Mise en œuvre du PNDES : Paul Kaba Thiéba et les ONG accordent leurs violons

LEFASO.NET | Maxime Jean-Eudes BAMBARA (stagiaire) • samedi 24 juin 2017 à 00h23min

« Le Plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020 : contributions des organisations non gouvernementales et associations de développement à sa mise en œuvre et à son suivi-évaluation ». C’est le thème retenu pour les travaux de la 5e édition des Journées nationales de concertation (JNC). Débuté la veille par des expositions, l’événement a connu son apothéose ce jeudi 22 juin par un dialogue direct entre les acteurs de développement et le Premier ministre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mise en œuvre du PNDES : Paul Kaba Thiéba et les ONG accordent leurs violons

Partenaires privilégiés de l’Etat, les organisations non gouvernementales et associations de développement (ONG/AD) interviennent dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des politiques publiques de développement. A travers leur rôle de mobilisation de l’aide au développement, elles luttent contre la pauvreté et partant pour le bien-être des populations.

En 2015, plus de 73 milliards de FCFA ont transité par le canal des ONG/AD pour être investis dans toutes les régions du Burkina Faso et dans les domaines socioéconomiques. La contribution de ces partenaires au développement en 2016 est estimée à plus de 94 milliards de FCFA. Pour ce qui concerne 2017, 41 milliards de FCFA ont été prévus à titre provisoire.

JPEG - 77.5 ko
3.Les ONG et associations disposent des compétences et peuvent apporter quelque chose dans la conception des politiques publiques de développement dixit Juliette Compaoré

Le thème de cette 5e édition des JNC visait à définir le rôle des ONG et associations de développement, les mécanismes de collaboration à mettre en place pour l’opérationnalisation du PNDES. « Il est question à partir d’un dialogue fécond sur la base d’un partenariat entre l’Etat et ces organisations, de faire converger les efforts vers des objectifs communs à savoir la réalisation du Plan national de développement économique et social », a expliqué Paul Kaba Thiéba. Le président de ces journées nationales de concertation invite par ailleurs l’ensemble des acteurs à prendre en compte dans leurs programmes de développement, les priorités inscrites dans le PNDES.

JPEG - 103.4 ko
Expositions des ONG et associations de développement

Après deux rendez-vous manqués (2015 et 2016) de ce cadre annuel de concertation entre l’Etat et les ONG et associations de développement, la présidente du secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG) s’est réjoui que le dialogue soit renoué. « Nous avons voulu aussi à travers cette édition, montrer notre souhait de renforcer la structuration des ONG et associations pour un dialogue plus unitaire pour que nos interventions puissent être aussi complémentaires qu’efficaces sur le terrain pour le bonheur des populations », a-t-elle conclu.

Maxime Jean-eudesBambara (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 juin à 18:59, par ONG
    En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Paul Kaba Thiéba et les ONG accordent leurs violons

    On attend un meilleur environnement pour permettre aux ONG et associations de développement de travailler plus sereinement et efficacement. On dirait que le gouvernement ne s’intéresse qu’à un chiffre, combien de milliards ont été injecté ? or, si vous allez en milieu rural, que fait l’état, presque rien et l’essentiel du travail est fait par ces acteurs du développement. Le PNDES est déjà un échec programmé car on n’a fait qu’un catalogue et additionné des chiffres en centaine de milliards de F CFA. Des ONG nationales sont bloqués pour mobiliser certains financements car n’ont pas assez de ressources propres pour leur quote part ou contribution et l’état ne fait rien. Dans certains cas, il suffit d’investir 10 F CFA pour avoir 100 F au final et c’est tout le monde qui gagne. Mais, hélas, nos politiciens ne voient pas plus loin que le bout de leur nez au pays des borgnes, des aigris et des jaloux !

    Répondre à ce message

    • Le 24 juin à 13:51, par Ka
      En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Paul Kaba Thiéba et les ONG accordent leurs violons

      Je suis pour ce PNDES très attendu par toutes les régions reculées et enclavées de tout, là ou ne fleurissent pas les mines d’or. Ce que je condamne, c’est comment est distribué les gains du PNDES, ce sont les choix qui ne s’étendent pas d’abord au Nord jusqu’au centre, du Sud au centre, a l’ouest au centre, de l’Est au centre : Je condamne avec énergie, quand je vois que la distribution des gains du PNDES commencent par des régions ou les décideurs sont issus, ou au centre du pays très à l’aise. Il est temps que les régions enclavées bénéficient équitablement les fruits du PNDES pour créer des emplois et stopper l’immigration des jeunes dans les villes et qui augmente le chômage, c’est là que les frits du PNDES créera des PME et des vrais entrepreneurs nationaux grâce aux projets structurants le pays : Je salue la décision du dernier conseil des ministres pour l’allègement des procédures pour permettre aux PME et Les PMI, surtout la distribution des marchés public a ces derniers d’accéder très facilement a ses fameux marchés public, et éviter le phénomène de décapitalisation du patrimoine, surtout donner des marchés aux entreprisses étrangères qui payent ces procédures, ou les privilégiés ministres entrepreneurs dont leurs entreprises sont basés dans les pays côtiers comme la Cote d’Ivoire, le Togo, Le Bénin, même au Mali. Je cautionne ces allègements de procédures qui permettront aux PME et PMI d’avoir des accès faciles à des banques d’investissements pour les prêts de départ. Je demande au premier ministre de ne pas fermer l’œil, mais d’être vigilent et ferme en cherchant des pistes de financement innovantes, adaptés à la faiblesse du tissu industriel et des moyens, aux complexités des régions enclavées, et retenir les jeunes sur place. En suivant mes conseils, je pense que les objectifs du PNDES tant entendu par le peuple, aura des bons résultats.

      Répondre à ce message

      • Le 24 juin à 20:28, par réponse à Ka
        En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Paul Kaba Thiéba et les ONG accordent leurs violons

        Vous êtes très naïf. Revenez dans 6 mois me faire le point des procédures accélérées et vous verrez que le copinage aura fait son oeuvre (et des dégâts digne des terroristes) aussi bien avec des nationaux qu’avec des étrangers et à peine quelques miettes pour vos PME et PMI ! et, vous serez déçu de ce PNDES qui aura fait flop ! Le constat est là depuis 30 ans dans notre mal gouvernance et on continue en faisant une rénovation de façade par çi par là alors que les fondations sont pourries/vermoulues et menace de faire tomber l’édifice à tout instant. Faites un tour sur facebook et la déception du PNDES s’exprime tous les jours comme la colle de rustine sur le goudron de Fada. Petit rappel, des machines sont venues en grande pompe il y a quelques mois pour la réhabilitation de cette route et que voyez vous aujourd’hui ? Alors, tirez les conclusions vous même et si vous restez aveugle, c’est que les borgnes sont rois au pays des aveugles.

        Répondre à ce message

        • Le 24 juin à 22:05, par Ka
          En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Paul Kaba Thiéba et les ONG accordent leurs violons

          Non je ne suis pas aveugle en ayant connu presque tous les couloirs de nos régimes après notre indépendance : Ce qui est certain, je vous comprends parfaitement, car idéologiquement pour vous, tout projets doit être suivi immédiatement des bons résultats : Et c’est normale ! C’est pourquoi si vous me lisez souvent, je dis à nos décideurs ‘’’que sans un politique économique juste, une classe donnée comme celle de Roch Kaboré ne pourra maintenir sa domination sur un peuple mûri par les erreurs, la corruption à ciel ouvert, comme vous, avec votre vision, et par conséquent, cette classe donnée ne sera pas en mesure d’accomplir sa tâche économique comme celle du PNDES. Je vois tous ceux-ci comme vous, mais pour critiquer, il faut aussi donner des solutions à la critique, et ne pas seulement dénigrer à ces responsables du PNDES, mais les dire que ce projet est bien pour le peuple, mais il y a des outils pour ces projets, des outils qu’il ne faut pas négligés. Et si vous relisez mon auto critique fondée, j’ai donné quelques solutions à prendre ou à laisser. Si à tout moment nous venons sur les analyses avec des critiques stériles et sans propositions de solutions meilleures, aucune personne de nos décideurs ne fera attention a tout ce que nous pondons les réseaux sociaux. Oui je comprends, je ne cautionne pas les projets du PNDES mal faits. Mais pour cela, il faut les donné des solutions à avancer, car ces projets sans résultats feront fuir nos investisseurs. Ensemble nous pouvons avancer, et les responsables du PNDES le savent, car je suis certains que nos critiques fondées avec des argumentations solides sont lus. La preuve, visitez ma page FACEBOOCK concernant ma critique fondée ? Vous verrez que quelques concernés du PNDES nous lisent. Merci de me lire.

          Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 15:20, par kwiliga
    En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Paul Kaba Thiéba et les ONG accordent leurs violons

    "samedi 24 juin 2017 à 00h23min"
    "(PNDES) 2016-2020"
    Y’a rien qui vous dérange ?
    Je verrais bien une plateforme de concertation populaire Etat/OSC aux environs du 15 décembre 2019.
    J’aime que les choses avancent à ce rythme.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 17:29, par Ka
    En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Paul Kaba Thiéba et les ONG accordent leurs violons

    Les contestations a propos du ‘’’PNDES qui n’ira pas loin sont nombreuses :’’’ Mais comme je l’ai dit, le premier ministre qui a des patrons comme Roch Kaboré et Salif Diallo, doit demander des bons conseils pour mener à bien sa mission : De Blaise Compaoré a Roch Kaboré, les élections présidentiels ont été gagner par les engagements de la révolution inachevée de Thomas SanKara dans leur programme, dont nous conseillers analystes technique, ont rénovés dès le début de 1991 en 6 engagements qui continuent d’être réalisé de nos jours. Parmi les rescapés de la révolution comme Blaise Compaoré, salif Diallo, Simon Compaoré, et Roch Kaboré, ont compris les valeurs de la révolution pour le développement du Burkina, ’’’qui était de commencer par les opprimés majoritaire, pour arriver enfin aux exploiteurs minoritaire qui détiennent le centre et la capitale.’’’
    De 1991 à nos jours, tous ceux qui sont arrivé au pouvoir dans notre pays, ont appuyé sur un programme présidentiel semblable aux engagements de la révolution devenu les 6 engagements, avec des outils donnés par des conseillers d’analyses techniques voulues par le fils de l’Afrique Thomas Sankara. Et le programme du PNDES devait suivre ces 6 engagements en commençant ses actions par le haut sur l’étendue du territoire et terminer par le bas. Mais en suivant les miettes de distribution du PNDES par ses responsables comme à Maanga et autres, je trouve que les décideurs prennent la mauvaise direction, et qui dit qu’a la Pas d’OIE ce n’est le même scénario camouflé pour berner le peuple mouton. Pourtant, je pense que les investisseurs de ce projet conçu à Paris, ont donné des outils très clairs et stratégiques qui doivent être mis à contributions pour les ayants droit, afin d’émerger le pays. Je crois que ces outils étaient des conseils de ces investisseurs, qui vous obligent a passé par les PME et PMI de toutes les régions pas avec des miettes, mais des vrais contrats dont vous donnez actuellement aux grandes entreprises des ministres qui sont dans les autres pays, ou les chinois et Coréens. Nous ne sommes que des internautes de bonne foi qui veulent le bien de notre pays et son peuple, et je vous conseille de revoir la copie des investissements du PNDES à travers le pays en passant par les Entreprises locales. Renforcer la cohésion institutionnelle avec toutes les réponses et la garantie de l’état faces aux exigences des entreprises et les investisseurs, et les résultats du PNDES sera a sa hauteur.
    .

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 18:26, par Agence humanitaire
    En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Paul Kaba Thiéba et les ONG accordent leurs violons

    Pour ma part, en tant que membre d’un ONG....Il ne serait pas acceptable que les ressources de quelque nature que ce soit passe par le PNDS. C’est programme à contours occultes.
    Ce serait participer à l’enrichement de l’élite politique ou au blanchiment des capitaux par des opérateurs économiques dans scrupules. Ça serait participer à rendre le pauvre plus pauvre.
    Gardons nos ressources pour les mettre à la disposition des couches sociales défavorisées en temps opportun.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin à 01:50, par Mechtilde Guirma
    En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Paul Kaba Thiéba et les ONG accordent leurs violons

    « J’ai l’impression que chaque fois qu’on fait deux pas en avant, on fait un pas en arrière. On voit par exemple la médicalisation de la pratique qui pourrait faire croire que les MGF pratiquées dans de bonnes conditions, sont acceptables. Ce n’est pas le cas, parce que c’est quand-même une question de droits de la femme, une atteinte a l’intégrité de la femme" […] « Il urge donc de mettre un terme a cette pratique moyenâgeuse et l’on comprend mieux la décision du CI-AF de lancer cette accélération de la tolérance zéro aux mutilations génitales féminines », dixit Anne Thiéba, porte-parole de Sika Kaboré.

    Mais Monsieur le premier Ministre, pourquoi taire d’autres urgences sinon les toutes premières comme celles d’adopter les lois sur le mariage pour tous et le droit à l’orientation sexuelle qui conditionnent le démarrage du PNDES de façon sine qua none. Ce ne plus un secret pour personne, Je me rappelle que Madame Françoise Gérard de l’hebdomadaire « Mutations » avait tiré la sonnette d’alarme il y a quelques années lors des déclarations fracassantes d’Hillary Clinton à cette même Assemblée de Genève. Encore plus près il y a à peine un ou deux ans, Banki-Moon est venu le signifier au Cardinal Philippe Nakelletuba Ouédraogo.

    Chers frères Burkinabé « Les temps sont maintenant accomplis ». Par plusieurs fois j’avais décidé de quitter le forum des internautes, mais mon esprit (ou si vous voulez, mes imaginations) m’avaient toujours relancée. Je prie mon Seigneur et Dieu créateur de me libérer maintenant de ce fardeau. Je sais qu’il exauce les prières surtout quand on pense avoir mené le bon combat, celui qu’il a voulu, et que même si on n’a pas gagné, (m’mômé lab pa lub yé), il aime qu’on reconnaisse ses limites et qu’on remette tout entre ses mains, qu’on s’en remette entièrement à lui pour le reste.

    Cependant je le ferai le plus humblement possible. Pas en vaincue (dans les mains du Seigneur, il n’y a pas de vaincu pour qui accepte sa volonté et sa croix et le suive). Plus humblement possible, cela veut dire que je me mets à genoux pour demander pardon à tous ceux que j’ai pu offenser durant cette décennie d’intervention dans les forums des journaux. D’abord envers les autorités de l’Église catholique auprès desquelles ma langue a parfois fourché par colère. Ensuite à mes frères que je n’ai pas épargner non plus. À mes enfants que sans doute j’ai pu nuire dans leur vie surtout professionnelle. Et surtout, je dis surtout à tous les Internautes tous azimuts. Que Dieu vous bénisse tous et toutes et mette l’esprit du pardon dans vos cœurs. Qu’Il soit miséricordieux envers ma nudité devant vous tous, le monde international et surtout devant Lui mon Créateur et Sauveur.

    Je remercie la Communauté musulmane dont je profite pour souhaiter la bonne fête du Ramadan. Également la Fédération des Églises et Missions Évangéliques. J’ai eu beaucoup de plaisir quand j’étais à Ouaga d’écouter leur sagesse qui est universelle parce que eux aussi étaient des hommes d’écoute.

    Je salue la chefferie coutumière et traditionnelle du Burkina-Faso dans toute sa noblesse et son altérite. Que le Moro-Naaba continue de progresser selon la sagesse de nos ancêtres : « deux pas en avant un pas en arrière » (c’est le cas de le dire ici). Oui les pas de la lumière, les pas de la connaissance du bien et du mal comme nos ancêtres nous l’ont conseillés, enseignés et qui permet de se souvenir toujours d’eux et de porter leurs noms. Je veux tout simplement dire « les pas du Bongo ».

    À vous tous bonne continuation et que Dieu vous apaise vos Cœurs meurtris par tant de souffrances et de tribulation de la vie, avec le baume infiniment balsamique de son amour. Qu’Il vous illumine la voie de votre quête de sens de la vie, du bonheur et de votre questionnement existentiel.

    Répondre à ce message

    • Le 26 juin à 13:22, par Griotte Guirma ?
      En réponse à : Mise en œuvre du PNDES : Paul Kaba Thiéba et les ONG accordent leurs violons

      Beaucoup de charabia inutile pour dire quoi au final par rapport à l’article ? s’il y a quelque chose d’important, dites le clairement car une seule phrase m’a interloquée : "Mais Monsieur le premier Ministre, pourquoi taire d’autres urgences sinon les toutes premières comme celles d’adopter les lois sur le mariage pour tous et le droit à l’orientation sexuelle qui conditionnent le démarrage du PNDES de façon sine qua none". VOUS N’OSEZ PAS DIRE UNE TELLE INEPTIE ! J’ose croire que votre langue a fourché ou alors, il faudra être plus explicite car la suite est sans intérêt sauf à jouer du griotisme.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés