Politique nationale genre : Des cadres de la planification budgétaire formés sur la budgétisation sensible au genre

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • mercredi 28 juin 2017 à 22h51min

Ce mardi 27 juin 2017 s’est ouvert à Ouagadougou un atelier de formation des acteurs et actrices de la planification budgétaire sur l’application de la budgétisation sensible au genre dans la loi de finances 2018. Une formation au sortir de laquelle, les participants seront mieux outillés pour la mise en œuvre effective de la budgétisation sensible au genre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Politique nationale genre : Des cadres de la planification budgétaire formés sur la budgétisation sensible au genre

Pour mettre fin aux inégalités existants au détriment des femmes et des filles dans tous les secteurs d’activités, le gouvernement burkinabè a adopté une Politique nationale genre en 2009. Son but, promouvoir l’équité et l’égalité de genre au Burkina Faso en éliminant les inégalités et les disparités. C’est dans le cadre de cette politique nationale genre que le Burkina Faso a adopté la budgétisation sensible au genre comme outil de planification qui prend en compte les besoins des hommes et des femmes dans les budgets nationaux, sectoriels et locaux.

« La budgétisation sensible au genre est un des outils efficace de lutte contre les inégalités et contribue au développement harmonieux, équitable et inclusif. », explique Laure Zongo/Hien, ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille (MFSNF). Cependant, force est de constater que l’application de la budgétisation sensible au genre n’est pas encore effective tant au niveau national, sectoriel que local et ce pour plusieurs raisons parmi lesquels, le manque de compétences internes au sein des ministères, des institutions publiques, des collectivités et organisations.

C’est donc pour donc combler les insuffisances et accélérer l’application de la budgétisation sensible au genre, que le MFNSF a initié deux sessions de formation du 27 au 30 juin et du 03 au 06 juillet 2017, des acteurs et actrices de la budgétisation sur l’application effective de la budgétisation sensible au genre par tous les ministères et institutions publiques pour la loi de finances 2018. Selon Laure Zongo/ Hien, cette formation est « Une opportunité pour les professionnels de la planification budgétaire de pouvoir cerner tous les contours de la problématique et veiller à ce que tous les aspects en lien avec le genre soient pris en compte dans leur planification. »

Une fois mise en œuvre, cette budgétisation permettra de « prendre en compte les préoccupations, aspirations des hommes et des femmes, des jeunes, des personnes vulnérables, de toutes les couches sociales du Burkina Faso. », foi de Laure Zongo/ Hien.

Au sortir de la session de formation, les participants, seront mieux outillés pour appréhender les enjeux de l’intégration du genre dans le budget et renforcer leurs aptitudes à intégrer le genre dans les lois de finances.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés