Grève illimitée au ministère en charge de la culture : Les autorités appellent à une reprise immédiate du travail

LEFASO.NET | Par Rita Bancé/Ouédraogo • mercredi 5 juillet 2017 à 00h40min

Ce lundi 3 juillet 2017, le syndicat national des travailleurs de la Culture, des arts et du tourisme (SYNATRACT) a entamé une grève illimitée pour la satisfaction de sa plateforme revendicative. Suite à cela, le ministre dudit département, Tahirou Barry a animé le même jour à Ouagadougou, une conférence de presse pour dit-il, informer l’opinion publique sur la situation qui prévaut au sein de son département.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grève illimitée au ministère en charge de la culture : Les autorités appellent à une reprise immédiate du travail

A en croire le ministre de la Culture, des arts et du tourisme, neuf des douze points que compte la plateforme revendicative du SYNATRACT, ont fait l’objet d’accord. Les trois points restants ont été mis en réflexion.

Il s’agit de :

- La mise en place d’un fonds de motivation au profit des agents du ministère ;

- L’octroi d’une indemnité vestimentaire à tous les agents compte tenu de la mission régalienne du ministère qui est la promotion de la culture, des arts et du tourisme à l’intérieur et à l’extérieur du Burkina ;

- La nomination d’attachés culturels et touristiques dans les représentations diplomatiques et les institutions du Burkina.

Pour le point relatif à la nomination des attachés culturels dans les représentations diplomatiques et les institutions du Burkina, Tahirou Barry a indiqué qu’il a également fait l’objet d’accord.

« Dès lors qu’il y a des compétences dans mon département, le gouvernement a autorisé que ces compétences soient prises en compte dans les nominations au sein des représentations diplomatiques et institutions du Burkina », a-t-il noté.
Sur les deux autres points restants, celui-ci a fait savoir qu’au regard de leur complexité, un comité a été mis en place pour essayer de faire des propositions alternatives parce qu’au stade actuel, le gouvernement ne saurait accéder à ces revendications. Toutefois, il a ajouté que d’autres possibilités pouvaient être envisagées pour aller dans le sens de la prise en compte des préoccupations qui ont été émises.

JPEG - 59.4 ko
SG SYNATRACT, Mohamed Lamine Ouédraogo

Revenant sur la grève illimitée entamée ce 3 juillet 2017, le ministre Barry dit privilégier le dialogue. Tout en invitant les grévistes à une reprise immédiate du travail, il les rassure être favorable à la signature du protocole d’accord.
Pour l’équilibre de l’information, nous avons aussi approché le Secrétaire général du SYNATRACT, Mohamed Lamine Ouédraogo pour avoir sa version. A l’en croire, il n’y a eu aucun point d’accord, puisqu’il n’y a jamais eu de discussion entre le syndicat et le ministre. « C’est nous qui allons toujours vers le dialogue. Le ministre ne s’est pas encore assis avec nous pour traiter de nos préoccupations parce qu’il n’a jamais le temps. Les neuf points dont parle le ministre, ce sont des points qui ont été abordés. Mais aucune solution n’a été trouvée. Un protocole d’accord n’a pas été signé », a-t-il relevé.

Rita Bancé/Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés