Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

Communiqué • mercredi 21 juin 2017 à 23h15min

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 21 juin 2017, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 13 H 30 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, procédé à des nominations, et autorisé des missions à l’étranger.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE, DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

Le Conseil a examiné deux (02) projets de loi.

Le premier porte modification de la loi organique n°20/95/ADP du 16 mai 1995 portant composition et fonctionnement de la Haute cour de justice et procédure applicable devant elle, modifiée par la loi organique n°017-2015/CNT du 21 mai 2015.

Le second est relatif au projet de loi n°2017/AN portant modification de la loi n°24/94/ADP du 24 mai 1994 portant Code de justice militaire, modifié par la loi n°007-98/AN du 31 mars 1998.

Ces projets de loi visent à prendre en compte la décision n° 2017-13/CC du 9 juin 2017 du Conseil constitutionnel à l’effet d’assurer les garanties du procès équitable déterminées par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et de renforcer ainsi les droits de la défense et ceux des victimes.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission de ces projets de loi à l’Assemblée nationale.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

Le Conseil a adopté un rapport relatif au Programme d’urgence pour le Sahel (PUS), 2017-2020.

Ce programme qui vise l’amélioration des conditions sécuritaires et la réduction de la vulnérabilité de la population du Sahel, se décline en trois (03) objectifs spécifiques :

- améliorer l’accès aux services sociaux de base et la résilience des populations ;
- améliorer la gouvernance administrative et locale ;
- renforcer la sécurité des populations et de leurs biens.

La zone de couverture du programme est la région administrative du Sahel étendue aux communes frontalières du Yatenga (Thiou et Kain) et du Lorum (Solé et Banh).

Le gouvernement a marqué son accord pour la mise en place de ce programme d’un coût estimé à 414,9 milliards de FCFA. Son financement sera assuré par le budget de l’Etat et les partenaires techniques et financiers.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

Le Conseil a adopté deux (02) rapports.

Le premier rapport est relatif à la régularisation de la situation des agents du Laboratoire national de santé publique (LNSP) admis au test interne de reclassement du 13 août 2008 conformément au Protocole d’accord entre le Gouvernement et le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA).

L’adoption de ce rapport permet le règlement définitif du contentieux qui oppose le LNSP aux agents concernés par ledit reclassement.

Le second rapport porte sur la formation des infirmiers spécialistes en Hémodialyse. La formation des infirmiers en Hémodialyse fait suite à un engagement pris par le Gouvernement lors des négociations avec les syndicats en 2016, d’ouvrir une filière de formation pour les infirmiers spécialistes en Hémodialyse, à l’effet d’assurer leur progression catégorielle.

Le Conseil a marqué son accord pour l’organisation de cette formation en vue de pallier l’insuffisance de personnel qualifié pour une meilleure prise en charge des patients souffrant d’insuffisance rénale chronique.

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENERGIE

Le Conseil a adopté un rapport relatif aux résultats de l’appel d’offres national n°17-004/ME/SG/DMP du 14 mars 2017 pour l’acquisition et l’installation de un million cinq cent mille (1 500 000) lampes LED en remplacement des lampes à tubes fluorescents.

L’utilisation des lampes LED a pour objectif d’alléger la facture d’électricité, de réduire la pointe sur le réseau et d’augmenter la disponibilité en électricité.

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution des marchés aux entreprises suivantes :

- Lot 1 : GROUPEMENT K2R/SURA SERVICE CORPORATION, pour l’acquisition et l’installation de 372 500 lampes LED en remplacement des lampes à tubes fluorescents dans les ménages du centre de distribution 1 SONABEL de Ouagadougou, pour un montant d’un milliard trois cent dix-huit millions six cent cinquante mille (1 318 650 000) FCA TTC avec un délai d’exécution de la tranche de l’année 2017 de 90 jours.

- Lot 2 : COGEA International, pour l’acquisition et l’installation de 202 500 lampes LED en remplacement des lampes à tubes fluorescents dans les ménages du centre de distribution 2 SONABEL de Ouagadougou, pour un montant de neuf cent trente-quatre millions deux cent quatre-vingt-quatorze mille cinq cent (934 294 500) FCFA TTC, avec un délai d’exécution de la tranche de l’année 2017 de 75 jours.

- Lot 3 : ENERLEC, pour l’acquisition et l’installation de 202 500 lampes LED en remplacement des lampes à tubes fluorescents dans les ménages du centre de distribution 3 SONABEL de Ouagadougou, pour un montant de neuf cent vingt-huit millions neuf cent dix-huit mille cent vingt-cinq (928 918 125) FCFA TTC, avec un délai d’exécution de la tranche de l’année 2017 de 75 jours.

- Lot 4 : PLANETE TECHNOLOGIES pour l’acquisition et l’installation de 80 000 lampes LED en remplacement des lampes à tubes fluorescents dans les ménages de la Direction régionale du centre de la SONABEL, pour un montant de trois cent soixante-dix millions cinq cent vingt mille (370 520 000) FCFA TTC, avec un délai d’exécution de la tranche de l’année 2017 de 75 jours.

- Lot 5 : GAS pour l’acquisition et l’installation de 272 500 lampes LED en remplacement des lampes à tubes fluorescents dans les ménages de Bobo-Dioulasso pour un montant de sept cent neuf millions cinq cent mille soixante-quinze (709 500 075) FCFA TTC, avec un délai d’exécution de la tranche de l’année 2017 de 90 jours.

- Lot 6 : TSL, pour l’acquisition et l’installation de 80 000 lampes LED en remplacement des lampes à tubes fluorescents dans les ménages de la Direction régionale de l’Ouest de la SONABEL excepté Bobo-Dioulasso, pour un montant de trois cent cinquante-cinq millions quatre cent seize mille (355 416 000) FCFA TTC avec un délai d’exécution de la tranche de l’année 2017 de 75 jours.

- Lot 7 : PLANETE TECHNOLOGIES, pour l’acquisition et l’installation de 100 000 lampes LED en remplacement des lampes à tubes fluorescents dans les ménages de la Direction régionale du Centre-Ouest de la SONABEL, pour un montant de quatre cent soixante-trois millions cent cinquante mille (463 150 000) FCFA TTC, avec un délai d’exécution de la tranche de l’année 2017 de 75 jours.

- Lot 8 : ENAK SARL, pour l’acquisition et l’installation de 90 000 lampes LED en remplacement des lampes à tubes fluorescents dans les ménages de la Direction régionale du Nord de la SONABEL, pour un montant de trois cent quatre-vingt-onze millions huit cent soixante-dix-huit mille (391 878 000) FCFA TTC, avec un délai d’exécution de la tranche de l’année 2017 de 75 jours.

- Lot 9 : GROUPEMENT Martin Pêcheur SARL/ Maint consulting pour l’acquisition et l’installation de 100 000 lampes LED en remplacement des lampes à tubes fluorescents dans les ménages de la Direction régionale du Centre-Est de la SONABEL, pour un montant de quatre cent cinquante-sept millions deux cent cinquante mille (457 250 000) FCFA TTC, avec un délai d’exécution de la tranche de l’année 2017 de 75 jours.

Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2017, 2018 et 2019.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DE LA PRESIDENCE DU FASO

- Monsieur Ibrahima ZARE, Mle 91 273 P, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur des affaires administratives et financières de l’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso (ANSAL/BF).

B. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

- Monsieur Jean Claude KABORE, Mle 050 06 79 A, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur du contrôle de gestion et de l’audit interne du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST).

C. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENERGIE

- Monsieur Sié Jean-Marc PALM, Docteur-ingénieur, est nommé Directeur général de l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

D. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION ET DE L’INSERTION PROFESSIONNELLES

- Monsieur Mamadou OUATTARA, Mle 41 467 G, Professeur certifié des lycées et collèges, 1er grade, 14ème échelon, est nommé Directeur général du Centre d’évaluation et de formation professionnelles de Ouagadougou (CEFPO) ;

- Madame Pélagie Patoinbangba NABIE/GUISSOU, Mle 34 016 C, Inspecteur des impôts, 1er grade, 5ème échelon, est nommée Directrice financière et comptable du Fonds d’appui aux initiatives des jeunes (FAIJ).

- Monsieur Abdoul Karim TIEMTORE, Mle 216 747 W, Conseiller en emploi et en formation professionnelles, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Chargé d’études ;

- Monsieur Sékou SABO, Mle 238 633 W, Conseiller en Emploi et en formation professionnelles, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et l’insertion professionnelles du Bam ;

- Monsieur Lôh Abdoul Aziz NAPO, Mle 279 889 V, Conseiller en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et l’insertion professionnelles des Banwa ;

- Monsieur Zakaria KARA, Mle 246 744 W, Conseiller en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et l’insertion professionnelles de la Bougouriba ;

- Monsieur Ali Isaac DIAPA, Mle 91 714 G, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et l’insertion professionnelles du Ganzourgou ;

- Monsieur Harouna BELEM, Mle 246 781 F, Assistant en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et l’insertion professionnelles de la Gnagna ;

- Monsieur Wendkouni Fréderic KONKOBO, Mle 259 753 D, Assistant en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et l’insertion professionnelles du Ioba ;

- Monsieur Zoumana TRAORE, Mle 259 736 R, Conseiller en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et l’insertion professionnelles du Kénédougou ;

- Monsieur Midibahai Denis BAZONGO, Mle 278 799 Y, Assistant en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et l’insertion professionnelles de la Komandjari ;

- Madame Haoua Nathalie YEYE, Mle 228 363 N, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice provinciale de la Jeunesse, de la formation et l’insertion professionnelles de la Kompienga ;

- Monsieur Siembou ZERBO, Mle 97 586 D, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et l’insertion professionnelles de la Kossi ;

- Monsieur Boinzemwindé Maxime KOURAOGO, Mle 211 774 S, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et l’insertion professionnelles du Koulpélogo ;

- Madame Nida Blanche HIEN/TRAORE, Mle 228 360 L, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice provinciale de la Jeunesse, de la formation et l’insertion professionnelles du Kouritenga ;

- Monsieur Saïdou OUEDRAOGO, Mle 211 778 Y, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et l’insertion professionnelles du Kourwéogo.

- Monsieur Fernand KABRE, Mle 246 640 W, Instructeur de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et l’insertion professionnelles de la Léraba ;

- Monsieur Augustin SAMA, Mle 279 503 K, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles du Lorum ;

- Monsieur Sibiri Félix ZOUNGRANA, Mle 246 611 W, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 2ème échelon est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles du Nayala ;

- Monsieur François BALIMA, Mle 259 697 V, Assistant en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 1er échelon est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles du Noumbiel ;

- Monsieur Atimi TIALLA, Mle 259 754 T, Assistant en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 1er échelon est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles de l’Oudalan ;

- Monsieur Windingoudi Augustin OUEDRAOGO, Mle 249 108 X, Conseiller en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles du Passoré ;

- Monsieur Abdoul Rahamane ZOMA, Mle 246 619 M, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles du Soum ;

- Monsieur Boukary DIONOU, Mle 211 770 A, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles du Sourou ;

- Monsieur Sitaf SAWADOGO, Mle 280 256 W, Assistant en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles de la Tapoa ;

- Monsieur Yaya KAFANDO, Mle 91 711 Y, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles du Tuy ;

- Monsieur Marc BAZIE, Mle 246 642 K, Instructeur de Jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 2ème échelon est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles du Yagha ;

- Monsieur Abdou Karim SAWADOGO, Mle 246 613 R, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles du Zondoma.

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

Le Conseil a procédé à des nominations et à des renouvellements de mandat au titre de membres de Conseil d’administration des Etablissements publics et des Sociétés d’Etat.

La liste de ces nominations sera publiée dans le Journal Officiel du Faso.

Le Ministre de la Communication et
des Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 juin à 19:28, par Kianfôh
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    Pour les nominations des administrateurs n’est-il pas mieux de préciser au moins les structures ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 22:15, par Hélène
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    A propos des ampoules led, il y’a tellement de marques avec des qualités différentes qu’il faut tester les échantillons qui seront distribués car la luminosité, la durée de vie réelle varient d’une marque à une autre. Ils y’en a à lumière blanche comme les néon ou lumière du jour. Cela fait plus de 20 ans que j’utilise les ampoules led de 11 à 15 watts. Les premières je les ai achetées à plus de 8000 francs l’ampoule c’était des Philips fabriquées en hollande ensuite des Philips fabriquées en Chine (de moindre qualité : luminosité et durée de vie) que j’ai remplacées aujourd’hui par des Ingélec fabriqués au Maroc qui ont une bonne luminosité mais une durée de vie molndre que les Philips de holland dont certains sont toujours en fonction ( plus de 20 ans). Je crains que les fournisseurs nous livrent de la pacotille. Il y’a une mesure qui devrait accompagner ces actions, c’est l’interdiction d’importer des ampoules incandescentes que le pouvoir devrait prendre

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 22:44, par Sylvanus
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    Juste pour comprendre :

    Prix unitaire (P.U.) moyen des lampes LED à acquérir = 3953 FCFA TTC
    P.U./Lot1= 3 540,00 FCFA TTC
    P.U./Lot2= 4 613,80 FCFA TTC
    P.U./Lot3= 4 587,25 FCFA TTC
    P.U./Lot4= 4 631,50 FCFA TTC
    P.U./Lot5= 2 602,67 FCFA TTC
    P.U./Lot6= 4 442,70 FCFA TTC
    P.U./Lot7= 4 631,50 FCFA TTC
    P.U./Lot8= 4 354,20 FCFA TTC
    P.U./Lot9= 4 572,50 FCFA TTC

    Si la plupart des entreprises soumissionnaires (7/9) ont estimé le prix HT de la lampe à environ 4000 FCFA, il s’en trouve une qui l’estime à 3000 FCFA, et une autre qui l’a estimé à environ 2205 FCFA.

    Donc de deux choses l’une : (1) Soit les 07 sont dans le juste prix, auquel cas les 02 autres risquent fort de fournir du matériel de moindre qualité avec la complicité de ceux qui ont piloté l’appel d’offre ; (2) Soit c’est l’inverse et alors, c’est les 07 qui sont dans la surenchère avec là aussi la complicité évidente de ceux qui ont piloté l’appel d’offre.

    Dans les deux cas, quelqu’un se paie la tête du contribuable.

    A vous d’en juger chers internautes

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 23:29, par Remso
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    Bonjour,
    Je voudrais savoir pourquoi les nominations dans les conseils d’administration sont renvoyées dans le journal officiel depuis un certain temps ? Si l’on trouve que c’est juste pour résumer le compte rendu, pourquoi ne pas les publiées aussi dans les presses en ligne ? et dans les différentes presses privées ?
    Merci !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 03:38, par Ecoeuré
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    A Sylvanus, la différence de prix pourrait être liée a la spécificité des ampoules.

    Répondre à ce message

    • Le 22 juin à 13:50, par Sylvanus
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

      Je vous le concède. Mais j’imagine aussi que les spécifications de l’appel d’offre sont les mêmes pour tous les lots, puisqu’il s’agit des mêmes ménages et des mêmes administrations partout. Ou bien ? Je ne suis pas un habitué des appels d’offre, mais je pense que le bon sens veut que ce soit ceux qui font appel à l’offre publique qui spécifient les caractéristiques des marchandises souhaitées ! Sinon sur quelle base apprécient-ils la recevabilité de l’offre ? Bref....

      Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 08:10, par revolutionnaire
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    pauvre de ma SONAPOST plus de deux mois sans DG car admis à la retraite et remplacé par son SG comme intérimaire qui ne peut s’occuper que de gérer les affaires courantes pendant ce temps les postes moutons sont là et ne disent rien. restez là seulement le réveil sera douloureux

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 08:12, par ZIRI’SAYA
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    Encore et encore des nomination. Ce ministre smaila encore.
    A peine arrivé, il se livre à ce qu’il connaît le mieux, remplacer systématiquement ceux qui sont placés par son prédécesseur, des hommes et des femmes à qui on ne reproche rien.
    Il dira que ce sont des récompenses politiques comme la nomination de ce professeur de français comme DG du CEFPO. Encore là, Mr Smaila, on te regarde, on te suit. Tu es mal inspiré.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 08:42, par KADER
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    hummmmmm j’ai mal pour le Ministère des Ressources Animales je pense que c’est mieux de le fusionné avec l’agriculture

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 08:51, par par saka
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    Félicitation à Ferdinand KABRE que Dieu t’assiste et t’éclaire tout au longue de ta mission.je suis tout à fait d’accord avec l’internaute 4 quant à la publication des nomination dans les conseils d’administration.depuis un certain temps le gouvernement nous réfère au journal officiel.combien de burkinabé ont accès au journal officiel.Que le gouvernement fasse un effort dans les presses en lignes ou dans les presses ou privée.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 08:53, par LOI 081
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    Quelle est la suite de la déclaration du communiqué final de rencontre Gouvernement-Syndicat : " Concernant la loi n° 081-2015/CNT du 24 novembre 2015, portant Statut général de la fonction publique d’Etat, le Gouvernement s’engage à convoquer le Comité de relecture de la loi n° 013/98/AN du 28 avril 1998, élargi aux syndicats, en vue d’examiner les récriminations faites vis-à-vis du mécanisme de reversement et du classement indiciaire applicable aux emplois des fonctionnaires d’Etat au plus tard la fin du premier semestre 2017. Les conclusions du Comité vont orienter la prise de décision au niveau gouvernemental un (01) mois plus tard."

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 08:55, par Alpha
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    Monsieur Jean Claude KABORE, Mle 050 06 79 A, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur du contrôle de gestion et de l’audit interne du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST).
    Matricule à revoir, aucun Administrateur des services Financiers n’a ce matricule

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 09:09, par Cequejenpense
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    C’est une tres bonne decision que le gouvernement a pris d’investir dans le Sahel. Ces investissements, au dela de la securite, doivent booster l’economie local.
    Ex : Le sahel est une zone pastorale. Il serait bien d’y investir dans la transformation industrielle des produits de l’elevage : laiterie, abattoir frigorifique de grande capacite et transformation de la viande et du cuir pour ensuite approvisionner les grands centres comme Ouagadougou mais aussi pour l’export en Cote d’Ivoire et ailleurs. Il est claire que transporter le betail sur pied du sahel a ouagadougou pour les abattre coute plus cher (sans compter les risques de mort) que transporter le produit fini.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 09:19, par Colonel Ouatam
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    C’est le mérite. Je prend ce poste. De sankariste, je suis arrivé à ODP/MT, puis au CDP et aujourd’hui au MPP. J’ai fait un long parcours couronné de galère. Ceci est la récompense pour mon longue et singulière migration. L’heure est venue de manger. et je vais manger. Demain si c’est bizzare, je migre à PMMR

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 09:38, par le juste
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    chers ZIRIi’SAYA c’est bien de critiquer mais c’est mieux de savoir avant de critiquer sinon que Smaila est venu trouver que ces bonhommes étaient déjà consultés par son prédécesseur pour la nomination. De plus il faut savoir que la plus part sont des reconductions et d’autres mêmes ont plus de cinq ans dans le même poste.

    Répondre à ce message

    • Le 22 juin à 12:37, par Koutou
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

      Désolé Monsieur le juste. Par exemple le DG du CEFPO a été nommé à ce poste par Jean-Claude Bouda depuis seulement avril 2016. Je pense qu’il faut éviter de remplacer à tout vent. Ce n’est ni productif pour la mise en oeuvre du PNDES encore moins sur le plan politique. Certes, cela relève de son pouvoir discrétionnaire mais je comprends difficilement les motivations du Ministre Smaïla Ouédraogo. Il y a tellement d’autres postes à pourvoir !

      Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 09:39, par Karfolo
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    Pour Les ampoules led en basse consommation, La Cest bonjour Les dégâts. On aura des produits de contrefaçon, de La pacotille qui viendront envahir le BURKINA Faso. Je suis sur que ces ampoules ne tiendront même pas une semaine. Allez y voir les ampoules led sur nos artères de la ville de Ouaga beaucoup commencent à être hors service. Je voudrais que pour ces genres de politique, Le gouvernement opte pour des produits de qualité . Bientôt nous seront envahis par des produits de contrefaçon, de La pacotille et cancérigène en plus . À bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 10:29, par le citoyen libre
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    Est-ce le même Monsieur Ibrahima ZARE, Mle 91 273 P, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 6ème échelon, impliqué dans les affaires de marchés publics de 50 millions à INSD au MINEFID dans le cadre du rapport d’enquête ASCE commandité par le ministre COULIBALY. Maintenant qu’il est nommé Directeur des affaires administratives et financières de l’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso (ANSAL/BF), ça ressemble à une prime à l’encouragement.
    Que se passe t-il alors ?
    Donc, il y avait des autorités derrière le dossier sinon on ne peut pas comprendre cela.
    le minimum c’est administrer des sanctions disciplinaires et administratives.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 10:35, par Moi SOME KAMBOU Gbwin Traoré de Moussobadougou
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    A quand un programme pour le Sud-ouest ? Depuis enfant j’ai toujours entendu programmes, projets pour le Sahel tous les projets du monde et tous les régimes y sont passés. PNUD, UNSO, PEEN (Eau), Gomme arabique, Embouche bovine, Nutrition, Alimentaire etc, etc... Quand j’étais étudiant, je m’étonnai de la cherté de la vie à Dori et on m’eut dit que c’était l’inflation provoquée par la masse de liasse d’argent en circulation sans rapport avec la production. Voici aujourd’hui un autre paquet de milliards.

    A quand un programme spécial pour le Sud-ouest même à un demi million ça sera bon contre le Sida (Région exposée à 2 frontières), contre l’alcoolisme (boissons frelatées), l’exode des jeunes filles, la malnutrition, l’enclavement, pour l’accès à l’eau potable, la santé etc... Vous mourrez trop chez vous.

    HHey, vous, enfants du Sud-ouest, vilains Lobi Dagara et consort, vous êtes là partout en train de parler gros français et les régimes vous utilisent comme saper-pompiers là où ça ne va pas et quand ça ne va pas. Bande de bougnoules. N’est-ce pas Nicolas ?

    Ahh, il semble qu’il y a le terrorisme au Nord et il n’y pas le terrorisme chez vous. Attendez, vous méritez d’être terrorisés par nous les banforalais et les ordarakans. Nous arrivons avec Mélégué comme chef terroriste cagoulé, enturbanné, armé et ganté et nous on suit avec des fouets. Espèces de faux types de Daan Gnoub Sa koob.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 11:10, par par lr revolutionnaire
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    bien dit le revolutionnaire pauvre sonapost il ya des mouta mouta là-bas rien ne va jetter un oeil s’il vous plait.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 11:10, par Arrow
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    Monsieur le ministre de la jeunesse c’est bien de faire des nominations,mais il est temps de songer à construire des locaux pour les agents du MJFIP au niveau provincial. La plupart sont dans les locaux du haut commissariat ou de la mairie. A mon avis cela ne facilite pas souvent le boulot de ces derniers.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 11:53, par revolutionnaire
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    pauvre de ma SONAPOST plus de deux mois sans DG car admis à la retraite et remplacé par son SG comme intérimaire qui ne peut s’occuper que de gérer les affaires courantes pendant ce temps les postes moutons sont là et ne disent rien. restez là seulement le réveil sera douloureux

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 20:29, par warzat
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    Pour ce qui est de l’argent qui sera affecté à la sécurité, on peut ne pas s’inquiéter,car les risques de faux gilets pare balles sont réduits au regard de ce qui arrivera à ceux qui se sont lancés dans ce deal.Et puis l’actualité nationale, a vu la nomination de nouveaux boss chez les frères policiers. Mais pour ce qui concerne les travaux qui accompagneront le PUS, le gouvernement doit veiller à ce que se soient pas les entreprises qui font tout, connaissent tout (fournitures de bureau ,consommables,d’ordinateurs, constructions de routes et de bâtiments,de barrages, réalisations de forages, fournisseurs de lampes LED.......) qui gagnent les marchés. Ces entreprises ont tous les papiers, tous les agréments. Bizarre !!!
    Autrement, on se retrouvera au bout du programme sans résultat durable. Ces entreprises sous traitent tout, n’ont aucun engin de chantier, pas de personnel excepté une secrétaire et un homme de main. Leurs patrons sont des affairistes qui ont des bras longs.
    Le sahel est très complexe en matière de conception et de réalisation d’ouvrages. Ceux qui s’y connaissent savent de quoi on parle. Rappelons nous l’expression’’construire sur du sable’’, ce n’est pas une expression en l’air.Le gouvernement doit éviter de construire sur du sable.Que Dieu bénisse le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 22:56, par Naaba 1er
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    Bonjour. Big FÉLICITATION au Ministre de la jeunesse. Voilà quelqu’un qui est venu pour ré dynamiser le ministère que BOUDA Jean Claude était entrain de tuer ; d’où la nomination de jeunes dynamiques et compétents qui vont représenter le Ministre dans les provinces après avoir BALAYER le bouffon de DRH qui faisait une gestion moyenâgeuse du personnel au lieu de faire une gestion des ressources humaines et des compétences.
    Mais, le Ministre doit être vigilant et bien regarder le travail de cache-cache de son SG INCOMPETENT, DÉPASSÉ et DEALER sur les carburants de bien de structures centrales et surtout rattachées. Ce jeune Ministre qui a de la vision doit aussi voir comment ré dynamiser la DGESS qui commence à SOMBRER et où le responsable de cette direction générale passe plus de temps à chercher de l’argent comme s’il est COMMERÇANT par le harcèlement du SG pour qu’il signe chaque fois des ARRÊTÉS de prise en charge. Vraiment, nous on regrette le départ de l’ancien DGESS, M. LINGANI.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 23:02, par Naaba 1er
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    Attends ! Pourquoi c’est toujours au Sahel, au Nord, au Centre où il y a toujours de grands programmes, parfois dits d’urgence. Est-ce que c’est là-bas seulement où sévit la pauvreté ? Et au niveau des autres régions et villes frontalières avec le Mali, le Niger où les terroristes peuvent aussi sévir ou procéder à des recrutements ? Il faut que le gouvernement revoit sa manière d’agir pour les grands investissements nationaux.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 07:06, par Niampa
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    nous sommes influencé chaque par ses dites paroles qui ne sont pa satisfait

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet à 13:23, par akilifalen
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017

    Qu’attend le ministère de la fonction publique pour faire autant que le ministère de la jeunesse ?
    Comparaison n’est pas raison mais, il est bon par moment de se comparer aux meilleurs pour se corriger.

    Déconcentrer les structures du ministère de la fonction publique est un impératif. Il s’agit de rapprocher le ministère de ses clients/usagers. Il est bien que les Gestionnaires des ressources humaines qui sont spécialistes de la gestion du personnel de l’État, soient proches des fonctionnaires partout où ces derniers servent les citoyens. Ce faisant, il est nécessaire de créer des directions provinciales de la fonction publique non seulement, mais aussi de renforcer les capacités des Directions régionales existantes. Toute chose qui permettra aux agents publics de disposer des informations techniques et fiables relatives à leurs carrières sans quitter leurs postes. De plus, cela va accroitre la capacité technique des structures déconcentrées de l’Etat (notamment les Gouvernorats, Hauts commissariats) en matière de gestion du personnel de l’État. C’est également donné de la visibilité aux emplois des GRH du secteur public et du même coup faire la promotion hiérarchique des GRH et favoriser l’occupation pleine des postes des GRH dans toutes les structures étatiques.
    Proposition d’idées pour un meilleur rayonnement des emplois de GRH dans la fonction publique burkinabé.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés