Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

LEFASO.NET | Maxime Jean-Eudes BAMBARA (stagiaire) • samedi 1er juillet 2017 à 00h24min

Le Chef de file de l’opposition (CFOP) a tenu, ce 30 juin 2016, à son siège, une conférence de presse sur la situation de la corruption au Burkina Faso. Selon Zéphirin Diabré, le phénomène de la corruption ne fait que s’aggraver dans le pays depuis l’arrivée au pouvoir du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP). « Autant on peut débattre avec un gouvernement qui n’obtient pas de résultats, autant on ne peut dialoguer avec un gouvernement qui pille le peuple », a-t-il martelé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

« Il ne se passe pas un jour, sans qu’on ne découvre un scandale financier au sein de notre administration. Presque tous les ministères sont gagnés par cette gangrène qui ne fait que prendre du terrain, irriguée par l’impunité réservée aux coupables », a déclaré d’entrée de jeu le chef de file de l’Opposition lors d’une conférence de presse tenue ce 30 juin 2017 et qui avait pour objectif de prendre à témoin l’opinion publique de l’aggravation du phénomène de la corruption.

Pour Zéphirin Diabré, le pouvoir en place n’est pas venu pour « travailler » mais plutôt pour « piller l’argent des Burkinabè, s’enrichir, enrichir les hommes d’affaires qui leur sont proches et préparer leurs futures campagnes électorales ». A en croire le chef de file de l’opposition politique, des exemples ne manquent pas : « En plus des détournements dont des cadres de la police nationale se sont rendus coupables et de l’affaire de la disparition de 200 millions à la dernière édition du SIAO, le gouvernement a attribué selon le compte rendu du conseil des ministres du 14 juin 2017, par la procédure « d’entente directe », des marchés aux groupements SOSAF-SOGEDIM BTP pour la poursuite des travaux de construction de l’institut régional de l’Administration (IRA) des Hauts-Bassins ».

« Et ce sont plus de 562 millions de francs CFA qui seront déboursés pour la construction de 07 salles de classes et 11 latrines. Soit 02 salles de 100 places et 05 salles de 50 places selon une précision du service d’information du Gouvernement », a souligné le chef de file de l’Opposition.

JPEG - 89.1 ko
Quelques membres du CFOP

Le fait le plus grave, selon Zéphirin Diabré, « c’est que le Gouvernement en place a décidé de légaliser le pillage de nos maigres ressources à travers un projet de loi portant allègement des conditions d’exécution des programmes et projets du partenariat public-privé », lequel projet de loi doit être voté le 03 juillet prochain à l’Assemblée nationale. « C’est une manière de contourner les règles de transparence contenues dans la loi numéro 020-2013/AN portant régime juridique du partenariat public-privé au Burkina Faso », a-t-il ajouté.

« Le problème au Burkina, loin d’être l’absence de structure de contrôle ou de lutte contre la corruption, est que tous les rapports faits par les corps de contrôle dorment dans les tiroirs », se désole le CFOP. Il a invité de ce fait le président du Faso à transmettre à la justice tous les rapports des corps de contrôle, afin que des procédures judiciaires soient ouvertes.

L’opposition politique a appelé les organisations syndicales et l’organisation de la civile à sortir de leur mutisme car pour elle « c’est en passant à une nouvelle étape de la lutte, que le MPP et ses alliés seront obligés de revenir sur le chemin de la bonne gouvernance ».

Maxime Jean-Eudes BAMBARA (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er juillet à 06:24, par GUETBA
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    En tout cas, entente directe là, moi je consulterai jamais celui avec qui je ne m’entends déjà pas ; même subjectivement.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 06:50, par yelmingaan blaan saa hien
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    "ou a ton jamais vu le chien se départir de sa déhontée façon de s asseoir ?":on a pris gout dans le détournement de l argent des projets en prétextant que ce n’ est que l argent du "Nassara",lequel s en est retourné chez lui avec le reste de son argent en jurant d être plus radin chaque fois qu il retournera la ou il a pleuré HIER ;de quel prétexte va t on maintenant user pour légaliser le détournement sans scrupules de l argent des "sambissi" ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 08:19, par Mafoi
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    D’accord avec vous sur le constat général mais lorsque vous concluez en invitant le président du Faso à transmettre à la justice tous les rapports des corps de contrôle,afin que des procédures judiciaires soient ouvertes,cela m’amène quelques réflexions en questions à savoir :
    A quoi sert au juste notre institution judiciaire qu’on dit par ailleurs indépendante ?
    Pourquoi la même justice ne s’auto-saisit pas ?
    Que les férues en droit m’éclairent sur la situation mais en attendant,on ne pourra pas m’empêcher de dire que notre justice est en faillite et cela ne date pas de maintenant.Pour y remédier,les magistrats nous avaient fait croire qu’il suffisait de leur donner des salaires de ministres et d’autres avantages extravagants pour dire enfin le droit.Mon œil,le chien ne changeant jamais sa façon de s’asseoir,ces petits juges veulent encore plus tout en continuant à s’adonner à leurs jeux favoris:corruption,racket,vols etc ect.....!
    Conclusion :
    Si la corruption continue de se propager à la vitesse de la lumière au Faso,la faute incombe en premier à nos magistrats dont 95% sont atteints de trouble bipolaire avec leur lecture du droit à l’envers

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 09:16, par Naaba Guesbé
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    ZÉPHYRIN DIABRE, S’IL PLAIT A DIEU, TON RÊVE SE RÉALISERA DANS TES RÊVES. BON COURAGE.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 10:26, par Damos
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    Monsieur Zeph , il ya chose que vous savez mais vous ne voulez pas parlez. Au temps du CDP, il y’avait pire que ça mais ce pouvoir n’acceptait pas dévoiler ça. C’est parce que le pouvoir de Rock est vraiment soucieux de notre pays qu’ils acceptent en parler . Vous avez été ministre sous le CDP et je sais que vous savez ce qui se passait à l’époque C’était l’époque de MANGE ET TAIT TOI

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 10:41, par Bédjou
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    Naan laara, an sarah ! Il ya vraiment lieu de réagir face au pillage en règle qui est en train de se profiler à l’horizon, sinon, après ce serait tant pis pour nos pauvres et maigres ressources. Il avait été reproché à la transition d’avoir passé trop de marchés de gré à gré et on veut faire pire. Pourtant la transition avait eu recours à cette procédure pour tenir dans l’exécution des projets et programmes de la transition. Où est l’urgence ici pour chercher à emprunter cette procédure. Le mandat, il est de cinq ans, donc bien planifié. Pardon ! sortez dans cà.

    Répondre à ce message

    • Le 1er juillet à 20:40, par KOBINABA
      En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

      Vous etes tout faux car on ne peut pas dire que rien ne bouge et refuser qu on allege les procedures.On est presse malgre nos different bords de voir les choses avancer.Les gens on detourne au SIAO mais on ete arrete ou se trouve le probleme.Aucun mecanisme ne peut empecher qq1 de detourner.Mais on t arrete des qu on trouve le trou.Mon president Jesph il faut quitter Ouaga et poursuivre l implantation des cordinateur du Parti la ou il y en a pas.Le retard accuse par le parti est assez enorme.Les electeurs sont dans les villages et non a Ouaga.Donc il est temps de se bouger si on veut le meilleur pour 2020.Alassane a fait cela en C.I et cela a ete benefique pour leur economie pourquoi pas nous ?

      Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 11:16, par TARYAM
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    Monsieur Zéphirin ; vous parlez comme ça ; souvenez-vous au temps où Blaise COMPOARE vous avez confié les finances et économies, de vos propos. Nous sommes un pays pauvre ; on nous aide ; vous crié au lieu de barrir. C’est regrettable vous avez toutes les voies de recours de dénonciation et d’enquête pour s’assurer de la lisibilité de la gestion et des passations. Si vous dites que c’est pour enrichir les amis entrepreneurs, pour bien se préparer pour les élections prochaines vous passer à coté ; puisque vous avez été battu au moment où le MPP, ne pouvait pas passer un marché. je vous invite à d’autre débats que cette distraction au regard de tous les corps de contrôle que l’univers institutionnel regroupe. C’est des insultes pour ces intellectuels de toute cette chaîne administrative et le peuple qui n’attendent que ses réalisations soient effectives. Je soufre à votre place le politicien !

    Répondre à ce message

    • Le 1er juillet à 23:22, par soucieux pour mon pays
      En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

      Mon ami. ça c’est une réponse trop politique. Si vous êtes au pays, vous savez au moins qu’il y a eu détournements à la police, au SIAO, au ministères des finances, au ministère des infrastructures...... Les administrateurs ont parlé de gabégie et de politisation le jour de leur sit-in. Dans "le courrier confidentiel" N°132 du 25 mai 2017, il est ressorti qu’une loi vient d’être votée pour que toutes les les traces des comptes de gestions de plusieurs années du passé soient effacées ; et ainsi, des millards se sont envolés par cet acte du législatif. D’autres actions de ce genre ne sont pas encore dévoilées. De vous à moi, dites si cela facilite les investissements dont vous parlez. Si le projet de loi dont parle Zephirin va faciliter ou encourager ces genres de détournements, ce n’est pas bien que vous soyez pour, quelle que soit votre appartenance politique ou sociale. Quand je pense qu’à chaque fois qu’on signe un accord de financement ou de prêts, le Burkina est toujours receveur et non donneur et qu’on est très léger dans la gestion, il y a de quoi se demander si les dirigeants actuels veulent réellement notre bien. Certains diront que la pratique date de l’ancien régime. Mais les anciens dignitaires observer les actuels emprunter leurs traces, c’est simplement inadmissible. Amicalement, votre.

      Répondre à ce message

    • Le 2 juillet à 07:33, par Nobila Bernard OUEDRAOGO
      En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

      Bonjour ! J’aurais aimer que répondiez pleinement à votre pseudonyme Taryam. Et pour cause, vous évoquez le bref passage de M. DIABRE aux commandes des finances de notre pays et vous ignorez royalement que ceux que vous soutenez sont dans les arcanes du pouvoir depuis 20 ans. Soyez juste dans vos critiques. Quand vous dites que le MPP a accédé au pouvoir sans le soutien de ses amis opérateurs économiques vous vous trompez également. Ceux qui détiennent actuellement le monopole des affaires au Burkina sont-ils des ennemis du régime ? Je tais les manipulations et et autres tapages et acharnements à l’endroit des hommes d’affaires qui n’ont pas fait amende honorable au tout puissant nouveau vieux parti.Le MPP avait suffisamment de ressources pour remporter les élections. Soyons moins partisans car nous ne sommes que des humains.

      Répondre à ce message

    • Le 2 juillet à 11:41, par "LE VIEUX"
      En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

      INTERNAUTE "TARYAM" QUE JE REBAPTISERAI "KAYAM" QUI VEUT DIRE EN FRANĆAIS FACILE "BÊTE" , VOUS CROYEZ QUE L’OPPOSITION REPUBLICAINE VA SE TAIRE ET CROISER LES BRAS PENDANT QUE LE MPP ET SES SATTELITES PILLENT LES MAIGRES RESSOURCES DU BURKINA ? LA MORALITÉ DOUTEUSE DES "DIABLES AUX FOURCHETTES CROCHUES" EST CONNUE PAR TOUS ET AUCUN PARTENAIRE SERIEUX NE FINANCERA DES ACTIONS OU LE GRÉ-A-GRÉ DEVIENT LA RÈGLE. TOUTES LES OSC CREDIBLES ET LES DEPUTÉS PATRIOTES DOIVENT SE LEVER COMME UN "SEUL HOMME" POUR BARRER LA ROUTE A CETTE FORFAITURE.
      LE PEUPLE BURKINABÈ A VENDU SON ÂME A VIL PRIX MAIS IL N’AURA QUE SES YEUX POUR PLEURER !!!

      Répondre à ce message

    • Le 2 juillet à 16:43, par "LE VIEUX"
      En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

      INTERNAUTE "TARYAM" : DANS UNE DEMOCRATIE VERITABLE, L’OPPOSITION EST DANS SON DROIT D’ATTIRER L’ATTENTION DES GOUVERNANTS SUR LES DIRIVES DANS LA GESTION DE LA CHOSE PUBLIQUE.
      AUCUN PARTENAIRE FINANCIER CREDIBLE N’ACCEPTERA FINANCER DES PROJETS OÙ LE GRÉ-A-GRÉ DEVIENT LA REGLE GENERALE. LE COMPORTEMENT DES TENANTS DE CE REGIME CONRFIME BIEN CE QUE LE CITOYEN AVERTI ATTENDAIT D’EUX. C’EST-A-DIRE S’ENRICHIR SUR LE DOS DU PEUPLE ET "ACHETER" SES VOIX EN RETOUR POUR LES CONSULTATIONS A VENIR. TOUTES LES OSC CREDIBLES, LES DEPUTÉS PATRIOTES DOIVENT SE LEVER COMME UN SEUL HOMME POUR BARRER LA ROUTE A CEUX QUI ONT "DINÉ AVEC LE DIABLE" ET QUI CONTINUS A VOULOIR SUCER LE SANG DU PEUPLE. LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !!!

      Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 12:16, par Arsène Lupin
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    On dirait que ce stagiaire est pro mmp. J’ai lu un autre article sur le même sujet. Et ça paraissait plus grave que ça. Nul part il n’est mentionné que l’opposition menace de sortir à la rue. Le site doit retransmettre fidèlement les choses...

    Répondre à ce message

    • Le 1er juillet à 20:57, par Le syndicaliste
      En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

      Toi meme tu n’as pas tout dit. Zephirin invite les syndicats et les OSC de durcir le ton et de s’opposer a l’adoption de la loi portant allegement des procedures de passation des marches que lui il estime etre la porte ouverte pour une vaste corruption et une spoliation des ressources du pays. Zephirin tente par la de manipuler les syndicats et les OSC pour des vises politiques. C’est une vrais politisation des syndicats et des OSC qui se profile a l’horison. Ces derniers se laisseront-ils embarquer dans une telle aventure ? Un ultra liberal adepte des privatisations sauvages et des licenciements massifs de travailleurs qui veut s’appuyer sur les leaders syndicaux et les OSC pour acceder au pouvoir et appliquer son programme anti-travailleurs et antisocial. Ces derniers sont-ils si naifs au point de se laisser prendre au piege grossier que leur tend l’ultra liberal Zephirin Diabre ? Attendons de voir.

      Répondre à ce message

      • Le 2 juillet à 17:41, par "LE VIEUX"
        En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

        QUAND CERTAINS BURKINABE "SOCIALISTES..." CRITIQUENT LES SOCIO-LIBERAUX, ILS OUBLIENT DE SE REGARDER DANS LE MIROIR ET DE REGARDER DERRIERE EUX. IL N’YA RIEN ACTUELLEMENT ! RIEN DU TOUT. LE DOGME SI TU NOUS TIENS !
        REGARDEZ LE MONDE ENTIER ; OU SE TROUVENT LES TENANTS DU SOCIALISME ET SES DERIVÉS ? NULLE PART. EXEMPLES : QUE SONT DEVRNUES LES URSS, L’ALBANIE, L’ALLEMAGNE DE L’EST, LA CHINE POPULAIRE ???
        QUELQUES RELIQUES SURVIVENT TOUJOURS TELLES QUE LE CUBA ET LA COREE DU NORD.
        MAIS CE DERNIER PAYS NOUS OFFRE TOUS LES JOURS DES SPECTACLES DESOLANTS DONT LE DIRRIGEANT VÉNÉRÉ VIENT D"UTILISER DON ONCLE COMME MUNITION D’UN CHAR DE COMBAT PARCE QU’IL A SOMNOLÉ AU COURS D’UNE REUNION DU PARTI SOCIALISTE.!!!
        EN CE QUI CONCERNE LA CHINE POPULAIRE, LE VIRAGE SPECTACULAIRE ET VERTIGINEUX OPERÉS A 100 DEGRES DU SOCIALISME VERS LE LIBERALISME DOIT MARQUER NOS ESPRITS ET NOUS SORTIR DU DOGME VERS DES IDEOLOGIES PÉRIMÉES !!! A BON ENTENDEUR SALUT !

        Répondre à ce message

    • Le 2 juillet à 07:48, par Kô-tigui
      En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

      Mon cher ami Lupin, il faut suivre la chaine Burkina Infos ! La menace de marcher de l’opposition était bel et bien inscrite sur la bande déroulante.
      Ceci dit, je pense qu’il n’a même pas besoin de faire des menaces. Il confectionne ses banderoles, chausse ses basket, avec un parapluie (comme il pleut actuellement) et il marche. C’est son droit, comme il en a usé depuis.
      Il peut aller voir le REN-LAC, ASCE-LC, ses députés, etc. pour dénoncer. Sinon, comme ça là, ça sent simplement du populisme !
      Sans rancune

      Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 12:48, par Sidnaba
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    UPC et CDP et CODER qui osent dire que PPP de MPP est un moyen d avaliser la corruption. Si la honte tuait, Zeph et ses sbires du CDP étaient morts enterrés longtemps. Le peuple Burkinabé n a pas encore oublié le monopole de la belle sur la filière peaux et cuirs annoncée publiquement par le ministre du commerce de Blaise Kouassi Compaore Mr Kafando ainsi que le domaine immobilier et des moustiquaires imprégnés, etc.Seul le peuple mouton du Burkina Faso pourra avaliser une telle forfaiture de lez soit disant opposition. Zeph Epson CDP étaient où à l époque ? Pour moi c est claire, si les PPP peuvent faire avancer le Burkina alors on y va. Que cette opposition hybride et nauséabonde sorte dans la rue et nous allons nous rencontrer. Trop c est trop Zeph croit que tout le monde est né hier ou quoi ? A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

    • Le 2 juillet à 18:05, par "LE VIEUX"
      En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

      INTERNAUTE "SIDNABA", PAR CE POSTE VOUS VENEZ DE TIRER UNE BALLE DANS VOTRE PIED. LES DOSSIERS DE MOUSTIQUAIRES IMPREGNÉES ETAIENT SOUS L’ÈRE DE MONSIEUR KABORÉ PIGA ROCK CHRISTIAN KABORE "TOUT PUISSANT" PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE (DURANT 10 ANS).
      QUAND AU MONOPOLE DES CUIRS ET PEAUX, SUIVEZ MON REGARD VERS LE TEMPS DU SUPER MINISTRE DE L’EAU, DE L’ELEVAGE, DE L’AGRICULTURE ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES DONT ALIZET GANDO EST ET DEMEURE SON PARENT ! PERSONNE NE PEUT EMBROUILLER PERSONNE AUJOURD’HUI DANS CE BURKINABÈ DE SAVANE . ON A TOUT VU, TOUT ENTENDU, TOUT ASSIMILÉ, TOUT NOTÉ...CE LUI QUI NE L’A PAS APPRIS VA A SA PERTE TOTALE

      Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 13:03, par goama
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    vous avez un maire a l arrond 7 condamné pour avoir organisé les fraudes aux concours de 2015,vous étés aller le chercher a la maco pour le présenter.vous étés donc mal placé, très mal placé pour faire la morale au mpp

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 13:13, par citoyen arrond 7
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    mr diabre.souvenez vous que ce sont des candidats upc aux législatives (3) qui ont organisé les fraudes aux concours de 2015.en son temps vous aviez promis au cbc,au en cas de condamnation,ils seraient exclu du parti.le maire de l arrond 7,qui a écopé de la plus lourde condamnation (12 mois) est l un d eux.non seulement vous avez menti au peuple,mais vous étés aller le chercher a la maco pour le présenter.de ce faite vous étés très très mal placé pour faire la morale au MPP.Il n y a pas de délinquants aux MPP

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 13:49, par Toēenga
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    La conférence, il l’a animé en tant que président upc ou en intégrant toute l’opposition. En dehors des médias, existe-t-il un canal officiel par lequel l’opposition peut poser plainte contre la corruption ? Si oui il fallait le faire et s’il ya pas de suite là l’opposition ne fait plus de publicité mais elle organise une grève contre la corruption au bf (un debraillage).
    Le mpp veut s’enrichir avec les hommes d’affaires pour préparer les prochaines élections. Bien dit. Mais à ce que je sache des hommes d’affaires ont financé aussi l’upc aux présidentielles, comment on appelle ça ? Doit on être surpris de la corruption du mpp si on a soi même servi blaise pendant tant d’années ? Ce qu’il faut, c’est chasser cette vielle classe de politiciens pourris y compris l’opposition pour que de vrais burkinabe prennent le pays en main.
    Toēenga

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 15:30, par AMADE
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    HUM ! Je ne comprends pas l’opposition. Les gars pillent déjà . C’est en ne changeant pas la loi qu’ils vont cesser ? Non ! Battez vous pour remporter en 2020

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 16:32, par Nabiiga
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    Je ne comprends plus rien. La corruption est à son paroxysme, crie l’opposition. Hmm, est sous l’ère Blaise il n’y avait pas de corruption ? C’est troublant quand même si ce qui est avancé s’avère vrai. Donnons-nous aujourd’hui les preuves de cette corruption et non pas de suppositions. Je ne nie pas qu’il y ait quotidiennement de corruption dans la gestion de la chose publique ; certes, il y en a, mais nous sommes arrivés à un état où la parole politicienne ne tient plus sans ce que celle-ci ne soit accompagnée des preuves concrètes et irréfutables. À vous l’opposition de ne pas nous laisser sur notre faim ce qui concerne ce que vous avancez

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 19:03, par Le Vigilent
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    Zephirin commence a paniquer. L’utilisation des procedures allegees permettront d’accelerer la mise en oeuvred’importants projets et programmes dont les effets seront visibles d’ici fin 2017, et c’est ce qui n’arrange pas le CFOP qui ne trouvera pas des arguments pour dire que l’annee 2017 est une annee perdue comme l’aurait ete celle de 2016.
    Zephirin, pourquoi tu ne souhaites pas le developpement du Burkin sous le mandat de Rock ? Je ne savais pas que tu etais si mechant au point de t’apposer a toute initiative pouvant sortir la population de la misere qui est devenue un fonds de commerce toi. Il faut quitter dans ca si tu ne veux perdre toute credibilite aux yeux de la population. Surtout cesse de manipuler les syndicats et OSC pour semer la pagaille dans le pays. De toite facon ces derniers ne sont pas si naifs qie tu le crois. En fait, que leur proposes-tu concretement dans ton programme de gouvernement de systeme ultra liberal sinon des licenciments massifs et autres mesures anti sociales ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 19:48, par Commandant Lucas
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    Vraiment ces dirigeants actuels n,ont pas peur,ils se foutent du peuple,mais la fin est proche,continuez seulement à detourner,pillez ... cette fois-ci aucun de vous ne pourra rejoindre la Côte d,ivoire...

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 20:14, par Le COQ
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    Même si demain matin, le coq ne chante pas au Burkina ce sera la faute du gouverne-et -ment. Avançons seulement je ne fais que m’opposer.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 22:15, par Sidbeyondo
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    Que peut donner les nouveaux seuils fixés par le gouvernement dans la loi d’accélération des marchés publics en discussion. Quel est le montant de la cotation ? Quels sont les nouveaux seuils pour les demandes de prix et les gré-à-gré ? Est-ce que ce sont les mêmes seuils qui étaient prévus dans la loi adoptée le 22 juillet 2016 par le conseil des ministres.

    Merci d’avance à qui pourraient me fournir ces informations. C’est pour comprendre le pourquoi de la réaction de l’opposition. Je suis aussi entrepreneur et j’aimerais avoir les bonnes informations à temps car si ce sont des mesures accélérées on aura peut-être pas le temps de monter les dossiers.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet à 07:55, par Nobila Bernard OUEDRAOGO
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    Très franchement, la corruption est une vraie gangrène au pays des hommes intègres. Et ceux malgré les textes et règlements dont le pouvoir trouve aujourd’hui trop complexes pour l’exécution rapide de ses projets et programmes. C’est dommage que toutes ces sommités de la planification n’aient pas pu prévoir qu’il y aura blocage si l’on ne s’y prend tôt. C’est un programme que l’on exécute. Ceux qui sont au pouvoir ont clamé leur brillante expérience pour convaincre les électeurs. Qu’est-ce qui les surprend maintenant ? Si ces projets sont prioritaires et l’urgence commande leur exécution pourquoi n’y a -t-on mis tout ce qu’il faut pour être dans les délais. De la transparence surtout dans projets éducatifs sinon c’est la catastrophe. Là où l’on cultive les valeurs l’on ne doit y percevoir une quelconque malversation.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet à 08:22, par Le Sage.
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    Le gouvernement mpp gouverne, l’opposition politique sérieuse s’oppose par des critiques constructives. M. Zephirin DIABRE est donc dans son bon droit, même si je ne comprends toujours pas comment le peuple burkinabè a pu porter les "lieutenants" de Blaise Compaoré au pouvoir après avoir chassé le "Général" lui-même.
    Si vous creusez bien, c’est bien et surtout M. Salifou DIALLO, l’intrigant habituel qui tenait le crachoir de Blaise Compaoré dans la malgouvernance pendant ces 25 ans de règne sectaire. Alors, comment voulez-vous que les choses changent avec le mpp ?.
    L’opposition politique a donc parfaitement raison de dénoncer ces pratiques malsaines de ce pouvoir grabataire, déjà à terre dès maintenant, sinon, ce sera trop tard car si le mpp arrive à mettre en place un trésor de guerre, connaissant le burkinabè lamda des campagnes et même des villes qui votent pour 1000 francs seulement qu’on lui donne, nous sommes foutus en 2020 car le vrai changement ne viendra jamais alors que M. DIABRE est la meilleure solution pour essayer un autre exemple de développement.
    Je demande solennellement à l’opposition politique (dans laquelle je me reconnais parfaitement) à prendre ses responsabilités et d’empêcher ici et maintenant (y compris par la voie de l’insurrection populaire si l’Assemblée Nationale veut passer en force) (ces gouvernants mpp à la semaine qui naviguent à vue) afin qu’en 2020, la coalition UPC, ADF/RDA, CDP, et tous les autres partis politiques qui rejettent le mpp et ses agissements de malgouvernance politique, ses fifres et ses sous-fifres afin qu’on se débarrasse loyalement et dans les urnes de ces comédiens, guignols politiques et leurs alliés "ventristes" (unir/PS, Faso MEtba etc etc) qui n’ont d’objectif que leur enrichissement personnel. Ils savent pertinemment que s’ils continuent sur cette lancée, ils ne termineront pas leur mandat légal de 5 ans. Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 12:10, par l’oeil
    En réponse à : Corruption au Burkina Faso : L’Opposition politique s’en prend au parti au pouvoir

    Pourquoi l’article ne mentionne - t-il pas les 7 milles..... milliards dont ZETH parlait ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés