Sauvegarde du patrimoine culturel immatériel : Un projet culturel pour sensibiliser les communautés

mercredi 28 juin 2017 à 00h30min

Ce mardi 27 juin 2017 a eu lieu aux archives nationales de Ouagadougou la cérémonie officielle de lancement du projet « Sensibilisation des communautés culturelles à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) du Burkina Faso ». C’est un projet qui a pour but de promouvoir et de valoriser le PCI burkinabè. Ladite activité était placé sous la présidence de Pr Alkassoum Maiga, ministre en charge de l’enseignement supérieur et le patronage du ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, M. Tahirou Barry.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sauvegarde du patrimoine culturel immatériel : Un projet culturel pour sensibiliser les communautés

La culture représente une richesse et une vitrine de chaque peuple dont celui-ci a besoin pour avoir des repères. C’est dans ce contexte que le promoteur culturel et porteur dudit projet, M. Wendinminté Ouédraogo veut sensibiliser les communautés culturelles afin de sauvegarder le patrimoine culturel immatériel burkinabè. Pour lui, l’homme se définit d’abord par la culture, c’est donc de cela qu’est née la motivation de créer ce projet. M. Ouédraogo appuie son propos avec une citation du Pr Mpasi a TEZO LUBAKI, en ces termes : « Il est très difficile, sinon impossible à un peuple qui n’arrive que à se définir une identité culturelle, de s’engager dans la voie d’un développement véritablement endogène, d’être le moteur de son propre développement. Cela est plus difficile encore à un peuple culturellement assassiné ou qui a été conduit au suicide culturel. ».

Cela pour montrer que la culture est le socle du développement de toute société. Une idée qui est partagée par le défenseur de la culture, Me Fédéric Titinga Pacéré, lorsqu’il laisse entendre que la culture définit la vie et la mort d’une société. La culture régente la société et elle est tout ce que l’Afrique possède, dit-il.

Les activités de ce projet de sensibilisation financé par l’UNESCO se mèneront dans toutes les treize régions du Burkina Faso, affirme le promoteur.

« Dans un pays qui compte soixante-sept groupes ethniques, la culture ne peut qu’être un trait culturel qui fait que l’on nous dissocie les uns des autres », indique le Pr Alkassoum Maiga, ministre en charge de l’enseignement supérieur et président de ladite cérémonie. Il souligne de ce fait qu’au Burkina Faso, l’on a des valeurs culturelles matérielles et immatérielles qu’il convient de préserver et de sauvegarder pour que l’on retrouve son intégrité d’être humain. Pour sauvegarder le patrimoine culturel immatériel, tous les projets s’inscrivant dans le but de sauvegarder et de protéger la culture au plan physique et matériel au Burkina Faso sont soutenus par le ministère en charge de la culture, ajoute-t-il. Le Pr Maiga montre également que l’Université et ses centres de recherche à travers leurs recherches valorisent la culture.

Pour le ministre en charge de la culture, M. Tahirou Barry, la culture occupe une place importante dans la vie quotidienne des citoyennes et citoyens du Burkina Faso, mais aussi dans la gouvernance administrative, économique et politique du pays. Il est donc nécessaire que ce projet de sensibilisation soit une réelle occasion d’échanges qui permettront de renforcer la cohésion sociale et le bien vivre ensemble.

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés