Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 juin 2017

Communiqué • jeudi 29 juin 2017 à 00h24min

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 28 juin 2017, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 12 H 00 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu une communication orale, procédé à des nominations, et autorisé des missions à l’étranger.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 juin 2017

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

Le Conseil a adopté deux (02) rapports.

Le premier est relatif à un décret portant transfert de la gestion du péage au Fonds spécial routier du Burkina (FSR-B).

L’adoption de ce décret vise à améliorer le dispositif institutionnel de gestion du péage.

Il prévoit la mise en place d’une commission interministérielle chargée de définir les conditions de reversement du personnel actuel du péage.

Le second est relatif à une ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de prêt conclu le 21 avril 2017 à Washington (Etats-Unis d’Amérique) entre le Burkina Faso et la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA).
Cet accord de prêt d’un montant de 10,45 milliards de FCFA est destiné au financement partiel du Projet de construction et de bitumage de la route Ouahigouya-Djibo.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

Le Conseil a adopté un rapport relatif à deux (02) décrets portant respectivement création d’emploi et nomination d’un enseignant à l’Université de Koudougou.
L’adoption de ce rapport permet la création d’un emploi et la nomination d’un maître de conférences agrégé en Sciences économiques à l’Unité de formation et de recherche en Sciences économiques et de gestion (UFR/SEG).

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT

Le Conseil a adopté un rapport relatif à la demande de propositions n°2017-003P/MEA/SG/DMP du 02/02/2017 relatives aux études techniques des barrages hydroélectriques et hydroagricoles de Bassieri, de Ouessa et de Banwaly pour le compte de la direction générale des infrastructures hydrauliques.

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution des marchés aux entreprises suivantes :

Lot 1 : IFEC/Emergence Ingénierie/ISL, pour études techniques de faisabilité et d’exécution du barrage hydroélectrique et hydroagricole de Bassieri dans la province de la Gnagna, pour un montant de deux milliards sept cent trente-huit millions six cent soixante-neuf mille six cent onze (2 738 669 611) FCFA TTC, pour un délai d’exécution de seize (16) mois.

Lot 2 : Groupement STUDI International/EIPL/AC3E, pour études techniques de faisabilité et d’exécution du barrage hydroélectrique et hydroagricole de Ouessa dans la province du Ioba, pour un montant de trois milliards six cent quatre-vingt-trois millions huit cent quarante-cinq mille (3 683 845 000) FCFA TTC, pour un délai d’exécution de dix-huit (18) mois.

Lot 3 : Groupement BERA/ CID, pour l’actualisation des études techniques détaillées de construction du barrage hydroélectrique et hydroagricole de Banwaly dans la province du Houet, pour un montant d’un milliard deux cent soixante-douze millions cinq cent vingt-sept mille cent trente-cinq (1 272 527 135) FCFA TTC, pour un délai d’exécution de dix (10) mois.

Le montant total des attributions s’élève à sept milliards six cent quatre-vingt-quinze millions quarante un mille sept cent quarante-six (7 695 041 746) FCFA TTC.
Le financement sera assuré par le budget de l’Etat, gestion 2017 et 2018.

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DES MINES ET DES CARRIERES

Le Conseil a adopté un rapport relatif à une autorisation de suspension des activités de gestion des titres miniers et autorisation pour une durée de deux (02) mois en vue d’achever le projet de modernisation du cadastre minier.
Le Conseil a marqué son accord pour ladite suspension.

Un arrêté ministériel précisera les modalités de mise en œuvre de la mesure.

I.5. AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE

Le Conseil a adopté un décret portant institution et paiement d’une allocation forfaitaire au bénéfice des agents chargés de la mise en œuvre des mesures de sureté sur les aéroports internationaux du Burkina Faso.

L’adoption de ce décret permet au Burkina Faso de se conformer aux dispositions relatives aux aéroports ouverts 24H/24, de supprimer le paiement des heures extra-légales sur les aéroports de notre pays et de disposer d’un mécanisme d’encouragement des agents chargés de la mise en œuvre des mesures de sureté.

I.6. AU TITRE DU MINISTERE DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE L’ARTISANAT

Le Conseil a adopté un rapport relatif à la 15ème édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) prévue pour se tenir du 26 octobre au 04 novembre 2018.

Le Conseil a marqué son accord pour le thème : « Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique ».

I.7. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION ET DE L’INSERTION PROFESSIONNELLES

Le Conseil a adopté un décret portant création, attributions, organisation, composition et fonctionnement de la Commission nationale de la certification.

La certification qualifiante vise à apporter des réponses concrètes à la problématique de l’insertion professionnelle des jeunes en les dotant de qualifications reconnues dans les métiers porteurs et pourvoyeurs d’emplois.

L’adoption de ce décret permet de fournir un instrument juridique adapté à la mise en œuvre efficiente de la certification professionnelle qualifiante au Burkina Faso.

I.8. AU TITRE DU MINISTERE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DU TOURISME

Le Conseil a examiné un projet de loi portant orientation du secteur du livre et de la lecture publique au Burkina Faso.

Ce projet de loi vise à assurer un développement de l’économie du livre à travers une structuration et une organisation des acteurs, afin de faciliter le développement de l’ensemble de la chaine des valeurs du livre et de renforcer la lecture publique.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.

Il a adopté le 2ème rapport périodique quadriennal du Burkina Faso sur la mise en œuvre de la convention 2005 de l’UNESCO.

La convention 2005 de l’UNESCO est un instrument juridique international contraignant, ratifié par le Burkina Faso le 15 septembre 2006.

L’adoption de ce rapport vise l’atteinte de meilleurs résultats aux plans de la gouvernance culturelle, des échanges de biens et services, de l’inclusion de la culture dans les politiques de développement durables et de la promotion des libertés et des droits humains.

II. COMMUNICATION ORALE

II.1. Le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat a fait au Conseil une communication relative à la tenue de la 25ème session de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat.

La 25ème session de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat se tiendra les 29 et 30 juin 2017 à Ouagadougou. Au cours de cette session, les Sociétés d’Etat présenteront leurs rapports de gestion et les états financiers sur l’exercice clos au 31 décembre 2016.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DE LA PRESIDENCE DU FASO

- Monsieur Moussa KABORE, Mle 111 266 R, Statisticien, Conseiller spécial du Président du Faso, Chargé de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, est nommé cumulativement Responsable du Programme pilotage de l’action présidentielle ;

- Monsieur Pato Daniel KABORE, Mle 29 302 C, Chargé de recherches, Directeur exécutif du Centre d’analyses des politiques économiques et sociales, est nommé cumulativement Responsable du Programme Renforcement de la capacité d’analyse et de la transparence de l’action publique ;

- Monsieur Didier Romuald BAKOUAN, Mle 19 619 J, Médecin, Secrétaire permanent du Conseil national de lutte contre le Sida et les IST (CNLS-IST), est nommé cumulativement Responsable du Programme de lutte contre le VIH, le Sida et les IST.

B. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SECURITE

- Monsieur Wennélebsida Jean Alexandre DARGA, Mle 57 711 K, Commissaire divisionnaire de Police, 1er grade, 2ème échelon, est nommé Directeur général adjoint de la Police nationale ;

- Madame Néné Amy OUEDRAOGO, Mle 111 483 W, Commissaire principal de Police, catégorie I, 2ème échelon, est nommée Directrice de la Police judiciaire ;

- Monsieur Dofinihanmi Ernest BAZIN, Mle 19 471 R, Commissaire principal de Police, 3ème grade, 2ème échelon, est nommé Directeur régional de la Police nationale de la Boucle du Mouhoun ;

- Monsieur Yacouba DRABO, Mle 17 838 Z, Commissaire divisionnaire de Police, est nommé Directeur régional de la Police nationale des Hauts-Bassins ;

- Monsieur Abel Marcel Macaire OUEDRAOGO, Mle 19 571 Z, Commissaire principal de Police, 1er grade, 3ème échelon, est nommé Directeur régional de la Police nationale du Plateau-Central.

C. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

- Monsieur Mahamadou DIARRA, Mle 110 958 K, Assistant en économie, catégorie P2, grade initial, 1er échelon, est nommé Maître de conférences agrégé en Sciences économiques à l’Unité de formation et de recherche en Sciences économiques et de gestion (UFR/SEG) à l’Université de Koudougou, pour compter du 21 novembre 2015.

D. AU TITRE DU MINSTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE

- Monsieur Jérémie KABORE, Mle 25 118 H, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 17ème échelon, est nommé Chargé de missions ;

- Monsieur Mamadou SAGNON, Mle 21 275 N, Conseiller d’intendance scolaire et universitaire, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

- Monsieur Kouka Ernest OUEDRAOGO, Mle 22 653 C, Ingénieur de la météorologie, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Directeur général de l’Agence nationale de la météorologie ;

- Monsieur Baowendmanégré ZOUNGRANA, Mle 248 615 L, Ingénieur en transport, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur régional des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière du Centre-Est.

E. AU TITRE DU MINISTERE DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE L’ARTISANAT

- Monsieur Issaka ZOUNGRANA, Mle 111 325 V, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur général de l’Agence burkinabè de normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM) ;

- Monsieur Joseph ZERBO, Mle 111 323 X, Conseiller des affaires économiques, Directeur général du développement industriel, est nommé cumulativement Responsable du Programme industrie ;

- Madame Hièdiala Sylvie MEDA/SONTIE, Mle 96 511 A, Juriste, Directrice générale de l’artisanat, est nommée cumulativement Responsable du Programme artisanat ;

- Monsieur Madani Hamadoum BARRY, Mle 96 514 J, Economiste, Directeur général de la promotion de l’entreprise, est nommé cumulativement Responsable du Programme secteur privé ;

- Monsieur Nazaire PARE, Mle 506 289 E, Economiste, Directeur général du commerce extérieur, est nommé cumulativement Responsable du Programme commerce ;

- Monsieur Fidèle ILBOUDO, Mle 111 312 Y, Conseiller des affaires économiques, Directeur général des études et des statistiques sectorielles, est nommé cumulativement Responsable du Programme pilotage et soutien ;

- Monsieur Brama DAO, Mle 230 010 X, Attaché en études et analyses, 1er grade, 2ème échelon, est nommé Directeur du suivi, de l’évaluation et de la capitalisation ;

- Monsieur Siébou SOU, Mle 119 824 W, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur de la formulation des politiques.

F. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FEMME, DE LA SOLIDARITE NATIONALE ET DE LA FAMILLE

- Monsieur Lébinoua NIKIEMA, Mle 55 711 M, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur des marchés publics.

G. AU TITRE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT

- Monsieur Bobar Félix KAMBIRE, Mle 109 270 T, Communicateur, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Coordonnateur du Service d’information du Gouvernement (SIG) ;

- Monsieur Sidzabda Emmanuel YAMEOGO, Mle 84 859 Z, Professeur certifié des lycées et collèges, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Chef de département Rédaction et rapports du SIG ;

- Monsieur Boukaré KABORE, Mle 117 367 R, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Chef de département Données et Web diffusion du SIG ;

- Madame Noëlle Octavie NEYA/OUEDRAOGO Mle 117 386 P, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Chef de département production et communication du SIG ;

- Monsieur Paul NAGALO, Mle 257 342 X, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Chef de département Communication internationale du SIG ;

- Monsieur Issa TRAORE, Mle 59 912 G, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de l’administration et des finances de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB).

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

Le Conseil a procédé à des nominations et à des renouvellements de mandat au titre de membres de Conseil d’administration des Etablissements publics et des Sociétés d’Etat.

La liste de ces nominations sera publiée dans le Journal Officiel du Faso.

Le Ministre de la Communication et
des Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 juin à 19:44, par SARAPI
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 juin 2017

    S’il n’y a pas deux localité du même nom, Bassiéri n’est pas de la Gnagna mais de la province de la Komondjari.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin à 20:49, par ZoogtaA
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 juin 2017

    Au ministere des transports le DR est charger de la mobilite urbaine ou de securite routiere voyer les autres nominations il ya le cas du DR de Bobo qui n est pas un ingenieur mais plutot un agent de maitrise comment est il devenu ingenieur c est du faux et usage de faux

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 07:54, par CHRIST
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 juin 2017

    Peuple du Burkina Faso, l’histoire a toujours fait ressortir tes valeurs d’humanisme, de courage, de fraternité, d’abnégation au travail et ta disposition au pardon dans l’intérêt national. J’invoque ici ton sens patriotique pour examiner avec clairvoyance et indulgence, la demande de réintégration des 136 policiers radiés en 2012.L’image pathétique que ces policiers ont donné à voir dans les rues de Ouagadougou le 28 Juin 2017, à travers une marche pour remettre une lettre au Président du Faso, par l’entremise de la direction générale de la police, ne saurait laisser indifférentes toutes les âmes sensibles. Ces policiers durement confrontés au chômage depuis 5 ans ont participé à la marche avec des épouses et enfants pour implorer l’indulgence du père de la nation, le Chef de l’Etat, premier magistrat du pays. Courant début Juin 2017, des femmes se sont mises à genou au palais de justice, suite aux incidents violents contre des magistrats à Manga et qui avaient suscité des grèves générales des services judiciaires du pays. Cette action fortement encrée dans la tradition pour la demande de pardon, a permis aux magistrats d’accepter le pardon ,malgré les dommages qu’ils ont subis. Aussi, je demeure convaincu quand le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré sera très sensible aux cris de cœur des policiers radiés, de leurs épouses et enfants pour trouver une solution qui les sortira de cette souffrance au nom de Dieu et de l’unité nationale. Je sais également que le Premier ministre Paul Kaba THIEBA, le ministre de la sécurité, Simon Compaoré, sont des hommes disposés au pardon pour les policiers radiés. Je demande à certains radiés de se méfier des politiciens et acteurs d’OSC machiavéliques qui tentent sournoisement de les manipuler dans des buts subversifs et de règlements de comptes contre le Président du Faso et le ministre de la sécurité. Ce sont ces personnages qui sont leurs vrais ennemis qui s’opposent sournoisement à leur réintégration et donnent l’impression que ce sont les premières autorités du pays qui s’y opposent. Alors, que les policiers radiés comprennent ces réalités et fassent preuve de courtoisie et de discipline envers ces autorités qui les aideront à sortir de leurs difficultés, bien que leur régime actuel ne soit pas à la base de leur radiation.

    Répondre à ce message

    • Le 29 juin à 16:46, par wendbiiga
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 juin 2017

      Je suis ému après avoir lu ton cri de cœur. Ce sont nos compatriotes, nos frères ; ce sont des pères de famille, qui doivent s’occuper de leurs progénitures. Le problème est que le PF lui même ne saura pas qu’ils ont tenu une marche et pire il ne saura peut-être jamais qu’ils lui ont adressé une lettre. Cette lettre finira sa course dans un casier quelque part dans le bureau d’un ou d’une secrétaire a la présidence. C’est ca le véritable problème. Le président en lui même peut être de bonne foi mais ce sont les vautours (conseillers, secrétaires, protocoles...) autours de lui qui l’empêche de voir la réalité. Vivement que leur démarche aboutisse au nom du pardon et de la réconciliation nationale.

      Répondre à ce message

    • Le 30 juin à 11:55, par KABORE SALIFOU
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 juin 2017

      Félicitations à notre gouvernement pour leur clairvoyance dans les nominations. cependant nous remarquons qu’au MENA on a nommé que des vieilles incompétentes qui ne font que tourner à rond les agents déjà démotives par la morosité des services. Tenez vous bien qu’il y ait des responsables nommés depuis 2016 qui n’ont tenu aucune réunion de direction avec les agents. Ils ont peur qu’on ne dénonce leur tares, leurs politiques de diviser pour régner, leur système de cooptation régionalisée, leur gestion patrimoniale de la chose publique. Il faut que monsieur le ministre prenne très tôt ses dispositions. demandez leur leurs comptes rendus de réunion avec les agents ,et vous les découvrirez rapidement.

      Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 08:55, par nabakiba
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 juin 2017

    On avance un peu un peu car la gestion d’une nation n’est un course de vitesse mais plutôt une endurance et avec beaucoup de prudence.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 09:28, par BAZOUN
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 juin 2017

    Félicitation au commissaire BAZIN dieu vous accompagne dans vôtre nouvelle mission

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 16:55, par Lecitoyen
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 juin 2017

    L’information est un droit, publiez la liste des nominations dans les conseils d’administration. Evitez le syndrome de la CAMEG. Merde alors ! ça coûte combien ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 10:13, par Le piquet
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 juin 2017

    Mes vives félicitations à mon frère Lébinuoa j’espère que cette nomination n’est pas un moyen pour te soustraire de nos rangs . La lutte continue et la victoire est certaine !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 14:03, par sylvain
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 juin 2017

    Moi je suis parfaitement d’accord qu’on reprennent les policiers radiés car ils sont victimes de règlement de compte. Mais je m’oppose radicalement à la reprise des militaires radiés même s’il y a des innocents parmi eux. La terre du Faso n’est pas fini. Qu’ils ailles la cultiver comme nos braves parents qui le font. Je ne peux pas tout raconter les bavures des militaires bien avant 2011. Il m’ont même arrêter devant leurs camps sur la route de Pissy juste après l’échangeur de l’ouest, me trimbaler à l’intérieur, m’ont mis en genou avec des menace de me canarder dans un français terrible (nous on est militaire hein, on s’en fou de ta vie, on est arrêter comme ça tu crois c’est bois non). Je précise qu’ils étaient arrêter devant leur guérite loin du feu tricolore et m’ont menacé de loin de stopper. Des gens qui ont vu l’acte m’ont demander de fuir avec mon vélo mais vu leur comportement ce jour, j’ai eu peur qu’il ne me rejoigne et je me suis arrêter. c’est ainsi que l’un d’eux est venu rétiré mon vélo en me demandant le suivre dans leur camp.

    Si c’étais pas ce jour là, moi je savais pas que militaires surveillait les feux tricolores puisqu’ils m’ont arrêter soit disant que j’avais brûler le feu qui était en face de leur camps. Je passe sous silence ce qu’ils ont fait dans le quartier situer derrière l’ONEA de Pissy en face de YAMPOUTIN lorsqu’ils ont frapper des civils de tout bord avec comme argument qu’un des leur avait été victime de braquage dans le quartier la nuit précédente.
    Je n’avais jamais supporter Blaise et son CDP sauf la radiation de ces bandits d’autrefois. aujourd’hui sauf erreur de ma part, nous avons maintenant des militaires patriotiques mêmes s’il y a toujours quelques brebis galeuses. Je sais qu’ils ont un peu compris qu’ils ne sont des dieux en face de des civils que nous sommes car l’arme qu’ils portent c’est nous qui leur avons donné, pas un bien personnel.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 20:44, par RESS
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 juin 2017

    salut,
    Synamica !!!!! réveillons nous cellule MPP du MCIA est en marche !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 22:28, par Remso
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 juin 2017

    Et la nominations dans les conseils d’administrations ? publiez les aussi dans les médias en ligne ou sur le site du SIG s’il vous plaît Mr le Porte Parole du Gouvernement !!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés