    Donc pas question de se limiter seulement aux énergies renouvelables (soleil, eau et vent) seulement si nous devons construire des industries à énergie intensive et si notre sous-sol dispose de l’uranium, de pétrole, de gaz naturel et peut-être de charbon. Oui, l’Afrique doit se doter le droit d’utiliser aussi les énergies thermiques conventionnelles, tout en perfectionnant les centrales qui vont les produire, afin de réduire voire éliminer tous les impacts environnementaux. Analogue pour l’énergie nucléaire. A propos, y’a-t’il de la houille ou du charbon en Afrique de l’ouest ? Répondez-moi svp si vous en savez quelque chose, merci.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés