Construction d’un monument de l’insurrection populaire et d’un musée des luttes du peuple burkinabè : Les trois projets primés

LEFASO.NET | Par Maxime Jean-Eudes BAMBARA (Stagiaire) • jeudi 6 juillet 2017 à 00h55min

L’association « Mémoire et Conscience », initiatrice du projet de construction d’un monument de l’insurrection populaire et d’un musée des luttes du peuple burkinabè, a procédé ce 05 juillet 2017 à la remise des prix et attestations aux trois lauréats dont les noms ont été dévoilés le mardi 23 mai dernier. La cérémonie de récompense a lieu au Centre national de presse Norbert Zongo à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Construction d’un monument de l’insurrection populaire et d’un musée des luttes du peuple burkinabè : Les trois projets primés

Ils n’y croyaient pas, mais c’est désormais chose faite et les trois lauréats voient le fruit de leurs efforts couronnés de succès après avoir participé au concours d’appel à idées lancé par l’Association « Mémoire et Conscience » pour l’édification d’un monument et d’un musée sur les ruines de l’ancienne Assemblée nationale. Ces édifices qui rappelleront l’insurrection populaire et les différentes luttes que le peuple burkinabè a menées.

JPEG - 85.2 ko
Isidore Somda, gagnant du premier prix

Ils ont tapé dans l’œil du jury présidé par Jacques Guingané et ils repartent avec la récompense prévue par l’appel à idées. Ainsi Isidore Somda, qui a remporté le premier prix, a reçu un chèque de 1 000 000 FCFA. Le deuxième prix d’un montant de 800 000 FCFA a été empoché par Idrissa Ouédraogo. Bado Armel, vivant au Canada et représenté par sa mère a, quant à lui, gagné le troisième prix de 600 000 FCFA. En plus des chèques, les lauréats sont repartis chacun avec une attestation de participation.

De la substance des idées proposées

« En ce qui me concerne j’ai proposé un monument composé d’un piédestal de forme circulaire à trois niveaux. Et se hisse sur ce piédestal, la lettre ‘’V’’ grandeur nature, et sur chaque branche on a une main tenant chacune des chaines brisées. Pour le musée il s’agit d’un musée rectangulaire avec des marches ascendantes et descendantes » et cette idée traduit non seulement la lutte du peuple burkinabè lors de l’insurrection des 30 et 31 octobres 2014 mais devrait également servir aux autres nations qui aspirent à plus de liberté et de démocratie ce qui est représenté par le globe terrestre dans le creux du ‘’V’’ ». Nous décrit, Isidore Somda. « En tant qu’un insurgé j’ai jugé bon d’apporter ma contribution à la réalisation de ce projet » ajoute celui-là-même qui est cadre au ministère en charge de la jeunesse et par ailleurs juriste.

JPEG - 68.5 ko
Idrissa Ouédraogo, 2e lauréat recevant son attestion et son chèque

« Mon idée matérialisée représente un mur sur lequel il y a des fresques qui vont retracer l’histoire de l’insurrection. Et sur ce mur on va élever deux points, celui d’une femme et d’un homme qui vont porter des feuilles de laurier qui symbolisent la victoire. Les deux points symbolisent le progrès et la lutte et soutiennent la carte du Burkina Faso. Il y a aussi qu’on doit intégrer un musée qui va abriter des éléments concernant toutes les luttes du peuple burkinabè ». Explique brièvement, l’écrivain Idrissa Ouédraogo, qui propose également que le monument et le musée soient reliés par un mur qui sera appelé ‘’ Cordon ombilical’’ car pour lui, les luttes actuelles se sont inspirées de celles passées.

JPEG - 77.9 ko
Madame Bado Christine, mère de Bado Armel, 3e lauréat

Madame Bado Christine qui a représenté son fils traduit sa gratitude à l’association « Mémoire et Conscience » et souhaite que l’ensemble des idées proposées puissent effectivement servir à l’édition du monument et du musée inscrits dans le projet. Armel Bado, 21 ans, étudiant en architecture au Canada, a participé à ce concours en ligne nous confie sa mère.

JPEG - 71.1 ko
Luc Marius Ibriga livrant son discours

C’est donc la fusion des idées des trois lauréats, précise Dr Ra-Sablga Seydou Ouédraogo secrétaire général de l’Association initiatrice du projet en collaboration avec l’Assemblée nationale, qui permettra de construire le monument et le musée grâce aux contributions par une quête populaire et la mobilisation de ressources de partenaires publics et privés.

Maxime Jean-Eudes BAMBARA (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 juillet à 04:16, par L’historien
    En réponse à : Construction d’un monument de l’insurrection populaire et d’un musée des luttes du peuple burkinabè : Les trois projets primés

    Félicitation aux lauréats. Le Burkina Faso regorge de talents : architectes, poètes, chercheurs, cultivateurs innovants, musiciens etc... Bien soutenus, ils nous feront des merveilles.
    Quel monument pour le 4 août 1983 où la révolution burkinabè a été enclenchée ? La troupe du capitaine Blaise Compaoré a renversé le régime en place du médecin commandant Jean Baptiste (c’était la saison des coups d’état pour le pays) et libéré le capitaine Thomas Sankara pour instaurer la révolution. Une nouvelle gouvernance fut ainsi instaurée. Malheureusement le jeudi 15 octobre 1987, l’antagonisme entre les militaires pro Sankara et ceux pro Blaise a mis fin à l’expérience révolutionnaire du Burkina Faso.
    L’expérience révolutionnaire a été plus enrichissante que l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014. La raison ? La révolution a de manière structurelle apporté une rupture de gouvernance et un changement de mentalité des Burkinabè grâce à Sankara, Blaise et autres compagnons.
    L’insurrection de 2014 a apporté la perfidie et pire elle a révélé que les hommes politiques aussi bien de la Transition (militaires tartuffes et voleurs) et du régime de Roch ne sont pas prêts à travailler pour une gouvernance vertueuse (rappelez vous de l’histoire des tablettes de corruption de l’AN et des paroles de moquerie de Salif/Salifou Diallo ?).

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet à 08:33, par @#détailssvp
    En réponse à : Construction d’un monument de l’insurrection populaire et d’un musée des luttes du peuple burkinabè : Les trois projets primés

    Est-ce qu’on peut voir les projets en détails, j’ai vu une video produit par l’architecte kéré qui me permet de me faire une idée de sa vision. Je constate que son projet que je trouvais original, mais très ambitieux n’a pas été sélectionné pour peu est qu’il ait candidaté.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés