Mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) : Des élus locaux africains outillés

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • vendredi 30 juin 2017 à 10h29min

« La mise en œuvre des objectifs du développement durable (ODD) : quel rôle pour les collectivités territoriales africaines ? ». C’est sous ce thème que se tient, du 29 juin au 1er juillet 2017 à Ouagadougou, un séminaire international organisé par l’Académie africaine des collectivités territoriales (AGLA) et Cités et gouvernements locaux unis (CGLU). Ce séminaire vise à renforcer les capacités des élus locaux, afin de garantir leur meilleure implication dans la mise en œuvre des ODD.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) : Des élus locaux africains outillés

L’agenda 2030 des Objectifs de développement durable a identifié 17 objectifs, 169 cibles et 232 indicateurs à atteindre dans des domaines comme la lutte contre la pauvreté, la protection de l’environnement, etc. Pour l’atteinte de ces objectifs, l’implication des autorités locales s’avère nécessaire à en croire Najat Zarrouk, directrice de l’Académie africaine des collectivités territoriales (ALGA). « De tous les agendas mondiaux qui ont été adoptés depuis septembre 2015, pour 65% de ces agendas, la mise en œuvre se passe au niveau local, d’où l’importance et la centralité du rôle des collectivités locales, des régions, des villes, des municipalités dans le processus de mise en œuvre de ces agendas », confie-t-elle.

Il s’avère donc important selon Najat Zarrouk que les collectivités locales soient positionnées comme des acteurs fondamentaux de mise en œuvre des ODD auprès des Etats. Et pour ce faire, l’AGLA travaille à renforcer leurs capacités, les sensibiliser et les outiller, afin qu’ils puissent faire face aux défis des ODD.

Selon Lamine Abbad, représentant de CGLU, les collectivités locales sont déjà investies dans la mise en œuvre des ODD. « Il s’agit donc de compléter le travail qu’elles font déjà en terme de gestion des déchets, de travail sur la réduction de la pauvreté, de l’assainissement. Les ODD ne proposent donc pas aux collectivités territoriales de créer de nouveaux axes de travail, mais plutôt d’essayer de mieux coordonner les travaux qu’elles font et d’avoir plus de transversalité dans leur plan de développement et de cadrer cela dans un cadre international qui va permettre de mesurer les progrès qui se font dans les pays ».

Lamine Abbad a par ailleurs souligné que le séminaire de Ouagadougou qui réunit des élus locaux de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest du Centre et de l’Est s’inscrit dans un cadre plus global, en ce sens que dans plusieurs parties du monde se tiennent aussi des réunions des collectivités locales sous l’égide de CGLU.

Moussa Belem, 1er adjoint au maire de la commune de Ouagadougou, la tenue de ce séminaire est à saluer. Au sortir de ce séminaire, les élus locaux présents relayeront ce qu’ils auront appris auprès de leurs pairs dans les différentes localités du Burkina Faso.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés