Ramadan à Bobo-Dioulasso : Les fidèles musulmans ont prié pour la paix et la cohésion sociale

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • dimanche 25 juin 2017 à 19h36min

Après 29 jours de pénitence, de prières et d’adorations intenses, les fidèles musulmans de la ville de Bobo-Dioulasso ont célébré l’aïd-el-fitr ou la fête de Ramadan, le dimanche 25 juin 2017. Comme chaque année, c’est la place wara-wara qui a servi de cadre pour la grande prière. C’est l’mam de la grande mosquée de Dioulassoba, Siaka Sanou qui a dirigé la prière en présence des autorités politiques de la région et du représentant de la communauté catholique.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ramadan à Bobo-Dioulasso : Les fidèles musulmans ont prié pour la paix et la cohésion sociale

Après trente jours de jeûne, de prières intenses durant lesquels les fidèles musulmans ont fait preuve de privation, de générosité, de pardon, de miséricorde afin que le Tout Puissant Allah leur accorde la grâce divine, ce dimanche 25 juin 2017, ils ont célébré enfin la fête du Ramadan. A Bobo-Dioulasso en effet, les fidèles ont tenu à montrer une fois de plus leur foi à Dieu à travers une grande prière le matin place wara-wara. Une prière dirigée par l’imam Siaka Sanou de la grande mosquée de Dioulassoba.

En ce jour qui consacre la fin de ce mois de pénitence, les fidèles n’ont pas manqué de louer Dieu et le remercier de leur avoir permis de faire le jeûne en bonne santé. Une occasion aussi pour demander au Tout Puissant d’exaucer les prières et pardonner tous les péchés.

Par ailleurs, l’imam Siaka Sanou dans son sermon, a imploré Allah afin que le Burkina Faso demeure davantage dans la paix et la cohésion sociale. « Nous avons prié pour tous les fils et filles du Burkina Faso et plus particulièrement pour les premiers responsables de ce pays afin que Allah le Tout Puissant leur accorde la force et la sagesse nécessaires pour conduire le Burkina vers un avenir radieux », a laissé entendre l’imam Siaka Sanou.

Aussi a-t-il exhorté les fidèles musulmans à beaucoup plus d’unité et de cohésion.
Ainsi, c’est devenu une tradition de voir l’Église catholique et les premiers responsables de la région des Hauts-Bassins accompagner la communauté musulmane dans leurs fêtes et « cela est un message très fort ». Selon le gouverneur de la région, Antoine Attiou, c’est la preuve que le dialogue inter-religieux au Burkina Faso est une réalité « et c’est ce que nous saluons », a t-il dit. Avant de poursuivre : « Nous avons demandé à la communauté musulmane de prier pour la paix et la sécurité dans notre pays ; la prospérité et le bonheur pour tous les Burkinabè ».

L’abbé Jacques Sanou, au nom de la communauté catholique a exprimé les vœux les meilleurs surtout aux frères musulmans. Toutefois, il a souhaité que Dieu le tout puissant veille sur le Burkina Faso, qu’il veille sur toutes ses filles et tous ses fils, afin qu’ils puissent regarder ensemble dans la même direction et travailler à la construction nationale.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés