Bobo-Dioulasso : Un réseau de voleurs de motos démantelé

LEFASO.NET | Jeannine K. Bologo (stagiaire) • vendredi 7 juillet 2017 à 21h48min

Le commissaire de police du Commissariat de Do de la ville de Bobo-Dioulasso, Pakindsama Ouédraogo a tenu le vendredi 07 Juillet 2017, une conférence de presse dans la cour dudit commissariat. Cette rencontre avec les hommes et femmes de médias a eu pour objectif de leur présenter un réseau de délinquants spécialisés dans le vol des engins à deux roues. Au nombre de 06, ces derniers opéraient dans les parkings des maquis et pharmacies de la ville de Bobo-Dioulasso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bobo-Dioulasso : Un réseau de voleurs de motos démantelé

Selon le commissaire de Police, c’est dans la nuit du 17 au 18 juin 2017 aux environs de 01 heure 30 minutes, que les agents du Commissariat de Do auraient reçu une plainte pour vol d’un vélomoteur dans le parking d’un maquis de la place. Ainsi, le lendemain, les éléments de la brigade de recherches dudit Commissariat ont entamé des recherches en vue de retrouver ledit vélomoteur. Et le samedi 25 juin 2017, par l’intermédiaire d’un élève Assistant de Police, lesdits éléments ont pu mettre la main sur le nommé S.B.B. étudiant en première année de Droit à l’université Nazi Boni (ex université polytechnique de Bobo-Dioulasso) détenteur du vélomoteur volé et son complice du nom de G.B.I. employé de commerce domicilié au secteur n04 de Bobo-Dioulasso.

A en croire le commissaire, des renseignements recueillis auprès des deux présumés interpellés et la collaboration des Brigades Ville et Territoriale de la Gendarmerie Nationale de Bobo-Dioulasso et aussi celle de la population ont permis de mettre la main sur l’auteur, le co-auteur, les receleurs et saisir d’autres vélomoteurs dont les vols avaient été déclarés au Commissariat de Do.
Ces « présumés délinquants » opéraient principalement dans les parkings des maquis et des pharmacies.

« Ils identifient le lieu et au moment venu, les nommés T.L. et O.I. alias You se remorquent sur une moto et arrivés sur le lieu, le nommé O.I. alias You met l’engin au parking et retire un ticket de parking parmi les engins déjà garés qu’il remet à son acolyte. Quelque temps après, ils reviennent prendre leur engin et celui qu’ils ont ciblé », a expliqué le commissaire.

Ainsi, pour tromper la vigilance du gérant de parking, ils se présentent tous au même moment devant le parker. Ce dernier dans la précipitation ne prend pas soin de bien vérifier la conformité des tickets. Pour ne pas s’exposer à des soupçons, T.L. stimule une panne de carburant et pousse ledit vélomoteur à l’endroit voulu avant d’utiliser des clés universelles pour démarrer l’engin.

Les investigations ont permis aux agents de la police de saisir des mains des « voleurs » des vélomoteurs de marque Yamaha 135, i8, Nano, crypton, 115, force x, Vegas RR.

Toutefois, le Commissaire de Police Pakindsama Ouédraogo invite la population à rester vigilante et attentive dans ses lieux de fréquentation et autres et à plus de collaboration en appelant soit le 1010, le 16, ou le 17. Aux différents gérants de parking, à engager des gens dont la moralité n’est pas douteuse et à renforcer les contrôles à la sortie de leurs parkings.

Jeannine K. Bologo (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 juillet à 22:02, par le changement
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Un réseau de voleurs de motos démantelé

    MONSIEUR LES COMMISSAIRES VOTRE TRAVAIL EST BIEN MAIS RESTE CAR LES DOSSIERS DE L’ASCE/LC RESTE.CEUX EUX NOUS VOULAIS ET AUSSI COMPLETé LA LISTE PAR CEUX DES SERVICES PAYES DE LA POLICE, DU MINISTERE DES INFRASTRUC ? DES SG DES MAIRIE, CF ET SIAO

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 08:01, par Qui le sait ?
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Un réseau de voleurs de motos démantelé

    Félicitations aux forces de l’ordre, à la population toute entière qui ne ménagent aucun effort pour permettre de mettre hors d’état de nuire de pareils délinquants.
    Cependant, je reste septique quant aux méthodes de présentation des coupables avérés. Quel est le vrai objectif de présenter les délinquants à la presse ? Pour la publicité de l’action des forces de l’ordre ? Pour témoigner que la population les aide activement dans leur travail ? Si oui, je suis désolé, ce n’est pas suffisant. En effet, la meilleure formule est que la population puisse reconnaître les délinquants, que ses derniers se rendent comptent qu’ils sont repérables au sein de la population en présentant clairement leur visage. Je comprends que l’objectif est de garder leur anonymat pour une future réinsertion sociale mais pour l’instant, la majorité redouble d’ingéniosité pour ne plus être arrêtée lors de leur forfaiture après leur sortie de prison.
    ALORS, COMMENT REMÉDIER A CETTE MÉTHODE ? Seules la révision des textes régissant ce volet d’une part et la population d’autre part pourront clairement permettre de changer cette façon de procéder. Dans ces conditions, les apprentis seront plus que dissuader avant d’en être des professionnels.
    S’il faut une pétition, informer la population pour en engager une.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet à 05:15, par DOUBIE
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Un réseau de voleurs de motos démantelé

    Toutes mes félicitations aux forces de l’ordre et de la sécurité mais pour les dissuader il faudrait nous montrer les visages de ces malfrats partout au monde il montre les visages sauf au Burkina pourquoi ; regarder chez nos voisins en Côte d’ivoire, au Mali, au Niger, au Togo et au Benin.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet à 13:16, par Poulet Gendarmou
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Un réseau de voleurs de motos démantelé

    Tant que ces policiers continueront de presenter ces bandits, ces fumiers en cachant leur nom, je continuerai de croire que c’est des actions qui n’ ont pas existe et qu’ ils tentent de nous faire dormir debourt pour nous dire qu’ ils travailleent. Sinon, s’ ils ont ete pris , pourquoi cacher encore leur sale visage-la ? Mais comme c’est du bluff, si les interesses se reconaissent, ils vont les attaquer en justice. Sinon explianez nous pourquoi c’est le malfrat qui a le droit d’ avoir l’ image protegee. Gendarmous et Pouilaits, votre histoire -la n’est pas claire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés