Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Programme « Emplois -Jeunes pour l’Education Nationale » : 3150 jeunes à recruter en 2017

Accueil > Actualités > Société • COMMUNIQUE • mardi 4 juillet 2017 à 00h45min
Programme « Emplois -Jeunes pour l’Education Nationale » : 3150 jeunes à recruter en 2017

Ceci est un communiqué de la Direction de la communication et de la presse ministérielle du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation.

I Introduction

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme présidentiel dans son volet résorption du chômage des jeunes diplômés, il est prévu le recrutement de seize mille huit cents (16 800) jeunes ayant un niveau de formation équivalent ou supérieur au DEUG 2, pour le compte du Ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (MENA). Le recrutement de ces 16800 jeunes est étalé sur cinq ans et a commencé en 2016.

Au titre de 2016, sur une prévision de quatre mille deux cents (4200) jeunes diplômés, trois mille cinq cent dix-neuf (3519) ont été recrutés, formés au métier d’enseignant et déployés dans toutes les régions, pour assurer l’enseignement dans les filières suivantes : Français-Anglais, Français-Histoire-Géographie, Mathématiques-Physique-Chimie et Mathématiques-Sciences de la Vie et de la Terre mais aussi dans diverses spécialités de l’enseignement et la formation techniques et professionnels.
Les formations se sont déroulées à l’Ecole Normale Supérieure de l’Université de Koudougou (ENS-UK) pour les séries littéraires et les spécialités de l’enseignement technique et à l’Institut des Sciences (IDS) pour les filières scientifiques.

II. Analyse de la situation actuelle

A l’analyse de ce programme, on pourrait noter que la majeure partie de ceux qui ont été recrutés soit près de 80% sont restés à leur poste durant toute l’année scolaire. Par ailleurs, la déperdition qui a été constatée s’explique par le fait que le programme, a été un tremplin salutaire pour l’entrée en emploi définitif d’un grand nombre de bénéficiaires. En effet, plusieurs d’entre eux, intéressés par l’enseignement, sans attendre la fin du programme les concernant, ont passé les concours de l’Education nationale et sont repartis dans nos écoles de formation pour une durée de formation plus longue. Une étude est en cours pour en déterminer le nombre. On note également que certains ont été admis également à d’autres concours de la Fonction publique. L’organisation d’un test d’intégration avant la fin de la période contractuelle qui est de trois ans, pourrait permettre de fidéliser un grand nombre de ceux qui s’engagent à rester dans le monde de l’éducation. Cette idée est en cours d’analyse de faisabilité avec la Direction des ressources humaines et la Fonction publique.

III. Difficultés rencontrées et solutions en cours

Il convient de souligner qu’un tel programme quoique salutaire, (avec une expérience inédite d’un recrutement massif d’enseignants), a rencontré des difficultés que nous sommes en train de corriger.
Au titre des difficultés on peut citer :
• les profils de recrutement qui quelques fois ne correspondaient pas tout à fait à la matière enseignée,
• des retards observés dans la mise à disposition des allocations,
• des ressources jugées insuffisantes par les bénéficiaires, etc.

A toutes ces difficultés, des solutions sont proposées :

• En ce qui concerne les profils de recrutement pour la promotion 2017, une attention particulière sera observée. D’ores et déjà, une rencontre préalable a été tenue avec les acteurs des écoles de formations du MESRSI (IDS, ENS/UK) et les responsables du MENA pour mieux définir les profils en lien avec les matières à enseigner.... [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime
2iE : Un colloque pour réfléchir à l’interaction entre eau, énergie, alimentation et habitat
Commune de Ouagadougou : Des espaces de vente d’aliments dans les écoles pour garantir l’hygiène
11-Décembre 2018 : A Fada N’Gourma, on a fêté sans parade militaire ni civile
Accès à l’eau potable : A Pô, l’eau coule difficilement…
Droits humains au Burkina : Le regard de la directrice Afrique de l’Ouest et du Centre d’Amnesty international
58ème Anniversaire de l’Indépendance du Burkina : Le Faso Autrement invite les gouvernants à changer de fusil d’épaule
58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre
Fête de l’indépendance, Manga 2018 : A quelques heures de la célébration, des citoyens de Pô s’expriment
Mode : « Mon souhait est de voir un jour les étalons porter Burkindi comme maillot officiel », Gilbert Tiendrébeogo
58ème anniversaire de l’Indépendance du Burkina : L’UPC invite les gouvernants à distribuer équitablement les fruits de la croissance
Siaka Ouattara, maire de Toussiana : ‘’ La lutte pour le développement est une question de sacrifices, de responsabilité et de sincérité ‘’
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés